Category Archives: Emigration

8 milliards d’habitants et 124,5 millions de russes

En 2022, alors que la population de la Terre dépasse les 8 milliards de personnes, le nombre de Russes dans le monde est de 124,5 millions de personnes, selon Rosstat, dont 109,3 millions de personnes “en” Russie ce qui correspond à 74,6% de la population du pays.

Le peuple russe représente donc 1,6 % de la population mondiale en 2022, lors qu’à titre de comparaison en 1990 sous l’URSS, il y avait 146,6 millions de Russes, soit 2,8 % de la population mondiale, la population mondiale atteignant 5,28 milliards d’habitants en 1990.

Le nombre de russes est donc passé de 146,6 millions à 124,5 millions de personnes, il y a donc 22 millions de Russes de moins dans le monde qu’en 1990..

Le nombre de Russes en 2022, en millions de personnes dans le monde selon Rosstat est de :
– 109,3 millions en Russie
– 5,2 millions en Ukraine
– 2,98 millions au Kazakhstan
– 0,69 millions en Biélorussie
– 2,73 millions dans les républiques de l’ex URSS
– 3,5 millions de russes dans l’étranger lointain (le reste du monde)

Ou sont les russes qui ont quitté la Russie en 2022 et combien sont ils ?

  • Le record est tenu par la Georgie : quelques 112.000 russes s’y seraient installés de facon permanente.
  • Au Kazakhstan depuis le 21 septembre et l’annonce de la mobilisation partielle, plus de 200 000 Russes sont entrés au Kazakhstan et quelques 92.000 personnes restées sur place.
  • En Turquie, entre février et fin septembre, quelques 50.000 russes auraient postulé pour obtenir un permis de résidence laissant envisager que le nombre de russes.
  • Quelques 786.000 russes sont partis en Arménie et 744.000 sont revenus laissant plausiblement quelques 42.000 nouveaux résidents sur place.
  • En Ouzbékistan on parle de quelques 35.000 nouveaux résidents russes.
  • A Chypre, on parle de quelques 35.000 nouveaux résidents russes.
  • Quelques 31.000 russes sont partis en Israel entre février et août 2022, on peut imaginer que ce nombre a un peu grossis depuis pour s’approcher des 40.000.
  • Quelques 1 303 000 citoyens russes sont entrés dans l’Union européenne par ses frontières terrestres et 1 273 000 citoyens russes sont eux rentrés en Russie par sa frontière terrestre avec l’UE ce qui donnerait un solde restant en UE de quelques 30.000 nouveaux residents russe en UE en 2022 entrés par les frontières terrestres.
    Sur la période de janvier-septembre 2022, selon le FSB 1,57 million de Russes sont entrés en UE tandis que Frontex annonce que 1,21 million de Russes ont quitté l’UE. La différence entre le nombre de personnes qui sont entrées et celles qui sont sorties serait donc d’environ d’environ 350 000 personnes mais ce ce chiffre ne prend cependant pas en compte les flux de passagers volant entre Russie et Europe via des pays tiers comme la Turquie ou la Serbie.
  • Au Kirghizstan 760.000 russes seraient entrés et 730.000 sortis au 06/10/2022 laissant un solde positif dans le pays de quelques 30.000 personnes.
  • En Serbie un peu plus de 12 000 Russes sont arrivés depuis le 24 février 2022.
    3.500 russes ont reçu un permis de séjour en Serbie sur la base du regroupement familial, et 6.500 un permis de travail ce qui comprendrait 10.000 personnes restées sur place.
  • En Mongolie enfin quelques 6.200 russes s’y seraient installés.

Donc au total entre 473.000 et 793.000 personnes.

Bien sur ce sont des échelles de grandeur: tous ne sont pas encore dehors, certains rentrent en Russie pour des raisons administratives, car perdent leurs jobs ou car ne ne s’en sortent pas financièrement mais les chiffres donnent un ordre de grandeur.

Source

Combien de russes ont quitté la Russie de juillet à septembre 2022 ?

