Category Archives: Ruspatriation

Les informaticiens étrangers pourront obtenir des permis de séjour en Russie de manière simplifiée.

Des amendements à la loi “Sur le statut juridique des citoyens étrangers en Russie” ont été élaborés par le ministère de l’Intérieur et le ministère du Travail afin d’attirer activement des informaticiens étrangers en Russie.

Aujourd’hui, pour obtenir un permis de séjour, les étrangers doivent vivre dans le pays pendant au moins un an sur la base d’un permis de séjour temporaire.

Peuvent demander un titre de séjour sans délivrer de titre de séjour temporaire :
– Les anciens citoyens de l’URSS;
– Les enfants de citoyens russes;
– Les spécialistes hautement qualifiés et des membres de leur famille ;
– Les diplômés des universités russes;
– Certaines autres catégories d’étrangers.

Désormais les informaticiens qui travaillent dans des entreprises russes avec l’accréditation appropriée rejoindront cette liste.

Les employeurs auront le droit d’attirer des informaticiens étrangers sans autorisation d’utiliser des travailleurs étrangers, et les informaticiens étrangers de travailler sans permis / visa de travail ou autre Patent. Par contre si l’employé démissionne et ne trouve pas de nouvel emploi après 30 jours, le permis de séjour sera annulé.

Le document en pré-projet permettrait également que les membres de la famille, y compris le conjoint, les enfants, les parents, les parents des conjoints, les grands-parents et les petits-enfants de l’informaticien étranger puisse obtenir un permis de séjour selon une procédure simplifiée.

Source 

Le Wi-Fi gratuit est disponible dans 53 parcs de Moscou

Le nombre total de parcs où il est possible de se connecter à Internet en Wi-Fi gratuit est désormais de 53, selon le site officiel du maire de Moscou.

La vitesse moyenne des utilisateurs du réseau Wi-Fi urbain dans les parcs est de 10 Mbps, ce qui est suffisant pour écouter confortablement de la musique et des podcasts, regarder des vidéos, trouver et lire des informations.

Au total, plus de 1 000 points d’accès à Internet sans fil gratuit fonctionnent dans 53 parcs de Moscou.

L’Internet sans fil gratuit est disponible dans les dortoirs étudiants, les parcs de la ville, les institutions sportives, sociales et culturelles, les gares routières et les gares routières, les espaces de co-working gratuits pour les entrepreneurs, ainsi que dans les rues du Garden Ring et localement a l’intérieur du troisième anneau de transport.

Source

Qui sont les étrangers qui ont pris la nationalité russe en 2021 ?

En 2021, 735.400 étrangers ont pris la citoyenneté russe, ce qui est un record depuis l’an 2000.

Les 5 principaux bénéficiaires de la citoyenneté russe sont :

– L’Ukraine (principalement les républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk) avec 51,1% des naturalisations, soit 376 000 personnes

– Le Tadjikistan avec 14,1%, des naturalisations, soit 103,7 mille personnes.

– Le Kazakhstan avec 6,8%, soit 49,9 mille personnes.

– L’Arménie avec 6,4 %, soit 46,9 mille personnes.

– L’Ouzbékistan avec 4,3%, soit 31,9 mille personnes.

La plupart des passeports russes ont été délivrés dans la région de Rostov bordant le Donbass (42,3 %, soit 310 800 personnes), Moscou et la région de Moscou (12 %, soit 88 000), ainsi qu’à Saint-Pétersbourg et dans la région de Leningrad ( 3,9 % , ou 28,5 mille).

Ces cinq régions représentaient environ 60 % des passeports délivrés.

Immigrer en Russie : un nouveau cadre législatif ?

Bien que sans doute retardés par les événements en Ukraine, les autorités russes travaillent sur plusieurs projets qui devraient modifier le cadre légal entourant la résidence en Russie et l’obtention de nationalité.

