Category Archives: Economie

La Douma d’Etat russe adopte le projet de budget russe pour 2024

La Douma d’Etat vient, ce mercredi 15 novembre, d’approuver en deuxième lecture le projet de budget fédéral pour l’année 2024 et la période de planification 2025-2026.

Le ministère des Finances a indiqué que le gouvernement avait préparé pour la deuxième lecture plus de 760 amendements suggérant une redistribution des fonds budgétaires pour les années 2024-2026 dans le volume de 6,7 milliards de roubles.

En particulier, les dépenses de politique sociale augmentent de plus de 2 milliards de roubles. Les coûts de la santé, de l’éducation, de la culture et du cinéma, de la science civile, de l’agriculture augmenteront également.

La part des dépenses fermées a diminué d’environ 3% par rapport à la version initiale du projet de budget — passant de 30 à 26,8% de toutes les dépenses.

Les recettes du budget fédéral en 2024 sont prévues pour un montant de 35 trillions de roubles, les dépenses-au niveau de 36,6 trillions de roubles. le Déficit sera donc de 1,59 trillions de roubles, soit 0,9% du PIB.

En 2025, les revenus devraient s’élever à 33,5 trillions de roubles et les dépenses 34,4 trillions de roubles.

En 2026 — les revenus devraient s’élever à 34,1 trillions de roubles, et les dépenses 35,6 trillions de roubles..

Les dépenses de politique sociale augmentent de plus de 2 billions de roubles, et les coûts de la santé, de l’éducation, de la culture et du cinéma, de la science civile, de l’agriculture augmenteront également.

Les dépenses concernant l’agriculture, la santé, les loisirs des enfants, l’éducation et le marché du travail augmenteront ainsi que le soutien financier au Centre de formation des astronautes.

Plus de 26 milliards de roubles pour les années 2024-2026 seront affectés au développement intégré des territoires ruraux, et de quelques 6 milliards de roubles augmenteront chaque année les subventions aux producteurs de machines agricoles. pour assurer le développement durable des villages.

Une autre priorité est le développement du transport fluvial de passagers intérieur: 16 régions russes sont situées sur la Volga. Parallèlement à l’extension des avantages pour les constructeurs de navires et à l’introduction de préférences en matière de TVA sur le transport fluvial de passagers, il est prévu d’assurer l’allocation d’au moins 1 milliard de roubles par an pour le crédit-bail de petits navires fluviaux pour le transport de passagers intrarégional notamment dans les régions de Nijni-Novgorod, Samara, Saratov, Volgograd et d’autres régions de la Volga, en particulier dans les petites villes.

Quels amendements ont été adoptés

305,26 milliards de roubles seront destinés à l’achat de biens, de travaux et de services pour répondre aux besoins de l’état dans le domaine de la défense (Médecine, communications), et les garanties sociales pour les militaires, l’amélioration du travail militaro-politique et psychologique dans les forces armées. Plus de L’augmentation en 2024 des dépenses ouvertes pour les paiements au personnel dans les forces armées est donc de 370 milliards de roubles.

En outre, pour la deuxième lecture, des subventions spéciales pour 2024 ont été distribuées aux nouvelles régions, notamment pour le soutien social des citoyens dont les maisons ont été perdues ou endommagées à la suite des hostilités (24,7 milliards de roubles), la restauration des réseaux de distribution (3 milliards de roubles), le développement de l’industrie charbonnière dans les républiques populaires de Donetsk et de Lougansk (2,2 milliards de roubles), la capitalisation des fonds locaux de développement industriel (3,9 milliards de roubles).

Sources : 1 et 2

Merci de soutenir mon travail !

En Euros Par PAYPAL ou PAYPALME ou par TIPEE

En Roubles Par YOOMONEY ou KIWI

Changements légaux majeurs en 2023 / 2024 concernant la situation juridique des ressortissants étrangers en Fédération de Russie

La loi Fédérale n ° 115-FZ du 25 juillet 2002 sur la situation juridique des ressortissants étrangers dans la Fédération de Russie a été modifiée, quels sont les principaux changements ?