Le FSB a publié des statistiques sur les sorties de Russes vers l’étranger de juillet à septembre 2022.

Le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan et l’Arménie ont battu un record de cinq ans quand à l’entrée de citoyens russes sur leurs territoires.
Dans les leaders on compte aussi l’Abkhazie, la Turquie, la Géorgie et la Finlande.

Au total, de juillet à septembre, le nombre de voyages à l’étranger s’est élevé à 9,7 millions, soit presque le double par rapport au deuxième trimestre de l’année 2022 (alors le nombre de voyages était de 5 millions) et 1,2 million de plus que sur la période Juillet-septembre de l’année 2021.

Dans le même temps, le nombre de voyages à l’étranger s’est avéré inférieur aux chiffres de l’avant-pandémie 2019 – lorsque sur la même période de juillet à septembre 2019, le FSB avait enregistré 16,1 millions de passages de frontières.

Près de 70 % de tous les voyages ont été effectués dans cinq pays : l’Abkhazie, la Turquie, le Kazakhstan, la Géorgie et la Finlande.

Selon la méthodologie du FSB, si le même citoyen étranger/russe a voyagé à plusieurs reprises à l’extérieur de son pays au cours de la période de référence, alors dans les données du FSB, il est compté autant de fois qu’il a traversé la frontière de l’État dans une direction (c’est-à-dire qu’il est correct parler du nombre de déplacements, et non du nombre de citoyens).

En millions de voyages

Le FSB ne comptabilise que les passages de frontières en sortant, pas en entrant.

Le FSB distribue les données selon le but de la visite : but professionnel, travail, tourisme, but privé, études, emménagement dans un lieu de résidence permanent, ainsi que « entretien des véhicules » et « personnel militaire ».

Où les Russes sont-ils allés le plus souvent ?

-L’Abkhazie est devenue le leader du nombre de départs de Russes de juillet à septembre : au total, près de 2,5 millions de personnes y sont entrées durant cette période.

-En deuxième position, la Turquie avec près de 2,1 millions d’entrées.

-En troisième position :le Kazakhstan avec près de 1,3 million d’entrés et pour 1,2 million de voyages, le but du voyage est répertorié comme privé mais comme tourisme – seulement 37 000 fois. Dans la grande majorité des cas, la frontière a été franchie en voiture avec 1 million de trajets, contre 119 000 passages en avion, 97 000 passages en train et 30 000 autres traversées à pied! A

-En quatrième position l’Arménie avec 267.000 personnes et dans 149 000 cas, lors du franchissement de la frontière, le but du voyage a été désigné comme privé, dans 94 000 – comme tourisme.

-En cinquième position le Kirghizistan avec 167 000 passages de frontières soit 91 % de plus qu’à la même période en 2021 et 100 % de plus qu’en 2019.

-En sixième position l’Ouzbékistan avec 126.000 passages de frontières avec 103.000 passages de frontières soit 80% de plus qu’en juillet-septembre 2021 et 102 % de plus qu’en 2019.

-En septième position le Tadjikistan qui connaît également une croissance significative – 103 000 départs. En comparaison sur la même période de 2021: 27.000 et 48.000 sur la même période de 2019 avant le Covid.

Selon les statistiques du FSB, en juillet-septembre un peu plus de 461 000 personnes sont parties pour la Géorgie. Il s’agit du nombre le plus élevé depuis le troisième trimestre de 2018, lorsque la frontière avec la Géorgie a été franchie près de 514 000 fois. Presque tous les citoyens russes qui y sont partis ont indiqué que le but de leur visite était privé.

Près de 430 000 personnes ont quitté la Russie pour la Finlande en juillet-septembre. À titre de comparaison : pour la même période en 2021, ce nombre était de 149 000 (187 % de moins). Selon le FSB, le nombre de voyages en Finlande a également fortement augmenté par rapport à avril-juin : au troisième trimestre, il a augmenté de 197 %.

En juillet-septembre, le nombre de passages frontaliers avec la Norvège a également augmenté – il s’élevait à 10 000. D’avril à juin, le FSB a enregistré 5767 passages, en juillet-septembre 2021 – 6.837 passages.