Le ministère de l’Intérieur a préparé un projet de loi qui prévoit qu’il y pourrait y avoir dans le futur un changement et l’instauration de trois régimes pour le séjour des citoyens étrangers en Russie.
– Le séjour de courte durée;
– Le séjour de longue durée;
– La résidence permanente.

Une nouveauté importante du projet de loi est l’octroi du droit à un séjour qui sera déterminée par la période de son statut. Par exemple, pour un étudiant – c’est la période d’études, pour un travailleur étranger – la période d’emploi, pour un participant à un programme d’État – le statut correspondant de cinq ans etc.

Les motifs d’octroi à un citoyen étranger du droit à un séjour de longue durée peuvent être l’emploi, l’éducation, le statut de membre de la famille ou de proche parent d’un citoyen de la Fédération de Russie, le statut de membre de la famille d’un citoyen étranger étudiant ou travaillant sur le territoire de la Fédération de Russie, l’absence d’un État prêt à accepter la personne apatride, le service militaire sous contrat, le statut d’investisseur, le statut de participant au programme d’État de réinstallation des compatriotes ou le statut de membre de sa famille ou l’octroi d’un asile temporaire ou d’une protection temporaire.

Plus récemment encore, nous avons appris que le fait d’être marié avec une citoyenne russe n’était désormais plus un critère pour obtenir la nationalité de manière dite simplifiée, pour éviter les mariages fictifs entre des citoyens étrangers et des citoyens de la Fédération de Russie en vue d’acquérir la nationalité russe.
La loi actuelle permet aux citoyens étrangers et aux apatrides de demander une admission simplifiée à la citoyenneté de la Fédération de Russie “s’ils sont mariés à un citoyen de la Fédération de Russie depuis au moins trois ans”, tandis que le nouveau projet de loi introduit à la place la formulation “s’ils sont mariés à un citoyen de la Fédération de Russie résidant dans la Fédération de Russie et ont un enfant commun, y compris un enfant adopté”.

Enfin les investisseurs et les spécialistes qualifiés ne sont plus inclus dans les catégories de personnes éligibles à l’acquisition simplifiée de la citoyenneté russe.

Par contre, pour les locuteurs de russes (ou porteurs de langues) y compris de l’étranger lointain, la possibilité de recevoir la nationalité russe de façon simplifiée devrait être maintenue via l’obtention du statut de compatriotes.

Dans le mème sens, le projet de loi pourrait simplifier le processus d’acquisition de la citoyenneté pour un large éventail de personnes (vingtaine de catégories identifiées) et notamment celles qui vivaient à l’intérieur des frontières de l’Union soviétique ainsi que leurs enfants.

Le document propose également d’étendre les pouvoirs du président pour déterminer la catégorie de personnes qui ont droit à une voie simplifiée d’obtention de la citoyenneté russe “non seulement à des fins humanitaires, mais pour toute autre raison”.

Le projet de loi intervient peu de temps après que le dirigeant russe a déclaré que la population du pays de 146 millions d’habitants était “insuffisante” pour couvrir un territoire aussi vaste (…) mais que ceux qui cherchent à migrer vers la Russie devraient d’abord étudier ses coutumes et sa langue avant de déménager. “

Enfin le projet allongerait la période durant laquelle la révocation de la citoyenneté est possible, de 5 a 10 ans, élargissant également les motifs de déchéance de citoyenneté et notamment :
– l’obtention de la citoyenneté en fournissant des données délibérément fausses ;
– le refus de prêter serment.
– le fait de commettre des activités terroristes et les inciter à le faire.
– le fait de justifier ou prôner le terrorisme.
– le fait d’organiser une formation armée illégale ou participation à celle-ci;
– L’organisation d’une communauté extrémiste et financement d’activités extrémistes.
– Le sabotage et l’espionnage.
– Certains crimes graves contre l’État.
– Des crimes dans le domaine du trafic de stupéfiants et de substances psychotropes.

