Category Archives: Immigration

La présence afghane en Russie

La diaspora afghane en Russie s’est formée à partir de plusieurs vagues migratoires.

Une partie des Afghans vivant aujourd’hui sur le territoire de la Fédération de Russie sont d’anciens étudiants de l’URSS, qui, après l’effondrement de l’Union soviétique, sont restés dans la nouvelle Russie ou ont quitté les anciennes républiques ou ils étudiaient pour émigrer en Russie. La chute du dernier régime afghan pro-Moscou du président Najibullah a également entraîné une vague d’immigration vers la Russie.

Longtemps particulièrement fragmentée, la diaspora afghane s’est restructurée et réunifiée à partir de 2009 via notamment la création de diverses structures de coordination des afghans de Russie, dans la capitale mais aussi dans les régions russes et un portail informatique des afghans de Russie.

Aujourd’hui, les militants de la communauté afghane en Russie estiment le nombre total d’Afghans dans la Fédération de Russie autour de 150 000 personnes dont 40.000 dans la capitale mais ces chiffres me semblent surestimés.

Les Afghans vivant en Russie sont divisés en deux catégories : les émigrés politiques qui comprend des représentants de la diaspora afghane et notamment des personnes des première et deuxième vagues de migration, et les travailleurs migrants soit les Afghans qui viennent temporairement en Russie pour travailler.

Répartition de la communauté afghane en Russie

Suite a la prise du pouvoir par les Talibans, les autorités russes vont organiser dans les semaines qui viennent le rapatriement en Russie d’environ 1.500 personnes de Kaboul, qui sont des citoyens russes d’origine afghane, des étudiants qui étudient en Russie (1.447 Afghans étudient déjà dans les universités russes) mais sont bloqués en Afghanistan, des Afghans ayant un visa de travail pour la Russie et des Afghans titulaires d’un permis de séjour en Russie.

Le 26 août dernier, les autorités russes ont déjà organisé le rapatriement de 500 ressortissants de la CEI d’Afghanistan en Russie, dont de nombreux ressortissants d’origine Afghane.

Le président de la diaspora Afghane de Russie estime qu’environ 100.000 Afghans chercheraient aujourd’hui à quitter le pays et émigrer en Eurasie, notamment en Russie mais les autorités russes semblent “très” prudentes sur l’accueil de migrants Afghans, par peur que ne s’y dissimulent de potentiels terroristes.

Nouveaux visas en Russie pour les étrangers

De nouveaux types de visas ont été introduits :

Le 01/07/2021 une nouvelle loi fédérale a été publiée, permettant aux étrangers – parents proches de citoyens russes de demander des visas privés en utilisant une procédure simplifiée :

La loi s’étend aux proches parents suivants :
• les conjoints ;
• parents et parents adoptifs) ;
• enfants (enfants adoptés) ;
• enfants conjoints ;
• pleins et demi-frères et sœurs ;
• grands-parents ;
• petits-enfants ;

Pour demander un visa privé standard, une simple demande écrite d’un citoyen russe suffira désormais et le visa sera délivré pour une durée maximale de 1 an avec une période de séjour autorisée sur le territoire de la fédération de Russie pouvant aller jusqu’à 1 an.

La loi introduit aussi la possibilité d’obtenir des visas d’étudiants ordinaires pour les membres de la famille (conjoints, enfants mineurs, enfants adultes handicapés) de citoyens étrangers entrants en Fédération de Russie pour suivre une formation dans des établissements d’enseignement publics dans le cadre de divers programmes agréés.
Il est possible de prolonger ces visas sans avoir besoin de quitter le pays un nombre illimité de fois pour une période n’excédant pas 1 an pour chaque prolongation.

La loi introduit enfin la possibilité d’obtenir des visas de travail ordinaires pour les membres de la famille (conjoints, enfants mineurs, enfants majeurs handicapés) de citoyens étrangers entrants en Fédération de Russie pour exercer l’une des professions figurant sur la liste des spécialistes qualifiés ayant le droit d’acquérir la citoyenneté russe de manière simplifiée.
Il est possible de prolonger ces visas sans avoir besoin de quitter le pays un nombre illimité de fois pour une période n’excédant pas 1 an pour chaque prolongation.

La liste de ces professions a été approuvée par l’arrêté du ministère du Travail de la Fédération de Russie n°. 734n du 25.11.2019 et contient 135 postes.