La Mongolie est devenue l’un des leaders en termes de croissance des entrées de citoyens russes. Au troisième trimestre, 65 000 personnes y sont entrées, pour la même période en 2021 – environ 5 000, et au même trimestre de 2019 – 50 000 fois.

Combien de russes se sont installés en Ouzbékistan

Environ 67 000 Russes ont ouvert des comptes bancaires en Ouzbékistan depuis le début de cette année, près de la moitié d’entre eux travaillent et résident en permanence dans la république soit quelques 33.000 personnes.

Selon le service de presse de la Banque centrale (CB) d’Ouzbékistan, il existe une forte demande de non-résidents de la Fédération de Russie pour les cartes des banques ouzbèkes dans la république. Dans le même temps, il est à noter que la demande demeure malgré les restrictions pour les étrangers introduites en septembre, selon lesquelles ils ne peuvent ouvrir des comptes et des cartes qu’après 15 jours de séjour continu dans la république.

Source

Arrêt de l’exil des russes vers le Kazakhstan

Le ministre de l’Intérieur du Kazakhstan, Marat Akhmetzhanov a déclaré qu’il y avait pour le moment moins de citoyens qui arrivent de Russie que de ceux qui partent.

Nous sommes revenus à la même situation qu’avant, maintenant le nombre de citoyens arrivant de Russie est inférieur au nombre de ceux qui partent.
Chaque jour, 8 à 9 000 citoyens arrivent, 10 à 11 000 citoyens partent
“.

Départs des russe de Russie (04/10/2022)

Dans la suite de mon article précédent, la mise à jour des informations.

  • Selon la presse géorgienne,
    Au total, du 17 au 26 septembre, selon le ministère de l’Intérieur, quelques 78 742 citoyens russes sont entrés en Géorgie et 62 120 citoyens russes sont partis de Géorgie. Selon ces données, une forte augmentation du nombre de Russes entrés est observée depuis le 23 septembre.
    17 septembre – 6 986 entrées, 7 406 départs
    18 septembre – 6 606 entrées, 6 743 départs
    19 septembre – 6 411 entrées, 6 782 départs
    20 septembre – 5 603 entrées, 6 199 départs
    21 septembre – 6 402 entrées, 6 011 départs
    22 septembre – 6 150 entrées, 6 050 départs
    23 septembre – 9 307 entrées, 6 214 départs
    24 septembre – 9 330 entrées, 6 249 départs
    25 septembre – 11 143 entrées, 5 519 départs
    26 septembre – 10 804 entrées, 4 947 départs
    ..
    28 septembre – 9 642 entrées, 5 448 départs
    29 septembre – 6 109 entrées, 5 186 départs

    Comme on peut le voir, le flux semble diminuer depuis le 25 septembre.
    Au total quelques 50 000 citoyens russes auraient passe la frontière géorgienne depuis l’annonce de la mobilisation partielle le 21 septembre mais la majorité, sont des Géorgiens (de souche), les russes ethniques ne seraient que quelques 20 000.
  • En Finlande maintenant on peut voir que le nombre d’entrées dans le pays a augmenté fortement à partir du 21 septembre pour atteindre le pic le 24 septembre.

Au total, selon la BBC, depuis fin février, plus de 1 303 000 citoyens russes sont entrés dans l’Union européenne par ses frontières terrestres.
Dans le même temps, plus de 1 273 000 citoyens russes sont rentrés en Russie par sa frontière terrestre avec l’UE.

  • Au Kazakhstan depuis le 21 septembre et l’annonce de la mobilisation partielle, plus de 200 000 Russes sont entrés au Kazakhstan et 147 000 en sont partis.
    Au cours de la dernière journée, le 3 octobre, 7 000 citoyens russes sont arrivés au Kazakhstan, mais environ 11 000 personnes ont quitté la république.
    Entre le 21 et le 27 septembre, 441 Russes ont demandé la citoyenneté kazakhe, dont 117 Kazakhs ethniques de Russie.
  • En Serbie un peu plus de 12 000 Russes sont arrivés depuis le 24 février 2022.
    3.500 russes ont reçu un permis de séjour en Serbie sur la base du regroupement familial, et 6.500 un permis de travail.
    Aujourd’hui, plus d’un millier d’entreprises fondées par des Russes sont enregistrées en Serbie. Par exemple, Yandex et la filiale russe de Luxoft ont transféré environ 600 employés à Belgrade.

