Category Archives: Covid19

Vaccination en RUSSIE

Ou en est on de la vaccination en Russie ?

Le site Gogov.ru est le principal agrégateur de données relatives a la vaccination en Russie.

Ou en est on ce 23/02/2021 ?

4 162 684 vaccins ont été réalisés.
3 490 258 personnes (2,38% de la population) ont recues une premiere dose.
672 426 personnes (0,5% de la population) ont recues une seconde dose.

Les sujets qui ont le plus vaccinés en quantité

Moscou : 600.000 personnes soit 4,73% de la population.
Région de Moscou : 228 071 personnes soit 2,97% de la population.
Saint-Pétersbourg : 215 407 personnes soit 3,99% de la population.
Région de Sverdlovsk. 119.200 personnes soit 2,77% de la population.
Région de Krasnodar: 102 009 personnes soit 1,8% de la population.
Région de Samara : 84 300 personnes soit 2.65% de la population.

Les sujets qui ont le plus vaccinés en proportion de la population

Oblast de Sakhaline : 25 040 personnes soit 5.13% de la population.
Moscou : 600.000 personnes soit 4,73% de la population.
Oblast de Magadan : 6 469 personnes soit 4.62% de la population.
La Chukotka : 2 300 personnes soit 4.57% de la population.
Oblast de Belgorod : 64 252 personnes soit 4.15% de la population.

Les sujets qui ont moins plus vaccinés en quantité

Le Daguestan : 7 525 personnes soit 0.24% de la population.
L’Ingouchie: 4.147 personnes soit 0,82% de la population.
Kabardino Balkarie : 7 691 personnes soit 0.89% de la population.
La Tchétchénie : 16 854 personnes soit 1.14% de la population.

Démographie de la Russie en 2020

Les statistiques démographiques de la Russie pour l’année 2020 sont publiques.

1.435.750 naissances contre 1.484.517 en 2019 soit 48.767 naissances en moins et une baisse de 3,3%.

2.124.479 décès contre 1.800.677 en 2019 soit 323.802 décès en plus et une hausse de 18%.
Selon Rosstat 162.279 de ces décès en trop sont dus au Covid19, dont 103.968 avec le Covid comme cause principale.
Mais selon la vice première ministre Tatiana Golikova : « une part importante de la surmortalité en 2020 était constituée de cas de décès de personnes pour des raisons de troubles cardiovasculaires, endocriniens, pour pneumonie, etc., associées à une infection au COVID-19.

Ci dessus la courbe des décès en orange et la courbe des naissances en bleu

Si 2019 avait vu une baisse naturelle de population de 316.160 habitants, en 2020 cette baisse naturelle de population est de 688.729 habitants.

La population russe serait de 146,238 millions au 01/01/2021 contre 146,749 millions au 01/01/2020 soit une baisse de population de 511.000 habitants.

L’espérance de vie, qui était de 68,9 ans en 2010 et 73,34 ans en 2019 devrait sensiblement baisser cette année, sans doute d’au moins 2 ans mais Rosstat n’a pas encore donné ses chiffres.

La mortalité infantile des enfants de < 1 an est en baisse de 12%.

L’indice de fécondité est de 1,5 enfants par femme, en baisse après le pic de 2015 a 1,8 enfants par femme (CF image ci-dessous).

Le nombre de mariages est lui pour 2020 de 770.760 contre 950.105 en 209, soit une baisse de 18,9% et 179.345 décès en moins.

Le nombre de divorces est lui aussi en baisse avec 564.033 divorces en 2020 contre 620.767 en 2019 soit une baisse de 9,1% et 56.734 divorces en moins.

*

2.124.479 décès contre 1.800.677 en 2019 soit 323.802 décès en plus et une hausse de 18%.

Quels sont les sujets les plus touchés par la hausse de la mortalité
– La Tchétchénie : +43,5%
– Le Daguestan : +34%
– L’Ingouchie : +29%
– La Nénétsie : +28%
– Le Tatarstan : +27%
– Khanty-Mansiysk : +26%
– Samara : +25%
– Orenbourg : +23,5%
– Moscou : +23,3%
– Penza : +23,2%
– Saint Petersbourg / Tchouvachie : +22,9%

Les sujets avec la plus faible hausse de mortalité sont :
– La Bouriatie : +6,8%
– L’adygué : +7,3%
– Sébastopol : +7,4%
– l’Oblast de Magadan : +8,1%
– Vologda : +9%

Ci dessus mortalité en Russie de 1945 à 2020 par an


Ci dessus mortalité en Russie de 2006 à 2020 par mois.

*

1.435.750 naissances contre 1.484.517 en 2019 soit 48.767 naissances en moins et une baisse de 3,3%.

