Interview pour Al Jazeera sur Vladimir Poutine

Est-ce que l'Europe a raison de se méfier de Vladimir Poutine ? pic.twitter.com/q2e4lP5iPG — AJ+ français (@ajplusfrancais) 30 novembre Read more

Automne 2018 ~ Réflexions sur les Gilets Jaunes

Automne 2018 ~ Réflexions sur les Gilets Jaunes Habiter hors de France permet de prendre de la distance. Habiter hors de France, et en Russie, permet de mieux comprendre ce qui se passe et surtout ce qui devrait se passer en Read more

Discours de de Vladimir Poutine à l’Assemblée Fédérale - 01/03/2018

Transcription : [...] Chers collègues, L’opération en Syrie a prouvé les capacités accrues des forces armées russes. Au cours des dernières années, beaucoup a été fait pour optimiser l’armée et la marine. Les forces armées ont maintenant 3,7 fois plus d’armes Read more

2017 : une année charnière pour la démographie russe ?

Les lecteurs de Stratpol qui s’intéressent à la démographie russe peuvent consulter les analyses démographiques publiées en 2014 et 2016 qui synthétisent la complexe évolution démographique de la jeune fédération de Russie de 1999 à 2016.    La période 1990-1999 a vu un effondrement des Read more

Interview pour Al Jazeera sur Vladimir Poutine

 

Posted on by Alexandre Latsa in ITV Alexandre Latsa, Slider Leave a comment

Automne 2018 ~ Réflexions sur les Gilets Jaunes

Automne 2018 ~ Réflexions sur les Gilets Jaunes

Habiter hors de France permet de prendre de la distance.

Habiter hors de France, et en Russie, permet de mieux comprendre ce qui se passe et surtout ce qui devrait se passer en France si la France était un pays normal et non dans une phase d’accélération de la trajectoire historique qui est la sienne depuis maintenant des décennies ; une trajectoire historique destructrice, et dont la finalité ne devrait être que sa disparition en tant qu’organisme, c’est-à-dire tout simplement sa sortie de l’histoire.

C’est précisément le sens de la conférence organisée par le cercle Aristote et qui s’est tenu en septembre 2016 à laquelle, arrivant de Russie, j’y avais exprimé cet étrange ressenti que j’avais eu lors de mes discussions avec les chauffeurs de taxi, les employés des hôtels, les serveurs …

« Cela fait 8 ans que j’habite hors de France et de l’UE mais par contre je viens rarement en France mais paradoxalement, de par le fait de ne pas y habiter, je vois chaque année l’effondrement, la dégradation (…) Je constate un ras le bol, la colère qui monte partout chez les gens ».

 *

Venant de l’étranger, n’habitant plus en France, une chose m’avait vraiment frappé : ce ressenti global de colère, partout. Cette sensation qu’un nombre croissant de gens est juste prêt à dégoupiller. Quelque chose qui flottait partout même dans les rues de ce Paris devenu, en quelque décennies de mauvaise gestion sociale-démocrate une poubelle pour Bobo décérébrés avec ses périphéries diversitaires dont un grand nombre sont déjà sortis de l’autorité de l’Etat.

L’automne 2018 aura vu cette colère s’exprimer via un mouvement populaire et spontané, les Gilets Jaunes, face auquel l’état se trouve bien démuni. De l’étranger toujours, le gouffre entre le haut et le bas de la societe francaise n’aura jamais semblé si profond. Mais comment pourrait-il en être autrement alors que le pays est gouverné par une élite qui a pris le pouvoir par un coup d’Etat comme je l’écrivais en septembre 2017.

Pour la première fois sans doute dans l’histoire de la France, le déroulé d’une élection a pu suivre un scénario prévu et exécutée avec le soutien actif du désormais premier des pouvoirs : le pouvoir médiatique. Un pouvoir médiatique ayant permis que ne soit respecté un agenda planifié en amont par ceux-là mêmes pour qui l’élection d’Emmanuel macron était, et de loin, la meilleure solution pour « leurs » intérêts.
(…)
Le peuple francais qui était sur le point de manifester sa colère, son insatisfaction, ses inquiétudes et son rejet profond et viscéral du système sociétaliste s’est fait voler son destin par une incroyable manipulation des esprits et des cœurs.
(…)
La machine médiatique a noyé toute réflexion authentique et toute velléité de débat dans un bruit de fond confus mais en assénant une image : celle d’Emmanuel Macron, censé porter un projet nouveau comme un sorcier congolais devant des disciples en transe. Emmanuel Macron n’avait-il pas lui-même du reste parlé de magie en politique ?
(…)
Hagards, sonnés par cette hyper matraquage médiatique les électeurs francais se sont fait voler leur élection par une minorité riche et non nationale en se faisant indirectement priver de tout droit à une quelconque réflexion indépendante. La victoire d’Emmanuel Macron est la victoire de ceux qui souhaitent une société d’individus et non plus de citoyens, une société plastique, une société liquide ». 

