Category Archives: sociétérusse

Quel sera le budget moyen du nouvel an en Russie pour les russes ?

Le budget du nouvel an en Russie en moyenne sera de 17.500 roubles par personne (225 euros) mais ce montant ne comprend pas le coût des cadeaux, selon une enquête du site Superjob auprès de 5 000 russes de tout le pays habitants dans les 16 villes avec au moins un million d’habitants du pays.

Les hommes prévoient de dépenser un tiers de plus que les femmes selon les résultats de l’étude.

Les plus importants budgets moyens concernent les habitants de Moscou avec des dépenses moyennes de 21.100 roubles.

En deuxième place, Saint-Pétersbourg, dont les habitants sont prêts à dépenser 19.300 roubles.

En troisième place – Krasnoyarsk avec 18.200 roubles.

En quatrième place Samara avec 18 mille roubles et en cinquième place Ufa et Ekaterinbourg avec 17.200 roubles.

Les dépenses les plus modestes du nouvel an concernent les habitants de Perm avec 15.000 roubles, Nijni Novgorod avec 14.300 roubles et Volgograd avec 13.500 roubles.

Comment les russes passeront ce nouvel an ?

Selon un sondage auprès de 5.000 personnes, menée par le job-board «Rabota» :

69% des russes fêteront le nouvel an dans le cercle de la famille et des proches.

13% avec des amis

5% au travail.

11% des citoyens n’ont pas encore décidé.

10% des russes déclarent ne pas vraiment célébrer la Nouvelle année.

En ce qui concerne les activités pendant les vacances du nouvel an :

65% souhaitent passer du temps avec leur famille
64% regarder des films et des séries TV
53% lire et écouter des livres
47% rencontrer des amis
25% aller à la patinoire.

Quels sont les événements de l’année 2022 pour les russes ?

Les principaux événements de cette année pour les russes selon un sondage VTSIOM:

  • 62% : les opérations militaires en Ukraine;
  • 9% : la victoire sur le coronavirus;
  • 9% : mobilisation partielle;
  • 6% : l’adhésion des nouvelles régions;
  • 4%: l’inflation et hausse des prix;
  • 3% : les sanctions;
  • 3% : la stabilité économique;
  • 2% : les événements de politique étrangère;
  • 2% : le développement industriel et agricole;
  • 28% ont du mal à répondre.

Comment les russes voient la transition de 2022 à 2023

Les services de livre en Russie et dans les pays de la CEI litres ainsi que l’école d’anglais en ligne Skyeng ont mené une enquête auprès de plus de 2.000 de leurs utilisateurs pour savoir combien de souhaits ils ont réussi à réaliser en 2022, et quels sont leurs objectifs pour 2023.

Les objectifs atteints de 2022 …

60% des répondants ont atteint entre 1 et 3 objectifs qu’ils s’étaient fixés pour l’année 2022.

51% ont réussi à lire et à écouter des livres plus souvent que d’habitude.

45% ont réussi à se mettre en forme.

33% à étudier sérieusement une langue étrangère, en général l’anglais (60%), l’espagnol (12%) et l’allemand (11%).

26% ont pu trouver un nouvel emploi.

25% se sont établi une nouvelle vie personnelle.

Les plans pour 2023 pour les russes ne sont pas très différents …

59% souhaitent plus lire et écouter de livres

54% se mettre en forme

47% apprendre une langue étrangère

30% trouver un nouvel emploi

29% visiter un nouveau pays.

De quoi les russes ont ils peurs pour 2023 ?

Comment les russes envisagent ils 2023 ?

La grande majorité des russes associent à la prochaine année 2023 avec certaines craintes, tandis que 8% des habitants du pays ne craignent absolument rien.

Ceci est démontré par les résultats d’une étude menée ce mois de décembre par les experts du centre de réflexion Nafi sur 1 600 personnes âgées de 18 ans et plus via un échantillon représentatif construit par Rosstat de manière à refléter fidèlement la population de la Russie par sexe, âge, niveau d’éducation et type de localité. La somme des réponses peut être supérieure à 100%, car les répondants ont eu la possibilité de choisir jusqu’à trois réponses.