Quels sont les sujets concernés par une hausse de la natalité
– Oblast de Moscou : +7,3%
– La Tchétchénie : +7%
– Tiva : +6,9%
– La Kabardino-Balkarie : +6,3%
– L’Ingouchie : +6,1%
– L’adygué : +5,2%
– La Nénétsie : +3,8%
– Le Daguestan : +2,2%
– La Chukotka : +2,1%
– La Iakoutie : +1,1%
– La Bouriatie : +0,8%
– Magadan : +0,5%
– La Karatchaïévo-Tcherkessie : +0,2%

A noter que les sujets avec la plus forte baisse de la natalité pour 2020 sont
Moscou : -9,4%
Vladimir : -9,3%
Saratov : -7,5%
Smolensk : -7,5%
Arkhangelsk : -7,3%

Covid19 et mortalité à Moscou en décembre 2020

Covid19 et mortalité à Moscou en décembre 2020

Les données de mortalité de décembre sont disponibles

En Décembre 2020, la ville a connu 16.546 décès contre 10.558 décès en décembre 2019 soit une hausse de 57,66% et 5.899 décès supplémentaires.

Pour information la capitale a connu 10.111 décès en décembre 2017, 9.466 décès en 2018 et 10.558 en 2019.

Le COVID-19 a été noté comme la principale ou la co-cause principale de décès dans 5.891 cas, ce qui explique 99% de tous les décès supplémentaires en décembre

En décembre la mortalité du Covid a donc été d’entre 2,6% et 2,9%.

*

Pour mémoire :

En Avril 2020, la ville a connu 11.834 décès contre 9.900 en avril 2019 soit une hausse de mortalité de 19,5% et 1.934 décès en plus.
A titre comparatif en 2017 il y a eu 9.517 décès et en 2018, 10.825 décès.
Sur les 1.934 décès additionnels, le Covid19 a été noté comme cause principale ou co-cause de décès dans 1.165 décès soit 66% de tous les décès en excès en mai.

En mai 2020, la ville a connu 15.713 décès contre 9.998 décès en mai 2019 soit une hausse de 57,2% et 5.715 décès en plus.
Sur les 5.715 décès additionnels par rapport à 2019, le Covid19 a été noté comme cause principale ou co-cause de décès dans 5.260 cas soit 92% de tous les décès en excès en mai.

En juin 2020 la ville a connu 13.128 décès contre 9.268 en juin 2019 soit une hausse de 41,5%.
Sur les 3.687 décès additionnels par rapport à 2019, le Covid19 a été noté comme cause principale ou co-cause de décès dans 3.408 cas soit 92% de tous les décès en excès en juin.

En juillet 2020 la ville a connu 10.771 décès contre 10.057 en juillet 2019 soit 714 décès en plus et une hausse de 7,1%.
Le Covid19 a été noté comme cause principale ou co-cause de décès dans 742 cas soit 100% de tous les décès en excès en juillet et 28 décès en plus.

En aout 2020 la ville a connu 10.972 décès contre 9.602 en juillet 2019 soit 1.370 décès en plus et une hausse de 14,3%.
Le Covid19 a été noté comme cause principale ou co-cause de décès dans 500 cas soit 36,5% de tous les décès en excès en aout.

En septembre 2020 la ville a connu 11.153 décès contre 9.718 en septembre 2019 soit 1.438 décès en plus et une hausse de 14,8%.
Le Covid19 a été noté comme cause principale ou co-cause de décès dans 1.569 cas soit 100% de tous les décès en excès en septembre + 131 décès en plus.

En octobre 2020 la ville aura connu 13.718 décès contre 10.456 en octobre 2019 soit 3.262 décès en plus et une hausse de 31,2%.
Le Covid19 a été noté comme cause principale ou co-cause de décès dans 3.573 cas soit 100% de tous les décès en excès en septembre + 311 décès en plus.

En Novembre 2020, la ville a connu 14.456 décès contre 9.726 en novembre 2019 soit une hausse de mortalité de 48,6% et 4.730 décès en plus.
Pour information la capitale a connu 9.637 décès en 2017, 9.918 en 2018 et 9.726 en 2019
Le COVID-19 a été noté comme la principale ou la co-cause principale de décès dans 4.542 cas, ce qui explique 97% de tous les décès supplémentaires en novembre.

*

La ville aura connu 149.281 décès en 2020 contre 121.048 en 2019 soit une hausse de 23,3% et 28.233 décès en plus.

A noter que sur le premier trimestre 2020 soit avant le Covid la ville a connu 31.000 décès contre 31.765 au T1 2019 soit 765 décès en moins et une baisse de 2,4%.

