Situation des vaccins étrangers en Russie

Un lecteur et commentateur a posé la question de l’accès aux vaccins étrangers en Russie, et de quelle est la situation actuelle sachant que des cliniques privées permettraient plausiblement déjà de se faire vacciner par des vaccins étrangers en Russie.

Aujourd’hui la situation en Russie est la suivante : tous les vaccins étrangers sont officiellement interdits puisque la Russie dispose de 4 formules vaccinales : le SputnikV, le Spoutnik Light, l’EpiVacCorona et le CoviVac.

La Russie qui exporte ses vaccins a bien entendu et en contrepartie reçu des demandes de laboratoires étrangers pour valider l’import de vaccins étrangers en Russie, visiblement pas de Pfizer, mais les autorités affirment que ce ne serait pas à l’ordre du jour.

Logiquement, pour pouvoir continue à exporter et maintenir un scénario victorieux et positif bien mérité, le Kremlin sera sans doute contraint à autoriser des vaccins étrangers en Russie, asiatiques d’abord puis occidental-européen lorsque le SputnikV sera acceptées en Europe, plausiblement à l’automne 2021.

Le ministère de la santé a par exemple commencé l’analyse du vaccin chinois CanSino biologics dont la production, « si » elle devait etre validée par le ministère de la santé en dernier recours, serait assurée par l’entreprise russe Petrovaks et vient aussi d’autoriser une première phase d’études de compatibilité entre le Sputnik Light et Astra Zeneca (les deux vaccins étant similaires car utilisant tous les deux des adénovirus) qui devrait commencer en mars 2022, le projet lui datant de 2020 et avait entrainé une forte chute du cours de bourse d’AstraZeneca.

Sur le plan politique, c’est la confusion, comme je l’ai expliqué sur ce blog, l’extrême gauche et les libéraux pro-occidentaux sont à la pointe de la lutte contre la Vaccination.

De façon peu surprenante, ce sont en effet les cadres du parti libéral pro-occidentaux de Iabloko qui ont fait une demande au Kremlin d’accepter les vaccins étrangers et occidentaux pour : « les citoyens qui ont des doutes sur les vaccins disponibles en Russie et car ces derniers devraient avoir le “droit” de choisir et une alternative ».

De leur côté, des élus d’extrême gauche, dont du KPRF, ont eux appellé à qualifier le Coronavirus d’agent étranger et même interdire son export, à faire grève contre le vaccin ou encore ont comparé le vaccin aux chars nazis allemands qui ont attaqué Moscou (SIC).

Dans cette Kasha bien locale, le leader du KPRF russe vient d’affirmer que la Russie serait en train de devenir fasciste, des affirmations fantaisistes qui sont les mêmes que celles qu’avaient émises Serguey Butman , l’éminent commentatur libéral, lors de notre dernier débat sur france24.

La gauche russe ressemble de plus en plus à la gauche francaise, et le parti communiste russe,au parti communiste francais.

Tout cela arrive dans les semaines précédant l’élection législative de septembre prochain, une élection qui ne devrait amener aucun bouleversement politique selon toute vraisemblance.  

Leave a Reply

Your email address will not be published.