 *

Mais c’est ailleurs que la colère grondait, au cœur de cette France des périphéries, cette France non globalisée et non liquide, mais au contraire ancrée, charnelle et populaire.

Cette France exclue des « Nouvelles citadelles globalisées ».

Cette France remplie de gens normaux, des francais moyens et normaux, ces jeunes parents, ces mamans célibataires qui élèvent des enfants et bossent, ces employés, ces retraités pauvres, ces chômeurs …

Cette France désertée par l’Etat, désertée par l’Emploi, ces campagnes et petites villes qui n’existent « pas », ou « plus » dans le projet globaliste et diversitaire des élites françaises pour qui la France n’existe visiblement pas en tant qu’Etat nation avec une histoire et un destin, et le peuple francais n’existe pas en tant que réalité civilisationnelle et culturelle.

Alors bien sûr, les médias francais ont prétendu que c’était Poutine qui était derrière les gilets jaunes, ou que la Russie appuyait le mouvement tandis que certains soi-disant intellectuels francais tentaient de moraliser le populo … Pas de chance, Internet et les réseaux sociaux ne permettent plus de tomber dans le panneau, ni aux Médias officiels de mentir et cacher les nombreuses provocations qui ont accompagné les évènements de l’automne 2018.

Il est succulent de voir nos élites appeler les russes, les ukrainiens et les serbes à descendre dans la rue, tuer des policiers et des civils s’il le faut pour renverser des « dirigeants » (non alignés) mais ne pas tolérer les mêmes contestations chez eux. Le deux poids deux mesures post-colonial s’est parfaitement intégrer à l’agenda occidental pour le Monde, entendez : « Ce qui est bon pour nous chez vous, ne l’est pas chez nous pour nous ».

De l’étranger, le gouffre entre le haut et le bas de la société francaise n’aura donc jamais semblé si profond. On se demande comment les « élites » françaises peuvent faire preuve de tant d’incompétence et d’aveuglement mais leur monde n’est pas à Dijon, Périgueux ou au Puy en Velay. Leur monde est à New-York, Neuilly-sur-Seine et ensuite en Seine Saint-Denis, soit dans les mondes bobo et diversitaires. Emmanuel Macron n’a-t-il pas du reste obtenu 88% à Neuilly-sur-Seine, 84% à Saint-Denis et 95% à New York ? La dernière soirée Macronienne lors de la fête de la musique nous a donné un clair aperçu de ses gouts mais aussi de la conception qu’il avait des institutions françaises et de l’image de la France.

2 

Malheureusement pour nos élites globalisées, le mouvement des #GiletsJaunes semble à l’heure où j’écris ces lignes s’étendre a de nombreux pays, en et en dehors de l’Europe.

Alors que l’organisme France est malade, mais se bat contre l’infection qu’elle a contractée et je vous incite à vous pencher et faire circuler ce petit Manifeste des Gilets-Jaunes que vous pouvez consulter également ici et qui pourrait s’apparenter à un remède, tout comme celui-là.

La dénonciation des oligarques rappelle étrangement l’histoire russe et je souhaite redire à quel point la crise systémique de 1998 que les russes ont traversé pourraient ressembler à l’avenir proche de la France si notre pays ne change pas rapidement de trajectoire historique. L’experience russe, précieuse, pourrait nous donner des clefs pour faire face a ce grand Inconnu dans lequel la France et les francais sont tout prêt d’entrer, à cause de 50 ans de gouvernance globalitaire et diversitaire par des élites aussi incompétentes que soumises.

Car la France, comme l’Ukraine, comme la Russie des annees 90 souffre avant tout d’un mal commun : l’extraordinaire incompétence de ces élites, qu’elles soient politiques et médiatiques.

Des élites qui ont ruiné notre pays, ruiné l’avenir de nos enfants et mènent notre pays vers la guerre et sa sortie de l’histoire.

Il est temps de renvoyer ses « élites » là où elles devraient être : c’est-à-dire dans les poubelles de l’histoire.

France, mère des arts, des armes et des lois (Joachim Du Bellay)
45 ans après la fin des 30 glorieuses, ou en es-tu ?

Des dizaines de suicides de policiers et gendarmes tous les ans.

Un suicide d’agriculteur tous les deux jours

Presque 6 millions d’inscrits à Pôle Emploi.

