Affaire Navalny : d’Hollywood à la forêt noire …

On en sait un peu plus sur les réseaux Navalny en Europe et en Occident et leurs rôles dans les événements de ces derniers mois.

  • On vient notamment d’apprendre via la presse officielle allemande que la fameuse video sur le soi-disant « palais de Poutine » aurait été monté en Allemagne (voir ici ou ) !

Qu’est-ce qu’on y apprend ?

Que l’équipe de Navalny a tourné et monté le film le « palais de Poutine » dans des studios neufs et récemment inaugurés en novembre 2020, situés à Kirchzarten, en Forêt Noire, les « Black Forest Studios » dirigés par Sébastien Weiland, également fondateur de Kosmofilm.

Navalny et son équipe, une 20aine de personnes venues de Berlin, auraient répondu à une demande formulée à ces studios « neufs » d’une production américaine basee à Los Angeles (pas nommée et que Sébastien Weiland ne connaissait pas malgré son expérience de travail avec des stars d’Hollywood) à propos d’un « documentaire ».

Cela s’est fait dans le plus grand secret, puisque le maire du village lui-même n’aurait lui-même pas été informé.

Voir mes articles sur les Pussy-Riot

Qu’en conclure ?

Le dossier Navalny s’opacifie et clairement une source hors de Russie se dessine, pas en Allemagne uniquement, mais aux Etats-Unis. Peu importe s’il s’agit d’une action citoyenne et civique d’une star d’Hollywood qui voulait rendre justice (?) ou s’il s’agit d’une commande poussée par … Des services étrangers et ce via des prestataires privés et simplement « militants ».

Un peu de mal est fait et tous les regards russes pourraient se tourner vers l’Allemagne …

L’augmentation des tensions entre la Russie et l’Allemagne, dans le contexte de North-Stream 2, tomberait à point nommé pour certains, suivez mon regard.
D’ailleurs la diplomatie américaine continue sa pression diplomatique pour « exiger » (?) la libération d’Alexeï Navalny.

Imagine t’on si une obscure entreprise chinoise de production contactait des activistes américains pro-Trump, via une entreprise de production « indépendante » installée en Russie, pour publier des documentaires visant à dénoncer la corruption du Clan Biden ?
Comment réagirait la diplomatie américaine ?

Une chose est sûre : ces bruits de fonds «de l’étranger» ne jouent certainement pas en faveur d’Alexei Navalny

2021 : la fin de Navalny ?

Inconnu du grand public, Alexeï Navalny commencé sa carrière en politique comme conseiller du gouverneur de l’oblast de Kirov, Nikita Belych qui sera arrêté en 2016 et condamné à 8 ans de prison en 2018 pour un pot de vin de 400 000 euros.

Alexeï Navalny émerge sur la scène publique à la suite des manifestations de 2011 sur la place des maris (Bolotnaïa) qui font suite aux élections législatives de 2011.

Il faut dire que les quelques 60.000 russes qui sont là ce jour-là, sont entourés des vieux dinosaures de l’opposition russe qui n’ont en commun que de ne pas pouvoir rassembler plus de quelques pourcents lors des élections ou péniblement, ils arrivent à se présenter.

Navalny est jeune et au milieu des dinosaures, il émerge comme un visage neuf et se présente comme un lanceur d’alerte anti-corruption, ce qui évidement plait à tout le monde mais fait plutôt sourire les initiés qui savent que Navalny est tout sauf un saint.

En 2013 il connaît son heure de gloire lors de la campagne pour la mairie de Moscou ou en faisant une campagne de terrain efficace il profite du dégoût des moscovites las du Loujkovisme et sa calamiteuse gestion de la ville, et obtient 27% des voix au premier tour.

De facon surprenante, Navalny est alors immédiatement, malgré son passé de militant nationaliste et anti-immigration,  devenu l’idole des journalistes étrangers, qui ont fait de lui le principal opposant à Poutine, un héros anti-corruption, un chevalier blanc face la dictature du Mord … Pardon du Kremlin et surtout l’ennemi numéro 1 du Tsar de Russie qui, du reste, le craindrait tellement qu’il refuserait toujours de citer son nom.

Navalny est de toute évidence l’homme que les occidentaux aimeraient voir à la tête de la Russie car, de toute évidence, il leur plaît car il leur est favorable. Il a le soutien des oligarques en exil, Khodorkovski en tête.  

Navalny est aussi invincible, il ne va jamais en prison plus de 30 jours, il ne sort jamais de prison en mauvais état, il continue ses activités en vivant en Russie sans craintes et en 2020 il devient le premier homme non pas à marcher sur Mars mais que le FSB ne serait pas arrivé à assassiner, sur le territoire russe.

