Articles en francais

Demogaphie russe, premier trimestre 2012

Les chiffres sont disponibles. Que constate t-on?
 


Le nombre de naissances pour le mois de mars 2012 est un peu inférieur au nombre de naissances pour le mois de mars 2011, 157.323 contre 157.425 l’année dernière mais a comparer avec 161.000 naissances en mars 2010 (?).
Mars 2012 a vu 162.426 décès contre 177.662 en mars 201 soit une baisse de 8,6%.
   


Pour les 3 premiers mois de 2012, il est né 451.657 bébés, contre 423.972 l’année dernière pour la même période, soit une hausse de 6,5%.
Le nombre de décès est lui très fortement en baisse, puisque les trois premiers mois de 2012 ont vu 486.600 décès contre 503.212 pour les 3 premiers mois de 2011 soit une baisse de 3,4%, et ce malgré une mortalité assez élevée en ce début 2012 (traditionnellement de par l’hiver), et un mois de février avec 29 jours.


La baisse de la mortalité concerne :
- Les décès pour des raisons cardio-vasculaires (1 décès sur 2 en Russie) : -9,5%
- Les décès par cancers : -2,4%
- Les décès pour raisons extérieures : — 14,6%
- Les suicides : — 5,2%
 


Pour la première fois depuis 1991 il y a eu moins de 500.000 décès sur les trois premiers mois de l’année. 

La dépopulation pour le 1ier trimestre 2012 est de 35.000 habitants contre 79.200 habitants pour le 1ier trimestre 2011.
Il est plausible désormais que le nombre de naissances frôle cette année les 1,8 millions et que le nombre de décès soit inférieur a 1,9 millions, entrainant probablement une baisse naturelle de population inférieure a 100.000 habitants, sans doute comprise entre 65.000 et 80.000 habitants.
***
Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Démographie 5 Comments

La situation démographique de fevrier 2012 en Russie

Les chiffres démographiques russes pour la période de janvier / février 2012
sont disponibles. 

Il y a eu 294.300 naissances en janvier et février 2012 VS 266.547 naissances pour les deux premiers mois de 2011. 
Le nombre de décès est lui légèrement inférieur, 324.200 décès en janvier/février 2012, contre 325.550 décès en janvier/février 2011.

La population a donc baissé de 29.900 habitants sur les deux premiers mois de 2012, contre une baisse de 59.003 habitants pour les deux premiers mois de 2011.

De bon augure pour 2012?

**



Je rajoute le commentaire d’Anatoly Karlin a ce sujet :

Sur les deux premiers mois de 2012 en comparaison aux premiers mois de 2011, la mortalité a baissé  de 0.4%. Sur la même période la natalité a augmenté de  10.4%, et ce bien que le nombre de femmes en âge de procréer ait commencé à diminuer cette année..  

Bien sur 2 mois sont trop courts pour une projection fiable mais si la tendance se maintient sans événements imprévisibles extérieurs (force majeure type canicule) alors on peut penser que l’espérance de vie augmentera cette année a 71 ans (contre 70 ans en 2011, ce qui équivalait déjà au record atteint sous l’union soviétique).

Le taux de fertilité lui «pourrait» flirter avec les 1,75 — 1,80 enfants / femme, contre 1.60 en 2011 (a comparer avec 1,91 a la fin de l’URSS et 1,19 en 2000).
Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Démographie 3 Comments

La démographie russe: janvier 2012

Les chiffres démographiques russes pour le mois de janvier 2012 sont disponibles. Il est né 143.790 russes en janvier 2012, pendant que 165.630 sont morts. La population a donc baisse de 21.840 habitants pour ce seul mois de janvier 2012.
 
Comparons les naissances/décès des mois de janvier sur les dernières années.
  Mois            Naissances          Décès                  Solde
01.2006           109.422              209.058               -99.636
01.2007           125.368               190.699                -68.331
01.2008           141.262              200.476                -59.214
01.2009           137.503               185.479                -47.976
01.2010           132.371                176.316                -43.945
01.2011            132.954               170.508                -37.554
01.2012           143.790                165.630                -21.840

Les mois de janvier et février sont traditionnellement les mois durant lesquels la mortalité est la plus élevée, a cause du froid et de l’hiver bien entendu. Pourtant ce mois de janvier 2012 voit encore un record de naissances et un nombre minimal de décès. 
 

