Vers une guerre totale de l’information

imagesBien longtemps, trop longtemps, le champ de l’information a été le domaine réservé d’une élite médiatique qui occupait tant la presse écrite que le petit écran. Dès le début des années 2000, la révolution Internet a initié un processus qui semble maintenant irréversible: l’émergence de voix dissidentes sur internet, mais aussi et surtout la possibilité pour d’authentiques spécialistes et experts de s’exprimer et de toucher un public de plus en plus large.

Le passage obligé par la presse écrite ou par les chaînes de télévision n’est plus, et ce bouleversement a notamment donné naissance à un nouveau type de citoyen: le blogueur.

Généralement simple commentateur, celui-ci peut être un expert et donc apporter dans un domaine précis une expertise qui manque journalistes, correspondants et autres pigistes de la presse généraliste. Le bloggeur présente en outre une autre force: écrivant souvent dans un esprit Wiki, bénévole ou caritatif, il n’est soumis à aucune rédaction, il tire ses revenus d’activités professionnelles sans rapport avec le monde médiatique. Souvent il entretient un dialogue avec les lecteurs de son blog, dialogue qui provoque la création de quasi think-tanks de toutes dimensions sur de différents sujets.

Le blogueur est bien souvent un travailleur acharné, stakhanoviste de la vérité, ou de sa vérité, celle qui ne va pas forcément dans le sens des grands médias. Avec la multiplication des blogs, forums et témoignages venus du terrain, autant dire que les journalistes professionnels ne peuvent plus impunément écrire n’importe quoi. Désormais, pour le journaliste qui fournit une prestation médiocre ou mensongère, la punition n’est jamais très loin: elle fait rapidement le tour de la planète sur Internet, comme on peut s’en assurer ici ou . Read more

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Sputnik Leave a comment

Extrait d’audition a l’assemblée nationale (commission de la défense nationale et des forces armées)

… Ou quand la Direction du renseignement militaire (DRM) confirme qu’il n’y a pas eu d’invasion russe en Ukraine.

directeur-du-renseignement-militaire-photo2

Général Christophe Gomart:

» Nous avons d’excellentes relations avec le commandant suprême allié Transformation (SACT) et les notes de renseignement de la DRM alimentent d’ailleurs la réflexion de l’OTAN. En septembre prochain, le général Denis Mercier va succéder au général Jean-Paul Paloméros à ce poste.

La vraie difficulté avec l’OTAN, c’est que le renseignement américain y est prépondérant, tandis que le renseignement français y est plus ou moins pris en compte – d’où l’importance pour nous d’alimenter suffisamment les commanders de l’OTAN en renseignements d’origine française. L’OTAN avait annoncé que les Russes allaient envahir l’Ukraine alors que, selon les renseignements de la DRM, rien ne venait étayer cette hypothèsenous avions en effet constaté que les Russes n’avaient pas déployé de commandement ni de moyens logistiques, notamment d’hôpitaux de campagne, permettant d’envisager une invasion militaire et les unités de deuxième échelon n’avaient effectué aucun mouvement. La suite a montré que nous avions raison car, si des soldats russes ont effectivement été vus en Ukraine, il s’agissait plus d’une manœuvre destinée à faire pression sur le président ukrainien Porochenko que d’une tentative d’invasion.

……

La coopération avec les pays d’Europe occidentale est bonne. La DRM participe à deux forums, dont l’un réunissant régulièrement les pays de l’OTAN autour de divers sujets. Je me souviens que lors de l’un de ces forums, on a cherché à nous forcer la main au sujet de l’Ukraine. Cela montre bien l’importance de disposer de renseignements concrets et factuels : de ce point de vue, la France dispose des moyens lui permettant d’apprécier les situations et de faire valoir son point de vue.

Source

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Ukraine Leave a comment

La Syrie illustre-t-elle une crise de la diplomatie française ?

imagesCes dernières semaines, plusieurs nouvelles du front syrien ont pu laisser penser aux observateurs les plus attentifs que notre diplomatie avait commis de lourdes erreurs d’appréciation, et qu’une prise de conscience était en cours.

