Category Archives: Levada

Sondage Levada du 08 novembre 2021

L’institut LEVADA a publié un sondage plus que surprenant sur les russes et le Covid19.

L’enquête a été menée du 21 au 27 octobre 2021 sur un échantillon représentatif de toute la Russie de la population urbaine et rurale de 1636 personnes âgées de 18 ans et plus dans 137 localités et 50 entités constitutives de la Fédération de Russie.

Que dit ce sondage ?

Le nombre de russes qui n’a pas peur d’attraper le Covid19 est en baisse, tandis que le nombre de russes qui craint de se faire contaminer augmente.

rrfr

  • 39% des russes sondés connaissent quelqu’un qui a souffert du Covid19 en forme grave et 27% quelqu’un qui est mort du Covid19.
  • 28% des russes sondés ont eu le Covid19 en forme légère et 6% en forme grave, soit 35% des sondes, confirmant sans doute un peu plus mes calculs 😉

Le nombre de russes prêts a se faire vacciner augmente depuis août 2021, tandis que le nombre de russes qui refusent de se faire vacciner diminue de façon continue depuis avril 2021.

55% des russes sondés pensent que le gros de la pandémie est devant, 7% que le pire est passé et 29% que c’est actuellement.

Plus inquiétant, 61% des russes pensent que le Covid19 est une arme biologique (c’est du reste l’avis de ma voisine a Moscou, qui est une veuve de général d’une 60aine d’années) contre 30% qui pensent que non tandis que 9% n’ont pas d’opinion.

Voila sans doute une des raisons du faible taux de vaccination et de confiance dans le SputnikV, à tort de toute évidence.

Sondage LEVADA sur la perception de l’homosexualité en Russie

87% des sondés affirment ne pas avoir d’homosexuels dans leur entourage.

A la question : “pensez vous que les adultes ont le droit d’avoir des relations avec des personnes d’un même sexe“.
10% sont certaines que oui (2% en 2015, 5% en 2013)
15% plutôt oui (17% en 2015, 18% en 2013)
16% plutôt non (23% en 2015, 25% en 2013)
53% sont certaines que non (35% en 2015 et en 2013)

Les femmes sont 28% à être pour ou plutôt pour et 66% à être plutôt contre / contre.
Les hommes sont 18% à être pour ou plutôt pour et 73% à être plutôt contre / contre

Que pensent les russes par tranche d’âge :
– Les 18/24 ans sont 25% pour, 28% plutôt pour, 16% plutôt contre et 23% contre.
C’est le seul groupe sociologique dans lequel 51% des sondés sont pour ou plutôt pour.
– Les 25/39 ans sont 12% pour, 21% plutôt pour, 16% plutôt contre et 45% contre.
– Les 40/54 ans sont 9% pour, 14% plutôt pour, 16% plutôt contre et 54% contre.
Les > 55 ans sont 5% pour, 6% plutôt pour, 16% plutôt contre et 65% contre.

A la question : Comment vous réagissez aux gens avec une orientation sexuelle homosexuelle ?

  • 38% avec dégoût ou peur, contre 24% en 2015, 26% en 2013 et 21% en 2003.
  • 32% de façon tranquille, contre 26% en 201, 23% en 2013 et 45% en 2003.
  • 13% avec irritation, contre 22% en 2015, 20% en 2013 et 165% en 2003.
  • 9% avec méfiance, contre 19% en 2015, 22% en 2013 et 11% en 2013

A la question : ‘Pensez vous que les gays et les lesbiennes devraient avoir les mêmes droits en Russie que dans les autres pays” ?

  • 14% sont pour, contre 20% en 2019, 7% en 2013, 12% en 2010 et 17% en 2005
  • 19% sont plutôt pour, contre 27% en 2019, 32% en 2013, 33% en 2013 et 2010 et 34% en 2005.
  • 17% sont plutôt contre, 18% en 2019, 28% en 2013, 22% en 2012 et 2010 et 19% en 2005.
  • 42% sont contre, contre 25% en 2019, 19% en 2013, 18% en 2012, 19% en 2010 et 16% en 2005.

Sondage effectué du 23 au 29 septembre 2021 sur un échantillon représentatif de toute la Russie de la population urbaine et rurale de 1634 personnes âgées de 18 ans et plus dans 137 localités de 50 entités constitutives de la Fédération de Russie.