La décroissance naturelle de la population a diminué de 50% depuis 2010. La mortalité est de toute évidence en forte baisse. L’excellent Anatoly Karlin a publié ce graphique en Anglais (version russe) expliquant que la mortalité pour raisons extérieures est en forte baisse, atteignant le niveau de la fin des années 80, lors de la période anti-alcool sous Gorbatchev.
C’est de très bon augure pour 2012.
 
Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Démographie 4 Comments

The Russian demography from 1991 to 2012

In December 2010 I зublished a column entitled “The Russian population, object of all fantasies[1]” in which I recalled how the political, economic and institutional collapse that followed the disappearance of the USSR had triggered a health and demographic disaster in Russia. From 1991 to 1999, the health of the population has significantly declined and life expectancy has collapsed. Both were the consequences of the collapse of the Russian economy.



The excessive consumption of an often adulterated alcohol, the related poisonings, the increase of suicides and the development of drugs use and sexually transmitted diseases including AIDS, have led to an explosion in the mortality rate. These living conditions in the Russia of the 1990s also caused a gradual decline of the birthrate. Abortion was often the  only option for many women in the midst of the economic crisis. All this led to an unprecedented demographic crisis. Let’s now have a look at the number of births, deaths, and at the natural balance (excluding immigration).



Year after year, the birth rate decreases while the mortality rate increases.

Year                Births               Deaths              Balance
1991            1.794.626        1.690.657           +103.969
1992            1.587.644        1.807.441           -219.797
1993            1.378.983        2.129.339           -750.356
1994            1.408.159        2.301.366           -893.207
1995            1.363.806        2.203.811           -840.005
1996            1.304.638        2.082.249           -777.611
1997            1.259.943        2.015.779           -755.836
1998            1.283.292        1.988.744           -705.452
1999            1.214.689        2.144.316           -929.627


Between 2000 and 2005, the birthrate is going through a significant upturn, probably due to the improved global economic conditions, but the mortality has increased again, resulting in an incredible drop of 5,363,668 inhabitants in the population over six years, that is to say 893,944 per year. In January 2006 the Russian population had dropped by 142.2 million, against 148.3 million in 1990.


Year                Births                  Deaths                   Balance
2000             1.266.800            2.225.332            -958.532
2001             1.311.604           2.254.856              -943.252
2002             1.397.000           2.332.300            -935.300
2003             1.483.200           2.370.300            -887.100
2004             1.502.477           2.295.402            -792.925
2005             1.457.376           2.303.935            -846.559


In 2005 the Russian government has launched a new demographic deal entrusted with Medvedev, who was by the time vice prime Minister in charge of national projects and priorities. This social plan was intended to boost the birth rate and to lower mortality, but its complementary effects on the living standards continually rose from 2005 to 2009. The restoration of the Russian health system and the financial aids to families has had spectacular results. In 12 years, from 1999 to 2011, the mortality has sharply dropped and the annual number of births increased by over 40%.
Year                     Births                   Deaths             Balance
2005                    1.457.376           2.303.935             -846.559
2006                    1.479.637           2.166.703             -687.066
2007                    1.610.100           2.080.400             -470.300
2008                    1.717.500          2.081.000             -363.500
2009                   1.764.000          2.010.500             -246.500
2010                   1.789.600          2.031.000             -241.400
2011                   1.793.828           1.925.036             -131.208


Taking into account the slightly positive net migration in 2009 (for the first time since 1991), Russia‘s population hasincreased by  almost 50,000 inhabitants. In 2010 it fell slightly (about 50,000 people) but in 2011, the populationeventually increased by 160,000. 


The year 2011 is also the best for birth rate since 1991, with 1,793,828births, and for the first time since 1992 there have beenless than 2 million deaths in the country.2011 has a special feature because the numbers of the second semester (births against deaths) aresignificantly better than the first half. Over the last 6months of the year, the natural balance (excludingimmigration) is positive: there were 951,249 births and943,617 deaths, i.e. a positive balance of 7632. August2011 has even seen a record of births (173,166) and the average of the 5 other months of the semester is over150,000. If this trend continues next year,the number of births in Russia could flirt with 1.8 million, while deaths should continue to decrease, falling below 1.9 million. The natural negative balance in 2012 could well be less than100,000. The net migration, as far as it is concerned,should be positive again, given the manpower needs of the Russian economy. Therefore, Russia‘s population should increase again in 2012. For readers interested in the links between economics anddemographics, a more detailed study has been published in France by the IRIS (Observatory of the post-Soviet world) in their September 2011 review under the title: The solution to the Russian demographic decline is in the growth[2].