Sur la période d’Avril à décembre 2020, la ville aura connu 118.291 décès contre 89.283 décès sur la même période en 2019 soit une hausse de 32,49%.

Il y a donc eu 22.850 décès supplémentaires et le Covid a été la cause de 26.658 décès soit plus que la totalité de la surmortalité que la ville a connu.

Point démographique de décembre 2020 en Russie

Les données démographiques de décembre sont disponibles. Décembre 2020 aura donc été pire que Novembre 2020 et qu’octobre 2020.

Décembre 2020 a connu 243.235 décès contre 149.165 en décembre 2019 soit une hausse de mortalité de 63,1% :

– Dans la Russie centrale, l’épidémie crée une surmortalité de 61,1% contre +49,7% en Novembre et 24,8% en octobre.
Les sujets les plus impactés en décembre 2020 sont les Oblast de Orel (+98,9%), Riazan (+79%), Tula (+69,9%), Iaroslav (+69,3%), Koursk (+68,9%), Kalouga (+67,9%), Smolensk (+67,5%) et l’Oblast de Moscou (+65%).

– Dans le District fédéral du Nord-Ouest, l’épidémie crée une surmortalité de 66,6% contre 43,3% en novembre et 16,7% en octobre.
Les sujets les plus impactés en décembre 2020 sont la Nénétsie (+200%), La Carélie (+82,4%), Kaliningrad (75,5%), Pskov (+74,8%), Arkhangelsk (+71,5%).

– Dans le District fédéral du sud, l’épidémie crée une surmortalité de 70,5% contre 38,6% en Novembre et 32,6% en octobre.
Les Oblast les plus impactés sont : l’Adygué (+89,5%), le Krai de Krasnodar (+82,1%), Sébastopol (+69,2%) et la Crimée (+64,5%).

-Dans le District fédéral du Caucase du nord, l’épidémie crée une surmortalité de 76,2% contre +31,5%. En octobre et 30,8% en novembre.
Les sujets plus impactés sont la Tchétchénie (+238,7%), la Kabardino-Balkarie (+75%), le Daguestan (+77,4%) et le Krai de Stavropol (+72,3%).

– Dans le District fédéral de la Volga, l’épidémie crée une surmortalité de +61% contre +36,4% en octobre et 66,1% en Novembre.
Les sujets plus impactés sont la Mordovie (+220,5%), le Tatarstan (+69,3%), Orenbourg (+69%) et Kirov (68,2%) et Oulianovsk (+66,7%).

– Dans le District fédéral de l’Oural, l’épidémie crée une surmortalité de 61,7% contre 36,4% en octobre et 72,1% en novembre.
Les sujets plus impactés sont l’Oblast de Sverdlovsk (+71,5%) et Khanty-Mansiysk (+69,2%).

– Dans le District fédéral de Sibérie, l’épidémie crée une surmortalité de 52,5% contre 36,4% en octobre et 76,1% en novembre.
Les sujets plus impactés sont le Krai de Krasnoïarsk (+67,3%), Tomsk (+64,9%) et l’Altaï (+57,7%).

– Dans le District fédéral d’extrême orient, l’épidémie crée une surmortalité de 74,4% contre 11,2% en octobre et 53,8% en novembre.
Les sujets plus impactés sont le Primorié (+97,7%), le Krai de Khabarovsk (+95%), l’Amour (+77%) et le Kamtchatka (+67,8%).

*

Le nombre de naissances est en hausse de 9% avec 129.387 naissances contre 118.692 naissances en décembre 2019. Incroyable car il s’agit des naissances d’enfants conçus il y a 9 mois soit entre le 01/03 et le 31/03 2020 soit la période du confinement. Il sera intéressant de savoir si cette tendance se poursuit sur janvier et février 2021.  

Cette hausse est surprenante car sur ls 11 premiers mois de l’année 2019 la natalité a diminué de 4,4%, et notamment de 7,6% en octobre et 2,04% en Novembre.

*

Le nombre de mariages est en baisse de 26,1% sur décembre avec 54.121 mariages contre 73.199 mariages en décembre 2019.

Le nombre de divorces est lui en hausse de 6,1% avec 59.141 divorces contre 55.764 en décembre 2019.

Démographie de la France en 2020

Cet article sera le premier d’une série destinée à la démographie de 2020, année du Covid19.

Mortalité

La France en 2020 a connu un record de mortalité avec 658.000 décès pour 2020 et un excèdent de mortalité de 44.757 personnes au 31/12/2020 pour un total de décès imputables au Covid19 d’officiellement 64.632 au 31/12/2020.

