Vaccination en Russie au 23/09/2021

Point mensuel sur la Vaccination en Russie, ou en est-on ?

  • 47.285.157 personnes (32,3% de la population) ont reçu au moins 1 composant.
  • 41 282 768 personnes (28,2% de la population) ont reçu 2 composants.
  • 640.869 personnes ont subi une revaccination.
  • Vitesse de vaccination sur les 7 derniers jours :
    116.400 personnes / jour
    269.796 piqûres / jour

  • Les régions qui ont le plus vaccinés en pourcentage de la population
    – l’Oblast de Belgorod (48,2% de la population)
    – L’Oblast de Moscou (45,4% de la population)
    – La Chukotka (45% de la population)
    – La Tchétchénie (43,1% de la population)
    – La Mordovie (41% de la population)
    – L’Oblast de Toulskaya (39,7% de la population)
    – Moscou (39% de la population)
    – l’Oblast de Tioumen (38,5% de la population)
    – L’Oblast de Rostov (36,8%)
    – L’Oblast de tambov (36,5%)
  • Les régions qui ont le moins vaccinés en pourcentage de la population
    – La Daghestan (13,9% de la population)
    – La Kabardino-balkarie (19,2% de la population)
    – l’Ossétie du nord (19,5% de la population)
    – Le Primorié (21,9% de la population)
    – L’Adyguee (23,5% de la population)
    – l’Oblast de Vladimir (29,3% de la population)

Au 21/09/2021 dans l’armée russe : 910.000 personnes ont été doublement vaccinés et 160 932 ont été revaccinés.

A Moscou, 68.000 étrangers ont été vaccinés.

Toujours sur Moscou, un nouveau mode de traitement est désormais utilisé sur la base d’anticorps monoclonaux notamment pour les femmes enceintes.

Le variant Delta serait devenu le variant “unique” dans la capitale et quasi-unique en Russie avec plusieurs de ses branches et notamment les branches AY.12 et AY.4.

Selon les statistiques officielles fédérales, 2% des malades en Russie seulement seraient des gens vaccinés tandis qu’une “picture” similaire semble se dessiner sur Moscou, les vaccines développant la maladie ne faisant que des formes légères.
Les autorités sanitaires russes affirment n’avoir reçu que 7.000 plaintes pour effets secondaires après vaccination.
A titre personnel je connais une personne ayant été vraiment malade durant 48 heures après une injection de SpoutnikV.

L’Argentine et la Corée du sud vont produire du SpoutnikV, la Corée également pour l’export.

Les tour opérateurs de Russie proposent désormais des voyages vaccinaux aux citoyens russes pour aller se faire vacciner dans un pays de l’UE avec un vaccin reconnu par l’OMS et principalement la Serbie et l’Allemagne.
La Serbie est la destination la plus prisée aujourd’hui en Russie car le pays vaccine gratuitement les citoyens étrangers avec Pfizer, BioNTech, AstraZeneca et Sinopharm (facultatif) et les russes n’ont besoin que d’un test PCR pour entrer dans le pays.

L’entreprise russe R-Pharm va produire en Russie des vaccins AstraZeneca suite sans doute au memorandum signé en 2020 entre AstraZeneca et l’institut Gamelea (qui produit le Spoutnikv) pour des tests de combinaison des deux vaccins. La production en Russie d’AstraZeneca devrait atteindre plusieurs centaines de milliers de doses par mois vers 30 / 50 pays et faire de la Russie pour ce vaccin un Hub régional entre l’Europe, la CEI, l’Asie et l’extrême orient.

Et l’avenir ?

Certains analystes (médecins, démographes ..) envisagent que la 4ieme vague aurait déjà commencé dans les grandes villes de Russie notamment Moscou, Saint Petersboug ou Nijni-Novgorod.
C’est curieux sachant que les amplitudes entre les trois premières vagues ont été beaucoup plus longues

Le ministère de la santé russe envisage par contre lui un scénario Covid “long” via un programme de garantie d’État pour la fourniture de soins médicaux gratuits aux citoyens pour 2022-2024 inclus.

Le document contient entre autres les volumes estimés de soins médicaux dont les patients atteints de coronavirus auront besoin au cours des trois prochaines années.
Selon le ministère de la Santé, le besoin de lutte contre le COVID-19 se poursuivra jusqu’en 2024 inclus, contrairement ce que les lecteurs de ce blog pouvaient lire ici.
Selon ce plan les cliniques publiques devront effectuer 18,6 millions de tests pour COVID-19 en 2022, 13 millions en 2023 et 10,4 millions en 2024.

Le nombre estimé d’hospitalisations pouvant être financées sur les fonds de la sécurité sociale russe serait de 705.000 personnes en 2022, 231.000 personnes en 2023 et 75.000 personnes en 2024. Le projet de programme indique cependant que le gouvernement allouera en plus des fonds du Fonds de réserve pour potentiellement absorber 916.000 hospitalisations en 2022, 905.000 en 2023 et 832.000 en 2024.

Rien que pour 2022 le document prévoit un examen clinique approfondi de 8,6 millions de personnes ayant eu le COVID-19 et une rééducation spécialisée pour 100.000 d’entre eux, 80.000 en hôpitaux et 20.000 à domicile.

*

Vaccination en Eurasie (01/09/2021)
Situation au 26/08/2021
Situation des vaccins étrangers en Russie
Situation au 23 juillet 2021
Situation au 15 juillet 2021
Situation au 23 juin 2021
Situation au 24 mai 2021
Situation au 23 avril 2021
Situation au 23 mars 2021
Situation au 23 février 2021

Leave a Reply

Your email address will not be published.