Opinion des russes envers Poutine, leurs hommes politiques et le vote intelligent

1/ L’institut de sondage LEVADA a publié un sondage sur l’opinion des russes envers leurs hommes politiques.

Sur l’action du président Vladimir Poutine
En 09/2021 : 64% des russes approuvent (ligne bleu foncée) et 34% désapprouvent (ligne bleue claire).

Quand on demande aux russes envers quels hommes politiques ont ils le “moins” confiance
– Jirinovski est en tête avec 16%
– Poutine est second avec 13%
– Medvedev, Ziouganov et Navalny sont 3-ièmes avec 8%
– Mishushtin est 4-ième avec 7%

A noter que Sobianine le maire de Moscou est en queue de liste avec 1% de gens qui le citent comme homme politique a qui on ne fait pas confiance.

Source
https://www.levada.ru/2021/09/30/odobrenie-institutov-polozhenie-del-v-strane-i-doverie-politikam/

2/ Combien de russes souhaiteraient voir Vladimir Poutine au pouvoir après 2024 ?

Comme on peut le voir ci dessous 47% des sondes souhaiteraient voir Poutine continuer à présider la Russie contre 42% le le souhaitant pas et 11% n’ayant pas d’opinion. Ces ratios sont stables depuis mars 2020.

Comme on peut le voir ci-dessous;
– 32% des 18/24 ans souhaiteraient voir Vladimir Poutine continuer à diriger la Russie après 2024, 57% ne le souhaitent pas.
– 40% des 25/39 ans souhaiteraient voir Vladimir Poutine continuer à diriger la Russie après 2024, 48% ne le souhaitent pas.
– 45% des 40/54 ans souhaiteraient voir Vladimir Poutine continuer à diriger la Russie après 2024, 43% ne le souhaitent pas.
– 47% des 40/54 ans souhaiteraient voir Vladimir Poutine continuer à diriger la Russie après 2024, 42% ne le souhaitent pas.

3/ Maintenant sur le vote intelligent d’Alexey Navalny ou Smart Vote dont le but est de consolider les votes de ceux qui s’opposent à Russie unie et sont le mieux placés pour Battre Russie-Unie.

65% des russes n’en ont jamais entendu parler, 35% en ont entendu parler.
Des 35% qui en ont entendu parler
– 16% n’ont pas bien compris
– 10% savent de quoi il s’agit mais ne soutiennent pas
– 8% savent de quoi il s’agit et soutiennent l’initiative

Quelle est la sociologie de ces soutiens du Smart Vote ?

-18/24 ans, 46% en ont entendu parler, 18% soutiennent, 9% ne soutiennent pas
– 25/39 ans, 34% en ont entendu parler, 11% soutiennent, 9% ne soutiennent pas
– 40/54 ans, 31% en ont entendu parler, 6% soutiennent, 10% ne soutiennent pas
> 55 ans : 36% en ont entendu parler, 4% soutiennent, 12% ne soutiennent pas

Les gens qui connaissent et soutiennent le Smart Vote sont le plus nombreux

// sur Moscou : 66% en ont entendu parler et 32% comprennent de quoi il s’agit. Sur ces 32%,par contre, 17% ne soutiennent pas quand 15% soutiennent.

// Dans les villes de > 500.000 habitants au sein desquelles 32% en ont entendu parler et 17% comprennent de quoi il s’agit Sur ces 17%, 9% ne soutiennent pas quand 8% soutiennent.

Au sein des électeurs des partis politiques

*Le smart vote est le plus populaire
– KPRF (parti communiste) avec 29%
– Gens Nouveaux avec 17%
– LDPR avec 15%
– Russie Juste avec 13%
– Russie Unie avec 3%

*le smart vote est le moins populaire
– Russie Unie : 40%
– Russie Juste : 28%
– Gens nouveaux : 19%
– LDPR :16%
– KPRF : 11%

Conclusions ?

Au delà de 40 ans, les russes sont plutôt Poutino-favorables tandis que Navalny est deja largement déconsidérées, tout autant que des figures politiques représentatives de Russie Unie (Medvedev) ou d’opposition (Ziouganov).

