Russie : création d’un bouclier sanitaire

Le Covid19 a frappé la Russie fortement, mais la Russie a pris le sujet très au sérieux, nous y reviendrons.

La nécessité de créer un tel bouclier qui protégerait la Russie de la menace de nouvelles infections a été annoncée par le président Vladimir Poutine en avril dans son message à l’Assemblée fédérale. Parmi les composants de ce bouclier, il a nommé le développement accéléré de systèmes de test, de vaccins et de médicaments.

Dans ce cadre, le premier ministre russe Mikhail Michoustine a, au printemps dernier, annoncé la création d’un bouclier sanitaire dont la tâche principale devrait être de pouvoir affronter toute épidémie sans recours au confinement et sans perturbation de la vie ordinaire de la population.

MOSCOW, RUSSIA – JULYY 19, 2021: Russia’s Prime Minister Mikhail Mishustin attends a meeting of the Presidential Council for Strategic Development and National Projects via video link from the House of the Government. Dmitry Astakhov/POOL/TASS

30 milliards de roubles (350 millions d’euros) ont été alloués par le gouvernement afin que le projet soit en activité en 2024 jusque 2030 pour l’instant.

Le premier objectif est d’équiper 240 points de contrôle à travers la frontière de l’État avec des équipements spéciaux permettant un diagnostic express des maladies dangereuses ainsi que la création de 6 premiers laboratoires de diagnostic modernes pour étudier les nouveaux virus émergents ; s’ils sont identifiés, des systèmes de tests de diagnostic devront être produits en quatre jours, et de nouveaux vaccins en quatre mois.

Leave a Reply

Your email address will not be published.