Victime d’une agression extérieure à haute intensité qui a commencé en 2011, l’Etat syrien mène une guerre pour maintenir l’unité nationale et éviter une désintégration qui transformerait le pays en un Irak bis.

Dès le début des événements, en 2011, la France a pris sans réfléchir des positions tranchées qui semblaient ne laisser aucun avenir au système Assad. Notre ministre des Affaires étrangères nous ressassait en 2011 et 2012 que Bachar el-Assad n’en avait plus « que pour quelques mois », ajoutant que même les Russes « envisageaient de laisser tomber le président syrien ». Read more

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Sputnik, Syrie Syria Сирия Leave a comment

La Syrie illustre-t-elle une crise de la diplomatie française ?

imagesCes dernières semaines, plusieurs nouvelles du front syrien ont pu laisser penser aux observateurs les plus attentifs que notre diplomatie avait commis de lourdes erreurs d’appréciation, et qu’une prise de conscience était en cours.

Victime d’une agression extérieure à haute intensité qui a commencé en 2011, l’Etat syrien mène une guerre pour maintenir l’unité nationale et éviter une désintégration qui transformerait le pays en un Irak bis.

Dès le début des événements, en 2011, la France a pris sans réfléchir des positions tranchées qui semblaient ne laisser aucun avenir au système Assad. Notre ministre des Affaires étrangères nous ressassait en 2011 et 2012 que Bachar el-Assad n’en avait plus « que pour quelques mois », ajoutant que même les Russes « envisageaient de laisser tomber le président syrien ».Visiblement très mal informée de la réalité de la situation sur le terrain, notre diplomatie n’avait pas envisagé un quelconque scénario alternatif. Pourtant, de nombreux experts non alignés avaient fait à l’époque d’autres prévisions qui se sont finalement réalisées: au cours des années 2013 et 2014, la coalition syrienne, c’est à dire l’appareil politique et militaire syrien et ses nombreux soutiens intérieurs et extérieurs, allait petit a petit regagner du terrain et connaître d’importants succès militaires et politiques. Read more

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Sputnik, Syrie Syria Сирия Leave a comment

Et si la France rejoignait l’Organisation de Shanghai ?

images

Dans un monde dont le centre de gravité se déplace de plus en plus rapidement vers l’Asie, et alors que la Chine est prête à assumer son statut de première puissance planétaire, la France pourrait prouver que l’Europe se souvient que son prolongement géographique naturel est l’Asie.

Environ 45 ans après la fin du cycle historique que constitua la « grande guerre mondiale de 30 ans » (1914-1945), la victoire de l’Amérique et du « monde libre » sur l’Union soviétique a sans doute été rendue possible par la diffusion globale de l’American way of life, très habilement diffusée via un outil de propagande redoutable et historiquement encore inégalé: Hollywood.L’Amérique surfait aussi sur ses authentiques succès, et son image d’après-guerre était illustrée par un cliché plutôt juste: l’Américain du milieu des années 60 était l’homme le plus riche et le plus heureux du monde. Son mode de vie était envié et son avenir radieux semblait assuré, grâce au formidable essor économique de son pays. Si l’Amérique n’avait pas encore gagné militairement ni politiquement la guerre froide, elle avait déjà conquis les cœurs de la majorité des habitants de la planète, et pas seulement dans le monde occidental et européen. Read more
Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Sputnik Leave a comment

Pourquoi il faut soutenir Vladimir Poutine

images« La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment.

Oui, ils sont très durs les américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort. » (Source: Le dernier Mitterrand de Georges-Marc Benamou).