1. Il est possible de délivrer un permis de résidence permanent (VNJ ou вид на жительство) à des spécialistes hautement qualifiés et aux membres de leur famille, à l’obtention de laquelle, ce spécialiste étranger sera en mesure de continuer à travailler dans la Fédération de Russie, sans besoin d’un permis de travail.
La condition pour obtenir un permis de séjour perpétuel pour cette catégorie sera de vivre sur le territoire de la Fédération de Russie pendant au moins 2 ans avec un permis de séjour délivré sur la base du statut de VKS et de payer un montant d’impôt non pas de 13% mais de 30%, j’en avais parlé ici.
NB : les membres de la famille ont également besoin de 2 ans de vie sur le territoire de la Fédération de Russie sur la base du permis de séjour délivré en tant que membres de la famille VKS et rattaché au porteur principal (le spécialiste hautement qualifié). 
–> Cette disposition entre en vigueur le 06 janvier 2024.

2. Augmentation du salaire minimum pour obtenir le statut de VKS de 167 000 roubles par mois (avant impôts) à 250 000 roubles par mois (avant impôts).
–> 
Cette disposition entrera en vigueur le 1er mars 2024.

3. Les ressortissants étrangers pourront obtenir un permis de résidence permanent (VNJ ou вид на жительство) sans passer par l’étape de l’obtention d’un permis de séjour temporaire (RVP ou разрешение на временное проживание) – sous réserve de la Conclusion d’un contrat de service militaire pour 1 an dans l’opération militaire spéciale.
–> Cette disposition entre en vigueur le 10 juillet 2023.

4. Pour les visa VKS (des spécialistes hautement qualifiés), désormais lors de la prolongation de la validité du permis de travail du VKS, le délai de 30 jours au cours duquel le VKS doit subir à nouveau un examen médical et le fournir au ministère de l’intérieur de la Fédération de Russie, peut être compté à la fois à partir de la date de la décision de prolonger son permis de travail et à partir de la date d’entrée dans la Fédération de Russie (dans le cas où il se trouve à l’étranger).
-> Cette disposition entre en vigueur le 06 janvier 2024.

5. Pour les visa VKS (des spécialistes hautement qualifiés), dans le cas où, dans les délais fixés après la résiliation du contrat de travail avec l’employeur précédent, le VKS ne conclura pas un nouveau contrat de travail et ne quittera pas le territoire de la Fédération de Russie sous 60 jours, les visas VKS et les permis de résidence (VNJ) sur VKS du spécialiste hautement qualifié et des membres de sa famille sont annulés.
-> Cette disposition entre en vigueur le 06 janvier 2024.

6. Pour les visa VKS (des spécialistes hautement qualifiés), lors de la délivrance d’un permis de travail VKS, l’employeur peut désormais fournir une copie certifiée conforme du contrat de travail.
->Cette disposition entre en vigueur le 06 janvier 2024.

7. La loi indique désormais clairement que les permis de travail qui ne sont pas obtenus dans les délais légaux (30 jours à compter de la date de la décision) ne seront pas délivrés et annulés.
->Cette disposition entre en vigueur le 06 janvier 2024.

8. Il existe une disposition selon laquelle le VKS est tenu de demander l’original du permis de travail initial ou de sa prolongation dans les 30 jours civils à compter de la date de la décision de délivrer le premier  permis de travail ou de le prolonger. Ce délai peut être prolongé uniquement à la demande de l’employeur. Si le VKS ne fait pas la démarche d’obtenir un permis de travail dans ce délai légal, lui et les membres de sa famille sont tenus de quitter le territoire de la Fédération de Russie dans les 15 jours civils suivant l’expiration de ce délai, et leurs visas sont considérés comme nuls.
-> Cette disposition entre en vigueur le 06 janvier 2024.