In the end, let us note that the existing Russian population projections envisage three demographic scenarios[3] (low, medium and high) leading in 2030 to a population balancing between 128 and 144 millions. In its most optimistic version, the demographic scenario predicts that Russia’s population would reach 143 million inhabitants only at the beginning of 2015. But this demographic threshold was already reached by January 1, 2012. The population decline that Russia should theoretically face over the next decade could therefore probably be much lower than expected. One can even imagine that the Russian population will noticeably increase by 2030.

[1] http://fr.rian.ru/tribune/20101229/188241397.html
[2] http://www.iris-france.org/docs/kfm_docs/docs/observatoire-russie/2011-09-demographie-russe.pdf
[3] http://www.gks.ru/free_doc/new_site/population/demo/progn1.htm
Posted on by Alexandre Latsa in Articles in English, Démographie, Демография 1 Comment

La démographie russe de 1991 à 2012

L’article original a été publié sur  Ria-Novosti 

*

 En décembre 2010 j’ai publié une tribune intitulée La démographie russe, objet de tous les fantasmes. Dans cette tribune, je rappelais comment l’effondrement politique, économique et institutionnel qui a suivi la disparition de l’URSS avait contribué au déclenchement d’un désastre sanitaire et démographique en Russie. De 1991 à 1999, en conséquence de l’effondrement de l’économie russe, l’état sanitaire de la population s’est considérablement détérioré et l’espérance de vie s’est écroulée.

Année     Naissances         Décès           Solde
1991     1.794.626            1.690.657       +103.969
1992     1.587.644            1.807.441       -219.797
1993     1.378.983            2.129.339       -750.356
1994     1.408.159            2.301.366        -893.207
1995     1.363.806            2.203.811        -840.005
1996     1.304.638            2.082.249        -777.611
1997     1.259.943            2.015.779        -755.836
1998     1.283.292            1.988.744        -705.452
1999    1.214.689            2.144.316        -929.627


Entre 2000 et 2005, la natalité a connu une reprise notable, sans doute grâce à  l’amélioration des conditions économiques globales, mais la mortalité a encore augmenté,  entraînant ainsi durant ces 6 années une incroyable chute de population de 5.363.668 habitants, soit 893.944 par an en moyenne. En janvier 2006, la population russe n’était plus que de 142,2 millions d’habitants, contre 148,3 millions en 1990.




Année    Naissances        Décès             Solde
2000      1.266.800       2.225.332        -958.532
2001      1.311.604        2.254.856       -943.252
2002      1.397.000        2.332.300       -935.300
2003      1.483.200        2.370.300       -887.100
2004      1.502.477        2.295.402       -792.925
2005     1.457.376         2.303.935        -846.559


En 2005 l’État russe a lancé un new-deal démographique confié à Dimitri Medvedev, alors vice-premier ministre en charge des projets nationaux et prioritaires. Destiné à relancer la natalité et faire baisser la mortalité, ce plan social a eu des effets complémentaires à la hausse continue du niveau de vie, de 2005 à 2009. La remise en état du système sanitaire du pays et les aides financières aux familles ont eu des résultats spectaculaires. Finalement, en l’espace de 12 ans, de 1999 à 2011, la mortalité a fortement baissé et le nombre annuel de naissances a
augmenté de plus de 40%.


Année        Naissances        Décès            Solde
2005         1.457.376            2.303.935       -846.559
2006         1.479.637            2.166.703       -687.066
2007         1.610.100            2.080.400      -470.300
2008        1.717.500             2.081.000       -363.500
2009        1.764.000            2.010.500       -246.500
2010        1.789.600             2.031.000     -241.400
2011        1.793.828             1.925.036       -131.208

