Category Archives: Economie

Ré-industrialisation de la Tchétchénie

Les autorités tchétchènes prévoient en 2023 de créer le premier cluster automobile dans le Sud de la Russie sur la base de l’usine “Tchétchénavto”.

Le cluster verra l’assemblage de voitures Lada Granta, puis l’assemblage d’un nouveau modèle “gazelle Next” en collaboration avec le “groupe GAZ”.

Le lancement de la chaîne de montage permettra de créer jusqu’à 100 nouveaux emplois et permettra l’assemblage de 16.000 véhicules.

Le Caucase du Nord ne comprend que 4% des sites industriels actifs de Russie et en plus de ce projet, il semblerait que les autorités tchétchènes envisagent aussi d’ouvrir une zone économique spéciale de type industriel et industriel “Grozny” comprenant une usine de production de matériel d’aérodrome en collaboration avec “BelAZ” (usine automobile Biélorusse).

Vladimir Poutine sur le bilan de 2022

– La dynamique réelle de l’économie de la Fédération de Russie en 2022 est finalement meilleure que de nombreuses prévisions;

– Le déficit du budget fédéral de la Fédération de Russie était de 2,3% du PIB, il est parmi les meilleurs indicateurs du G20.

– Le PIB de la Russie, selon les données préliminaires, n’a diminué que de 2,5% en 2022.;

– La production de pétrole en 2022 a augmenté, malgré les sanctions, d’environ 2% à 535 millions de tonnes;

– La production de gaz en Russie a diminué en 2022 de 11,8%, mais les prix mondiaux ont augmenté, de sorte que les compagnies de gaz ont travaillé avec d’excellentss profits;

– L’inflation en Russie en 2022 était de 11,9%, moins que les prévisions des autorités.
Il est prévu de réduire l’inflation dans la Fédération de Russie au premier trimestre à 5%, au deuxième trimestre en dessous de 4%;

– Il est nécessaire de consolider la tendance à la croissance de l’économie de la Fédération de Russie, prévue pour la fin de l’année et de discuter des mesures concrètes pour résoudre les problèmes prioritaires du développement économique.

– Il est fondamental de stimuler l’emploi et la croissance des salaires réels. Les autorités doivent obtenir des résultats tangibles pour augmenter les salaires réels des citoyens cette année 2023.

– L’industrie de la défense russe a pris de l’ampleur au cours de la Dernière année et continue d’augmenter sa capacité.
Les entreprises de défense de la Fédération de Russie travaillent en rotations et shifts, certaines en 3/8.

– La situation dans l’industie du bois n’est pas facile, il est nécessaire de sauver les emplois dans cette industrie;

– Il faut abandonner l’exportation de bois brut et trrlavailler sur des produits à haute valeur ajoutée.

Quelle est la structure des moyens de subsistance des russes ?

Rosstat a révélé la structure des moyens de subsistance des russes suite au grand recensement de 2021.

33% des des personnes interrogées (42,7 millions de personnes) ont pour sources de revenus les diverses prestations, 70% d’entre eux sont des russes de plus de 60 ans, ce qui est similaire à l’UE (35%).

39,6% des personnes interrogées (58,4 millions de personnes) vivent de leur salaire soit majoritairement des russes âgés de 20 à 59 ans, un nombre similaire à celui de l’UE (35% fin 2020).

Les revenus provenant de l’activité entrepreneuriale et du travail indépendant. sont les revenus pour 2,4% des russes (soit 3,1 millions de personnes) contre 5,5% selon les données habituelles de Rosstat.
Dans l’UE ce chiffre est de 27%.
Pourtant selon le FNS, le nombre de travailleurs indépendantsà la fin de 2022 a atteint près de 6,6 millions de personnes, et les entrepreneurs individuels à la même date était environ 3,8 millions.

25% des russes (32,5 millions de personnes) sont à charge de quelqu’un d’autre dont 78% ont moins de 19 ans.

90% des citoyens n’ont qu’un seul moyen de subsistance.

2 millions de russes ont dit qu’ils vivent en raison de la production de biens pour leur propre usage, ce qui est majoritairement le cas pour la population rurale.