Autre casse tête sans solution pour Alexei Navalny, le Smart Vote
– Est toujours peu connu
– Concerne le segment électoral jeune de Moscou principalement.
– Plaît surtout aux électeurs du Parti Communiste.
– Concerne un segment de population peu nombreux démographiquement et qui ne prendra pas le pouvoir.

Quelle société voudraient les russes en 2021 ?

Un sondage assez passionnant vient de sortir qui permet de mieux comprendre les grandes dynamiques de fond que connaît la Russie actuellement.

32% des russes souhaitent avant tout que leur pays soit une grande puissance respectée et crainte, contre un maximum pour cet indicateur de 48% en 2014.

66% des russes souhaitent avant tout que leur pays ait avant tout un haut niveau de vie même s’il n’est pas une des puissances les plus puissantes du monde, ce qui est l’indicateur le plus élevé depuis 2003.

Les classes d’ages qui souhaitent le plus que leur pays soit une grande puissance sont les gens de > 55 ans, et ceux pour qui cela est le moins important sont les gens de 18 / 24 ans pour qui le niveau de vie est le plus important.

39% de ceux qui approuve le président Vladimir Poutine souhaitent avant tout voir la Russie comme une grande puissance et 59% avec un niveau de vie élevé.
79% de ceux qui désapprouvent le président Vladimir Poutine souhaitent avant tout voir le pays avec un niveau de vie élevé.

Plus incroyable :

49% des russes sondés pensent qu’un modèle soviétique tel que la Russie a connu est le meilleur modèle pour la Russie !
C’est le record historique, cet indicateur était de 48% en 2003, mais avait ensuite diminué pour atteindre son niveau minimal (24%) en 2008 soit à la fin de la première décennie Poutine.

18% des russes sondés pensent qu’un modèle démocratique à l’occidentale est le meilleur modèle pour la Russie, cet indicateur était déjà de 18% en 2003, puis avait augmente pour atteindre son maximum (36%) en 2008 soit à la fin de la première décennie Poutine.

Le nombre de gens qui pensent que le système actuel est le bon était de 32% en 1998, 15% en 2008, 29% en 2012, 11% en 2015 et 16% en 2021.

Les classes d’ages qui prônent le plus le système soviétique sont les gens de > 55 ans et ce sont eux qui pensent le moins (14%) que le système actuel russe est le meilleur.

Les 18 / 24 ans souhaitent le plus un système démocratique à l’occidentale (32%) et sont ceux qui souhaitent le moins le retour d’un système soviétique.

Les 25 / 39 ans sont eux les plus nombreux à penser que le système actuel russe est le meilleur (22%), suivis par les 18 / 24 ans (20%).

A titre informatif les 40 / 54 ans sont 51% a penser que le système politique soviétique est le plus adapté, 17% que le système actuel russe est le meilleur (22%) et seulement 16% qu’un système démocratique à l’occidentale serait le meilleur.

62% des russes sondés pensent que le meilleur système économique est un système de planification et de distribution étatique, ce qui est le record historique. Cet indicateur était de 29% en 1992, 52% en 2000, 51% en 2008 et 54% en 2015.

24% des russes sondés pensent que le meilleur système économique est un système basé sur un sur la propriété privée et la loi du marché. et indicateur était de 48% en 1992, 33% en 2000, 31% en 2008 et 27% en 2015.

Que faut il en déduire ?

Bien sur, les personnes > 55 ans ne vivent pas “bien” en Russie (les retraites sont petites …) et surtout ces gens avaient 25 ans et plus en 1990. Leur vie adulte s’est faite dans la Russie de 1990 à 2005 soit dans une période de terribles difficultés économiques et de déceptions politiques profondes. On comprend que ce groupe de population ne souhaite plus entendre parler du modèle à l’Occidental et soit nostalgique d’un monde d’avant dans lequel leurs parents ont mieux vécu qu’eux.

Chez les russes de 18 à 39 ans par contre, la situation me semble parfaitement montrer qu’une tendance lourde et historique se confirme en Russie. 33% des russes regrettent le Soviétisme, 26% souhaitent un modèle à l’occidentale et 21% prônent le modèle actuel.
Chez les 40 à 55 ans, c’est encore plus marqué : 51% des russes regrettent le Soviétisme, 17% prônent le modèle actuel et 16% souhaitent un modèle à l’occidentale.

Je reviendrais dans un prochain article sur cette tendance lourde.