La mortalité est en hausse de 7,3% en 2020 par rapport à 2019 soit une mortalité de 9,8 pour1.000 habitants contre 8,9 en 2015 et 2016 et 9,1 en 2017,2018 et 2018.

Si on prend la moyenne des décès de 2015 à 2019 (soit 5 ans) alors la hausse est de 11,43% (658.000 contre 590.481).

Cette surmortalité a concerné « uniquement les personnes âgées de 65 ans et plus », avec un bond du nombre de décès de l’ordre de 10 %, alors qu’on constate même une baisse pour les moins de 25 ans (− 6 %).
La mortalité a également été plus forte pour les hommes (+ 10 %) que pour les femmes (+ 8 %).

Le graphique ci-dessous compare le Covid19 avec ls autres grands évènements similaires de l’hsitoire francaise depuis 1968.

En mars-avril, les régions les plus concernées ont été l’Île-de-France et le Grand-Est avec des excédents de mortalité respectivement de + 90 % et + 55 % par rapport à la même période de 2019.

Depuis septembre, les régions qui affichent les plus forts excédents de mortalité sont Auvergne-Rhône-Alpes (+ 38 %), Bourgogne-Franche-Comté (+ 26 %) et Provence-Alpes-Côte d’Azur (+ 21 %).

Sur l’ensemble de l’année 2020, les cinq régions métropolitaines présentant les plus forts excédents de mortalité par rapport à 2019 sont :
– l’Île-de-France (+ 18 %),
– Auvergne-Rhône-Alpes (+ 14 %),
– Grand-Est (+ 13 %)
– Bourgogne-Franche-Comté (+ 11 %)
– Hauts-de-France (+ 10 %).
– Dans les outremers, Mayotte enregistre également un fort excédent (+ 24 %).

Continue reading

Point démographique de Novembre 2020 en Russie

Rosstat a publié ses stats pour le mois de novembre. Novembre 2020 est l’un des pires mois de l’histoire démographique russe récente.

Mortalité

Au niveau fédéral

Novembre 2020 voit une forte hausse de la mortalité avec 219.872 décès contre 141.331 décès en octobre 2019 soit 78.541 décès en plus et une hausse de la mortalité pour le pays de 55,6% conforme aux estimations des moyennes sur les premiers sujets publiées sur ce site.

La natalité est elle en baisse avec 112.918 naissances contre 115.218 soit une baisse de 2%.

Novembre voit à lui seul une baisse naturelle de population de 106.954 habitants.

Sur les 11 premiers mois de l’année la Russie voit

– 1.881.244 décès contre 1.251.512 sur les 11 premiers mois de l’année 2019 soit 229.732 de ces en plus, une hausse de 13,9%.

– 1.303.363 naissances contre 1.365.825 naissances sur les 11 premiers mois de l’année 2019 soit 59.462 naissances en moins, une baisse de 4,4%.

La diminution de population cette année est de 574.881 habitants sur 11 mois.

La mortalité est bien élevée qu’annoncé antérieurement comme la presse francaise l’a rappelé comme dans cet article des Echos, écrit par Benjamin Quenelle ; mais pour les lecteurs de DISSONANCE ce n’est pas une surprise.

Continue reading

Covid19 et mortalité à Moscou en novembre 2020

Les données de mortalité de novembre sont disponibles

En Novembre 2020, la ville a connu 14.456 décès contre 9.726 en novembre 2019 soit une hausse de mortalité de 48,6% et 4.730 décès en plus.
Pour information la capitale a connu 9.637 décès en 2017, 9.918 en 2018 et 9.726 en 2019

Le COVID-19 a été noté comme la principale ou la co-cause principale de décès dans 4.542 cas, ce qui explique 97% de tous les décès supplémentaires en novembre.

Une francaise vaccinée au SputnikV à Moscou

Alors que la Russie est le premier pays du monde à avoir créer un vaccin contre le Coronavirus que la vaccination de masse y a déjà commencé, l’épouse de votre humble serviteur est sans doute la première française à s’être fait vacciner par le SputnikV (voir notre article à ce sujet), au milieu des 20.000 premiers volontaires du pays.

1/ Bonjour Evguénia pourriez-vous vous présenter aux lecteurs de Dissonance ?

Je suis originaire de Russie mais j’ai grandi en France à Bordeaux où j’ai accompli ma scolarité et mes études supérieures en commerce international. Par conséquent je suis franco-russe (#frussiene ?

J’habite à Moscou depuis 2008 et y co-dirige un cabinet de recrutement.

Je suis également mère de deux enfants de 6 et 8 ans.

2/ Comment et pourquoi vous est venu l’idée de vous porter bénévole pour le vaccin russe SputnikV ?

Continue reading