  • L’inflation et la hausse du coût de la vie est la principale crainte des russes : 29%.
  • Tomber malade et la perde de leur travail sont ex-aequo la seconde crainte des russes : 27%.
  • L’inquiétude qu’il arrive quelque chose aux enfants : 25%
  • Une nouvelle vague épidémique de COVID-19 : 20%
  • Les risques d’attentats : 18%
  • La peur de ne plus rembourser les prêts précédemment contractés-11%
  • La peur de l’apparition d’une pénurie de produits et de médicaments-8%
  • Les catastrophes naturelles (inondations, ouragans, tremblements de terre, incendies naturels) et les blessures — 7% chacun.

Source https://www.rbc.ru/society/20/12/2022/63a052869a79472d25739b22

Combien de personnes disparaissent chaque année en Russie ?

L’association russe Liza Alert,est une organisation bénévole de recherche et sauvetage à but non lucratif pour rechercher les personnes disparues.

Liza Alert exerce non seulement les fonctions d’alerte 24/7 mais dirige également les forces de volontaires sur les recherches actives de toutes les personnes disparues, en Russie et dans l’ex URSS.

Liza Alert tire son nom d’un jeune russe du nom de Liza Fomkina ; en 2010, Liza, alors âgée de 5 ans, est morte d’hypothermie dans la région de Moscou, après une mission de recherche infructueuse de 9 jours ayant pourtant mobilisé quelques 500 volontaires.

Chaque année, environ 180 000 personnes disparaissent dans toute la Russie, dont 20 000 personnes ne sont jamais retrouvées. A titre de comparaison, il disparaîtrait quelques 60.000 personnes en France chaque année dont 10.000 ne sont jamais retrouvées dont 800 mineurs.

En 2019, Liza Alert a reçu 25.255 signalements de personnes disparues, 19.051 personnes ont été retrouvées vivantes, 2.043 des personnes disparues sont décédées tandis que 4.161 n’ont pas être retrouvées.

En 2020, Liza Alert a reçu 31 985 signalements de personnes disparues, 23 426 personnes ont été retrouvées vivantes, 2 994 des personnes disparues sont décédées avant d’être retrouvées, 979 n’ont pas été retrouvées.

En 2021, LizaAlert a reçu 42 727 signalements de personnes disparues, dont 31 603 personnes ont été retrouvées vivantes, 3 131 des personnes disparues sont décédées et 1 655 personnes n’ont pu être retrouvées.

Source

Site de l’association

D’ici 2024, 80 millions de Russes recevront au moins une aide sociale, avec ou sans demande de leur part

J’ai déjà sur ce blog parlé des ambitieux projets des autorités russes de totale numérisation de la relation entre l’état et l’administré.

La vice-première ministre de la Fédération de Russie, Tatyana Golikova, a rappelé qu’en 2021, 11 mesures de soutien ont été fournies aux citoyens de façon automatique, mème sans demande de leur part.

Selon la vice-Première ministre russe Tatyana Golikova : “D’ici 2024, au moins 80 millions de citoyens recevront des mesures d’accompagnement social avec ou sans demande pré-remplie sur le portail des services publics”.

L’information proactive des citoyens sur les mesures d’aide de l’État disponibles et leur réception simplifiée sont prévues par le projet Trésorerie sociale. Grâce à lui, les Russes pourront prendre connaissance des mesures de soutien auxquelles ils ont droit, puis organiser les paiements via le portail des services publics.

Le projet Trésorerie sociale instaure les paiements sociaux en Russie via le système du “guichet unique” via le Fonds de pension de la Fédération de Russie (PFR). Cette nouvelle procédure permettra une centralisation du processus mais aussi combler les déficiences régionales / locales dans les sujets ou ce processus n’est pas bien établi..

Sources : 1,2