9. Dans le cas où le contrat d’assurance médicale obligatoire pour les VKS (DMS) est conclu sous la forme électronique, lors du dépôt du permis de travail pour le VKS, la loi permet désormais de simplement fournir des informations à ce sujet.
-> Cette disposition entre en vigueur le 06 janvier 2024.

10. Patents ! (Les patents sont des autorisations de travail pour les apatrides âgés de 18 ans révolus ainsi que les ressortissants étrangers d’Azerbaïdjan, d’Ouzbékistan, du Tadjikistan, de Moldavie, ainsi que les résidents de la Lettonie et de l’Estonie qui ne sont pas citoyens de ces pays …
Désormais la notification de la conclusion d’un contrat de travail peut être déposée par le ressortissant étranger, y compris sans copie du contrat de travail, à condition qu’il ait été conclu verbalement (seuls les détails du contrat sont communiqués).
Un contrat peut être conclu oralement entre un employeur et un employé de nationalité étrangère qui détient une Patent brevet et qui fournit des services dans un domaine.
–> Cette disposition entre en vigueur le 06 janvier 2024

Source : Vista Immigration

Merci de soutenir mon travail !

En Euros Par PAYPAL ou PAYPALME ou par TIPEE

En Roubles Par YOOMONEY ou KIWI

Salaires moyen en Russie et sur Moscou (mi 2023)

En Russie les salaires moyens continuent d’augmenter.
– 32.495 roubles en 2014
– 43.724 roubles en 2018
– 65.338 roubles en 2022
76 604 roubles en juillet 2023 soit 780 euros au cours du jour de publication de cet article, soit plus que la Roumanie et juste derrière la Grèce.

Sur Moscou les salaires moyens continuent eux aussi d’augmenter.
– 55.485 roubles en 2014
– 83.801 roubles en 2018
– 112.708 roubles en 2021
138.717 roubles en juillet 2023 soit 1.415 euros au cours du jour de publication de cet article, ce qui mets Moscou en gros au niveau de la Pologne et la Hongrie.

Pas mal après 14.500 sanctions et une chute de la monnaie de 20% 🙂

Merci de soutenir mon travail !

En Euros Par PAYPAL ou PAYPALME ou par TIPEE

En Roubles Par YOOMONEY ou KIWI

Chute, réveil, croissance ?

La banque de Russie a décrit le scénario de deux ans de reprise économique pour remonter le choc de 2022.

L’» inertie ” des changements économiques créés au printemps 2022 devrait selon la banque centrale s’épuiser en 2024.

En 2022, la base de la croissance de l’économie a été l’utilisation de la capacité de l’industrie.
En 2023, elle est la demande des consommateurs.
En 2024, la croissance sera soutenue par les investissements réalisés au cours des deux années précédentes.

Selon la banque centrale, il y a une forte probabilité que la dynamique du PIB se stabilisera à une croissance trimestrielle faible (2%) jusqu’en 2025. Selon la banque centrale, l’inflation devrait atteindre 4,5–6,5% sur 2023, puis se stabiliser sur 2024.

L’adaptation coûteuse aux nouvelles conditions se terminera principalement en 2025 — lorsque l’investissement et la croissance se stabiliseront.

Source (article de mai 2023)

Soutien

Merci de soutenir mon travail !

En EUROS Par PAYPAL ou PAYPALME ou par TIPEE

En roubles Par YOOMONEY ou KIWI

Prévisions pour le marché du travail russe (09/2023)

Le conseil d’état russe vient de se réunir ce 21 septembre pour discuter de la situation sur le marché du travail en Russie et notamment discuter des dynamiques démographiques mais aussi leur conséquences.

La Russie actuellement voit entrer sur le marché du travail les trentenaires russes nés dans les années 90 sous la gouvernance Eltsine, période de terrible crise économique en Russie durant laquelle, logiquement, la démographie s’est effondrée.