La loi entre en vigueur à compter du 01/09/2021.

L’ambassadeur du Kirghizistan a évalué le nombre de citoyens de la république en Russie

L’ambassadeur du Kirghizistan en Russie Gulnara-Klara Samat a évoqué le nombre de citoyens de la république en fédération de Russie.

Il existe un concept – le nombre total de citoyens séjournant en Russie, ceux qui sont inscrits sur le registre des migrations et ceux qui sont en Russie illégalement.

Fin 2019, il y avait 1 million 55 000 citoyens du Kirghizistan dans toute la Russie, et fin 2020 – seulement 720 000 “, a déclaré Samat dans une interview à RIA Novosti le 7 juin.

Lle nombre de citoyens kirghizes séjournant en Russie a considérablement diminué en raison de la fermeture des frontières terrestres, et aussi parce que pendant la pandémie de coronavirus, le trafic aérien entre les pays est devenu rare et le coût des billets d’avion a considérablement augmenté“.

Pour information il y a 6,457 millions d’habitants au Kirghizistan.

Source

Les étrangers travaillant en Russie devront désormais se faire vacciner

La vaccination contre le coronavirus sera disponible sous 3-4 semaines pour les étrangers travaillant en Russie, a déclaré le ministre russe de la Santé Mikhail Murashko dans une interview avec TASS au Forum économique international de Saint-Pétersbourg (SPIEF).

Les étrangers travaillant en Russie se verraient proposer un vaccin à composant unique “Sputnik Light”.

Fin mai, lors d’une réunion du Conseil économique suprême eurasien, le dirigeant russe Vladimir Poutine a commenté la situation des travailleurs migrants en Russie : “La Russie s’efforce et s’efforcera d’améliorer au maximum les conditions des citoyens de pays étrangers qui viennent travailler pour nous, et, bien sûr, principalement des États membres de la Communauté économique eurasiatique“.

3,3 millions d’étrangers ont établi leur statut juridique en Russie depuis avril 2020, lorsque par décret du président de la Russie, les migrants séjournant en Russie ont vu leurs droits de séjour se prolonger suite a la fermeture des frontières de la Russie avec leurs pays d’origines.

Pour les deux premiers mois de 2021, selon le ministère de l’Intérieur, 1 084 000 citoyens se sont enregistrés en surplus.

La vaccination pour ces migrants de travail sera vraisemblablement obligatoire tout comme pour les citoyens russes.

Le rapport final sur ce sujet sera remis au président russe le 30 juin 2021.

Addendum du 28/06/2021 ; la vaccination des travailleurs étrangers commence sur Moscou ; L’employeur paye les services de vaccination et reçoit également les certificats de vaccination des employés. Le coût est de 1 300 roubles par employé.

Qui sont les étrangers qui ont pris la nationalité russe en 2020 ?

En 2020, quelques 650.000 personnes ont reçu la nationalité russe soit 30% de plus qu’en 2019.

Combien de personnes de quels pays ont pris le passeport russe ?

