Discours de de Vladimir Poutine à l’Assemblée Fédérale - 01/03/2018

Transcription : [...] Chers collègues, L’opération en Syrie a prouvé les capacités accrues des forces armées russes. Au cours des dernières années, beaucoup a été fait pour optimiser l’armée et la marine. Les forces armées ont maintenant 3,7 fois plus d’armes Read more

2017 : une année charnière pour la démographie russe ?

Les lecteurs de Stratpol qui s’intéressent à la démographie russe peuvent consulter les analyses démographiques publiées en 2014 et 2016 qui synthétisent la complexe évolution démographique de la jeune fédération de Russie de 1999 à 2016.    La période 1990-1999 a vu un effondrement des Read more

La carte MIR : élément de la souveraineté bancaire russe

  Les nouvelles sanctions américaines contre la Russie ont fait réapparaître le risque d’une escalade pouvant potentiellement aboutir, en cas de tension maximale, à une déconnexion totale de l’ensemble des banques de Russie des systèmes internationaux de cartes VISA et Read more

Dissonance fête ses 10 ans où "comment je suis devenu un agent russe !" :)

Alors que DISSONANCE fête ces 10 ans c’est l’occasion idéale pour revenir sur cette decennie d’écriture, de dénonciation des mythes sur la Russie mais aussi l’affrontement (gagné) contre la presse francaise qui a donné lieu à la naissance d’un Read more

Articles en francais

Le discours de Gdansk

Comme le titrait le courrier international le 03 septembre 2009, la visite de Vladimir Poutine en Pologne a été un succès.

Son discours de Gdansk restera dans les annales, vous pouvez le trouver en intégralité ici

Quelques extraits ci dessous :

«Victory over Nazism came at a huge price and at the cost of irreparable losses. More than 53,000 Red Army soldiers and officers died liberating Gdansk alone. Buried in Poland are 600,000 of my fellow countrymen who contributed to the victory over Nazism. All in all, half of the 55 million who died in the Second World War were citizens of the USSR. Think about these terrible figures«.

«The Second World War did not just happen. Its sources lie — and I agree with those who have made this point today — in the dire legacy of the Versailles Treaty, which did not only document the defeat of Germany after the First World War, but humiliated it, a fact that the Nazis took advantage of in order to seize power in the mid-1930s. « 

« Of course, mistakes have to be admitted. Our country has done so. The State Duma of the Russian Federation, our country’s Parliament, has condemned the Molotov-Ribbentrop Pact 

» Without a profound understanding of what has happened, we will be unable to build a truly secure world, eradicate the legacy of the Cold War, and remove the artificial dividing lines.«

» I would like to note that my country does not only recognize the mistakes and tragedies of the past, but is making a practical contribution to building a new world based on new principles

«An example of how old wounds can be healed — I am confident of this today — is the relationship of true partnership between the Federal Republic of Germany and the new Russia that has taken shape in recent years«.

» In conclusion I would like to address the main participants in today’s ceremony, the comrades-in-arms of those who defended Westerplatte and Stalingrad, landed in Italy and Normandy, and liberated Warsaw, Paris, Prague and Berlin. Your feat is immortal. It will remain forever in our hearts as a true measure of fortitude, courage, valour and honour

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Articles in English, Poutine Leave a comment

Poutine, Kasparov et la crise ?

Lu sur le moscow times du jeudi 23 avril 2009 concernant les distributions de nourriture par les églises de Moscou aux laissés pour compte de la crise :
«I’ve been coming here to get a meal for the past six months, since I lost my job and documents,» said Albert Isanchugin, a 42-year-old ethnic Tartar waiting patiently in line on a recent Wednesday afternoon.
Isanchugin used to make fireplaces, but when the crisis swept over the country six months ago, his employer disappeared with all his documents and his salary. He said he has not been able to find new work because of his lack of documents and the scarcity of jobs during the crisis. He said he didn’t even have enough money for a train ticket to return home to his wife and four children in Orenburg, a Urals city about 1,450 kilometers southeast of Moscow.
Moscow police have refused to help him, he said. In desperation, he recently walked into the office of national ombudsman Vladimir Lukin to ask for help. «I went to Lukin’s office. They told me he was away,» Isanchugin said. «But I just saw him entering the office!
«My son will have his birthday soon. I’m very ashamed I can’t buy him a present. I can’t even buy cigarettes,» he said.