Il ressort des prévisions de la situation sur le marché du travail russe qu’en Russie, le nombre de personnes âgées de 15 à 19 ans augmente (les gens nés au cours des dernières années sous Poutine) mais au contraire diminue entre 30 et 39 ans (soit les gens nés entre la fin de l’URSS et sous Eltsine).

Ces tendances qui se forment, à savoir la croissance du nombre de personnes âgées de 15 à 19 ans et la tendance décroissante des âges de 30 à 39 ans, oblige les autorités à réviser leurs approches non seulement pour la prévision, mais aussi pour la formation au niveau de l’enseignement secondaire spécialisé, de l’enseignement supérieur et surtout l’orientation professionnelle à l’école secondaire ainsi que l’enseignement supplémentaire.

Le personnel le plus recherché est pourtant le groupe d’âge des travailleurs de 30 à 39 ans –  qui va baisser de 30% d’ici 2030. Pour de nombreuses professions, il n’y a pas assez de travailleurs et par exemple pour un chômeur enregistré avec une expérience pertinente, il y a 13 postes vacants de travailleurs qualifiés de l’industrie, de la construction ou les des transports. Les postes les plus en manque sont principalement les professions liées à la serrurerie, au fraisage et à l’industrie de la construction. 

Par exemple dans la construction selon le chef du centre du personnel du ministère de la construction Elena senkevich, la pénurie de personnel en Russie atteint 200 000 personnes et la pénurie de travailleurs dans l’industrie de la construction d’ici 2030 pourrait atteindre 400 mille personnes au rythme actuel de développement de l’économie, selon le vie vice-premier ministre Marat Khousnoulline.

L’industrie russe embauche environ 11 millions d’employés en 2023.

Le Figaro du lundi 02 Octobre 2023

SOUTENEZ LE FRUSSIEN !

En EUROS par PAYPAL ou PAYPALME ou par TIPEE

En roubles par YOOMONEY ou KIWI

La Russie augmentera ses dépenses de Défense en 2024

La Russie prévoit une augmentation massive des dépenses de défense l’année prochain.

Les dépenses de défense représenteront 6% du produit intérieur brut du pays en 2024, contre 3,9% en 2023 et 2,7% en 2021, selon les projets de plans budgétaires consultés par Bloomberg News. Les dépenses secrètes pour des articles classifiés ou non spécifiés devraient presque doubler alors que le Kremlin continue d’essayer d’éviter un examen minutieux de l’impact de la guerre.

L’évolution du budget de guerre de la Russie montre les priorités changeantes du gouvernement au milieu des combats qui imposent un lourd tribut financier sans fin en vue. Les dépenses de défense devraient dépasser les dépenses sociales l’année prochaine alors même que le Kremlin se prépare pour les élections présidentielles de mars, et à un moment où l’économie est sous la pression de sanctions internationales sans précédent.


Pourtant, la Russie est optimiste quant à l’avenir.

Malgré l’augmentation des coûts de la guerre et l’impact des sanctions, le gouvernement voit les recettes s’élever à plus de 35 billions de roubles, en hausse de 22% par rapport à 2023, et le déficit réduit de moitié à 0,9% du PIB en 2024 contre 1,8% cette année. Il s’attend à ce que le déficit continue de se réduire à 0,4% du PIB en 2025.

Les revenus pétroliers et gaziers devraient également augmenter de près d’un quart l’année prochaine pour atteindre 11,5 billions de roubles en 2024.

Le gouvernement s’attend à obtenir un prix moyen plus élevé pour son brut, une source importante de revenus pour le pays. Un scénario de référence préparé parallèlement au budget indiquait un prix moyen de 71,30 dollars le baril pour le brut russe en 2024, contre 63,40 DOLLARS estimés cette année. C’est également plus élevé qu’une estimation plus tôt ce mois-ci qui plaçait le prix du baril de brut russe à 66,30 $en 2024.

