Covid19 et mortalité en Russie en 2020

Rosstat a publié ses statistiques démographiques sur les 9 premiers mois de l’année 2020.

La pandémie de Covid19 a considérablement influé sur la mortalité, de facon directe et indirecte, voyant l’apparition d’une surmortalité étonnante.

Le Coronavirus rappelons-le est apparu en Russie en mars 2020 et a fait ses premiers morts en avril 2020.

Janvier à Avril 2020

Avant, soit sur le T1 2020 la situation démographique était plutôt sur une bonne dynamique, similaire a celle des dernières annees voyant, depuis 2014 une baisse de la natalité et des naissances et depuis 2005 une baisse continue des décès.
2005 : 2,303,935 décès

2010 : 2,028,516 décès

2015 : 1,908,541 décès
2016 : 1,891,015 décès
2017 : 1,826,125 décès
2018 : 1,828,910 décès
2019 : 1,798,307 décès

Sur le T1 2020 le nombre de décès par rapport au T1 2019 était fortement en baisse avec 459.994 décès contre 472.860 pour le T1 2019 soit une diminution de 12.866 décès, équivalant à une baisse de 2,7% au cœur de l’hiver ou la mortalité est en général plus forte.

Avril 2020 : l’alerte

Avril n’a pas vu la tendance s’inverser au niveau fédéral avec 150.873 décès contre 153.867 décès en avril 2019 une diminution de 2.994 décès, équivalant à une baisse de 1,9%.

Au total sur les 4 premiers mois de l’année le pays a connu 610.867 décès contre 627.727 décès sur les 4 premiers mois de 2019, soit une diminution de 15.860 décès, équivalent à une baisse de 2,5%.

Mais sur Avril, la mortalité a commencé à augmenter de façon absolument anormale dans les zones qui vont s’avérer concernées par le Covid19.
— L’Oblast de Tomsk : +20,7%.
— Moscou et l’Oblast de Moscou : +19,5% et +13,5%
— Dans le Caucase, l’Ingouchie et la Kabardino-Balkarie : +12,7% et +9%.
— L’Altaï : +11%

Mai 2020 : le basculement

Le mois de mai 2020 restera un mois tragiquement exceptionnel dans l’histoire de la démographie russe. Alors que Mai est traditionnellement un mois avec une faible mortalité (printemps+ chaleur), le mois de Mai 2020 verra la mortalité globale en Russie augmenter de 11,9% (!) avec 172.914 décès contre 154.539 en mai 2019.

Des pics de mortalité sans équivalents dans l’histoire russe moderne vont être atteints notamment :

Moscou : +57,2%
Oblast de Moscou : +44,1%
Saint Petersbourg : +46,1%
Oblast de Saint Petersbourg : +29,5%

Le Caucase a été très impacté :
Ingouchie ; +69,4%
Daguestan : +59,4%
Tchétchénie : +44,9%
Ossetie-alanie +42,5%

On peut aussi noter des hausses fortes en Mordovie : +41,3% et dans le district autonome de Iamalo-Nénétsie : +37,6% ou encore le Krai du Primorié avec +13.1%

L’été infernal

L’été voit traditionnellement en Russie une mortalité faible par rapport a l’hiver qui concentre le gros des décès (mois de Janvier et Mars notamment).

L’été 2020 connaitra lui une forte surmortalité.

Juin verra la mortalité au niveau fédéral augmenter de 18,6% (162.758 décès contre 137.237 en juillet 2019) avec des records de mortalité :
Dans le district autonome de Iamalo-Nénétsie : +59,7%
— Au Kamtchatka : +57,9%
— Dans l’Oblast de Saint Petersbourg : +49,3%
— A Moscou : +41,6%
— Saint Petersbourg : +40,8%
— Dans l’Oblast de Tulskaia : +40,6%
— Dans l’Oblast de Kurskaia : +40,3%
— Au Tatarstan : +38%
— Dans l’Oblast de Vladimir : +37,4%
 -Dans l’oblast de Penza : +37,1%
— Tchétchénie : +35,8%
— Dans l’oblast de Novossibirsk : +33,2%
— En Kalmoukie : +33%
— En Chukotka : +30,6%
— Ingouchie ; +29,5%
—  En Khakassie : +25,5%