Combien de russes auraient quitté la Russie depuis l’annonce de la mobilisation partielle ?

La presse francaise semble laisser entendre que les russes fuiraient massivement la Russie depuis l’annonce de la mobilisation partielle mercredi 21 septembre.

Qu’en est-il ?

Quelques chiffre pour information :

  • Selon les autorités d’Ossétie du nord, environ 3 500 voitures attendent de sortir par le poste de contrôle d’Upper Lars tandis que 37 500 voitures ont traversé la frontière dans les deux sens via Upper Lars en une semaine, soit près d’un quart de plus qu’une semaine plus tôt, ce qui correspondrait donc à une hausse sur cette semaine post annonce de mobilisation de quelques 7.000 voitures (soit 28 / 35 000 personnes?) créant un bouchon de plusieurs kilomètres.
    Le ministre géorgien des Finances, Lasha Khutsishvili, vient lui de déclarer ce 26 septembre qu'”il n’y a pas de situation dramatique” aux points de contrôle géorgiens aux frontières du pays, et que l’augmentation des flux concernent ceux qui souhaitent entrer en Géorgie mais aussi ceux qui quittent la Géorgie.
    Au 27 septembre, on apprend que les autorites russes vont installer un bureau militaire pour contrôler les hommes qui sortent du pays.
  • Les autorités finlandaises ont elles signalé que près de 17 000 Russes sont entrés dans le pays au cours du week-end, la file d’attente pour entrer dans le pays ayant atteint plusieurs kilomètres, en hausse de 80 % par rapport à la semaine précédente soit un surplus de quelques 8 000 voitures (30 / 40 000 personnes ?).
    Selon les chiffres des douanes, au 25 septembre, 2 400 voitures ont quitté la Russie pour la Finlande en passant par les points de contrôle de Torfyanovka, Brusnichnoye et Svetogorsk.
    A titre de comparaison, dimanche 18 septembre, 1 700 voitures ont traversé la frontière par jour. Il y a donc une hausse en 24 heures de 700 voitures soit environ 3.000 personnes ?
    Mais la Finlande récupére aussi les flux des pays Baltes qui ont avec la Pologne fermé aux russes, et il y a aussi l’effet Week-End.

  • Au Kazakhstan maintenant il semble plus difficile de trouver des chiffres fiables. Mais par exemple dans la région du Kazakhstan occidental 8.658 citoyens russes ont traversé les points de passage frontaliers du 20 au 23 septembre – soit le triple du flux habituel de Russie.
    Au total, quelques 98 000 citoyens russes seraient entrés au Kazakhstan depuis le 21 septembre, tandis que plus de 64 000 ont quitté la république et un peu plus de 8 000 non-résidents du pays ont reçu des numéros d’identification individuels (IIN) kazakhs depuis le 21 septembre.
    Selon les douanes kazakhes, le nombre de personnes souhaitant entrer au Kazakhstan depuis le territoire de la Fédération de Russie a augmenté de 20 % au cours des deux derniers jours et de ce fait, des files d’attente se sont formées à la frontière mais on reste sur des flux bien plus faibles qu’en Finlande et Georgie.
    Les autorités ont même arrêté des russes qui tentaient de passer la frontière illégalement.
    En outre, quelques 64.000 russes auraient “transité” via le Kazakhstan depuis le début de la mobilisation, vers des pays tiers, le plus souvent d’Asie centrale.
    Autre élément intéressant sur le soi disant “exil des russes” au Kazakhstan depuis le début 2022, quelques 4,3 millions d’étrangers sont entrés au Kazakhstan et 4,1 millions sont partis, dont 1 660 000 citoyens de la Fédération de Russie, et 1 640 000 sont partis. Il y aurait donc 20.000 nouveaux résidents russes.