Isanchugin said he would never return to Moscow if he managed to make his way home. «Pick out anyone from this crowd — every other person has a story similar to mine,» he said.

A man standing beside him dolefully nodded his head in silent agreement.

Some people in line spoke of how politicians had once helped them but said they couldn’t rely on them any more. «Kasparov’s people used to pay us to rally, 500 rubles per demonstration, but even they are not inviting us anymore,» said one man standing in line who refused to give his name, referring to chess champion turned opposition leader Garry Kasparov.

Isanchugin said things would be different if Prime Minister Vladimir Putin were still president because President Dmitry Medvedev is «too feeble.»

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Poutine Leave a comment

Poutine à DAVOS

» Comment pouvons-nous vous aider ? «, a demandé M. Dell à V. Poutine, évoquant la nécessité de dynamiser le secteur IT local pour tirer pleinement parti des « talents scientifiques et techniques » que recèle la Russie.

« Nous n’avons pas besoin d’aide. Nous ne sommes pas des invalides. Nous ne souffrons pas de capacités mentales limitées », a rétorqué Vladimir Poutine, avant d’affirmer que certains pays avaient besoin d’aide, mais que ce n’était pas le cas de la Russie, pays dans lequel de nombreuses initiatives visant à développer les infrastructures IT avaient été conduites.

A lire également : ceci ;)

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Poutine Leave a comment

Vos questions à Vladimir

Si vous avez des questions à poser à Vladimir Poutine avant la grande séance des questions de jeudi prochain, vous pouvez toujours le faire ici
Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Poutine Leave a comment

Le discours d’Evian

(source photo : kremlin.ru)

Le dernier président Russe, Vladimir Poutine avait déjà en 2007 lors du discours de munich fait un discours que l’on qualifia de pierre angulaire de refonte du nouvel ordre international.

Dimitri Medevedev vient ce jour de prouver que la Russie est bien le pays le plus constructif quand à la nouvelle architecture des relations internationales. Son discours magistral fera date, ayant même été qualifié par le président suisse de : «30 merveilleuses minutes» !

Les grandes lignes ci dessous du «discours d’Evian» prononcé lors de la «World Policy Conference» organisée par l‘Institut français des relations internationales (Ifri).

*

«Je m’arrêterai tout d’abord sur les causes de l’accumulation du potentiel conflictuel. Je pense qu’il faut remonter aux événements d’il y a sept ans. A cette époque, les Etats-Unis cherchant à consacrer leur domination mondiale, une chance historique a été ratée, celle de désidéologiser la vie internationale et de construire un ordre mondial véritablement démocratique«.

«Après le renversement du régime des talibans en Afghanistan, les Etats-Unis se sont lancés dans une série de démarches unilatérales qui n’ont été concertées ni avec l’ONU ni avec les partenaires de Washington, notemment la dénonciation du traité ABM et l’intervention en Irak. L’unilatéralisme américain a «renforcé la tendance à la division», qui s’est traduite par la proclamation unilatérale de l’indépendance du Kosovo et le retour pratique à la politique de dissuasion«.

«Les Alliés n’en finissent pas de rapprocher leurs infrastructures militaires de nos frontières, et ils creusent de nouveaux clivages en Europe. Il est tout à fait naturel que nous considérions ces démarches comme dirigées contre nous«.

«Quand les décisions sont prises de cette façon, sans consultations, y compris avec ses propres partenaires de l’OTAN et de l’UE, sans consultations à l’intérieur de l’Europe, on a l’impression que demain de nouveaux boucliers antimissiles suivront«.

«L’unilatéralisme exclue toute garantie«.

«Il n’est pas possible d’ignorer le fait que ni la diplomatie multilatérale, ni les mécanismes régionaux, ni l’architecture européenne de sécurité n’ont fonctionné pour prévenir l’agression géorgienne. Le «NATO-centrisme» a prouvé son incapacité. Il faut en tirer les conclusions».

«L’Europe atlantique a besoin «d’un ordre du jour positif«.

