Ce qu’il faut retenir des propos de Vladimir Poutine en 2021

Le président russe a plusieurs fois pris la parole en ce mois de décembre 2021. Voila ce qu’il faut sans doute retenir de ses plus importantes prises de position:

Sur le Covid

-La Russie post pandémie sera confrontée à une transformation à grande échelle de tous les secteurs de la vie.

– L’augmentation de la mortalité en Russie est largement associée au Covid.

– Spoutnik V fonctionne mieux contre omicron que les autres vaccins.

– Face aux défis du coronavirus, notre économie n’a connu une une récession que de 3%, ce qui est beaucoup plus faible que dans les autres grandes économies. Et la récupération est plus rapide que dans d’autres pays.

– Nous avons 59,4% d’immunité collective en Russie. Ce n’est pas assez. Nous avons besoin d’une immunité collective de 80 %. J’espère que l’année prochaine, d’ici la fin du premier trimestre nous y arriverons.

– Concernant les gens contre la vaccination, nous ne comptons pas prendre de mesures contre eux, il est nécessaire de traiter les gens avec respect, malgré leur position, et de leur expliquer patiemment la nécessité de telles mesures et persuader globalement.

– Des réinfections sont possibles. 3-4% des personnes vaccinées retombent malades mais au global il y a beaucoup moins de personnes vaccinées dans les lits d’hôpitaux. À l’époque soviétique, je rappelle qu’on ne demandait pas aux gens. Aux premiers rangs des opposants à la vaccination se trouvent précisément ceux qui ont conduit à l’effondrement. C’est une mauvaise position. Il faut aussi lutter contre les délits – avec notamment les falsifications de certificats. Déjà plus de 200 affaires pénales ont été ouvertes.

– Les autorités russes doivent préparer l’introduction du système de QR codes mais le projet de loi sur leur utilisation dans les lieux publics doit être affiné.

Sur la démographie

La tâche de la démographie est exacerbée. Notre population de 146 millions d’habitants ne suffit pas pour un territoire aussi vaste. Nous avons 81 millions de personnes valides et nous devrons sérieusement augmenter [ce chiffre] d’ici 2024-2030. La préservation du peuple, dont parlait Soljenitsyne, est le moteur le plus important de la croissance.

Les familles du district fédéral d’Extrême-Orient vont recevoir un million de roubles pour la naissance d’un troisième enfant ou des enfants suivants. Les fonds peuvent être utilisés pour acheter un logement dans la région ou payer sa construction.

Sur l’économie

L’économie russe a augmenté de 4,1% cette année.

La production industrielle a elle augmenté de 5%

Les réserves de change ont atteint 625,5 milliards de dollars.

Le fonds du bien être national a lui des réserves de 185 milliards de dollars.

Les déficits budgétaires se creusent dans tous les pays leaders. Notre inflation est également élevée – deux fois plus élevée que la cible. Il faut bien sûr revenir à 4%.
(…) La Banque centrale mène une politique indépendante. Je ne m’en mêle pas, mais je l’évalue positivement.

A propos de Navalny et des agents étrangers

La Russie ne peut pas être vaincue, elle ne peut être détruite que de l’intérieur. C’est ce qui s’est passé après la Première Guerre mondiale et dans les années 1990. Et qui l’a fait ? Ceux qui servaient les intérêts des autres.

Vous (en s’adressant au correspondant de la BBC Petr Kozlov) avez parlé d’un homme qui aurait été empoisonné. J’ai personnellement demandé au Président de la France, au Chancelier d’Allemagne : donnez-moi au moins quelques documents confirmant l’empoisonnement. Il n’y en a pas.

Les agents secrets, il y en a dans tous les pays et il y en aura toujours. Il ne faut pas commettre des crimes et tenter de se cacher derrière la politique ensuite.

Je suis d’accord qu’il n’y a rien de bon quand les médias deviennent des agents étrangers. Mais cette loi n’a pas été inventée par nous, mais aux États-Unis dans les années 1930.

Chez eux comme chez nous, 0,034% des organisations sont reconnues comme agents étrangers. Aux États-Unis le risque est aussi de de cinq ans de prison tandis que nous n’avons rien de tel.
Nous n’interdisons du reste pas le travail de ces organisations, nous voulons simplement que les organisations engagées dans des activités politiques nationales en Russie indiquent clairement les sources de financement de leurs activités.
Aujourd’hui seulement 74 organisations sur les 200 000 ONG enregistrées sont des agents étrangers.

À propos de la situation avec l’Ukraine et le Donbass

Maintenant, ils disent guerre-guerre-guerre, on a le sentiment qu’une nouvelle opération militaire est en préparation, et la Russie est invitée à ne pas intervenir.

La deuxième option est de créer un tel ressentiment anti-Russie sur ce territoire avec un lavage de cerveau de la population. Et puis, sous couvert de ces systèmes d’armes, pousser les radicaux à régler le problème dans le Donbass par la force. (…) Je dois parler de la russophobie comme d’un premier pas vers un génocide. C’est ce qui se passe en ce moment dans le Donbass (le nom de cette région, ndlr), nous le voyons bien, nous le savons”

Mais devons-nous penser à assurer notre sécurité, comment la Russie doit-elle vivre avec cela ? (..) Nous avons posé sans artifices la question qu’il ne devrait pas y avoir de mouvement de l’OTAN vers l’est, la balle est de leur côté. En général, nous voyons une réaction positive.

L’avenir du Donbass sera déterminé par les habitants du Donbass (…) La Russie est un médiateur, et ils veulent faire de nous une partie au conflit. Ce n’est pas dans les accords de Minsk.