*

Suivez moi sur Telegram pour recevoir des informations / photos de ce qui se passe en Russie : https://t.me/alexandrefrussien

Photo du jour (03/01/2022)

Je suis à Chypre en vacances. Chypre c’est plein de russes qui fuient l’hiver et recherchent du soleil, et du calme. Et bien entendu, il y a aussi des Frussiens 🙂

L’hiver au bord de la méditerranée, le parfait complément d’une vie à Moscou ou dans la majorité de la Russie, hormis le sud bien sur.

Les Frussiens et les Frussiennes ont besoin de soleil et de lumière tout comme les russes.

Chypre c’est une bonne, simple et accessible alternative.

Une bonne alternative quand on habite Moscou, Saint-petersbourg, Nijni-Novgorod, Samara, Iekaterinbourg, Perm ou Iekaterinbourg.

Quand on est en Sibérie ou dans l’extrême orient, l’Europe et la méditerranée sont loin.Hors c’est appréciable de pouvoir se reposer :
– en Méditerranée
– en Europe
– dans le monde orthodoxe…

2022 c’est une année paire, la 3ieme année Covid et on y voit deja beaucoup plus clair.

2022 c’est l’année ou il faut penser Ruspatriation.

L’année ou il faut penser larguer les amarres et devenir un Ruspat et vivre en Russie.

Ruspatriez vous !

Bonne année 2022 à vous tous.#ruspatriation#Russie#Chypre

Retour du “journal d’un Frussien” le 08 janvier 2022.

Régions de Russie en 2020 : classements, dynamiques et évolutions démographiques

RIA NOVOSTI a publié des données sur les régions russes.

Tout d’abord les régions les plus riches et les plus pauvres.

Pour établir ce classement, les analystes ont pris en considération divers critères économiques, à savoir le rapport entre le revenu médian des ménages et le coût d’un ensemble fixe de biens de consommation et de services, le montant mensuel moyen par habitant des dépôts et autres fonds collectés par les particuliers au sein des banques, la proportion de la population dont le revenu est inférieur au minimum vital et la proportion de familles pouvant acheter un appartement avec un prêt hypothécaire.
Les régions les plus riches sont les sujets administratifs riches via l’énergie mais aussi hors centres énergétiques que sont Moscou, Saint-Pétersbourg, Mourmansk et la région de Moscou.

Sans surprise pour les lecteurs de ce blog, les zones les plus pauvres sont les zones de la 4ieme Russie, le Caucase du nord et la Sibérie du sud.

Pour autant, quel est le volume des migrations intérieures en Russie (en million d’habitants) ? Le migrant intérieur moyen est âgé de 30 à 34 ans mais en 2020 sur 3,5 millions de migrants intérieurs on compte 2,4 millions de personnes en âge de travailler, 0,7 million plus jeunes que l’âge de travailler et 0,3 million plus âgés de 54 ans dont 34 hommes et 79 femmes de plus de 100 ans.

En 2020, quelles sont les régions qui ont connu le principal afflux migratoire intérieur.

  • Sébastopol
  • L’Oblast de Leningrad
  • Kaliningrad
  • L’Adyguee
  • L’oblast de Moscou
  • L’Oblast de Krasnodar
  • l’Oblast de Tioumen
  • l’Ingoushetie
  • La Crimée
  • l’Oblast de Kalouga

En 2020, quelles sont les régions qui ont connu le principal reflux migratoire intérieur.

  • La Tchoukotka
  • l’Oblast de Magadan
  • La république des Komi
  • L’Oblast de Mourmansk
  • Le Birobidjan
  • L’Ossétie du nord
  • Le Kraï de Khabarovsk
  • L’Oblast de Tomsk
  • L’Oblast d’Omsk

Malheureusement, ces dynamiques accentuent la concentration de populations dans la partie occidentale, dans le sud et autour et dans les deux capitales tandis que l’Est et le nord est, et donc l’est de l’Oural, se vide, malgré les zones énergétiques riches du grand est, surtout bien sur pour des raisons geo-climatiques.

