Sommet Poutine – Biden du 07/12/2021

Contrairement a ce que l’on peut lire ci et la, et bien que la tension Russie VS Amérique soit toujours un des points centraux de la géopolitique mondiale, on peut clairement dire qu’a chaque rencontre entre Vladimir Poutine et Joe Biden, une forme d’équilibre et de langue commune semble trouvée.

La discussion de hier soir se tenait dans un contexte de tension autour de l’Ukraine, la Russie étant soupçonnée de préparer une invasion de l’Ukraine au printemps tandis que les médias occidentaux avaient annoncé de terrible sanctions contre la Russie.

Pourtant l’issue (provisoire?) du sommet de hier semble plus qu’encourageante.

Qu’est ce qui en est sorti ?

▪️ La Russie s’est souvenu de l’alliance des deux pays pendant la Seconde Guerre mondiale et a souligné que les sacrifices consentis alors ne devaient pas être oubliés et que l’alliance elle-même devait servir d’exemple pour travailler dans les réalités d’aujourd’hui

▪️ Biden a décrit les sanctions que les États-Unis et leurs alliés seraient prêts à appliquer en cas d’escalade à la frontière avec l’Ukraine – et Poutine a illustré la ligne destructrice de Kiev sur le démantèlement des accords de Minsk.

▪️ Biden a souligné la nature prétendument “menaçante” du mouvement des troupes russes près des frontières ukrainiennes – Poutine a répondu que c’était l’OTAN qui tentait dangereusement de conquérir le territoire ukrainien et développait son potentiel militaire près des frontières russes.

▪️ Les États-Unis ne croient pas que la Russie ait décidé d’attaquer l’Ukraine.

▪️ Biden a déclaré à Poutine qu’en cas d’escalade en Ukraine, les États-Unis renforceraient le drapeau oriental de l’OTAN et sont prêts à répondre positivement aux demandes d’assistance militaire des États baltes, de la Roumanie et de la Pologne en cas d’escalade en Ukraine.

▪️ Biden a déclaré que la Maison Blanche prépare des réponses « actives et claires » à une éventuelle escalade russe en Ukraine, les États-Unis entretiennent des contacts quotidiens avec l’UE sur d’éventuelles sanctions.

▪️ Les États-Unis s’attendent à ce que Nord Stream 2 soit arrêté si la Russie envahit l’Ukraine, c’est un levier.

▪️ Les États-Unis et leurs alliés envisagent aussi l’option d’un isolement complet de la Russie du système financier mondial avec des conséquences pour les entreprises et la population.

▪️ Biden n’a pas promis à Poutine que l’Ukraine resterait en dehors de l’OTAN et a déclaré que personne n’avait le droit de dicter à l’OTAN qui ne devrait pas être accepté dans l’alliance.

▪️ Poutine a déclaré à Biden que la Russie souhaitait obtenir des garanties légalement fixées excluant l’expansion de l’OTAN vers l’est et le déploiement de systèmes de frappe offensifs dans les pays voisins de la Russie et que pour la Russie les “lignes rouges” sont la poursuite de l’avancée de l’OTAN vers l’est et le déploiement d’armes offensives en Ukraine.

▪️ Biden a cependant promis à Poutine de discuter des préoccupations de la Russie avec ses alliés et les deux parties ont convenu de charger leurs représentants d’engager des consultations de fond sur ces questions sensibles.

▪️ Poutine a proposé à Biden d’annuler toutes les restrictions accumulées sur le fonctionnement des ambassades, ce qui pourrait servir à normaliser d’autres aspects des relations.

▪️ Les deux parties ont exprimé leur volonté de poursuivre l’interaction dans les domaines de la procédure pénale, sur la stabilité stratégique, sur des sujets régionaux tels que l’Iran ou des techniques opérationnelles de lutte contre la cybercriminalité.

▪️ Les deux parties ont l’intention de poursuivre le dialogue et si à l’avenir, un face-à-face entre Poutine et Biden sur sol neutre est possible, il n’a pas été formellement discuté.

Dans le mème temps la Chambre des représentants des États-Unis a approuvé le budget de la défense pour 2022. :

▪️ Dans le document la mention des sanctions Nord Stream 2 n’est pas incluse.

▪️ Les sanctions sur la dette souveraine russe ne sont pas incluses.

▪️ Les sanctions contre 35 Russes de “l’entourage de Poutine” n’est pas incluses

▪️ 4 milliards de dollars sont budgétés pour l’initiative de confinement militaire de la Russie.

▪️ une aide militaire à l’Ukraine d’un montant de 300 millions de dollars est inclue.

Leave a Reply

Your email address will not be published.