Ukraine – 409.549 personnes
Tadjikistan – 63.389 personnes
Kazakhstan – 43.404 personnes
Arménie – 30.538 personnes,
Ouzbékistan – 23.131 personnes
Azerbaijan – 21.853 personnes
Moldavie – 20.606 personnes
Kirghizistan – 11.865 personnes
Biélorussie – 10 359 personnes
Apatrides – 8 086 personnes,
Géorgie – 3 722 personnes
Turkménistan – 2.451 personnes
Afghanistan – 982 personnes
Turquie – 856 personnes
Vietnam – 819 personnes
Syrie – 810 personnes
Égypte – 294 personnes
Allemagne – 203 personnes
Abkhazie – 187 personnes
Israël – 251 personnes
Serbie – 197 personnes
Lettonie – 195 personnes
Lituanie – 191 personnes
USA – 148 personnes
Bulgarie – 142 personnes
Irak – 129 personnes
Grèce – 90 personnes
Yémen – 88 personnes
Jordanie – 80 personnes
France – 78 personnes
Iran – 77 personnes
Ossétie du Sud – 76 personnes
Tunisie – 74 personnes
Estonie – 71 personnes
Chine – 70 personnes
Bosnie-Herzégovine – 68 personnes
Inde – 68 personnes
Pakistan – 66 personnes
Cuba – 59 personnes
Maroc – 57 personnes
Liban – 57 personnes
Palestine – 55 personnes
Algérie – 53 personnes
Nigéria – 49 personnes
Pologne – 46 personnes
Cameroun – 33 personnes
Grande-Bretagne – 32 personnes
Mongolie – 22 personnes
Macédoine du Nord – 21 personnes
Canada – 19 personnes
Congo – 18 personnes
Soudan – 18 personnes
Monténégro – 17 personnes
Côte d’Ivoire – 17 personnes
Roumanie – 17 personnes
Brésil – 16 personnes
Finlande – 16 personnes
Bangladesh – 16 personnes
Colombie – 16 personnes
Espagne – 14 personnes
Australie – 12 personnes
Ghana – 12 personnes
Pays-Bas – 12 personnes
Hongrie – 11 personnes
Argentine – 11 personnes
non-ressortissants de Lettonie – 11 personnes
République de Corée – 10 personnes
Autriche – 8 personnes
Croatie – 8 personnes
Albanie – 8 personnes
Venezuela – 8 personnes
Sri Lanka – 8 personnes
Slovaquie – 8 personnes
Equateur – 8 personnes
République tchèque – 8 personnes
Bénin – 7 personnes
Cambodge – 7 personnes
Mexique – 7 personnes
Thaïlande – 7 personnes
Suisse – 7 personnes
Suède – 6 personnes
Slovénie – 6 personnes
République Dominicaine – 5 personnes
Belgique – 5 personnes
Guinée – 5 personnes
RPDC – 5 personnes
Malte – 5 personnes
Guinée-Bissau – 5 personnes
Pérou – 5 personnes
Libye – 5 personnes
Philippines – 5 personnes
Angola – 4 personnes
Afrique du Sud – 4 personnes
Arabie saoudite – 4 personnes
Danemark – 4 personnes
Irlande – 4 personnes
Sénégal – 4 personnes
Zambie – 4 personnes
Chili – 4 personnes
République démocratique du Congo – 4 personne
Indonésie – 3 personnes
Madagascar – 3 personnes
Nicaragua – 3 personnes
Nouvelle-Zélande – 3 personnes
Norvège – 3 personnes
Ouganda – 3 personnes
Tchad – 3 personnes
Belize – 2 personnes
Chypre – 2 personnes
Éthiopie – 2 personnes
Portugal – 2 personnes
Bolivie – 2 personnes
Haïti – 2 personne
Panama – 2 personnes
Maurice – 2 personness
Burkina Faso – 1 personne
Guatemala – 1 personne
Hong Kong – 1 personne
Kenya – 1 personne
Koweït – 1 personne
Laos – 1 personne
Mali – 1 personne
Maldives – 1 personne
Mozambique – 1 personne
Népal – 1 personne
Niger – 1 personne
Émirats Arabes Unis – 1 personne,
Paraguay – 1 personne
Somalie – 1 personne
Sierra Leone – 1 personne
Taïwan – 1 personne,
Tanzanie – 1 personne,
Uruguay – 1 personne,
Érythrée – 1 personne
Japon – 1 personne,
non-ressortissants d’Estonie – 1 personne

Source

*

Combien d’étrangers ont obtenu des permis de séjour permanents en Russie en 2020

Combien d’ukrainiens ont obtenu la nationalité russe de 1992 à 2020

Combien d’étrangers ont obtenu la nationalité russe de 1992 à 2020

Quelles sont les communautés étrangères qui se marient le plus a Moscou ?

Les bureaux d’enregistrement de mariages de la capitale (les ЗАГС en russe) ont compté le nombre de mariages conclus depuis le début de l’année entre des russes et des étrangers.

La pandémie a fait ses propres ajustements et les unions entre russes et étrangers se sont avérées un peu moins nombreuses que d’habitude puisque 2.500 mariages ont été enregistrés contre 2.825 en 2020 et 2.875 en 2019.

A titre de comparaison la capitale a connu 66.545 mariages en 2020 donc les mariages entre russes et étrangers correspondaient à 4,25% des mariages.

Les mariages concernent un peu plus d’hommes étrangers trouvant des femmes moscovites que des femmes épousant des étrangers.

60% des mariages sont voient un homme étranger épousant une femme russe et 40% une femme étrangère épousant un russe.