Nous voulons à tout prix établir des relations de bon voisinage avec l’Ukraine. Mais comment y parvenir avec la direction actuelle ?

À propos des prix du gaz et de Gazprom

Gazprom fournit tout le volume demandé dans le cadre des contrats existants, et a même augmenté ses approvisionnements de 12 voire 20% à l’étranger, et augmente ses approvisionnements en Europe et à mon avis, c’est la seule entreprise au monde qui se comporte de cette façon .

Les fournisseurs américains ont, eux, coupé les approvisionnements en gaz naturel liquéfié en provenance d’Europe,

À propos des restrictions sur Internet

Pour les plateformes, il s’agit avant tout de business, l’enjeu numéro un pour elles est de faire du profit. D’où les appels au suicide et la tragédie dans les écoles, nous avons récemment empêché plus d’une centaine de tels crimes.

D’où l’obligation de contraindre ces plateformes à ouvrir des bureaux en Russie.

Quant à l’élimination de l’anonymat sur Internet

Elle est en discussion. Il est nécessaire de respecter le juste milieu, de ne pas supprimer la liberté d’expression et de diffusion de l’information, mais en même temps de protéger la société d’éventuelles manifestations négatives.

A propos des relations avec l’Occident

Nos actions futures dépendront avant tout de la sécurité inconditionnelle de la Russie. Nous avons clairement indiqué qu’une nouvelle avancée de l’OTAN vers l’est était inacceptable. Qu’est-ce qui n’est pas clair ici ?

Ce sont les États-Unis à la porte de notre maison, pas l’inverse. (…) Pas un pouce à l’est, nous disait-on dans les années 1990. Et quoi? Ils nous ont effrontément trompé et il y a eu cinq vagues d’élargissement de l’OTAN ! Nous ne sommes pas arrivés aux frontières des États-Unis et de la Grande-Bretagne. Ce sont eux qui sont venus à nos frontières.

Des spécialistes des services américains ont siégé sur nos installations nucléaires dans les années 1990. Ils ont même travaillé au sein des conseillers des membres du gouvernement russe.

Mais alors pourquoi soutenir des groupes terroristes dans le Caucase du Nord ? En tant qu’ancien directeur du FSB, nous avons travaillé avec un agent double, et ils nous ont dit quelles tâches les services secrets occidentaux s’étaient fixés. Et ainsi d’année en année.

A propos de l’arrivée au pouvoir des talibans en Afghanistan

Les talibans sont une organisation terroriste interdite en Russie. Je souhaite que les relations entre la Russie et l’Afghanistan se développent au mieux. (…) Nous devons maintenant aider le peuple afghan et cela doit être fait en premier lieu par ceux qui ont nui à l’économie et à la société afghanes. Ceux qui sont là depuis 20 ans et qui ont tout détruit devraient aider et débloquer les fonds dans les banques, y compris américaines.

À propos des meurtres de Politkovskaya et Nemtsov

Tout a été fait pour élucider ces meurtres. L’État luttera contre de tels actes criminels et s’il y a des clients derrière eux que nous ne connaissons pas, nous les chercherons.

A propos de la “nouvelle éthique”

La nouvelle éthique est comme une pandémie. De nouvelles souches émergent, il n’y a pas d’échappatoire. Nous devons chercher et trouver un antidote. Si quelqu’un pense qu’une femme et un homme sont une seule et même personne, alors pour l’amour de Dieu qu’il le pense mais il existe aussi le bon sens. Aux États-Unis, un suspect de viol s’est déclaré femme, a été transféré dans une prison pour femmes y a commis des viols (…) Un athlète se déclare femme et se produit en haltérophilie et gagne et donc, le sport féminin va disparaître complètement ?

Il faut que le bon sens revienne.

Je pense que maman est maman, et que papa est papa.

J’espère que notre société a une protection morale interne dictée par les confessions traditionnelles de la Russie.
(…)
J’espère que nos peuples auront suffisamment de systèmes immunitaires internes pour se protéger de cet obscurantisme. Et nous devons nous défendre avec le soutien des valeurs traditionnelles.

À propos de la Crimée

Quelle situation étrange. Si la Crimée est occupée, alors le peuple de Crimée est victime d’agressions. Et donc il faut les punir de sanctions car ils sont occupés ? Et s’ils retournent volontairement en Russie après le référendum, cela est contre la démocratie? Les occidentaux se foutent totalement du peuple de Crimée.

A propos du boycott diplomatique des JO de Pékin

C’est une décision inacceptable de boycotter les JO de Pékin. J’ai parlé à un ancien président américain. Il m’a dit que le blocus des Jeux olympiques dans les années 1980 était une grosse erreur, y compris de la part des États-Unis.

Ils continuent à marcher sur le même râteau. Ce sont des tentatives pour freiner le développement de la Chine.

Le sport et l’art doivent unir les gens, pas les diviser.

Mais il n’y a rien que vous puissiez faire. La Chine deviendra inévitablement la première économie du monde.

À propos du Père Noël

Ma relation avec le Père Noël se développe bien.

À propos du bonheur dans la nouvelle année

La réalisation de nos plans peut ajouter du bonheur et de l’optimisme. Il faut penser non pas aux élections, mais à l’élévation du niveau de vie des gens. Le bonheur est ou n’est pas, mais je vais me fixer des objectifs pour travailler dans l’intérêt des citoyens.

Sources : 1,2

Leave a Reply

Your email address will not be published.