*

Sondage Levada du 12/05/2021 (Coronavirus et Vaccination)
Sondage Levada du 17/05/2021 (échéances électorales)
Sondage Levada du 15/06/2021 (préoccupations / inquiétudes des moscovites)
Sondage Levada du 15/07/2021 (grands personnages et personnalités marquantes)

Vaccination et partis politiques en Russie

L’institut LEVADA a publié un sondage sur la vaccination en Russie, montrant l’humeur des russes sur ce sujet.

– 41% des russes semblent craindre le coronavirus contre 57% qui semblent ne pas le craindre, ces chiffres sont stables depuis le début 2021.

– 54% des russes seraient toujours contre le fait de se faire vacciner, 19% l’auraient déjà fait et 25% seraient sur le point de le faire.

– Les classes d’âges qui souhaitent se faire vacciner sont :
Les 18 / 24 ans (27%)
Les 40 / 54 ans (27%)
Les > 55 ans (25%) tandis que 47% des > 55 ans refusent la vaccination, expliquant en partie la forte surmortalité russe (voir ici, iciici, ici, ici ou).
 Les 25 / 39 ans sont eux les plus hostiles à se faire vacciner.

– Les raisons pour lesquelles les gens ne souhaitent pas se faire vacciner en Russie sont majoritairement :
/ La peur d’effets secondaires (33%)
/ La volonté d’attendre la fin des essais cliniques (20%)
/ L’idée que le coronavirus ne mérite pas un vaccin (16%)
/ Car la personne a été malade (9% (!) , ce qui à l’échelle fédérale donnerait 13 millions de gens qui savent qu’ils ont été malades (sans compter les asymptomatiques) et non les 6 millions officiels 🙂 –> Relire mon calcul sur ce sujet qui permet de calculer logiquement que ce sont autour de 30 millions de russes qui ont eu le Covid19.
/ Existence de contres indications m édicales (8%).

– En outre, 52% des gens sondés opposés à la vaccination estiment que l’individu doit pouvoir choisi et 41% des gens sondés semblent prêts à ne se faire vacciner à aucun prix.

– Les classes d’âges les plus hostiles à se faire vacciner sont :
Les 25 / 39 ans (65%)
Les 18 / 24 ans (60%)
Les 40 / 54 ans (50%)
Les > 55 ans (47%)

Contrairement à ce que l’on peut lire dans la presse francaise, l’électorat Poutine est le plus favorable au vaccin puisque chez les supporters du président Vladimir Poutine, 50% des sondés soutiennent la vaccination et 47% ne la soutiennent pas.
Chez les opposants au président Poutine par contre, 79% ne soutiennent pas la vaccination et 18% la soutiennent.

Ce que l’on peut en pré-conclure :

– Du coronavirus meurent donc plus d’opposants au système Poutine, par manque de confiance dans le vaccin des autorités russes etdonc du “vaccin de Poutine”, que des soutiens du président Poutine qui sont plus favorables au SputnikV.

– Les jeunes russes sont scindés entre une opposition aux autorités et au « vaccin de Poutine » et une tendance qui pousse à la vaccination que ce soit chez certains libéraux ou majoritairement au sein du Bloc conservateur Russie Unie / LDPR.

– Les partis politiques qui s’opposent le plus a la vaccination au SputnikV sont les communistes et les libéraux qui ont demandé l’introduction en Russie de vaccins étrangers.

NB : si les communistes sont les plus en pointe de la lutte contre la vaccination obligatoire en Russie , ce sont les libéraux qui, par manque de confiance dans le “SputnikV du Kremlinsouhaitent l’importation de vaccins étrangers en Russie et en ont fait la demande aux autorités russes.

Navalny, le Kremlin et le Poutinisme

Le centre Levada a publié un sondage intéressant qui montre ou en est l’image d’Alexeï Navalny au sein de la société russe.

– Alors qu’en septembre 2020, ce sont 20% des russes sondés qui approuvaient son action et 50% qui la désapprouvaient, près d’un an plus tard, ce sont 14% qui approuvent son action et 62% qui la désapprouvent.

Au sein des 18/24 ans : 24% approuvent et 59% désapprouvent.
Au sein des 25/39 ans : 22% approuvent et 51% désapprouvent.
Au sein des 40/54 ans : 11% approuvent et 69% désapprouvent.
Au sein des > 55 ans : 8% approuvent et 67% désapprouvent.