Quels prétendants étrangers (par nationalité) les femmes moscovites préfèrent-elles ?

Du Tadjikistan – 355,
De l’Azerbaïdjan – 208,
D’Ukraine – 142,
Du Kirghizistan – 141,
De Biélorussie – 107,
États-Unis, Irlande, Canada, Monténégro – 1 mariage chacun,

Quels prétendantes étrangères (par nationalité) les hommes moscovites préfèrent-ils ?

Ukraine – 280,
Kirghizistan – 221,
République de Biélorussie – 102,
Moldavie – 84,
Ouzbékistan – 77,
Azerbaïdjan – 62,
Allemagne et France – 2 mariages chacun,
Grèce, Cameroun, Pologne et Slovénie – 1 mariage chacun.

Source

Nouvelles exigences pour les migrants venant travailler en Russie

Depuis le 07 juin 2021, de nouvelles exigences encadrent la venue des les migrants qui viennent travailler en Russie.

Les travailleurs migrants souhaitant travailler en Russie devront connaître les faits les plus importants de l’histoire du pays, sa capitale et les noms des plus grandes villes, et ceux qui souhaitent obtenir un permis de séjour devront connaître l’histoire russe de façon chronologique et les personnalités majeures dans le domaine de la science et de la culture.

En outre les nouvelles exigences légales et techniques suivantes sont désormais en vigueur :

  • Un certificat de connaissance de la langue russe, de l’histoire de la Russie et de ses lois, délivré après avoir réussi l’examen obligatoire qui sera valable 3 ans (auparavant, les universités fédérales délivraient des certificats de 5 ans et les établissements d’enseignement locaux 1 an).
  • Pour ceux qui souhaitent obtenir un permis de séjour en Russie, le certificat sera à durée indéterminée, mais si le permis de séjour est annulé, le certificat sera également résilié.
  • Lors de l’examen de russe, les travailleurs migrants devront confirmer leur capacité en russe à contacter la police, une clinique et réussir un entretien d’embauche – à la fois oralement et par écrit.
    Pour ceux qui souhaitent obtenir un permis de séjour ou un permis de séjour temporaire les obligations de maitrise de la langue russe ont été compliquées.
  • En outre les étrangers doivent confirmer qu’ils connaissent leurs droits et obligations fondamentaux, les règles de la loi sur l’immigration et les conséquences des violations : quel avertissement, pour quelle amende et l’encadrement des expulsions.
  • Pour obtenir un permis de séjour, les étrangers devront démontrer une connaissance des principes fondamentaux du système constitutionnel de la Russie, des principes de base du droit du travail, civil et familial.

    Source

Combien d’étrangers ont obtenu des permis de séjour permanents en Russie en 2020

Les permis de séjour permanents ou вид на жительство en russe sont le dernier statut légal avant de demander la nationalité russe, les titulaires de ces documents constituent donc la reserve démographique la plus certaine du pays dans les prochaines années car nombre d’entre eux devraient devenir des citoyens russes.

Au total en 2020 ce sont 223.221 permis de residence qui ont été attribués.

Quelles sont les nationalités s’étant vu attribués des permis de séjours permanent ?

  • Tadjikistan – 48.691 permis soit 21,8% du total.
  • Ukraine – 36.790 permis soit 16,5% du total.
  • Kazakhstan – 25.278 permis soit 11,3% du total.
  • Ouzbékistan – 24.055 permis soit 10,8% du total.
  • Azerbaïdjan – 19.359 permis soit 8,7% du total.

Quelles sont les régions attribuant des permis de séjours permanent ?

  • Région de Moscou – 25.673 permis (11,5%).
  • Moscou – 24 590 permis (11%).
  • Saint-Pétersbourg et la région de Leningrad – 14.803 permis (6,6%).
  • Territoire de Krasnodar – 10 .623 permis (4,8%).
  • Région de Sverdlovsk – 9 236 permis (4,1%).

Quelle est la répartition par districts ?

  • District fédéral du centre : 82.896 permis.
  • District fédéral du Nord-Ouest 28.861 permis.
  • District fédéral du Sud 26.457 permis.
  • District fédéral du Caucase du Nord 7.451 permis.
  • District fédéral de la Volga 28.243 permis.
  • District fédéral de l’Oural 24.589 permis.
  • District fédéral sibérien 23.276 permis.
  • District fédéral extrême-oriental 6.841 permis.

