Démographie de la Russie pour juillet 2021 et bilan de 16 mois de pandémie

Rosstat, l’Insee russe a publié les chiffres de la démographie russe pour Juillet 2021. Sans surprises, la 3ieme vague et le variant Delta ont fortement impacté la mortalité russe.

Juillet 2021 a vu

– 124.715 naissances contre 130.676 en juillet 2020 soit une baisse de 4,6%

– 215.265 décès contre 181.479 en juillet 2020 soit une hausse de 18,6% par rapport au mois de juillet 2020 et de 42% par rapport au mois de juillet 2019 qui avait vu 151.554 décès .
Avec une surmortalité de 64.071 décès (si on compare avec 2019), Juillet devient est le troisième pire mois de la pandémie après décembre et novembre.

A noter que selon Rosstat :
* le Covid est la cause principale de 38.922 décès soit 18% du total des décès du mois et l’équivalent de 60% de la surmortalité par rapport à 2019.
* le Covid est la cause unique ou principale de 45.577 décès ce qui est le record mensuel devant décembre 2020 (qui avait vu soit 21% du total des décès du mois et l’équivalent de 71% de la surmortalité par rapport à 2019
* 4.844 personnes sont mortes avec le Covid sans que le Covid n’affecte le déclenchement de la mort.

Pour avoir une image des différences de comptage en Russie :
* Selon le site Stopcoronavirus (de l’Opershtab et Rospotrebnadzor) qui alimente la rubrique dédiée de Yandex le nombre de décès en Juillet est de 23.349 soit 753 décès par jour.
* Selon Rosstat le mois de juillet a vu 45.577 décès soit 1.470 décès par jour.
* Si l’on calcule par la surmortalité par rapport à 2019 : +64 071 personnes soit +2 066 décès par jour.

En tous les cas Juillet 2021 dépasse le mois de décembre 2020 quand au nombre de décès à cause / avec le Covid.

On sait que 85% des décès sont des russes de > 65 ans.

Les 7 premiers mois de 2021 ont vu

– 802.827 naissances contre 811.650 sur les7 premiers mois de 2020, donc 8.823 naissances en moins et une baisse de 1,1%. Les naissances de juillet sont celles d’Octobre dernier, on peut donc en conclure que la natalité en Russie ne s’effondre plus.

– 1.315.309 décès contre 1.128.018 soit une hausse de 16,6% avec 187.291 décès en plus.
Si l’on compare avec les 7 premiers mois de 2019 qui avait vu 1.070.057 décès, alors la mortalité a augmenté de 23% avec 245.252 décès en plus.

Quel bilan après 16 mois de pandémie ?

Sur les 7 premiers mois de 2021, la baisse naturelle de population est considérable et atteint 512.482 personnes, contre une baisse naturelle de 316.368 sur les 7 premiers mois de 2020 (4 mois d’épidémie sur 7) et une baisse de 209.680 personnes sur les 7 premiers mois de 2019.

*

306.500 personnes sont décédés du Covid comme cause unique, principale et identifiée dont 144.700 sur 9 mois en 2020, soit 16.000 décès / mois en moyenne, et 161.500 sur 7 mois de 2021 soit 23.071 décès / mois en moyenne

367.500 personnes sont décédés avec le Covid dont 163.300 en 2020 en 9 mois, soit 18.150 décès / mois en moyenne, et 204.200 en 2021 sur 7 mois soit 29.000 décès / mois en moyenne.

La situation ne s’améliore donc pas mais au contraire s’aggrave, la Russie ne sort pas du Covid et ne connaît aucun effet de moisson sur cette année 2021.

Sur les 16 mois de pandémie en Russie : la surmortalité en Russie atteint 588.252 personnes donc la mortalité Covid représenterait entre 52% et 62% de la surmortalité totale mais on peut en réalité facilement comprendre que c’est plus (voir ici, la et la).

Et les vaccins ?

Des chiffres disponibles pour Moscou ou 4.539.902 personnes ont été vaccinées au 06/09/20221 soit 35,9% de la population de la ville et 43,3% de la population adulte.

– 4.344 non vaccinés ont développé une forme grave soit 712 / million.
– 2.990.000 vaccinés SputnikV, 256 ont développé une forme grave soit 86 / million.
– 90.000 vaccinés EpiVakKorona, 61 ont développé une forme grave soit 678 / million.
– Sur 20.000 vaccinés KoViVak, 4 ont développé une forme grave soit 200 / million.

Soit la statistique de l’EpiVakKorona est fausse, soit son degré de protection est quasi nul (?), tandis que SputnikV diminuerait par 8 le risque de développer une forme grave par rapport à quelqu’un de non vacciné.

Selon les données du médecin en chef de l’hôpital de Kommunarka, Denis Protsenko, le nombre de décès est 4 fois supérieur chez gens non vaccinés que chez les gens vaccinés et les gens vaccinés en réanimation y arrivent plutôt pour des accidents vasculaires cérébraux, en raison de leur âge que pour des raisons de lésions pulmonaires.

Et l’avenir ?

Août devait voir une baisse de la mortalité et entre 190 /210 000 décès donc une surmortalité par rapport à 2019 de 35 / 45 000 personnes.

Les derniers chiffres disponible du nombre total de malades dans le pays datent du 26/07 et on parlait de 865.000 patients suivis pour le Covid19 ; au 3 septembre 2021, quelques 220.000 lits Covid étaient déployés (contre 280.000 au pic de 2020) dans tout le pays dont 55.000 non occupés et quelques 5.000 malades du Covid sont en réanimation.

92% des gens hospitalisés en Russie ne seraient, selon le ministère de la santé, pas vaccinés.

Les autorités russes semblent se préparer à une 4ieme puis une 5ieme vague entre cet automne et le printemps prochain et que la Russie ne se sorte du Covid que dans 1,5 ou 2 ans.

Le ministère de la santé, a même anticipé un scénario un peu beaucoup catastrophe voyant 3,9 millions de cas (!) de plus d’ici la fin de l’année 2021.

Cela semble cela dit peu probable mème avec une grosse 4ieme vague à la fin de l’automne car la Russie a officiellement eu 7 millions de cas sur 16 mois.

4 thoughts on “Démographie de la Russie pour juillet 2021 et bilan de 16 mois de pandémie

  1. Olivier DELAGE - Делаж

    Étude très fouillée et instructive. Avons nous des informations sur l’âge des décès supplémentaires? Comme chez nous des gens âgés ou présentant des signes de comovidite.

    Reply
  2. Olivier DELAGE - Делаж

    Étude très fouillée et instructive. Avons nous des informations sur l’âge des décès supplémentaires? Comme chez nous des gens âgés ou présentant des signes de comovidite.

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published.