«Les événements dans le Caucase ont montré la fragilité de l’architecture européenne de sécurité et confirmé la justesse de l’idée d’un nouveau traité de sécurité européenne«.

«Quand la crise caucasienne est imposée à la Russie, à l’Europe et au monde entier, nous sommes parvenus à agir de manière déterminée et concertée, avec une nette conscience de notre responsabilité à l’égard de l’avenir européen».

«Il faut accélérer la réparation du système de sécurité européen pour éviter sa dégradation ultérieure et l’aggravation de la crise dans le domaine de la sécurité et du contrôle des armements».

«De la nécessité de réglementer les institutions, nationales et internationales, de régulation, de niveler le décalage sérieux entre le montant des outils financiers émis et le rendement réel des programmes d’investissements, et de consolider le système de gestion des risques«.

«Chacun des acteurs du marché doit assumer sa part de responsabilité dès le début. Il ne faut pas se faire d’illusion sur l’accroissement sans fin du coût des actifs. Cela n’a jamais lieu car cela contredit la nature même de l’économie«.

« Il faut convoquer un sommet international sur la crise financière mondiale, et mettre en place un espace économique commun entre l’Union européenne et la Russie … Il est également important d’introduire dans le débat sur les moyens d’assainir le système financier international la Chine, l’Inde, le Brésil, le Mexique et l’Afrique du Sud«.

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Poutine Leave a comment

Le camarade loup n’écoute personne …

Bien avant le début de la crise Ossète, permettez moi de vous glisser ce commentaire que j’avais écrit sur le blog du figaro en réponse a un «posteur anonyme» qui disait ceci :

La Russie est en train de creer une nouvelle crise internationale de belle ampleur. Comme d’habitude, ca va lui retomber dessus et elle sera le nigaud de l’histoire
A trop crier au loup, on en voit le museau ..

Alexandre Latsa a dit le 11 juillet 2008 à 20h18 :

On voit le museau du loup en effet ! Ce loup qui mange, qui mange et n’écoute personne !

Ce loup dont le museau a déjà été plus qu’apercu dans le sud Serbie, au Kosovo plus précisemment, vous savez ce petit territoire qui s’autoproclame état (reconnu à ce jour par 43 états principalement Occidentaux et/ou menbres de l’OTAN) et au main d’une mafia avec la bénédiction du loup, car il va pouvoir manger (AMBO) quelques années ..
Ce loup qui n’écoute personne ..

De quel museau parle t’on ?
Le museau de ce loup qui rode en tentant d’intégrer à l’OTAN les états frontaliers de la Russie et au passage ceux qui sont sur les routes des «pipes en projets» ? Vous parlez bien de ce loup qui n’écoute personne et installe des bases militaires et des radars partout sur la planète ?
Imaginez le museau du loup si les Russes disposaient un système anti missile et une gigantesque base militaire a Cuba et au Vénézuela … ?

«Des passeports Russes aux citoyens d’un autre pays ? » dites vous ?
Mon dieu, mais c’est vrai que le loup a été plus rapide à accorder tous les droits aux Kosovars Albanais que aux Abkazes et Ossetes …
Pourquoi ceux la ont ils des droits que les autres n’ont pas ? Je vais vous le dire : les premiers nourissent le loup, les seconds non …. Deux poids, deux mesures, un viol des frontieres d’un etat pour pouvoir manger, voila le monde du loup, un monde de carnivore sans foi ni loi ..

La seule crise internationale, c’est celle crée par le loup, qui déploie des installations militaires partout ou il pense pouvoir manger (gaz, petrole ..) et qui n’ecoute pas l’Ours lui dire polimment de ne pas declencher plus de tensions qu’il ne le fait deja …

Mais le loup n’écoute personne, il ne pense qu’à manger …
On verra bien comment se terminera l’histoire du loup …

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Guerre en Ossétie (2008), Poutine, Révolutions de couleur Leave a comment

Vladimir Poutine en France .. Extraits

Le premier ministre Russe vient de terminer une visite en France. A cette occasion, Vladimir Poutine à donné une interview au journal » le monde «, vous pouvez en retrouver la version intégrale la et quelques extraits ci dessous :