  • Enfin en Mongolie, quelques 3 000 Russes seraient entrés dans le pays au cours des cinq derniers jours, dont environ 75% d’hommes.
    Mais les autorités démentent le fait que la frontière soit embouteillée.

Сombien de réfugiés d’Ukraine sont arrivés en Russie (10/08/2022)

Visiblement, l’EUROPE commence à renvoyer les migrants ukrainiens chez eux ou même de refuser les migrants ukrainiens.

La Pologne avait 3,5 millions de réfugiés ukrainens fin mai 2022, mais n’en aurait “plus” que 1,274 millions (?)

Quelques 10.623.910 ukraniens auraient franchi la frontière extérieure de leur pays mais 4.506.022 auraient franchi la frontière intérieure, portant à environ 6,377 millions le nombre de réfugiés ukraininens à travers l’Euope et la Russie dont 3,8 millions ont un statut officiel de réfugié ou de personne sous protection.

Par contre le flux ne faiblit pas “vers” la Russie.

Le nombre de réfugiés arrivés en Russie depuis le Donbass et l’Ukraine était de 1,5 millions dont 247 000 enfants au 27/05/2022 mais a atteint 3,2 millions de personnes ont 507 000 enfants. La moitié du nombre total de réfugiés sont des citoyens de la LDNR.

https://data.unhcr.org/en/situations/ukraine#

*

Combien de russes ont quitté la Russie depuis le début de l’opération spéciale Z en Ukraine?

Le Moscow Times a récemment publié un article expliquant que quelques 4 millions de russes avaient quitté le pays depuis le début de l’opération spéciale en Ukraine, laissant entendre que le pays connaissait une émigration massive de russes qui fuiraient la tyrannique Russie de Vladimir Poutine.

En réalité, le nombre de russes qui sortaient de Russie “avant” le Covid était, dans une période normale, bien plus élevé qu’en 2022, depuis le début des événements en Ukraine, comme on peut le voir ci dessous.

En effet en janvier-mars 2022, les citoyens russes ont en tout effectué 3,88 millions de voyages à l’étranger à toutes fins, soit 31% de plus qu’un an plus tôt, mais 53% de moins qu’avant la pandémie en 2019, selon les statistiques du service des frontières du FSB de Russie.

Ci dessous le classement des pays par voyages :
– Abkhazie (744,5 mille voyages)
– Turquie (363,8 mille)
– Egypte (351,9 mille)
– Ukraine (328,4 mille)
– EAU (263,5 mille)
– Kazakhstan (204,9 mille)
– Finlande (157,2 mille)
– Arménie (134,1 mille)
– Estonie (125,4 mille),
– République dominicaine (92 000).

28% de ces voyages ont eu lieu dans des pays reconnus par la Russie comme non amicaux notamment en Ukraine (328 000), en Finlande (157 000), en Estonie (125 000) et en Allemagne (61 000).

Un peu plus de 40% de ces voyages se font dans des pays post-soviétiques (dont l’Abkhazie et l’Ossétie du Sud), selon l’Association des voyagistes (ATOR), contre 42% en 2020 et 30,6% en 2019.

Dans le même temps, à des fins touristiques, les Russes ont effectué 1,2 million de voyages à l’étranger au premier trimestre soit deux fois plus qu’à la même période en 2021, mais 57 % de moins qu’en 2019.

Ci dessous le classement des pays par voyages :
– L’Égypte (286 700 voyages)
– La Turquie (233 600 voyages).
– Les Émirats arabes unis (203 000)
– La République dominicaine (76 100)
– L’Arménie (41 900).

Dans le même temps, l’institut LEVADA a publié un sondage montrant que l’envie d’émigrer chez les russe semble en baisse (10% contre 20% au début des événements en Ukraine) tandis que la non volonté d’émigration est lui en hausse, de 89% contre 65% au début des événements en Ukraine.

Sources : 1,2,3,4,5