Un jeune sur quatre est au chômage.

Un million de travailleurs pauvres gagnent moins de 850 euros par mois.

50% des francais disposent de moins de 1,710 euros par mois (!)

30% des francais travaillent en CDD… 70% des embauches en 2016 en France sont des CDD d’un mois (!)

Au moins 180.000 SDF cet hiver, +50% sur 10 ans.

La foule aux restaurants du cœur.

Taux de croissance nul et < 1,5% depuis 2013.

Enrichissement météorique de la France d’en haut ~ 1% des plus riches ont accaparé 82% des richesses créés en 2018 et s’enrichissent bien plus fortement que dans les autres pays

Appauvrissement de la France d’en bas avec près de 9 millions de pauvres dont 26% des moins de 30 ans.

Déficit catastrophique de la Balance commerciale, en effondrement depuis 1995.

L’état endetté comme jamais avec une dette passée de 787,4 milliards d’euros en 1998 à 2.299,8 milliards d’euros en 2018 soit 99% du PIB et 75 000 euros / ménage. La France terminera t’elle comme la Grèce ?

Insécurité en hausse.

Immigration en hausse.

Etc etc.

Le bilan comptable est lourd. En ce veille de samedi noir, une des mesures prioritaires est impérativement de fermer l’ENA immédiatement et définitivement. Fermer l’ENA et en souder les portes. Pour toujours.

#ONLR

55

Posted on by Alexandre Latsa in Slider, Без рубрики 5 Comments

¿QUÉ ESTÁ PASANDO EN LA CRIMEA? LA VOZ DE LOS EXPERTOS.

3

arlos Pereyra Mele por Dossier Geopolitico participó de una conferencia simultánea de expertos en Política Internacional sobre la crisis desatada entre Ucrania y Rusia organizada por Vision&Global Trens

¿Qué está pasando en la crimea? ¿Cómo evolucionará la crisis entre Moscú y Kiev en el Mar Negro después de la “batalla naval” en el Estrecho de Kerch?
Vision & Global Trends ha organizado una mesa redonda de Whatsapp (WRT)
con algunos expertos para discutir la situación, dirigiéndose a ellos las siguientes preguntas:

¿Cuál es tu opinión sobre esta crisis?

¿Por qué sucedió?

¿Cuáles serán las consecuencias de la crisis?

Alexandre Latsa – Emprendedor, Analista

Probablemente la única razón por la que ocurrió “ahora” es que Kiev se enfrenta a una situación interna difícil.
Las calificaciones de Poroshenko son bajas, Donbass nunca regresará a la autoridad de Kiev, y el país se enfrenta a una terrible situación económica.

En la escena internacional, el aislamiento diplomático y económico de Rusia es un fracaso. La economía de Rusia se está adaptando bastante bien a las sanciones internacionales, mientras que el incidente en el estrecho de Kerch es la pura demostración de que las sanciones “no” cambiarán nada en la forma en que Rusia elige defender su soberanía.

Francia y Alemania ya han comunicado que no admiten más sanciones debido a este incidente, mientras que la posición de los EE. UU. Aún no está clara. Parece que no hay más unidad en castigar a Rusia o no, y si es así, cómo hacerlo.
Rusia parece ser, en esta etapa, lentamente pero

Posted on by Alexandre Latsa in Artículos en español Leave a comment

What’s happening in the Crimea? (Interview for VGT)

2

What’s happening in the Crimea? How will the crisis between Moscow and Kiev in the Black Sea evolve after the “naval battle” on the Kerch Strait?
Vision & Global Trends has organised a Whatsapp Round Table (WRT) with some experts to discuss the situation, turning to them the following questions:

What is your opinion about this crisis?

Why did it happen?

What will be the consequences of the crisis?

Paolo Bargiacchi, Professor of International Law, Kore University of Enna, Italy

The latest incident between Russia and Ukraine should be read against the background of a more general and long-lasting tense situation between Russia and Ukraine, on one hand, and Russia and the “West” (EU and US), on the other. The EU effort to absorb Ukraine within its own political and  economic sphere of influence at any cost (i.e., by supporting the pro-EU  faction protesting in Kiev against the suspension of the signing of EU-Ukraine agreements in November 2013) has triggered Russian reaction and, as a consequence, a state of confrontation between these players.

After Crimea became part of Russia, the Kerch Strait is no longer an international strait according to Russia. Even if the right of free navigation is in principle allowed in these cases, Russia is limiting the exercise of this right for security and military reasons. Ukraine as well as the EU do not recognize the status quo and they qualify as illegal the annexation of the Crimean peninsula by Russia in 2014.