En tenant compte des soldes migratoires, légèrement positifs, en 2009, pour la première fois depuis 1991, la population russe a augmenté de près de 50.000 habitants. En 2010 elle a légèrement baissé (environ 50.000 personnes) mais en 2011, la popilation a finalement augmenté de 160.000 habitants. L’année 2011 est également celle qui a vu le plus de naissances depuis 1991, avec 1.793.828 naissances, et pour la première fois depuis 1992 il y a eu moins de 2 millions de décès dans le pays. Cette année 2011 présente enfin une particularité intéressante puisque les chiffres du deuxième semestre (naissances contre décès) sont nettement meilleurs que ceux du premier semestre. Sur les 6 derniers mois de l’année, le solde naturel (hors immigration) est positif: il y a eu 951.249 naissances et 943.617 décès, soit un solde positif de 7.632. Le mois d’août 2011 a même vu un record de naissances (173.166) et la moyenne des 5 autres mois du semestre est supérieure à 150.000.

Si cette tendance se confirme l’année prochaine, le nombre de naissances en Russie pourrait flirter avec les 1,8 millions et le nombre de décès devrait lui continuer à diminuer, passant sous la barre des 1,9 millions. Le solde naturel négatif pour l’année 2012 pourrait ainsi être inférieur à 100.000. Le solde migratoire, pour sa part, devrait être encore une fois positif, étant donné les besoins de main d’œuvre de l’économie russe et la population russe devrait donc de nouveau augmenter en 2012. Pour les lecteurs qui s’intéressentaux liens entre économie et démographie: Une étude plus détaillée à été publiée en France par l’IRIS (Observatoire du monde post-soviétique) en septembre 2011, sous le titre: déclin démographique russe, la solution sera dans la croissance.

Enfin il faut noter que les prévisions démographiques russes existantes envisagent 3 scénarios démographiques (bas, moyen, haut) qui mènent en 2030 à une population comprise entre 128 et 144 millions. Dans sa version la plus optimiste, le scénario démographique prévoyait que lapopulation russe atteindrait 143 millions d’habitants seulement début 2015. Or ce seuil démographique a été déjà atteint le 01 janvier 2012. La baisse de population que la Russie devrait théoriquement connaître pendant la décennie suivante pourrait donc vraisemblablement être bien plus faible que prévu. On peut même imaginer que la population russe augmentera sensiblement d’ici à 2030.

****
Suite a cet article, Thomas a créé ces graphiques via les chiffres fournis par Rosstat, permettant de constater les évolutions démographiques de façon plus visuelle.

 

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Démographie 6 Comments

Bilan demographique de l’année 2011 en Russie

Les chiffres de la démographie russe pour l’année 2011 sont disponibles et ils sont exceptionnellement bons.

 

Il y a eu en Russie en 2011 1.793.828 naissances, contre 1.789.623 en 2010, soit 4.205 naissances de plus.
Il y a eu en Russie en 2011 1.925.036 décès, contre 2.030.963 décès en 2010 soit 105.927 décès de moins.

La baisse naturelle de population pour 2011 est de 131.208 habitants.

Rappel de l’évolution démographique de 2005 a 2011:

Année        Naissances                Décès                   Solde naturel
2005           1.457.376               2.303.935                 -846.559
2006           1.479.637               2.166.703                 -687.066
2007           1.610.100               2.080.400               -470.300
2008           1.717.500               2.081.000               -363.500
2009          1.764.000              2.010.500                -246.500
2010           1.789.600              2.031.000                -241.400
2011            1.793.828              1.925.036                -131.208
2012            1.795.000              1.875.000               -80.000 ?


Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Démographie 1 Comment

Percentage of people willing to leave their country (Gallup)

Japan: 12%, Russia: 17%, France: 18%, Israel: 20%, Germany: 27%, South Korea: 27%, England: 27%, Moldova: 34%, Columbia: 40%, Nigeria: 58% ….. Times Are Changing… 

Об етом я уже говорил

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Démographie 6 Comments

Le point demographique de novembre 2011

Les chiffres de la démographie russe pour la période de janvier à novembre 2011 sont disponibles. 

Tout d’abord le mois de novembre 2011 a vu 156.028 naissances, contre 148.731 en octobre 2010, soit 7.297 naissances en plus.
La mortalité est elle aussi en baisse avec 158.330 décès en novembre 2011 contre 159.247 en novembre 2010 soit 917 décès en moins.

