Le vin et la Russie

On pense que la vinification existait déjà sur le territoire de la Russie moderne à l’époque de la Grèce antique, en particulier sur la péninsule de Crimée et la péninsule de Taman. dans le Kkraï de Krasnodar. 

Le vin a toujours fait partie intégrante des réceptions et des bals impériaux.

Le développement rapide de l’industrie de la viticulture et du vin a commencé pendant la période soviétique, mais la campagne anti-alcool de Mikhaïl Gorbatchev a sérieusement miné l’industrie.

Ce n’est que dans les années 2000, avec l’afflux de nouveaux investissements, ainsi que l’implication de spécialistes étrangers et de jeunes vignerons russes, qu’une nouvelle étape de développement a commencé. Chaque année, la qualité des vins produits en Russie s’améliore, de même que la consommation de vin dans le pays augmente.

Selon le Service fédéral des statistiques de l’État de Russie (Rosstat), en 2019, la superficie des plantations de vigne dans les exploitations de toutes catégories était de 95 900 hectare (un peu plus de 100.000 hectare en 2022) tandis que toujours selon Rosstat, la récolte brute de raisins en 2019 s’est élevée à 678 000 tonnes.

Les principales régions de culture de la vigne en Russie comprennent sont :
– La Crimée (République de Crimée et Sébastopol);
– La République du Daghestan ;
– La région de Stavropol;
– La région de Rostov;
– La République kabardino-balkarie ;
– La Région de Volgograd.

Les principaux établissements d’enseignement qui forment le personnel de l’industrie du vin en Russie sont :

– L’Université technologique d’État du Kouban – fondée en 1918, est à juste titre considérée comme la principale université de Russie dans cette direction;

– L’Université d’État de la production alimentaire de Moscou est une institution éducative et scientifique de premier plan en Russie depuis 90 ans, une forge généralement reconnue de personnel hautement qualifié dans le domaine des technologies de production alimentaire.

Aujourd’hui, environ 38 écoles dispensent également un enseignement du vin en Russie. La plupart d’entre eux, 50%, se trouvent à Moscou, à Saint-Pétersbourg – 27,8%, dans d’autres villes – 22,2%. En Russie, les cours WSET (Wine & Spirit Education Trust) niveaux 1, 2 et 3 gagnent également en popularité, le nombre de prestataires accrédités augmente, il en existe déjà 9 aujourd’hui.

La publicité pour l’alcool, le vin en particulier, est interdite en Russie depuis 2013. Certaines exceptions ont été faites pour les vins produits en Fédération de Russie à partir de raisins cultivés sur le territoire de la Fédération de Russie 🙂

La vente d’alcool via Internet (méthode à distance) est interdite en Russie mais cela pourrait changer cette année.

En 2019, les plus grands exportateurs de vin vers la Russie étaient l’Espagne, l’Italie, la Géorgie, la France et la Moldavie (selon le Service fédéral des douanes russe).

En effet afin d’approvisionner pleinement les producteurs en matières premières russes, environ 250 000 hectares de vignes sont nécessaires, et la Russie possède un peu plus de 100 000 hectares, y compris avec la Crimée.

Dans le même temps, la superficie du vignoble augmente en moyenne de cinq mille hectares par an.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.