Exfiltré en Allemagne comme un oligarque pour y être soigné (chance que la grande majorité des russes n’ont pas) il se remet à une vitesse grand V d’un empoisonnement au Novichok (!) et, durant sa rapide convalescence, arrive sans l’aide des services secrets étrangers bien entendu à entrer en contact avec les agents du FSB ayant tenté de le tuer (!) dont l’un confessera tranquillement au téléphone en se faisant enregistrer …

Héroïque, il décide de rentrer en Russie pour continuer sa lutte contre le Mordor et Vladimir Poutine. Arrêté à son arrivée il est condamné à 30 jours de prison. Après son arrestation il sort une vidéo sur une prétendue révélation d’un « palais de Poutine » qui serait la confirmation du summum de la corruption du système russe actuel. Pour les francais et les journalistes qui ne font pas leur travail ça ressemblait à une révélation, pourtant il n’en est rien. Ce « palais », bâti par un Italien, date de 2007 et appartient officiellement depuis 2011 à un oligarque russe du sud de la Russie.

Cette vidéo, cumulée à l’arrestation « injuste » et « illégale » d’Alexeï Navalny devait être le catalyseur d’une grande journée de manifestation nationale ce samedi 23 janvier 2021. Certains commentateurs et observateurs pensaient même que cette journée allait être le point de départ d’une situation à la Biélorusse voir d’un Maïdan russe.

Et puis il y a le réel et les faits.

Pourquoi Navalny est-il en prison ?

Next

Démographie des Douma russes et françaises

En Russie l’âge moyen des députés à la Douma est aujourd’hui de 56 ans. Il y a 17 ans (en 2004), l’âge moyen des députés était de 49 ans.

L’âge moyen de la population russe est de 40 ans.

Les députés du Parti libéral démocrate sont les plus âgés de la Douma (58 ans) et ceux du Parti communiste de la Fédération de Russie — les plus jeunes (55 ans).

Les députés de la Russie unie et de Russie Juste sont respectivement 56 et 57 ans.

Seuls 15% des députés sont plus âgés que le président Poutine et 25% ont l’âge de ses enfants.

Source : ДЕМОГРАФИЯ УПАЛА (Телеграм)

A titre comparatif l’âge moyen des députés en France est de 51 ans, les plus jeunes sont au sein de la majorité présidentielle (LREM) : 46,5 ans et les plus vieux au sein des groupes de gauche régionalistes (56,1 ans) et socialistes (53,9 ans).

L’âge moyen de la population francaise est de 42 ans.

Point démographique de Novembre 2020 en Russie

Rosstat a publié ses stats pour le mois de novembre. Novembre 2020 est l’un des pires mois de l’histoire démographique russe récente.

Mortalité

Au niveau fédéral

Novembre 2020 voit une forte hausse de la mortalité avec 219.872 décès contre 141.331 décès en octobre 2019 soit 78.541 décès en plus et une hausse de la mortalité pour le pays de 55,6% conforme aux estimations des moyennes sur les premiers sujets publiées sur ce site.

La natalité est elle en baisse avec 112.918 naissances contre 115.218 soit une baisse de 25.

Novembre voit à lui seul une baisse naturelle de population de 106.954 habitants.

Sur les 11 premiers mois de l’année la Russie voit

— 1.881.244 décès contre 1.251.512 sur les 11 premiers mois de l’année 2019 soit 229.732 de ces en plus, une hausse de 13,9%.

— 1.303.363 naissances contre 1.365.825 naissances sur les 11 premiers mois de l’année 2019 soit 59.462 naissances en moins, une baisse de 4,4%.

La diminution de population cette année est de 574.881 habitants sur 11 mois.

La mortalité est bien élevée qu’annoncé antérieurement comme la presse francaise l’a rappelé comme dans cet article des Echos, écrit par Benjamin Quenelle ; mais pour les lecteurs de DISSONANCE ce n’est pas une surprise.

Next

Covid19 et mortalité à Moscou en novembre 2020

Les données de mortalité de novembre sont disponibles

En Novembre 2020, la ville a connu 14.456 décès contre 9.726 en novembre 2019 soit une hausse de mortalité de 48,6% et 4.730 décès en plus.
Pour information la capitale a connu 9.637 décès en 2017, 9.918 en 2018 et 9.726 en 2019

Le COVID-19 a été noté comme la principale ou la co-cause principale de décès dans 4.542 cas, ce qui explique 97% de tous les décès supplémentaires en novembre.

Une francaise vaccinée au SputnikV à Moscou

Alors que la Russie est le premier pays du monde à avoir créer un vaccin contre le Coronavirus que la vaccination de masse y a déjà commencé, l’épouse de votre humble serviteur est sans doute la première française à s’être fait vacciner par le SputnikV (voir notre article à ce sujet), au milieu des 20.000 premiers volontaires du pays.

1/ Bonjour Evguénia pourriez-vous vous présenter aux lecteurs de Dissonance ?