De la politique en Russie
:

La Russie est une république présidentielle. Nous ne modifierons pas le rôle clé du chef de l’Etat dans le système politique du pays…… le président a sans conteste le dernier mot. Et le président, aujourd’hui, c’est M. Medvedev.
Du libéralisme en Russie :

Au 1er juillet, notre plus grande compagnie va se scinder en plusieurs unités, tandis que le secteur de la production sera proposé à des investisseurs privés. Peu de pays européens font preuve d’un tel libéralisme. Alors que nous, investisseurs russes, sommes empêchés d’accéder à des projets similaires.
Des journalistes étrangers :
Récemment, une journaliste étrangère a été accusée d’avoir franchi la frontière avec trop de devises. Une enquête a été ouverte contre elle. Je crois savoir qu’elle se trouve en France. Elle n’a qu’à rentrer en Russie, se présenter devant la justice et lutter pour ses droits.

De la démocratie en Russie :
Nous développons notre pays suivant des principes qui ont fait leurs preuves dans le monde civilisé et qui correspondent à nos traditions et notre culture politique. Le multipartisme, ce n’est pas des milliers de partis incapables d’organiser le processus politique, qui démolissent l’Etat par leur travail, leurs actions et leurs ambitions.

De la tradition et du respect des minorités :
Les différents groupes de populations doivent être représentés dans les hautes sphères politiques..Lorsque l’on trouve plusieurs nationalités reconnues : si le représentant de l’une d’entre elles dirige la République, le représentant d’une autre devient le président du Parlement et un troisième, chef du gouvernement…. On peut faire semblant et dire que cela n’est pas bien, ni démocratique, et qu’il faut à tout prix des élections directes du président, à bulletins secrets. Mais cela détruira la République et je ne peux le permettre. Je suis obligé de tenir compte de l’avis des gens qui vivent sur ce territoire depuis 1 000 ans. Je respecterai leur choix, leur conception de la vie.

De la Tchétchénie :
La situation en Tchétchénie s’est vraiment améliorée. Le peuple tchétchène a fait le choix de développer sa république dans le cadre de la Fédération. Nous avons vu sa réaction face aux tentatives d’introduction dans la conscience collective de formes non traditionnelles de l’islam dans le cadre de ce wahabbisme, qu’on a tenté d’imposer dans la population tchétchène.
Les gens ont très bien compris qu’on n’agissait pas dans leurs intérêts mais qu’on faisait d’eux un instrument de déstabilisation de la Fédération de Russie.

Du terrorisme :
Concernant la guerre en Tchétchénie, les prises d’otages de Beslan et de Nordost, je suis sûr que si nous avions essayé d’agir autrement, tout cela aurait duré jusqu’à aujourd’hui. Nous devions contrer les tentatives de déstabilisation de la Russie. Tout pays faisant des concessions aux terroristes essuie au final des pertes plus grandes que celles subies dans les opérations spéciales.

De la France :
De tout temps, la France a mené une politique étrangère indépendante et j’espère que cela continuera. C’est dans le sang français. Il est difficile d’imposer aux Français quelque chose venu de l’extérieur. Tout dirigeant français devra en tenir compte.

De l’Iran :
Les Iraniens sont un peuple fier et indépendant. Ils veulent jouir de leur indépendance et utiliser leur droit légitime au nucléaire civil. Je suis formel : sur un plan juridique, l’Iran n’a rien enfreint pour l’instant. Il a même le droit d’enrichir [de l'uranium]. Les documents le disent.

De l’OTAN :
Nous sommes opposés à l’élargissement de l’OTAN en général. L’OTAN a été crée en 1949 pour se protéger d’une éventuelle agression de l’union soviétique. L’Union soviétique n’est plus, la menace non plus, mais l’organisation est restée. D’où la question : pour quoi faire ?
(…)
Elargir l’OTAN, c’est ériger de nouvelles frontières en Europe, de nouveaux murs de Berlin, invisibles cette fois mais non moins dangereux. Les blocs militaro-politiques conduisent à une limitation de la souveraineté de tout pays membre en imposant une discipline interne, comme dans une caserne. Nous savons bien où les décisions sont prises : dans un des pays leaders de ce bloc.
( … )
Nous voyons que les installations militaires se rapprochent de nos frontières. Mais pour quelle raison ?

