Category Archives: Démographie

Poids moyen des nouveaux nés en Russie en 2021

Poids moyen des nouveau-nés dans les régions de Russie en 202 : comme on peut le voir les nouveau-nés les plus lourds sont dans le Caucase, notamment en Tchétchénie, en Iamalie et Sakha, et les nouveau-nés les plus légers en Transbaïkalie, Bouriatie, Krasnoiarsk, Irkoutsk et dans l’Amour.

Carte des sujets de la fédération de Russie ci-dessous.

Surmortalité du Covid en Russie par tranches d’ages

J’ai longtemps attendu cette analyse visuelle 🙂

La surmortalité cumulée au cours des années de la pandémie de Covid en Russie (2020 et 2021), selon le sexe et l’âge, normalisée selon la mortalité et la structure par âge de la Russie de 2019.

Pourquoi a partir de 40 ans ? Car chez les moins de 40 ans en Russie la mortalité du Covid était inexistante en Russie comme je l’avais analysé ici sur les enfants notamment.

La Russie est l’un des seuls pays du monde je crois, ou les femmes sont beaucoup plus mortes que les hommes.

Les autorités russes demandent aux Russes de choisir des mesures pour soutenir la natalité

Les autorités russes sont conscientes que la démographie est la clef de la survie de l’existence et l’identité russe et que sans sursaut démographique, la « survie de la nation » était menacée.

Les lecteurs de ce blog peuvent lire les 274 messages au sujet de la démographie sur ce blog pour se rendre compte de l’ampleur des mesures prises sur ce dossier par les autorites russes, la principale étant le paquet de mesures relatives au Matkapital qui a lui seul a généré entre 2,3 et 3 millions de naissances entre 2007 et 2021 soit entre 156.000 et 200.000 naissances sur 15 ans.

Les autorités ont décidé de continuer d’améliorer le système d’aide à la naissance et ont demandé aux Russes via la plateforme Gosuslugi.

Parmi les question posées aux utilisatrices de Gosuslugi il leur est demandé

1/ Quelles mesures pourraient influencer leur décision d’avoir un enfant

Les principales options sont les suivantes.

– Augmentation des allocations et pensions en fonction du nombre d’enfants
Les citoyens sont invités à évaluer la nécessité d’augmenter l’allocation de garde d’enfants jusqu’à un an et demi pour les femmes qui travaillent sur la base du principe “plus il y a d’enfants, plus l’allocation est élevée”.
Selon les règles en vigueur, sa taille ne peut pas dépasser 40% des revenus moyens des parents au cours des deux dernières années, mais pas plus de 31.200 roubles par mois.

– La liste des options comprend également une augmentation du montant de la future pension, en fonction du nombre d’enfants.
À ce jour, il n’y a pas d’avantages sur le montant des versements de pension pour les mères de famille nombreuse, mais il y a des concessions sur l’âge de la retraite. Par exemple, une femme qui a donné naissance à cinq enfants ou plus perçoit une pension à 50 ans, une mère de trois enfants pourra prendre une retraite anticipée à 57 ans et une femme qui a donné naissance à quatre enfants à 56 ans.

2/ Pourquoi les citoyens ne prévoient pas d’avoir d’enfants actuellement.

Et parmi les réponses proposées on trouve :

  • Ma priorité est le travail et le développement personnel
  • Je n’ai pas de conjoint
  • Mon conjoint ne veut pas d’enfant
  • Je ne suis pas certain de la fiabilité de mon conjoint
  • Personne ne m’aidera pour élever mon enfant
  • Je n’ai pas de situation financière suffisamment stable
  • Je manque de confiance en moi
  • J’ai peu de la situation globale
  • Mon conjoint est mobilisé
  • Je risque de perdre mon travail
  • Un enfant va faire baisser notre niveau de vie
  • Problèmes de logements, de qualité ou de place, pas de propriété
  • J’ai des problèmes de santé
  • Je suis trop jeune
  • Je veux d’abord économiser de l’argent

L’enquête est menée dans le cadre du projet interministériel “Augmenter le taux de natalité” et est ouverte jusqu’au 1er février 2023.

Dans le même temps, un grand sondage mené par SberInsurance Life auprès de 9 000 femmes âgées de 25 à 45 ans en Russie a montré combien les familles russes dépensent durant les 3 premières annees d’un enfant :
– 17% des familles dépensent moins de 500.000 roubles soit 14.000 roubles / mois.
– 37% des familles dépensent entre 0,5 à 1 million de roubles soit entre 14.000 roubles et 28.000 roubles / mois.
– 28% des familles dépensent de 1 à 2 million de roubles soit entre 28.000 roubles et 56.000 roubles / mois.
– 10% des familles dépensent de 2 à 3 millions de roubles soit entre 56.000 et 85.000 roubles / mois.
– 8% des familles dépensent plus de 3 millions de roubles soit plus de 85.000 roubles / mois.

La moyenne en Russie serait donc de 1,37 million de roubles, soit environ 38 000 roubles par mois ce qui correspond en gros au salaire médian en Russie,

Le nombre de femmes russes en âge de procréer baissera jusqu’en 2026

La Russie est maintenant dans une période démographique difficile, le nombre de jeunes femmes en âge de procréer a diminué de 40% au cours des 10 dernières années.

Nous avons une situation où le nombre de jeunes femmes âgées de 20 à 29 ans est aujourd’hui extrêmement faible. <…> En conséquence, au cours des 10 dernières années, le nombre de jeunes femmes âgées de 20 à 29 ans a diminué de près de 40%. Soit 4, 6 millions de personnes et s’élevait à 7,2 millions de personnes au 1er janvier de cette année“.