Maintenant la situation pour les 11 premiers mois de l’année 2011.
Il y a eu 1.638.835 naissances sur 11 mois en 2011 contre 1.636.157 naissances sur les 11 premiers mois de 2010, soit 2.768 naissances de plus
La mortalité est elle en baisse, avec 1.768.495 décès contre 1.862.875 sur la même période l’année dernière, soit 94.380 décès en moins

Sur les 11 premiers mois de 2011 la population a baissé de 129.660 habitants contre une baisse de 226.718 habitants pour les 11 premiers mois de 2010. 

On peut donc pronostiquer cette annee entre 1.760.000 et 1.800.000 naissances, et entre 1.910.000 et 1.940.000 décès. La baisse naturelle de population devrait se situer entre 120 et 150.000 habitants, un record depuis 1996! 
Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Démographie 2 Comments

Le point demographique de octobre 2011

Русскую версию можно прочитать здесь
*

Les chiffres de la démographie russe pour la période de janvier à octobre 2011 sont disponibles et ils sont assez encourageants. 

Tout d’abord le mois de octobre 2011 a vu 153.879 naissances, contre 149.774 en octobre 2010, soit 4.105 naissances en plus.
La mortalité est elle aussi en baisse avec 156.447 décès en octobre 2011 contre 159.120 en octobre 2010 soit 2.673 décès en moins.


Maintenant la situation pour les 10 premiers mois de l’année 2011.
Il y a eu 1.482.807 naissances sur 10 mois en 2011 contre 1.487.426 naissances sur les 10 premiers mois de 2010, soit 4.619 naissances de moins, mais ce gap de naissance entre les deux années s’est considérablement réduit avec la forte natalité de août, septembre et octobre 2011. Si cette tendance de poursuit en novembre et décembre, 2011 pourrait égaler voir très légèrement dépasser le record de naissances de 2010, 1.789.000 naissances. 


La mortalité est aussi fortement en baisse, avec 1.610.165 décès contre 1.703.628 sur la même période l’année dernière, soit 93.463 décès en moins (!), si cette tendance se poursuite 2011 pourrait voir 1,9 millions de décès seulement, soit 100.000 de moins que l’année précédente.


Le ralentissement du décroissement de la population se poursuit.
La population russe a baissé de 127.358 personnes sur les 10 premiers mois de 2011, alors que la baisse de population pour les 10 premiers mois de 2010 était de 216.202 personnes.


Les prévisions globales: le  mois dernier je prévoyais que cette année pourrait voir prés de 1.8 millions de naissances et 1.93 millions de décès, soit une baisse de population de 130.000 habitants (contre une baisse de 240.000 en 2010), cela semble probable.
Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Démographie 19 Comments

Le point démographique de septembre 2011

Les chiffres de la démographie russe pour la période de janvier à septembre 2011 sont disponibles et ils sont assez encourageants. 

Tout d’abord le mois de septembre 2011 a vu 158.052 naissances contre 150.999 pour septembre 2010, soit 7.053 naissances de plus.

La mortalité est elle aussi en baisse avec 153.898 décès en septembre 2011 contre 159.549 en septembre 2010 soit 5.651 décès en moins.

Ce mois ci donc, il y a 1.402 naissances de plus que de décès, soit de nouveau un excédent démographique comme le mois précédent.


Maintenant la situation pour les 9 premiers mois de l’année.
Il y a eu 1.329.018 naissances sur 9 mois en 2011 contre 1.337.652 naissances sur les 9 premiers mois de 2010, soit 8.634 naissances de moins, mais ce gap de naissance entre les deux années s’est considérablement réduit avec la forte natalité de août et septembre 2011. 
La mortalité est aussi fortement en baisse, avec 1.453.718 décès contre 1.544.508 sur la même période l’année dernière, soit 90.790 décès en moins.

Le ralentissement du décroissement de la population se poursuit donc puisque la population russe a baissé de 124.700 personnes sur les 9 premiers mois de 2011, alors que la baisse de population pour les 9 premiers mois de 2010 était de 206.856 personnes.

Les prévisions globales: le  mois dernier je prévoyais que cette année devrait voir à peu près 1.750.000 naissances et 1.950.000 décès, soit une baisse de population de 200.000 habitants.
On peut imaginer un scénario légèrement plus optimiste «si» la tendance se poursuit, avec prés de 1.8 millions de naissances et 1.93 millions de décès.

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Démographie 3 Comments