Ces dernières semaines, de bien surprenantes prises de positions sont apparues sur la toile: la dénonciation des dérives poutiniennes que connaîtraient une certaine classe politique, surtout de droite, tandis qu’une partie de la France aurait, elle, le tort d’être « pro-Poutine ».Hormis la fâcheuse manie franco-française de systématiquement dénoncer son voisin, surtout s’il est francais, on constate qu’une certaine panique gagne les relais médiatiques actifs du dispositif de gouvernance, dont le métier est de rédiger et de diffuser le « prêt-à-penser » démocratique. Il y a peu, émus par le nombre de commentaires pro-poutine sur le web hostiles aux articles de leurs journaux, ils tentèrent maladroitement de mettre cette tendance sur le compte de professionnels de l’agit-prop internet payés par le Kremlin. Une telle explication n’a pas manqué d’amuser les citoyens qui expriment par simple conviction leur opinion dans les commentaires du Figaro ou du Monde, par exemple.

Dans la foulée, ces mêmes experts ne purent que constater la victoire idéologique russe (sic) dans la bataille de la communication, en affirmant que le Kremlin pouvait s’appuyer sur « des fantassins européens, recrutés ou ralliés par conviction ». Diantre! Read more

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Sputnik Leave a comment

Chypre permet à la Russie de renforcer sa présence en Méditerranée

images

 

Vladimir Poutine remporte une nouvelle victoire diplomatique qui lui permet de réaliser un objectif russe à long terme, en consolidant la présence russe en Méditerranée. La réunification avec la Crimée, le maintien d’Assad au pouvoir et maintenant l’accord avec Chypre sont autant d’évènements qui vont dans ce sens.

En septembre 2012, j’avais esquissé l’idée que Chypre puisse devenir à terme une sorte de tête de pont russe en Méditerranée, peut-être même avec l’installation d’une base militaire russe au sein de l’Union européenne.

Les liens entre Chypre et la Russie sont apparus principalement aux yeux du grand public lors de la crise de 2013, au moment où l’économie chypriote est devenue une victime collatérale de la crise grecque. A ce moment-là, le Mainstream médiatique a propagé un tas de mythes et de simplifications selon lesquels l’économie de Chypre, Etat membre de l’Union européenne, était presque exclusivement une grande lessiveuse pour l’argent sale des mafias russes.

Chypre et Russie: des liens anciens

Pourtant, les liens entre le monde russe et Chypre, anciens et même historiques, existaient bien avant l’apparition des mafias russes. Read more

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Sputnik Leave a comment

Le monde anglo-saxon en guerre contre l’Europe ?

imagesLes accords de Minsk ont fait ressurgir une vérité oubliée un peu trop vite : les Etats européens ont un rôle fondamental et incontournable quand il faut gérer une crise sur ce continent.

Paris et Berlin se sont en effet bien gardés d’inviter Washington et Bruxelles, c’est-à-dire l’Otan et l’UE, à ces négociations de Minsk, destinées à avancer vers un accord de paix, dans cette guerre civile qui se déroule en Ukraine.

Ironie de l’histoire: la Biélorussie, régulièrement taxée de « dernière dictature d’Europe », a accueilli une rencontre ayant permis aux puissances continentales de bloquer les velléités guerrières anglo-saxonnes.

Prises entre l’enclume des faucons ukrainiens et le marteau de leurs sponsors américains, les élites ukrainiennes, qui auraient naïvement cru à la fable de leur intégration fraternelle au sein de la communauté euro-atlantique, doivent désormais déchanter.Les rêves d’adhésion immédiate à l’Union Européenne et à l’Otan sont partis en fumée, et le pays est maintenant très proche de la faillite. Le divorce avec la Russie sur le modèle géorgien se fait au prix d’une guerre contre le monde russe et donc quasi-directement contre la Russie. Dans le même temps, les oligarques qui ont pris le pouvoir en Ukraine après les événements de la place Maïdan ont mis les nations européennes face à une situation très complexe.

Du côté de l’Europe de l’ouest, on essaie de croire à la paix en Ukraine et de rester optimistes, mais une scission apparaît de plus en plus nettement. D’une part, se profile un axe qui recherche la paix et d’autre part un groupe qui souhaite un affrontement plus direct avec Moscou. Read more

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Sputnik Leave a comment

Путешествие двух французов в Донбасс

Накануне Рождества два француза, проживающие на территории России, которых глубоко поразила ситуация в Донбассе, съездили в Донецк, чтобы передать рождественские подарки детям – жертвам войны. По их возвращении ДИССОНАНС взял интервью у одного из них, Николя Фреаль.