ROSSTAT estime la part des petites et moyennes entreprises dans l’économie russe à 20,1% à la fin de 2021. Au cours des dernières années, il n’a pratiquement pas augmenté. Dans les pays développés, il est autour de 50-60%.

Source

278 000 russes ont fait faillite en 2022

En 2021, ce chiffre était de 192.833, en 2020 de 119.045 et en 2019 de 98.980.

Selon les résultats de 2022 parmi les régions, le classement des leaders sur le nombre absolu de citoyens en faillite est dirigé par le territoire de Krasnodar (13.950), la région de Moscou (13.470) et Moscou (13.430).

Les quatrième et cinquième lignes sont occupées par le Bachkortostan (11.000) et la région de Sverdlovsk (10.900).

La grande majorité des procédures d’insolvabilité sur 2022 sont initiées par les débiteurs eux-mêmes: 96,7% contre 94,9% en 2021.

Source

Combien de russes ne peuvent pas voyager à l’étranger en raison de dettes au 01/01/2023

Quelques 8 millions de citoyens russes seraient interdits de séjours pour dettes, dettes dont le total avoisinerait quelques 55 milliard de roubles, ou 700 millions d’euros.

Comment ce chiffre évolue et augmente ?

En 2012 : 300.000 personnes
En 2016 : 1 million de personnes
En 12/2019 : 3,4 millions de personnes
En 12/2021 : 4,6 millions de personnes
Au 01/04/2022 : 5 millions de personnes

Le nombre de travailleurs indépendants en Russie atteint 6 millions

En octobre 2017 un nouveau statut professionnel a été créé en Russie, celui de travailleurs indépendants ou самозанятых.

Testé sur Moscou en 2018, puis étendu a toute la Russie en 2020, ce régime connaît un succès colossal en Russie et aujourd’hui quelques 6 millions de russes sont travailleurs indépendants soit un actif sur 9.

Ce statut s’obtient totalement en ligne via une application à télécharger qui ouvre au travailleur indépendant un compte personnel sur le site du Service fédéral des impôts.

Les travailleurs indépendants ne paient de l’impôt que pendant les mois où le citoyen a reçu de l’argent pour son travail.

L’émission de la facture, tout comme le paiement des impôts sont étalements fait via l’application, en ligne.

Il n’y a pas de limite de revenu mensuel, l’essentiel est de rester dans la limite annuelle de 2,4 millions de roubles soit 32.000 euros au cours du jour de ce article.

Le montant de la taxe est déterminé par qui a payé le service ou le produit.

4% – si l’argent provient d’une personne physique.
6% – si l’argent provient d’entrepreneurs individuels et de personnes morales.

Quelles sont les nouvelles langues étrangères que les russes apprennent ?

Avec le déclenchement de opération Z, tout change en profondeur.

Les habitants de Russie par exemple se mettent à s’intéresser a de nouvelles langues étrangères et notamment l’étude des langues hébraïque, géorgienne, serbe, chinoise, turque et arménienne.

Deux pics de croissance ont été nommés par les écoles de langues – avec le début de l’opération spéciale et avec le début de la mobilisation partielle.

Au printemps, il y a eu une augmentation significative de la demande de tuteurs en hébreu (+206%), géorgien (+198%), serbe (+184%), chinois (+109%), bulgare (+70%), turc (+55%) et arménienne (+29%) », a rapporté le service de presse de « Profi ».

Durant l’automne il y a eu une demande significative de la demande de tuteurs en serbe (221%), turc (69%), hébreu (68% ), arménien (60 %) mais aussi géorgien (51 %), bulgare (50 %) et chinois (15 %).

“En comparant la demande de tuteurs en langues étrangères d’une année sur l’autre (2021 et 2022), les plus fortes hausses sont
– Serbe (+ 278%),
– Géorgien (+ 188%)
– Hébreu (+ 164%)
– Turc (+108%)
– Chinois (+79%)
– Bulgare (+77%)
– Arménien (+59%)

Si ces langues sont recherchées par les russes qui souhaitent s’y installer provisoirement, les demandes concernent aussi le nombre croissant d’employés qui travaillent avec ces pays notamment pour des questions de logistique ou dont les entreprises se sont réinstallées dans ces zones.