Chez les partisans de Vladimir Poutine 6% des sondés seulement approuvent son action.

– La qualification de l’organisation d’Alexeï Navalny en organisation extrémiste est soutenue par 32% des russes, 27% sont contre, 38% n’ont pas d’opinion, le reste ne sait pas répondre.

Au sein des 18/24 ans : 20% approuvent et 33% désapprouvent, 44% n’ont pas d’opinion.
Au sein des 25/39 ans : 19% approuvent et 32% désapprouvent, 46% n’ont pas d’opinion.
Au sein des 40/54 ans : 32% approuvent et 24% désapprouvent, 39% n’ont pas d’opinion.
Au sein des > 55 ans : 45% approuvent et 23% désapprouvent, 29% n’ont pas d’opinion.

Que peut-on en déduire ?

Les « jeunes », le corps sociologique actif des révolutions de couleurs soit les gens entre 16 et 25 ans sont en Russie peu nombreux ; au sein de segment 59% des sondés désapprouvent l’action d’Alexeï Navalny, on est loin d’une révolution de couleur qui était, selon certains #zanalystes, inévitable en cas de retour d’Alexeï Navalny en Russie 😊 (pour info relire ceci).

Ce n’est pas une surprise pour qui s’intéresse un minimum à l’opinion publique russe.

Si 26% des russes ont vu son film sur le soi-disant palace de Poutine, 77% affirment que cela n’a pas changé leur attitude envers Poutine, 17% seulement pense que le contenu est vrai.

Début 2021, un sondage toujours de Levada montrait que 22% des sondés avaient une opinion positive des manifestations pro-Navalny à Moscou contre 47% d’opinion favorables pour les manifestations de Khabarovsk.

Ce n’est pas propre à Navalny.

En 2018 seulement 3% des russes croyaient par exemple que ce sont leurs services qui avait empoisonné les Skripal, 5% que la DNR ou la Russie était la cause de la chute du MH17 contre 46% qui pensent que la responsabilité est sur le régime Ukrainien.

Les russes croient peu aux scénarios occidentaux sur la Russie et quelque part Navalny ne les mets pas en confiance.

Pourquoi ?

Les manifestations de 2021 si elles sont une sorte de continuité de celles d’il y a 10 ans (2011-2012) ne sont pas animées des mêmes sentiments / émotions. A l’époque, les manifestations de 2011 et la brève tentative de révolution des neiges (mes photos ici) étaient animées par une honnête et naïve croyance que quelque chose allait changer. Les manifestants étaient les premiers surpris du nombre de gens dans la rue, de l’absence totale de répression et ils ont sans doute eu le sentiment que c’était leur heure et le début de quelque chose de confus se matérialisant en premier lieu par « la Russie sans Poutine » tout comme leurs parents juste 20 ans plus tôt étaient descendus dans la rue pour une « Russie sans communisme ».

10 ans plus tard, cette opposition est toujours plus sans leaders, sans relis politiques, sans accès a la gouvernance, et surtout, le visage et symbole qui a émergé de cette séquence est en prison, sans que cela n’intéresse ni ne choque grand monde.

 L’humeur n’est plus au changement de régime, mais au découragement et aux manifestations désabusées et sans espoirs.

Le kremlin depuis 10 ans s’est avéré bien plus puissant que prévu et apparait de plus en plus comme une citadelle imprenable pour l’opposition intérieure, une opposition toujours aussi désunie qu’il y a 10 ans, sans programme et sans leaders, et donc structurellement peu a même de proposer une alternative crédible visant à rassembler les masses.

Tout comme la sortie du communisme s’est fait par le Kremlin, la sortie de la Russie de Poutine se fera du Kremlin, mais il n’est pas certain que cela se traduise par une sortie du Poutinisme.

Sondage Levada du 15/07/2021 sur les grands personnages et les personnalités les plus marquantes

L’institut LEVADA a fait un sondage intéressant qui permet de mieux comprendre pourquoi la Russie n’est pas une sociale démocratie.

