Category Archives: Regions russes

Surmortalité par régions

Un blogueur russe, Dimitry Kobak, a publié une carte intéressante qui montre depuis le début de la pandémie en Russie la mortalité officielle, du Covid et la surmortalité par régions, ce qui permet de voir les régions les plus honnêtes et les moins honnêtes.

Comme on peut le voir sont en tête Saint Petersbourg, Moscou, Nijni Novgorod, Perm, Voronej et le Kraï de l’Altaï.
Les régions les moins fiables sont la Volga (Bachokorstan / Tatarstan).

Russie : répartitions de population

Deux cartes intéressantes concernant les répartitions et densités de population

La première ci-dessous coupe la Russie en 4 parties égales en terme de population.
Comme on peut le voir :
– Tout l’Oural, la Sibérie et l’extrême orient sont en mauve
– Le Nord Est et la Volga sont en orange
– Le Sud est en bleu
– Le centre est en vert

image.png

La carte ci-dessous indique les territoires qui, en bleu, comprennent autant de population que la ville de Moscou.

Enfin la carte ci-dessous montre les répartitions de population en Russie.

Régions de Russie en 2020 : classements, dynamiques et évolutions démographiques

RIA NOVOSTI a publié des données sur les régions russes.

Tout d’abord les régions les plus riches et les plus pauvres. Pour établir ce classement, les analystes ont pris en considération divers critères économiques, à savoir le rapport entre le revenu médian des ménages et le coût d’un ensemble fixe de biens de consommation et de services, le montant mensuel moyen par habitant des dépôts et autres fonds collectés par les particuliers au sein des banques, la proportion de la population dont le revenu est inférieur au minimum vital et la proportion de familles pouvant acheter un appartement avec un prêt hypothécaire.
Les régions les plus riches sont les sujets administratifs riches via l’énergie mais aussi hors centres énergétiques que sont Moscou, Saint-Pétersbourg, Mourmansk et la région de Moscou.

Sans surprise pour les lecteurs de ce blog, les zones les plus pauvres sont les zones de la 4ieme Russie, le Caucase du nord et la Sibérie du sud.

Pour autant, quel est le volume des migrations intérieures en Russie (en million d’habitants) ? Le migrant intérieur moyen est âgé de 30 à 34 ans mais en 2020 sur 3,5 millions de migrants intérieurs on compte 2,4 millions de personnes en âge de travailler, 0,7 million plus jeunes que l’âge de travailler et 0,3 million plus âgés de 54 ans dont 34 hommes et 79 femmes de plus de 100 ans.

En 2020, quelles sont les régions qui ont connu le principal afflux migratoire intérieur.

  • Sébastopol
  • L’Oblast de Leningrad
  • Kaliningrad
  • L’Adyguee
  • L’oblast de Moscou
  • L’Oblast de Krasnodar
  • l’Oblast de Tioumen
  • l’Ingoushetie
  • La Crimée
  • l’Oblast de Kalouga

En 2020, quelles sont les régions qui ont connu le principal reflux migratoire intérieur.

  • La Tchoukotka
  • l’Oblast de Magadan
  • La république des Komi
  • L’Oblast de Mourmansk
  • Le Birobidjan
  • L’Ossétie du nord
  • Le Kraï de Khabarovsk
  • L’Oblast de Tomsk
  • L’Oblast d’Omsk

Malheureusement, ces dynamiques accentuent la concentration de populations dans la partie occidentale, dans le sud et autour et dans les deux capitales tandis que l’Est et le nord est, et donc l’est de l’Oural, se vide, malgré les zones énergétiques riches du grand est, surtout bien sur pour des raisons geo-climatiques.

Sur la période de 2018 / 2020 quelles sont les régions qui ont en %age connu la plus forte hausse de population ?
– Sébastopol
– République d’Ingouchie
– Région de Léningrad
– République tchétchène
– Région de Tioumen
– Région de Moscou
– République de Touva
– Région de Kaliningrad
– République du Daghestan
– République d’Adyguée

Aujourd’hui en Russie les zones les plus denses sont :
– Moscou : 4.945,5 habitants / km²
– Saint-Pétersbourg : 3.847,5 habitants / km²
– Sébastopol : 520,1 habitants / km²
– La région de Moscou : 173,5 habitants / km²
– L’Ingoushetie : 162,4 habitants / km²
– La Tchétchénie : 91,5 habitants / km²
– L’Ossétie du nord L 87,2 habitants / km²
– Le Kraï de Krasnodar : 75,2 habitants / km²
– La Crimée : 73,3 habitants / km²

География плотности населения России

Aujourd’hui en Russie les zones les moins denses sont :
– La Tchoukotka : 0,07 habitants / km²
– La nénétsie : 0,15 habitants / km²
– L’Oblast de Magadan : 0,30 habitants / km²
– La Iakoutie : 0,32 habitants / km²
– Le Kraï de Kamtchatka : 0,67 habitants / km²
– La Iamalie : 0,71 habitants / km²
– Le Kraï de Krasnoiarsk : 1,21 habitants / km²
– Le Kraï de Khabarovsk : 1,67 habitants / km²
– Tiva : 1,94 habitants / km²
– Komi : 1,97 habitants / km²

Dans les trois dernières années quelle est l’évolution de la population des villes ?

Les villes qui ont vu le plus de croissance démographique sont :
– Krasnodar
– Ekaterinbourg
– Moscou
– Kazan
– Rostov sur le don
– Saint-Pétersbourg

https://avatars.mds.yandex.net/get-zen_doc/2746214/pub_60ac83bbe3047f5161743a1c_60c375a6fec57a5bea35391b/scale_1200

Les villes qui ont vu le moins de croissance démographique sont :
– Omsk
– Samara
– Tcheliabinsk
– Volgograd
– Nijni-Novgorod
– Perm

Sur 2020, quelle est la tendance ?

Krasnodar et Iekaterinbourg sont en tête des croissances démographiques.

Les villes qui ont perdu en %ge le plus de population en 2020 sont
– Omsk
– Samara
– Tcheliabinsk
– Voronej
– Nijni-Novgorod
– Perm

https://avatars.mds.yandex.net/get-zen_doc/4519444/pub_60ac83bbe3047f5161743a1c_60c36d7efec57a5bea1993c4/scale_1200