Mortalité par alcool et drogues en Russie

En Russie, le nombre de Russes décédés des suites de la consommation de drogue l’année dernière en 2021 a dépassé 10 000 personnes et a augmenté par rapport à la pandémie de 2020.

Au cours de l’année écoulée, le nombre de décès liés à la drogue a dépassé les 10 000 et a augmenté de 37 % par rapport à 2020, selon les données de Rosstat. Ce groupe comprend les décès dus à des troubles psychiatriques dus à l’abus de drogues ou d’autres substances psychoactives, aux intoxications accidentelles ou intentionnelles.

Si en 2019 les drogues ont causé la mort de 4569 personnes, alors en 2020 il y en a déjà 7316, ainsi, le nombre de décès dus à la drogue en trois ans a plus que doublé.

La Russie serait le pays qui compte le plus grand nombre d’usagers de drogues dans la région qui comprend de l’Europe de l’Est et l’Asie centrale se trouve en Russie avec 1,8 million de consommateurs, selon la Commission sur la politique des drogues ; en deuxième place se trouve l’Ukraine (317 000 pour 40 millions d’habitants) et en troisième place le Kazakhstan, où plus de 94 000 personnes (pour 18,75 millions d’habitants) consomment de la drogue.

A titre de comparaison le Center for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis a déclaré que, selon des données préliminaires, le nombre de décès dus à la consommation de drogue l’année dernière en 2021 avait dépassé les 107 000 cas et a donc augmenté de 15% par rapport à 2020, année durant laquelle 81 000 personnes sont mortes.

*

En 2021, le nombre de décès liés à l’alcool en Russie a diminué de 6 % par rapport à la pandémie de 2020.

Rosstat a dénombré 47 393 cas l’an dernier, alors qu’en 2020 il y a eu 50 435 décès dus à l’alcool. En 2019, soit il y a trois ans, le taux de mortalité dû à l’alcool était de 47 427 personnes.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.