LEVADA a demande aux russes quels sont les grands personnages russes et voila le classement des russes interrogés :

  • Staline récolte 39% des réponses contre 20% en 1994 et 42% en 2012
  • Lénine récolte 30% des réponses contre 34% en 1994 et 43% en 2003
  • Pouchkine récolte 23% des réponses comme en 1994 et 47% en 2008
  • Pierre 1ier récolte 19% des réponses contre 41% en 1994 et 45% en 1999
  • Poutine récolte 15% des réponses contre 21% en 2003 et 34% en 2017
    ..
  • A noter que Napoleon 1ier et Hitler sont au même niveau avec 5%.

*

Sondage Levada du 15/06/2021 (préoccupations / inquiétudes des moscovites)
Sondage Levada du 17/05/2021 sur les élections législatives de septembre 2021
Sondage LEVADA du 12/05/2021 sur le Coronavirus

Sondage Levada du 15/06/2021 (préoccupations / inquiétudes des moscovites)

L’institut LEVADA a fait un sondage intéressant sur les préoccupations des moscovites et ce qui les inquiètent le plus.

Ce sondage est d’autant plus intéressant, seulement quelques semaines / mois après les manifestations pro-Navalny qui avaient comme cheval de bataille :” la corruption“.

L’enquête a été menée du 15 au 26 avril 2021 sur un échantillon représentatif de la population de Moscou parmi 505 personnes âgées de 18 ans et plus. L’étude a été menée dans la rue à l’aide d’entretiens personnels.

Quelles sont donc les préoccupations / inquiétudes des moscovites en ce mois de juin 2021?

1/ L’immigration – Pour 18% des moscovites
2/ Les bouchons – Pour 16% des moscovites
3/ La hausse des prix et le coût de la vie – Pour 15% des moscovites
4/ Le fonctionnement des hôpitaux – Pour 10% des moscovites
5/ Les services publics / infrastructures des logements – Pour 9% des moscovites
6/ Le manque de place de parking – Pour 8% des moscovites
7/ Les problemes écologiques – Pour 8% des moscovites
8/ Les bas salaires et faibles retraites – Pour 7% des moscovites
9/ Les infrastructures routières – Pour 7% des moscovites
10/ Les travaux permanents – Pour 7% des moscovites
11/ L’urbanisation sauvage et excessive – Pour 7% des moscovites
12/ Les problèmes d’éducation – Pour 5% des moscovites
13/ Le marché de l’emploi et le chômage – Pour 5% des moscovites
14/ Les infrastructures municipales – Pour 5% des moscovites
15/ Les transports en commun – Pour 4% des moscovites

Au début de l’année 2021, un sondage identique avait été mené. Quelles étaient donc les préoccupations / inquiétudes des moscovites ?

1/ La hausse des prix et le coût de la vie – Pour 29% des moscovites
2/ Les bouchons – Pour 22% des moscovites
3/ Les services publics / infrastructures des logements – Pour 21% des moscovites
4/ Le Covid et la quarantaine – Pour 21% des moscovites
5/ L’immigration – Pour 15% des moscovites
6/ Le fonctionnement du système de santé – Pour 13% des moscovites
7/ Les problemes écologiques – Pour 12% des moscovites
8/ Les bas salaires et faibles retraites – Pour 11% des moscovites
9/ Aucune préoccupation – Pour 10% des moscovites
10/ Mauvaise gestion politique, corruption et bureaucratie – Pour 10% des moscovites
11/ Les transports en commun – Pour 8% des moscovites
12 / Les infrastructures routières – Pour 8% des moscovites
13/ Les travaux d’amélioration de la ville – Pour 7% des moscovites
14/ Le marché de l’emploi et le chômage – Pour 6% des moscovites
15/ Les problèmes d’éducation – Pour 6% des moscovites

Qu’en penser ?

Moscou diffère du reste du reste du pays.

Pour autant les 4 principales preoccupations des moscovites sont (hors Covid) :
– l’immigration
– le coût de la vie
– l’immigration
– les soucis de logements / le fonctionnement des hôpitaux

La corruption n’est plus un probleme prioritaire pour Moscou.

*

Sondage Levada du 17/05/2021 sur les élections législatives de septembre 2021
Sondage LEVADA du 12/05/2021 sur le Coronavirus

Sondage Levada du 17/05/2021

L’institut LEVADA a fait un sondage intéressant sur les relations qu’ont les habitants de Moscou avec les échéances électorales et notamment les élections législatives de septembre 2021.