Source

Combien d’ukrainiens ont obtenu la nationalité russe de 1992 à 2020

Combien d’étrangers ont obtenu la nationalité russe de 1992 à 2020

Combien d’ukrainiens ont obtenu la nationalité russe de 1992 à 2020

1992 – 230 personnes
1993 – 1.287 personnes
1994 – 24.980 personnes
1995 – 73.110 personnes
1996 – 74.082 personnes
1997 – 81.551 personnes
1998 – 81.169 personnes
1999 – 66.849 personnes
2000 – 68.730 personnes
2001 – 72.449 personnes
2002 – 53.396 personnes
2003 – 7.623 personnes
2004 – 50.593 personnes
2005 – 94.133 personnes
2006 – 66.502 personnes
2007 – 55.424 personnes
2008 – 58.500 personnes
2009 – 62.025 personnes
2010 – 5.715 personnes
2011 – 7.783 personnes
2012 – 12.803 personnes
2013 – 15.646 personnes
2014 – 22.200 personnes

2015 – 67.400 personnes
2016 – 100.696 personnes
2017 – 85.119 personnes
2018 – 83.081 personnes
2019 – 299.422 personnes
2020 – 409.549 personnes

TOTAL : 2.102.047 dont 1.045.267 depuis le Maidan soit 49,7% des naturalisations.

NB : en 2014, les résidents de Sébastopol et de la République de Crimée ont reçu la nationalité russe dans le cadre de la loi constitutionnelle fédérale n° 6-FKZ du 21/03/2014. Ces naturalisations n’ont pas été prises en compte dans les statistiques annuelles du FMS mais le nombre total de passeports délivrés est de 2.293.673.

Le nombre de citoyens ukrainiens naturalisés à la citoyenneté de la Fédération de Russie par l’intermédiaire des ambassades et consulats du Ministère des affaires étrangères de la Fédération de Russie est de 19.900 sur la période allant de 1998 à 2020.

TOTAL : 2.121.947 mais avec Sébastopol et de la République de Crimée TOTAL de 4.415.620 sur les 10.377.424 étrangers qui ont pris la nationalité russe entre 1992 et 2020 soit 42% du total des naturalisations.

Concernant encore les ukrainiens et la Russie

– En 2020, 409.549 citoyens ukrainiens ont donc reçu la nationalité russe

– En 2020, 36.790 permis de séjour permanents ont été attribués à des Ukrainiens.
–> 124.528 Ukrainiens vivent en Russie avec un permis de séjour permanent.

– En 2020, 19.615 permis de séjour temporaire ont été attribués à des Ukrainiens.
–> 68,673 Ukrainiens vivent en Russie avec un permis de séjour temporaire.

– En 2020, ce sont 204 269 citoyens ukrainiens qui ont visité la Fédération de Russie lors de visites privées, 148.63 citoyens – pour le travail, 10 115 citoyens – à des fins d’études, 19.086 citoyens – comme touristes et pour d’autres raisons – 23.819 citoyens.

– Enfin il faut noter que dans les deux républiques du Donbass les naturalisations russes sont en forte croissance depuis le décret de Vladimir Poutine du 24/04/2019 facilitant la naturalisation des habitants du Donbass.
On estime qu’aujourd’hui 639.000 citoyens du Donbass ont reçu le passeport russe (sur un total d’environ 3,7 millions d’habitants pour ces deux républiques) soit 18% de la population dont une francaise 🙂

Source

*

Combien d’étrangers ont obtenu la nationalité russe de 1992 à 2020

La Russie simplifie l’acquisition de la citoyenneté pour les étrangers ayant des enfants russes

Les parents nés à l’étranger de citoyens russes de plus de 18 ans peuvent désormais obtenir la nationalité russe grâce à une procédure de naturalisation simplifiée, selon un nouvel amendement.

  • Désormais tous les parents étrangers résidant en Russie au moment de la demande peuvent désormais renoncer à la condition de résidence de cinq ans. Auparavant, seuls les parents d’enfants handicapés étaient admissibles à l’exemption de l’exigence de résidence.
  • L’amendement comprend également une procédure simplifiée de demande de citoyenneté pour les étrangers de langue maternelle russe. Cette mesure fait partie des vastes réformes de l’immigration de la Russie proposées par le président Vladimir Poutine en 2018 visant à organiser l’immigration.