 

ДИССОНАНС: Какова была ваша мотивация?

Николя Фреаль: Изначально идея была съездить туда, чтобы увидеть, что там происходило на самом деле и пообщаться с местным населением. Поэтому мы хотели сделать что-то полезное и приехать с подарками, а не как пассивные наблюдатели, чтобы посмотреть на несчастья других. С моим напарником Николя мы вложили наши собственные средства в этот проект и собрали еще немного денег среди других французов — всего около 150 000 рублей — для того, чтобы иметь необходимый объём гуманитарной помощи, которую мы могли бы раздавать на выходных. Все французы в Москве, кому мы рассказывали о нашем проекте, нас поддерживали и финансово и морально – настолько их выводил из себя уровень обмана и лжи западных СМИ касательно событий в Украине.

 1a8

ДИССОНАНС: Что нужно сделать, чтобы проникнуть на эту территорию?

Н.Ф.: Мы искали надежных проводников. Месяцем ранее наша первая попытка была прервана, и в этот раз у меня было три потенциальных контакта. Я улетел первым в пятницу в Ростов-на-Дону и там купил все необходимое с помощью казаков, с которыми мы познакомились еще в конном походе Москва – Париж по следам атамана Платова, в котором мы участвовали в августе 2012 г. Наш план был доехать до Донецка, но наш конвой задерживался, и мы выбрали других проводников, которые предложили проводить нас до Снежного, примерно в тридцати километрах от границы, но только на один день. Мы подумали, что если Донецк притягивал наши взгляды, потому что он был под огнем, он, должно быть, уже получил достаточно помощи благодаря новогодним праздникам. Такое вряд ли происходило в небольших городах, где жители были еще более брошенными и жертвами полного безразличия и забвения. Этот аргумент нам показался весомым, и мы решили изменить место назначения.

Наш гуманитарный груз составили зимние комбинезоны для детей, подгузники от 0 до 4 лет, детское питание для младенцев, сухое молоко, а также новогодние подарки: мягкие игрушки, 48 кг мандаринов, конфеты, шоколадные подарки, сгущенное молоко и т.д.

Затем мы уехали вместе с членом союза русских десантников, отзывающегося на имя Балу, и молодой украинской женщиной из Снежного, которая нам организовала приём в этом городе.

Read more

Posted on by Alexandre Latsa in Статьи на русском, Франция Leave a comment

Réflexions sur l’assassinat de Boris Nemtsov

imagesLa mort inattendue de Boris Nemtsov en Russie a fait couler beaucoup d’encre et causé un lourd dommage à l’image de la Russie, la grande majorité des commentateurs n’ayant pu s’empêcher de pointer la potentielle et probable responsabilité des autorités russes dans ce meurtre.

Pourtant, loin de « l’émotionnel-militant » qui a envahi nombre de rédactions, il convient de revenir sur le personnage et sa réelle stature politique en Russie, pour comprendre sa mort dans un contexte politique russe complexe, tant sur le plan intérieur qu’extérieur.

Proche du pouvoir et de la grande mouvance réformatrice qui émana de la fin de l’Union soviétique, Boris Nemtsov est issu d’une famille célèbre en Russie puisqu’il serait le petit-neveu de Yakov Sverdlov, révolutionnaire et homme politique russe qui aurait donné en 1918 l’ordre d’assassiner le tsar Nicolas II et toute la famille impériale.

Boris Nemtsov se lança en politique et bénéficia fortement des chaotiques années 90, puisqu’il fut premier gouverneur de l’Oblast de Nijni-Novgorod de 1991 à 1997 avant d’être ministre de l’Énergie sous Boris Eltsine. A l’arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine en 1999, il s’investit de plus en plus activement dans l’opposition libérale en Russie, une opposition libérale dont le poids politique allait systématiquement et régulièrement s’amenuiser au cours des années qui suivirent. Read more

Posted on by Alexandre Latsa in Без рубрики Leave a comment
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ... 140 141   Next »