Lire la suite: Russie, Les Compagnies Pétrolières Se Disputent Sur Les Coûts Du Carburant alors que La Guerre Se Prolonge

En outre, la décote pour le pétrole du pays devrait se réduire par rapport à l’indice de référence Brent, selon les calculs de Bloomberg basés sur les estimations. Et ce malgré un plafonnement des prix imposé par les États du Groupe des Sept et leurs alliés dans le but de réduire les revenus de la Russie provenant des flux pétroliers afin de limiter la capacité du Kremlin à financer son agression militaire.

Le budget montre également que les ventes d’actifs commerciaux en Russie par des sociétés étrangères quittant le pays devraient se terminer l’année prochaine. Le gouvernement s’attend à recevoir 114,5 milliards de roubles de commissions sur la vente de ces entreprises en 2023, mais seulement 2,1 milliards de roubles en 2024 et rien du tout les années suivantes.

Le projet de budget doit être approuvé par les deux chambres du Parlement, puis signé par le président pour devenir loi.

Soutien

Merci de soutenir mon travail !

En EUROS Par PAYPAL ou PAYPALME ou par TIPEE

En roubles Par YOOMONEY ou KIWI

Les importations européennes de gaz naturel liquéfié russes augmente :)

L’UE devrait importer des volumes record de gaz naturel liquéfié de Russie cette année, bien qu’elle vise à ce que le bloc se sèvre des combustibles fossiles russes d’ici 2027.

Au cours des sept premiers mois de cette année, la Belgique et l’Espagne étaient les deuxième et troisième plus gros acheteurs de GNL russe derrière la Chine, selon l’analyse des données de l’industrie par Global Witness, une organisation non gouvernementale.

Dans l’ensemble, les importations de gaz super réfrigéré de l’UE ont augmenté de 40% entre janvier et juillet de cette année par rapport à la même période en 2021.

Forbes a établit le classement des 20 femmes les plus riches de Russie

Source

1ère place: Tatiana Bakalchuk, propriétaire et PDG de Wildberries. Capital: participation de 99% de Wildberries. L’évaluation du capital de Forbes est de 7 milliards de dollars.

2e place. Tatiana Litvinenko, épouse du recteur de l’Université des Mines de Saint-Pétersbourg Vladimir Litvinenko. Capital: 20,6% du capital de Fosagro. L’estimation de Forbes est de 2,8 milliards de dollars.

3e place. Varvara skoch, fille du partenaire d’Alisher Usmanov Andrei skoch. En décembre 2020, elle est devenue propriétaire d’une participation de 15% dans la Holding USM. L’estimation de Forbes est de 2,5 milliards de dollars.

4e place. Marina mordashova, épouse du directeur général de la Holding «Severgroup» Alexei mordashov. Détient 52% des actions de Nordgold. L’estimation de Forbes est de 1,85 milliard de dollars.

5e place. Lydia Mikhailovna. Il contrôle avec ses fils plus de 80% des actions du groupe «Cherkizovo». L’estimation de Forbes est de 1,55 milliard de dollars.

6e place. Elena baturina, président de la société de développement Inteco Management, veuve du maire de Moscou Yuri Loujkov. L’estimation de Forbes est de 1,3 milliard de dollars.

7e place. Victoria Michelson, fille du fondateur de NOVATEK Leonid Michelson. Il détient 2,3% du capital de NOVATEK. L’estimation de Forbes est de 1,2 milliard de dollars.

8ème place Evgenya guryeva, épouse du fondateur du groupe «Fosagro» Andrei guryev. Il détient 4,82% du capital de Fosagro. L’estimation de Forbes est de 875 millions de dollars.

9e place. Ekaterina fedun, fille du copropriétaire de la compagnie pétrolière LUKOIL Leonid fedun. Il détient 1,2% des actions de Lukoil. L’estimation de Forbes est de 800 millions de dollars.

10e place. Lyudmila Kogan, veuve du propriétaire principal de la banque «Uralsib ” Vladimir Kogan. Après la mort de son mari possède environ 82% des actions de la banque «Uralsib», “BFA-développement”. L’évaluation du capital de Forbes est de 725 millions de dollars.