Accordingly, they claim full, unhindered and free passage through the Kerch Strait to and from the Sea of Azov. In the near future, no particular consequences will follow. Ukrainian captured vessels with their crew and equipment will be probably released by Russia in the next week or few months. In the long term, however, the escalating tension between Russia and the “West” might lead to a more serious confrontation and further armed incidents between Russia and Ukraine.

Petr Bistron, MP, Expert in Foreign affairs, Germany

This is a dangerous situation, in spite of the fact that the initial incident is already over.  The Russian Federation charges that three Ukrainian warships entered Russian territory, and detained them.

Elections are taking place in the Ukraine in March 2019. It is clear that President Poroshenko will not be re-elected. The Ukrainian government responded to the crisis by declaring martial law for 30 days. It is possible President Poroshenko is using the confrontation to distract from local problems.

There is the threat of increased volatility along the ceasefire line in Donetsk and Luhansk. In the mid-term, there is the threat of continued militarization of Ukraine, and a continued lack of communication between Moscow and the West. This escalation is dangerous and should be contained as soon as possible.

Alexandre Latsa – Entrepreneur, Analyst

Probably the only reason why it happened “now” is that Kiev is facing a difficult internal situation.
Poroshenko’s ratings are low, Donbass will never go back to Kiev’s authority, and the Country is facing a terrible economic situation.

On the international scene, Russia’s diplomatic and economic isolation is a failure. Russia’s economy is adapting itself quite well to international sanctions while the incident at the Kerch Strait is the pure demonstration that sanctions “won’t” change anything in the way Russia chooses to defend its sovereignty.

France and Germany have already communicated that they don’t support more sanctions because of this incident while the position of the USA is still unclear. There seems to be no more unity on punishing Russia or not and if yes, how to do it.

Russia seems to be, at this stage, slowly but ussia seems to be, at this stage, slowly but surely winning, on thel long-term perspective.

Read more

Posted on by Alexandre Latsa in Articles in English Leave a comment

La démographie russe : état des lieux et perspectives

 

 

Posted on by Alexandre Latsa in Démographie, Stratpol, Vidéos 5 Comments

Discours de de Vladimir Poutine à l’Assemblée Fédérale — 01/03/2018

Transcription :
8
[...] Chers collègues,
L’opération en Syrie a prouvé les capacités accrues des forces armées russes. Au cours des dernières années, beaucoup a été fait pour optimiser l’armée et la marine. Les forces armées ont maintenant 3,7 fois plus d’armes modernes. Plus de 300 nouvelles unités d’équipement ont été mises en service. Les troupes de missiles stratégiques ont reçu 80 nouveaux missiles balistiques intercontinentaux, 102 missiles balistiques lancés par sous-marins et trois sous-marins nucléaires Borei à missiles balistiques. Douze régiments de missiles ont reçu le nouveau missile balistique intercontinentalYars. Le nombre de transporteurs d’armes de haute précision à longue portée a été multiplié par 12, tandis que le nombre de missiles de croisière guidés a augmenté de plus de 30 fois. L’armée, les forces aérospatiales et la marine se sont aussi considérablement renforcées. [Applaudissements]
La Russie et le monde entier connaissent les noms de nos derniers avions, sous-marins et armes antiaériennes, ainsi que de nos systèmes de missiles guidés terrestres, aériens et maritimes. Tous sont des armes de pointe et de haute technologie. Un champ radar solide visant à avertir d’une attaque de missile a été créé le long du périmètre de la Russie – c’est très important. D’énormes failles sont apparues après la désintégration de l’URSS. Toutes ont été réparées.
6
Posted on by Alexandre Latsa in Armée Russe, Articles en francais, Elections, Poutine, Slider, Syrie Syria Сирия 2 Comments

2017: поворотный год для российской демографии?

Читатели Stratpol, интересующиеся российской демографией, могут ознакомиться с опубликованными в 2014 и 2016 годах результатами демографического анализа, который обобщает сложную демографическую эволюцию молодой Российской Федерации с 1999 по 2016 год.

В период 1990-1999 годов произошел обвал рождаемости с 1,9 до 1,2 млн. человек в год. Уровень рождаемости сократился с 1,89 до 1,17 детей на одну женщину. Одновременно резко выросла смертность, число смертей увеличилось с 1,65 до 2,15 млн. в год. Население в течение этого десятилетия в среднем сокращалось (рождаемость минус смертность) на 543 507 человек ежегодно, сокращение компенсировалось за счет значительной миграции из республик бывшего СССР в Российскую Федерацию.