40% des Moscovites interrogés savent quand auront lieu les élections à la Douma d’Etat, 56% ne le savent pas.

21% des Moscovites interrogés sont convaincus qu’ils voteront aux élections à la Douma d’Etat et 17% sont plutôt enclins à aller voter soit 38% du corps électoral.

23% n’ont pas encore décidé.

20% sont sûrs de ne pas voter, 17% sont plutôt enclins à ne pas aller voter soit 37% du corps électoral.

//

Selon ce sondage également :
– 15% des Moscovites interrogés seraient prêts à voter pour Russie-Unie.
– 10% des Moscovites interrogés seraient prêts à voter pour le LDPR.
– 6% des Moscovites interrogés seraient prêts à voter pour le KPRF.
– 6% des Moscovites interrogés seraient prêts à voter pour Russie Juste / Za pravdu.
– 5% des Moscovites interrogés seraient prêts à voter pour Iabloko.
– Tous les autres partis obtiendraient 1%.
– 17% des Moscovites interrogés seraient indécis.
– 25% ne pensent pas aller voter.

//

Si l’on sonde les électeurs prêts à aller voter :
– 28% seraient prêts à voter pour Russie-Unie.
– 19% seraient prêts à voter pour le LDPR.
– 12% seraient prêts à voter pour le KPRF.
– 11% seraient prêts à voter pour Russie Juste / Za pravdu.
– 8% seraient prêts à voter pour Iabloko.
– 2% seraient prêts à voter pour chacun des 3 partis suivants : les verts, le parti de la croissance et le parti des communistes de Russie.

//

Une partie du sondage mérite que l’on s’y arrête, car elle compare les taux de popularité des personnalités dites “locales” / “second plan”.
Une surprise apparait : Alexey Navalny n’est pas plus apprécié que Piotr Tolstoï, élu local conservateur à Moscou dans le quartier de Lyoublino sous les couleurs de Russie-Unie.

Enfin, noter que Alexei Navalny selon ce sondage aurait 61% de personnes interrogés qui désapprouveraient ses actions, tandis que son bras droit Lioubov Sobol obtient 17% d’opinions positives mais obtient également 25% des personnes interrogés qui désapprouveraient ses actions.
Nous reviendrons sur ce sujet de pourquoi l’écosystème Navalny rend inconfortable les russes.

A noter également les popularités de Maxim Shevchenko, intellectuel nationaliste qui obtient 14% et du jeune Roman Yuneman, patriote conservateur que le smart vote de Navalny a fait perdre au profit des communistes, qui obtient 5%.

Sondage Levada du 12/05/2021 (Coronavirus et Vaccination)

En 2008 j’avais sur ce blog lancé le projet Vox-populi avec la publication durant 4mois, tous les Lundis d’un article intitulé reprenant les sondages les plus parlants sur des thèmes divers et variés, sondages effectués par le centre Russe d’analyse Levada de fin 2007 à mi 2009.

A compter de ce jour, je publierais un ou deux sondages Levada par mois, afin de permettre aux lecteurs de mieux comprendre la RUSSIE.

Le sondage de ce jour correspond à l’attitude des russes par rapport au coronavirus et à la vaccination. Le sondage est en date du 12/05/2021.

56% des Russes n’ont pas peur de contracter le coronavirus (en rouge ci-dessous), 42% ont peur. (en bleu ci-dessosu). Ces chiffres n’ont pas changé depuis février 2021.
En octobre 2020, 64% avaient peur d’être infectés, 34% n’avaient pas peur.

62% des répondants ne sont pas prêts à se faire vacciner avec le vaccin Spoutnik V, en rouge ci-dessous. Cet indicateur n’a pas changé depuis février 2021.
Un quart des répondants (26%) sont prêts à se faire vacciner (en bleu ci-dessous), c’est un peu moins qu’en février (30%), tandis que 10% des répondants ont répondu qu’ils avaient déjà été vaccinés.

Comme en février, en avril 2021, le vaccin est plus populaire parmi ceux qui ont peur de contracter le coronavirus, ainsi que parmi les représentants des groupes plus âgés.

Chez les sondés > 55 ans et plus, 37% sont prêts à être vaccinés tandis que chez les sondés de 18 à 24 ans – seulement 12% sont prêts à être vaccinés.