De l’Ukraine :
Je ferai une autre remarque : nous avons évoqué la question de la démocratie. Nous devons toujours l’avoir à l’esprit. Les dirigeants au pouvoir ne devraient-ils pas l’appliquer en matière de relations internationales ? Peut-on être à la fois un pays bien intentionné et démocratique, et en même temps effrayant ? La démocratie, c’est le pouvoir du peuple. En Ukraine, près de 80 % de la population est hostile à une adhésion à l’OTAN. Nos partenaires disent pourtant que le pays y adhèrera. Tout se décide donc par avance, à la place de l’Ukraine. L’opinion de la population n’intéresse plus personne ? C’est ça, la démocratie ?

**
L’itv en complet, en Anglais dessous :

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Poutine 1 Comment

A bientôt Mr POUTINE, et merci.

Lorsque le 31 décembre 1999, Boris Eltsine annonce sa démission de la présidence de la fédération Russe, personne ou presque ne connaissait réellement le nouveau président Vladmimir Vladimirovitch Poutine. Bien moins nombreux étaient ceux qui auraient prédit l’évolution que leur pays allait connaitre pendant les 8 années suivantes.
Ce mardi 6 mai 2008, est le dernier jour de Vladimir Vladimirovitch Poutine comme président de la fédération Russe.
Demain, mercredi 7 mai 2008, Dimitri Anatoliévitch Medvedev, sera officiellement le troisième président de la fédération Russe.
Vous pouvez d’ailleurs suivre la cérémonie en direct la

Il est des moments dans l’histoire d’une nation qu’il est difficile de définir sans recul. Une chose est sûre, personne n’a pour l’instant probablement encore bien réalisé l’ampleur du travail effectué.

Plus que des mots, j’ai trouvé adéquate la vidéo ci dessous, fournie par RussiaToday :

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Poutine Leave a comment

День Победы в Великой Отечественной войне

Речь президента России Владимира Путина во время парада на Красной площади 9 мая 2007 года в Москве. Discours du président de la Russie, Vladimir Vladimirovitch Poutine, pendant la parade militaire du 9 mai 2007 (fête de la victoire) sur la place rouge à Moscou.

Part 1 Part 2

Veuillez trouver ci dessous les paroles de l’hymne Russe :

Россия — священная наша держава, Россия — любимая наша страна. Могучая воля, великая слава — Твоё достоянье на все времена! Припев: Славься, Отечество наше свободное, Братских народов союз вековой, Предками данная мудрость народная! Славься, страна! Мы гордимся тобой! От южных морей до полярного края Раскинулись наши леса и поля. Одна ты на свете! Одна ты такая — Хранимая Богом родная земля! Припев Широкий простор для мечты и для жизни Грядущие нам открывают года. Нам силу даёт наша верность Отчизне. Так было, так есть и так будет всегда! Припев ** Russie, notre puissance sacrée, Russie, notre pays bien-aimé. Forte volonté, grande gloire Sont ton héritage à jamais! Refrain: Sois glorieuse, notre libre Patrie, Alliance éternelle de peuples frères! Sagesse de nos ancêtres! Sois glorieux, notre pays ! Nous sommes fiers de toi! Des mers du sud au régions polaires S’épanouissent nos forêts et nos champs. Tu es seule sur la terre! Tu es unique! Terre natale gardée par Dieu. Refrain Espaces étendus pour les rêves et la vie Nous ouvrent l’avenir. Notre fidélité à la Patrie nous rend forts. Ce fut ainsi, c’est ainsi, et ce sera toujours ainsi! Refrain

*
Pour tout savoir : ici !
Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Poutine Leave a comment

Poutine avertit les occidentaux : ne pensez pas que cela sera plus facile sans moi !

Le président sortant russe Vladimir Poutine a affirmé samedi 8 mars que son successeur Dmitri Medvedev n’était pas «moins nationaliste» que lui et que c’était un : «véritable patriote qui défendra avec le même dévouement les intérêts de la Russie sur la scène internationale».
La suite ici ..
Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Medvedev, Poutine Leave a comment