Force de Sibérie atteint Shanghai

L’agence de presse chinoise Xinhua rapporte que la section Tai’an-Taixin du pipeline Force de Sibérie a été officiellement mise en service et par conséquent le gazoduc russe a ainsi atteint son terminus à Shanghai.

Pour rappel ce gazoduc exploité par Gazprom en Sibérie orientale transporte du gaz naturel de Yakoutie vers le Kraï du Primorié et la Chine.

Le contrat prévoit l’acheminement de 38 milliards de mètres cubes de gaz russe par an à la Chine et ce sur une période de trente ans, pour la somme de 800 milliards d’équivalent-dollars

Le gaz russe est fourni à trois provinces du nord-est de la Chine, à la région Pékin-Tianjin-Hebei et aussi la région du delta du Yangzi Jiang soit la municipalité de Shanghai, le sud du Jiangsu et le nord du Zhejiang.

En 2021, Gazprom a livré 10,39 milliards de mètres cubes de gaz à la Chine via ce gazoduc. En 2022, les livraisons devraient atteindre 15 milliards de mètres cubes et en 2023, 22 milliards de mètres cubes.

Un second tronçon Force de Sibérie 2 devrait voir le jour également.

Russie : doublement des paiements pour les décès au travail

Le gouvernement russe a proposé de doubler le paiement forfaitaire aux familles des personnes décédées au travail, passant la somme forfaitaire de 1 million à 2 millions de roubles, soit de 16.000 à 32.000 euros au cours du jour de publication de cet article.

Jusqu’en 2014, le paiement en cas de décès à la suite d’un accident ou d’une maladie professionnelle était d’environ 78 000 roubles, puis il a été porté à 1 million de roubles.

Selon les données de Rostrud, en 2021, près de 5.500 accidents se sont produits au travail, dont 1.337 mortels.

En France à titre de comparaison le nombre de décès au travail était de 803 en 2019, mais pour une population 2,2 fois moins importante, par conséquent, on meurt moins au travail en Russie qu’en France.

Surprenant non ?

Quels revenus les russes souhaitent ils avoir de revenus pour être heureux ?

Pour être heureux, les Russes souhaitent disposer en moyenne de 205 000 roubles par mois (3.400 euros), selon les résultats d’une enquête du portail SuperJob.

Les hommes estiment avoir besoin de 226.000 roubles (3.750 euros) et les femmes de 182 000 roubles soit 3.030 euros.

Plus les répondants sont âgés, plus leurs exigences sont élevées : 150 000 roubles pour les jeunes de moins de 24 ans et 222 000 pour les Russes de plus de 45 ans.

L’enquête a également montré que les demandes d’argent augmentent avec l’augmentation du niveau de revenu réel. Ainsi, pour les citoyens avec un salaire allant jusqu’à 50 000 roubles par mois, 160 000 roubles suffisent pour, et ceux qui gagnent à partir de 80 000 roubles et plus qu’ils leur faut 255 000 roubles en moyenne.

La liste des villes avec les demandes les plus élevées comprenait Moscou (les attentes sont de 250 000 roubles soit 4.150 euros), Rostov-sur-le-Don (205 000 roubles soit 3.400 euros), Vladivostok, Iekaterinbourg, Krasnoyarsk et Tyumen (200 000 roubles chacune soit 3.330 euros), Saint-Pétersbourg (197 000 roubles soit 3.280 euros), et enfin Khabarovsk et Novossibirsk (195 000 roubles chacun soit 3.250 euros).

Les demandes les plus modestes sont à Orenburg (150 000 roubles), Ryazan (152 000 roubles) et Izhevsk (155 000 roubles) soit environ 2.500 euros.

L’enquête a été menée du 30 septembre au 3 novembre sur plus de 20 000 personnes.

A titre de comparaison :

Si les attentes de revenus sont de 250.000 roubles sur Moscou, le salaire moyen y est de 102.017 roubles et le salaire médian d’environ 56.000 roubles

A l’échelle du pays si les attentes salariales de revenus sont de 205 000 roubles le salaire moyen y est d’environ 60.000 roubles et le salaire médian d’environ 35.000 roubles.

Sources : 1 et 2