Je suis originaire de Russie mais j’ai grandi en France à Bordeaux où j’ai accompli ma scolarité et mes études supérieures en commerce international. Par conséquent je suis franco-russe (#frussiene ?

J’habite à Moscou depuis 2008 et y co-dirige un cabinet de recrutement.

Je suis également mère de deux enfants de 6 et 8 ans.

2/ Comment et pourquoi vous est venu l’idée de vous porter bénévole pour le vaccin russe SputnikV ?

Next

Mortalité : octobre / novembre / décembre

La mortalité de Novembre n’est pas encore entièrement connue mais on peut imaginer ce qui attend Moscou pour les deux derniers mois de l’annee en observant les chiffres fournis par l’opershtab et en prenant comme modèle le mois d’octobre.

Octobre 2020 (Moscou)

— 132.267 cas
— 70.044 personnes soignées
— 32.908 hospitalisations
— 1.564 décès selon l’opershatb mais en octobre la surmortalité a été de 3.518 décès et Le Covid19 a été noté comme cause principale ou co-cause de décès dans 3.573 cas soit 100% de tous les décès en excès en septembre + 311 décès en plus.

Novembre 2020

— 182.257 cas (+37.79% par rapport à octobre)
— 140.734 personnes soignées (+100.92% par rapport à octobre)
— 41.523 hospitalisations (+26% par rapport à octobre)
— 2.185 décès (+38,43%)

Décembre 2020 

Si nous comparons 20 jours d’octobre / novembre / décembre la tendance Novembre/Décembre devrait voir la mortalité considérablement augmenter à Moscou.

20 premiers jours d’octobre
— 80.747 cas
— 36.792 personnes soignées
— 19.633 hospitalisations
— 867 décès

20 premiers jours de novembre
— 116.503 cas (+44% par rapport à octobre)
— 82.802 personnes soignées (+123% par rapport à octobre)
— 27.032 hospitalisations (+37% par rapport à octobre)
— 1.413 décès (+62,98% par rapport à octobre)

20 premiers jours de décembre
— 130.176 cas (+61% par rapport à octobre et +11,74% par rapport à novembre).
— 111.058 personnes soignées (+201% par rapport à octobre et +35,1% par rapport à novembre).
— 30.498 hospitalisations (+55% par rapport à octobre et +12,82% par rapport à novembre).
— 1.491 décès (+71% par rapport à octobre et +5,52% par rapport à novembre

Le SputnikV premier vaccin contre le Coronavirus

« Perçu avec scepticisme par le reste du monde, ce vaccin russe contre le coronavirus devrait être produit de façon industrielle en septembre ». 
Le Parisien avec AFP (15/08/2020)

S’il y a bien un sujet sur lequel les journalistes francais sont discret et peu objectifs, c’est entre-autre celui du vaccin russe contre le Coronavirus.

Gam-COVID-Vac

Le centre Gamaleïa est un institut de recherche médicale russe dont le siège est à Moscou. Fondé en 1891 et qui relève du ministère de la Santé de la Fédération de Russie. Le centre rend hommage par son nom à l’éminent scientifique russe et soviétique Nikolay Fyodorovich Gamaleya (1859-1949), réputé pionnier de la microbiologie et de la recherche sur les vaccins (wikipedia).

Au début de l’été 2020 le centre Gamaleïa en Russie annonçait avoir produit les premiers Vaccins mondiaux contre le Coronavirus.

Les phases 1 et 2 du centre ont été complétées en Juillet 2020 et Le 11/08/2020, le président Poutine déclarait que le premier vaccin au monde contre le Covid19 était enregistré en Russie sous le nom de Gam-COVID-Vac avec comme nom de marque « SputnikV ».

Les lecteurs curieux peuvent aller consulter le site du vaccin SputnikV disponible en plusieurs langues et notamment en francais mais aussi découvrir les principaux avantages du vaccin ici et suivre SputnikV sur twitter :  ici

A partir de septembre 2020 des essais cliniques post-enregistrement ont impliqué 40.000 volontaires dont une franco-russe qui sera interviewée sur DISSONANCE dans quelques jours.

Next

Synthèse démographique sur les 10 premiers mois de 2020

Sur les 10 premiers mois de 2020

La Russie a eu 1.193.445 naissances contre 1.250.608 sur les 10 premiers mois de 2019 soit 57.163 naissances en moins, une diminution de 4,6%.

La Russie a connu 1.661.372 décès contre 1.510.181 décès sur les 10 premiers mois de 2019 soit 151.191 décès en plus, une hausse de 10%.

La baisse naturelle de population est de 457.409 personnes sur 10 mois contre 259.273 pour les 10 premiers mois de 2019.

Sur les 10 premiers mois le pays a connu
662.264 mariages contre 801.184 sur la même période en 2020 soit une baisse de 7,3%.
457.409 divorces contre 513.542 sur la même période en 2020 soit une baisse de 10,9%.