Vaccination obligatoire introduite au Kazakhstan

Alors que la vaccination volontaire avait commencé le 01/02/2021 avec le SputnikV, le Kazakhstan oblige désormais les employés du secteur des services, du commerce et de la restauration à se faire vacciner contre le COVID-19 sur le modèle de ce qui se fait en Russie.

Le médecin en chef du Kazakhstan, Yerlan Kiyasov, a signé un décret introduisant la vaccination obligatoire contre le coronavirus.
Les travailleurs du secteur des services, du commerce et de la restauration devront être vaccinés.
La première vaccination doit être faite avant le 15 juillet, la seconde avant le 15 août.

La résolution du médecin hygiéniste en chef a été publiée par le Comité de contrôle sanitaire et épidémiologique du ministère de la Santé du Kazakhstan. Le document précise que la vaccination ne s’applique pas à ceux qui ont des contre-indications médicales, ainsi qu’à ceux qui se sont rétablis du COVID-19 au cours des trois derniers mois. La résolution entre en vigueur aujourd’hui, le 2 juillet.

Selon ce document, les travailleurs sont soumis à la vaccination :

  • Les installations qui fournissent des services au public (bureaux de poste, banques, compagnies d’assurances, agences immobilières, agences de publicité, échangeurs, prêteurs sur gages, salons de beauté, salons de coiffure, pressing, blanchisseries, fitness, centres de fitness, spas et salons de massage, bains, saunas, piscines, plages, imprimeries, ateliers, salons photo, magasins de chaussures, fleuristes, services de réparation de chaussures/vêtements et équipements, avocats, notaires et comptables) ;
  • Les objets du commerce de gros et de détail (épiceries, marchés, chaînes de vente au détail et centres commerciaux et de divertissement, supérettes, supermarchés, hypermarchés);
  • Les équipements culturels et de loisirs (musées, bibliothèques, organismes et salles de concerts, sociétés philharmoniques, théâtres, cinémas, clubs, galeries, expositions, cirques);
  • Les installations d’hébergement (hôtels, hôtels, auberges, motels, auberges, campings);
  • Les organisations engagées dans le transport de passagers (aéroports, gares, ports, gares routières / passages à niveau);
  • Les organisations d’éducation et d’éducation;
    installations de sanatorium et de station thermale (sanatoriums, maisons / camps / aires de loisirs, camps de santé pour enfants, camps touristiques);
  • Les installations de restauration, y compris celles effectuant la livraison ;
    établissements médico-sociaux (maisons pour personnes âgées ou handicapées, orphelinats) ;
  • Les établissements de santé, y compris les laboratoires ;
  • Les organisations pharmaceutiques;
  • Les organisations de gestion des logements et des services communaux;
    organisations fournissant des services d’excursions;
  • Les installations de loisirs et de divertissement (clubs informatiques, salles de billard, pistes de bowling, centres/parcs de divertissement, attractions, parcs aquatiques, karaoké, clubs de loterie);
  • les entreprises qui traitent des moyens de communication et de télécommunication.

    Les employés refusant ces mesures pourront être suspendus de leur travail à temps plein.
    Pour être présent au bureau, les employés devront en outre passer un test PCR pour le coronavirus une fois par semaine.

    À partir de ce 2 juillet, les événements de masse dans les locaux sont interdits au Kazakhstan, les attractions dans les parcs seront fermées.

    À partir du 4 juillet les week-ends, le travail de certains centres de fitness sera limité.

    Au Kazakhstan, le nombre de cas de coronavirus a dépassé 425.000 cas et 4.375 personnes infectées seraient décédées du virus au 01/07/2021.
    Mais rien qu’en 2020, le pays a connu en 2020 une surmortalité assez exceptionnelle, particulièrement durant l’été 2020 qui a vu au final 162.613 décès en 2020 contre 134.120 décès en 2019 soit une hausse de mortalité de 21,5% et près de 29.000 décès en plus.
    (source sur Dissonance)

    Au 30 juin, autour de 2 millions de personnes dans le pays étaient entièrement vaccinées contre le COVID-19 soit 14,4% de la population.

3 thoughts on “Vaccination obligatoire introduite au Kazakhstan

  1. Laurent

    Et si on veut pas de Spoutnik on fait quoi ? Si on expat et que dans 6 mois on repart chez soi ?

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published.