Sur la période de 2018 / 2020 quelles sont les régions qui ont en %age connu la plus forte hausse de population ?
– Sébastopol
– République d’Ingouchie
– Région de Léningrad
– République tchétchène
– Région de Tioumen
– Région de Moscou
– République de Touva
– Région de Kaliningrad
– République du Daghestan
– République d’Adyguée

Aujourd’hui en Russie les zones les plus denses sont :
– Moscou : 4.945,5 habitants / km²
– Saint-Pétersbourg : 3.847,5 habitants / km²
– Sébastopol : 520,1 habitants / km²
– La région de Moscou : 173,5 habitants / km²
– L’Ingoushetie : 162,4 habitants / km²
– La Tchétchénie : 91,5 habitants / km²
– L’Ossétie du nord L 87,2 habitants / km²
– Le Kraï de Krasnodar : 75,2 habitants / km²
– La Crimée : 73,3 habitants / km²

География плотности населения России

Aujourd’hui en Russie les zones les moins denses sont :
– La Tchoukotka : 0,07 habitants / km²
– La nénétsie : 0,15 habitants / km²
– L’Oblast de Magadan : 0,30 habitants / km²
– La Iakoutie : 0,32 habitants / km²
– Le Kraï de Kamtchatka : 0,67 habitants / km²
– La Iamalie : 0,71 habitants / km²
– Le Kraï de Krasnoiarsk : 1,21 habitants / km²
– Le Kraï de Khabarovsk : 1,67 habitants / km²
– Tiva : 1,94 habitants / km²
– Komi : 1,97 habitants / km²

Dans les trois dernières années quelle est l’évolution de la population des villes ?

Les villes qui ont vu le plus de croissance démographique sont :
– Krasnodar
– Ekaterinbourg
– Moscou
– Kazan
– Rostov sur le don
– Saint-Pétersbourg

https://avatars.mds.yandex.net/get-zen_doc/2746214/pub_60ac83bbe3047f5161743a1c_60c375a6fec57a5bea35391b/scale_1200

Les villes qui ont vu le moins de croissance démographique sont :
– Omsk
– Samara
– Tcheliabinsk
– Volgograd
– Nijni-Novgorod
– Perm

Sur 2020, quelle est la tendance ?

Krasnodar et Iekaterinbourg sont en tête des croissances démographiques.

Les villes qui ont perdu en %ge le plus de population en 2020 sont
– Omsk
– Samara
– Tcheliabinsk
– Voronej
– Nijni-Novgorod
– Perm

https://avatars.mds.yandex.net/get-zen_doc/4519444/pub_60ac83bbe3047f5161743a1c_60c36d7efec57a5bea1993c4/scale_1200

Nouvelle réglementations pour les étrangers en Russie au 29/12/2021

La loi du 01/07/2021 n° 274-FZ a introduit de nouvelles obligations pour les travailleurs étrangers qui se rendent en Russie,et ce à compter du 29 décembre 2021.  

Cette loi s’applique :
– Aux citoyens étrangers arrivant en Russie pour le travail
– Aux étrangers qui sont arrivés en Russie sans but de trouver un emploi, mais pour une période de plus de 90 jours 
– Aux étrangers qui, présents en Russie, y font une demande de Patent ou de permis de travail.  

Désormais les étrangers devront passer par
– Une prise d’empreintes digitales
– Une identification biométrique (photographie)
– Un examen médical pour confirmer l’absence d’infections dangereuses qui représentent un danger pour les autres (y compris le VIH et Covid) ou encore l’usage de stupéfiants ou de substances psychotropes sans prescription médicale.

Les citoyens étrangers arrivant en Russie pour le travail doivent s’exécuter dans les 30 jours suivant leur arrivée, tandis que les étrangers qui sont arrivés en Russie sans but de trouver un emploi, mais pour une période de plus de 90 jours doivent eux s’exécuter dans les 90 jours suivant leur arrivée.

L’enregistrement des empreintes digitales et la photographie devront être effectués une seule fois, tandis que l’examen médical – à chaque nouvelle entrée en Russie.