La période démographique difficile de la Russie a commencé en 2018-2019. Une telle période est les conséquences de la grande guerre patriotique, l’autre est venue après l’effondrement de l’Union soviétique.

Selon les prévisions de Rosstat, cette tendance se poursuivra jusqu’en 2026, puis, la population de cette cohorte d’âge commencera à augmenter pendant 10 ans lorsqu’atteindront cet âge les femmes nées entre 2006 et 2018, soit la grosse décennie durant laquelle les naissances sont remontées en Russie.

Nombre d’hommes et de femmes russe par tranche d’âge

On me demande si les événements en Ukraine auront un impact visible sur la mortalité en Russie.

Non, à première vue il n’y en aura pas. Il n’y en aura pas car sans doute les décès en Ukraine ne dépasseront pas cette année 12 / 15 000 hommes russes entre 18 et 45 ans quand leur nombre total est d’environ 54,5 millions soit 37% de la population.

Pour information, il meurt en Russie (hors exception du Covid en 2020 et 2021) en moyenne environ 150 000 personnes / mois.

Par contre les décès par causes extérieures en Russie étaient de 139.583 en 2020 et sont stables, en très légère baisse depuis 10 ans. C’est sur cette catégorie que seront imputés les décès de l’opération spéciale en Ukraine sur 2022, soit environ 12 / 15.000 décès, une hausse plausible d’environ 10%.

Et bien entendu, cette hausse sera “plus marquée” chez la classe d’âge la plus jeune, qui sera la plus impactée par la mortalité de l’opération spéciale en Ukraine, tandis qu’elle était la moins impactée par les décès pour causes extérieures.

Ci dessous la répartition du nombre d’hommes par tranche d’âge.

En rouge les données issues du recensement de 2021, en bleu la projection basée sur les chiffres issus du recensement de 2010.

Ci-dessous, la situation pour les femmes.

L’âge moyen en Russie est de 40,4 ans ;
37,6 ans pour les hommes.
42,8 ans pour les femmes.

L’âge médian en Russie est de 39 ans, la moitié de la population russe a moins de 39 ans, l’autre moitié a plus de 39 ans, dont 25,7% a plus de 58 ans.
L’âge médian des hommes en Russie est légèrement supérieur à 36 ans, tandis que l’âge médian des femmes est proche de 42 ans.

La population de l’Allemagne augmente grâce aux réfugiés ukrainiens

La population de l’Allemagne au premier semestre 2022 a pour la première fois dépassé 84 millions de personnes selon l’Office fédéral allemand des statistiques et cela du aux réfugiés d’Ukraine.

Au 30 juin 2022, il y avait 843 000 personnes de plus vivant en République fédérale d’Allemagne qu’à la fin de 2021, ce qui correspond à une croissance démographique de 1,0%”, selon l’office statistique allemand.

Une telle augmentation statistique due à l’immigration s’était vu

  • En 1992 après l’ouverture des frontières en Europe de l’Est et la guerre en Yougoslavie, et une migration totale d’environ 700 000 personnes.
  • En 2015, avec environ 1 million réfugiés du moyen orient et notamment de Syrie

Dans le même temps, le nombre de femmes et de filles en Allemagne a presque doublé et augmenté de 526 000 personnes tandis que le nombre d’hommes a lui augmenté de 317 000 personnes, ce qui reflète le fait que les migrants de 2022 sont majoritairement des femmes et des enfants. En juin 2022, il y avait 501 000 femmes et filles ukrainiennes de plus vivant en Allemagne qu’à la fin de 2021. Le nombre d’hommes et de garçons ukrainiens ayant lui augmenté de 248 000.

Source

8 milliards d’habitants et 124,5 millions de russes

En 2022, alors que la population de la Terre dépasse les 8 milliards de personnes, le nombre de Russes dans le monde est de 124,5 millions de personnes, selon Rosstat, dont 109,3 millions de personnes “en” Russie ce qui correspond à 74,6% de la population du pays.

Le peuple russe représente donc 1,6 % de la population mondiale en 2022, lors qu’à titre de comparaison en 1990 sous l’URSS, il y avait 146,6 millions de Russes, soit 2,8 % de la population mondiale, la population mondiale atteignant 5,28 milliards d’habitants en 1990.

Le nombre de russes est donc passé de 146,6 millions à 124,5 millions de personnes, il y a donc 22 millions de Russes de moins dans le monde qu’en 1990..

Le nombre de Russes en 2022, en millions de personnes dans le monde selon Rosstat est de :
– 109,3 millions en Russie
– 5,2 millions en Ukraine
– 2,98 millions au Kazakhstan
– 0,69 millions en Biélorussie
– 2,73 millions dans les républiques de l’ex URSS
– 3,5 millions de russes dans l’étranger lointain (le reste du monde)

1% de la population russe positive au SIDA

Le virus de l’immunodéficience humaine en Russie a été détecté chez 1% de la population de Russie, a déclaré le chef du département de recherche spécialisé en épidémiologie et prévention du sida de l’Institut central de recherche en épidémiologie de Rospotrebnadzor, le docteur Vadim Pokrovsky.

Le nombre total de personnes infectées en Russie est aujourd’hui d’environ 1,5 million de personnes, tandis que le nombre de patients diagnostiqués avec la maladie augmente sans cesse.

Selon les prévisions des experts, de 2020 à 2023 en Russie, le nombre de personnes infectées pourrait augmenter encore de 660 000 personnes et dépasser les 2 millions de cas.

Source