В период 2000-2016 произошел демографический подъем, совершенно неожиданный для всех аналитиков, исследовательских центов и демографов. За эти 16 лет число рождений росло, а смертность сокращалась. Число рождений увеличилось с 1,2 до 1,9 миллиона человек, в то время как смертность продолжала снижаться, с 2,3 миллиона смертей в год до 1,8 миллиона в 2016 году.

Вследствие этого демографического подъема, с 2009 года российское население больше не уменьшается, а растет, с положительным и низким сальдо миграции, контролируемой на уровне примерно 250 000-300 000 человек в год. В 2013, 2015 и 2016 годах население России даже росло естественным путем на несколько десятков тысяч человек, а естественная убыль составила всего 2226 человек в 2016.

Демографические данные за 2017 год доступны, он-лайн, они столь же удивительны, сколь и тревожны.

Read more

Posted on by Alexandre Latsa in Демография, Статьи на русском Leave a comment

2017 : une année charnière pour la démographie russe ?

Les lecteurs de Stratpol qui s’intéressent à la démographie russe peuvent consulter les analyses démographiques publiées en 2014 et 2016 qui synthétisent la complexe évolution démographique de la jeune fédération de Russie de 1999 à 2016.  

  •  La période 1990-1999 a vu un effondrement des naissances, passées de 1,9 à 1,2 millions par an. Le taux de fécondité passa lui de 1,89 à 1,17 enfants par femme. Dans le même temps, la mortalité explosa et le nombre de décès passa de 1,65 à 2.15 millions chaque année. La population au cours de cette décennie déclina en moyenne naturellement (naissances moins décès) de 543 507 habitants, une baisse compensée par une forte immigration de l’ex-URSSS vers la fédération de Russie.
  • La période, 2000-2016 a vu un redressement démographique totalement imprévu par tous les analystes, think-tanks et démographes. Au cours de ces 16 années, le nombre de naissances ne cessa d’augmenter et la mortalité de diminuer. Le nombre de naissances remonta de 1,2 à 1,9 millions de personnes tandis que dans le même temps le la mortalité ne cessa de diminuer, passant de 2,3 millions de décès par an à 1,8 millions en 2016. Conséquence de ce redressement démographique, dès 2009 la population russe ne diminue plus, mais augmente, avec un solde migratoire positif et faible, maîtrisé à autour de 250 000-300 000 personnes par an. En 2013, 2015 et 2016, la population russe augmenta même naturellement, de quelques dizaines de milliers de personnes et ne diminua naturellement que de 2.226 personnesen 2016.

Les données démographiques pour 2017 sont en ligne et sont tout aussi surprenantes qu’inquiétantes. Read more

Posted on by Alexandre Latsa in Analyses, Démographie, Slider, Stratpol Leave a comment

La carte MIR : élément de la souveraineté bancaire russe

carte-MIR-800x445

 

Les nouvelles sanctions américaines contre la Russie ont fait réapparaître le risque d’une escalade pouvant potentiellement aboutir, en cas de tension maximale, à une déconnexion totale de l’ensemble des banques de Russie des systèmes internationaux de cartes VISA et MASTERCARD.
A ce titre une déconnexion partielle a eu lieu en mars 2014 auprès de 5 banques lors des événements d’Ukraine (dont SMP Bank, Sobinbank, Bank Rossiya) ainsi que les opérations sur le sol de Crimée pour toutes les banques.
Cela montre la capacité des Etats-Unis à prendre des mesures ciblées aussi bien territorialement que sur certaines banques, Visa et Mastercard étant des sociétés américaines.
A titre de réponse, dès l’été 2014 les autorités russes ont lancé le projet du Système National des Cartes de Paiements appelle NSPK (Nationalnaya Systema Platyojnikh Kart) grâce auquel une carte bancaire nationale portant le nom de MIR est rattaché, MIR signifiant « paix » ou « monde » en russe.
Quel est l’objectif des autorités russes avec la mise en place de ce système ?

STRATPOL : Bonjour, tout d’abord qu’est-ce que MIR ?
Alexandre Latsa : Il s’agit d’une carte bancaire, fonctionnant sur tout le territoire russe, permettant de retirer de l’argent dans n’importe quel distributeur ainsi que de régler des achats en points de vente partout en Russie et payer sur des sites de commerce reliés aux banques présentes sur le sol de la Fédération de Russie.
Point important : le plastique de la carte, la puce, tout comme le protocole de cryptage de la puce sont à 100% de fabrication russe Read more

Posted on by Alexandre Latsa in BRICS, Russie / Europe, Slider, Stratpol Leave a comment

L’Ukraine face au mur de 2019

Posted on by Alexandre Latsa in Stratpol Leave a comment
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ... 162 163   Next »