Les citoyens biélorusses et les étrangers de moins de 6 ans sont exemptés de ces procédures qui sont des : “innovations visant à améliorer la sécurité sanitaire et épidémiologique‘.   Suite à cela, les étrangers concernés se feront donner un certificat sous forme d’une carte plastique avec un numéro unique, le nom, prénom, patronyme, date de naissance et sexe du ressortissant étranger ainsi que sa nationalité.

La carte contiendra également une puce contenant elle des informations sur le citoyen étranger accessibles en mode “sans-contact” (s’agira t’il d’un QR Code ?) et notamment les données des empreintes digitales ainsi qu’une photographie 30×40 du citoyen étranger.

Quelles sont les grandes villes les plus enneigées de Russie ?

Yandex, le Google russe, a publie une étude via son système météorologique mesurant la “neigosité” ou plutôt l’enneigement 😉 des grandes villes russes sur les 10 derniers hivers.

Les hivers les plus enneigés au cours des dix dernières années ont été à Tcheliabinsk dans l’Oural avec une couverture neigeuse au cours de l’hiver qui y dépasse en moyenne 180 cm.

Ensuite dans le classement

2/ Perm – 143 cm
3/ Nijni Novgorod – 126 cm
3/ Oufa – 120 cm
4/ Ekaterinbourg – 118 cm
5/ Kazan – 118 cm
6/ Moscou – 114 cm
7/ Samara – 114 cm
8/ Krasnoïarsk – 114 cm
9/ Novossibirsk – 110 cm
10/ Omsk – 100 cm
12/ Voronej – 97 cm
13/ Saint-Pétersbourg – 86 cm
14/ Volgograd – 66 cm
15/ Rostov-sur-le-Don – 46 cm.

Pour une saison distincte, le record de l’épaisseur des chutes de neige appartient également à Tcheliabinsk : durant l’hiver 2013/14, la couverture neigeuse a atteint 240 cm.

Le jour le plus enneigé de la dernière décennie était à Volgograd : le 11 décembre 2013, 31 cm de neige y sont tombés en 24 heures.

YandexPogoda a également découvert dans quelles villes la première neige tombe en premier et en moyenne sur les 10 dernières années, les premiers russes habitants de ville millionnaires a voir la neige sont les habitants de Tcheliabinsk, Ekaterinbourg, Omsk et Krasnoïarsk en moyenne durant la deuxième quinzaine de septembre.

La neige arrive le plus tard en moyenne à Volgograd et Rostov-sur-le-Don (en novembre).

Source

Russie : lancement d’une base de données électronique unifiée d’animaux abandonnés

Une base de données électronique unifiée d’animaux abandonnés devrait être achevé à Moscou fin novembre 2021. Le prototype de cette base de données sur les animaux sans-abri a été proposé et développé en 2020 par les participants au hackathon en ligne Digital Transformation Leaders sous parrainage de Sberbank.

Elle sera basé sur la technologie d’enregistrement automatisé des animaux dans les refuges qui permettra au personnel des refuges et aux bénévoles de simplifier les formalités administratives et les rapports, afin d’assurer le contrôle de la bonne garde des animaux.
Les profils personnels comprendront des informations sur le type, le sexe, le poids, la couleur, l’âge estimé et l’état de santé de chaque animal ainsi que des informations sur les vaccinations, les traitements contre les parasites et autres documents vétérinaires.

À l’avenir, la base de données sera introduite dans le système vétérinaire automatisé (VetAS),permettra de créer un catalogue public des animaux des refuges, publié sur le portail mos.ru, pouvant être utilisé par tous ceux qui souhaitent trouver un animal domestique pour l’adopter et qui

La version pilote du projet est testée dans les refuges de Zelenograd et Zorasvet qui contiennent 450 chats et 1.200 chiens contre 17 000 dans tous les 13 refuges de la capitales.

Depuis 2010, plus de 28 000 animaux des refuges de la ville ont trouvé leur foyer.

Source