11e place. Lydia Sulteeva. Épouse du copropriétaire et président du conseil d’administration Taif Rustem Sulteev. Lydia Sulteeva appartient à 50% dans la société “Vulcan«, qui détenait une participation dans sa»Taif”. En octobre 2021, le groupe SIBUR a fusionné ses actifs avec Taif JSC. Les copropriétaires de JSC “Taif«, y compris sulteev et sa femme, ont reçu 15% des actions de» Sibura” et des obligations de la société pour près de 3 milliards de dollars l’Évaluation du capital de Forbes — 675 millions de dollars.

12e place. Olga Belyavtseva. Ancien actionnaire du Fabricant de jus «lebedyansky”. Possède une participation de 35 pour cent dans le Fabricant d’aliments pour bébés et d’eau minérale «Progress» (marques «Frutonyanya» et «Lipetsk byuvet»). Elle possède également la société Agronome Garden, qui cultive des pommes, et un Fabricant de bouchons et de bouchons en plastique Biplast. L’évaluation du capital de Forbes est de 600 millions de dollars.

13e place. Elena Rybolovleva. Ex-femme de Dmitry Rybolovlev. Il est entré dans le classement en 2016 grâce à la fin d’un litige avec son ex-mari, qui s’est terminé par un accord à l’amiable. L’évaluation du capital est de 600 millions$.

14e place. Tatiana Kovalchuk. L’épouse du copropriétaire de la banque «Russie ” Yuri Kovalchuk. Grâce à la société “Big House 9”, où sa part est de 49,9%, contrôle indirectement 32,3% du plus grand assureur russe — le groupe sogaz. L’évaluation du capital de Forbes est de 600 millions de dollars.

15e place. Lily Rothenberg, fille du milliardaire Arkady Rothenberg. Possède 33% de “TPS Real Estate Holding Limited”, qui possède six centres commerciaux à Moscou, Krasnodar, Sotchi et Novossibirsk d’une superficie totale d’environ 1 million de mètres carrés. m

16e place. Tatiana Kuznetsova, vice-présidente du conseil d’administration de NOVATEK PJSC. Il détient 0,19% des actions de la société et des fonds provenant de la vente d’une participation dans la société (en 2005, elle détenait 2,75% des actions de NOVATEK). L’évaluation du capital de Forbes est de 450 millions de dollars.

17e place. Larisa alekperova, épouse du président Lukoil vagit alekperova. Il détient 0,2% du capital de la société, 10% de plus dans les «systèmes d’investissement Sovermennyh». L’évaluation du capital de Forbes est de 425 millions de dollars.

18e place. Marina Sedykh, PDG de INC-Capital. Détient 10,6% du ” capital INC.”. L’évaluation du capital de Forbes est de 425 millions de dollars.

19-e et 20 — e places-Maria et Tatiana Filevy, filles des fondateurs du Holding “Group of Companies S7” (S7) Vladislav et Natalia Filevy. Chacun détient 25% des actions du «groupe de sociétés C7». Maria Fileva depuis le début de juillet 2023 est le directeur général de la nouvelle société «S7 Marché», dont le domaine d’activité déclaré — «commerce de détail par la poste ou sur le réseau d’information et de communication Internet», Tatiana jusqu’en octobre 2022 était le directeur général de la Holding «groupe de sociétés C7». L’évaluation du capital de Forbes est de 400 millions de dollars.

La Russie : 5ieme économie du monde en parité de pouvoir d’achat

PIB sur la période 2022 -> 2030 par pays en parité de pouvoir d’achat, à partir des statistiques de la banque mondiale et du FMI …

Les 15 premiers 🙂

L’économie de la #Russie se classe en 5e position en 2022 devant l’Allemagne et la France 🙂

En 2030 la Russie sera en 6e position, dépassée par l’Indonésie.