Juillet verra la mortalité au niveau fédéral augmenter de 19,7% (181.479 décès contre 151.554 en juillet 2019) avec des records de mortalité :
— En Ingouchie : +92%
— Au Daguestan : +78,1%
— En Karatchaïévo-Tcherkessie +74,1%
— En Tchétchénie : +73,4%
— En Ossétie-du-Nord-Alanie :+57,2%
— Au Tatarstan : +54,2%
— Au Bachokorstan : +47,7%
— Dans l’Oblast de Sverdlovsk : +45,5%
— En Tchouvachie : +43%
— Dans le district autonome de Iamalo-Nénétsie : +37,4%
— Dans l’Oblast de Tcheliabinsk : +36,4%
— Dans l’Oblast d’Astrakhan : +34,1%
— Dans l’Oblast de Volgograd : +32,4%

Aout verra la mortalité au niveau fédéral augmenter de 9,6% (157.181 décès contre 143.394 en juillet 2019) avec des records de mortalité
— En Tchétchénie : +237,9%
— En Ingouchie : +79%
— Au Daguestan : +65,8%
— En République des Maris : +44,4%
— En Karatchaïévo-Tcherkessie : +33,7%
— En Chukotka : +26,9%
— Dans l’Oblast d’Omsk : +26,2%
— Dans le district autonome des Khantys-Mansis : +26%

Septembre noir
Septembre a vu la mortalité de nouveau bondir de 22,8% (170.717 décès contre 139.051 en septembre 2019) avec des records de mortalité
— En Tchétchénie : +66,9%
— Au Daguestan : +65,8%
— En Kalmoukie : +61,3%
— Dans l’oblast de Lipetsk : +50,1%
— Dans le Krai de Stavropol : +47,1%
— En Oudmourtie : +45,7%
— Dans l’oblast de Mourmansk : +43,5%
— En Iakoutie : +41%
— Dans le Krai de Krasnodar : +39%
— En Crimée : +37,9%
— Dans l’Oblast de Volgograd : +37,7%
— En Ingouchie : +37,5%
— Dans l’Oblast d’Arkhangelsk : +36%


2020 : année noire pour la démographie russe.

L’Opershatb Moscou annonce 33.489 décès entre le 01/04 et le 16/11/2020 du Covid 19.

Selon les données de Rosstat le nombre de décès imputé au Covid19 serait de 45.663 décès d’avril a août tandis que depuis le début de l’année soit sur 9 mois la mortalité pour toute la fédération de Russie a augmenté de 7,65% avec 1.455.916 décès contre 1.352.502 décès sur les 9 premiers mois de 2019.

Si l’on compare la surmortalité sur la période impactée par le Covid19 soit à partir d’avril 2020 dans ce cas la Russie a connu 995.922 décès contre 879.642 décès sur la période d’Avril à septembre 2019 soit une surmortalité de 116.280 personnes soit une hausse de 13,22%.

La carte ci-dessous montre la répartition de la hausse de la mortalité par sujets de la fédération de Russie. Les sujets en verts foncés sont les sujets dans lesquels la mortalité a le plus augmenté en avril / septembre 2020 par rapport à avril / septembre 2019.

Quelles sont les zones ayant eu le plus de pics de mortalité sur 9 mois de 2020 ? 
— La Tchétchénie : +35,8%
— L’Ingouchie : +32,2%
— Le Daguestan : +29,5%
— La Tchouvachie : +16,1%
— Le district autonome de Iamalo-Nénétsie : +17,1%
— Moscou : +15,8%
— Le Tatarstan : +15,4%
— l’Oblast de Penza : +15,3%
— Le district autonome des Khantys-Mansis : +14,9%
— L’oblast de Moscou : +14,8%
— Saint Petersbourg : +14,8%

Le blogueur Kobzak a fait cette carte qui montre la hausse de la mortalité par sujets de la fédération de Russie et dans le coin en bas à droite montre la surmortalité de 2020 par rapport à la moyenne des années 2015 / 2016 / 2017 / 2018 / 2019.

Et les naissances ?

Septembre aura vu une incroyablement bonne surprise avec une hausse des naissances pour la première fois en 2020 par rapport au mois identique en 2019.

Si septembre 2019 avait vu 121.331 naissances, septembre 2020 a vu 130.476 naissances soit une hausse de 7,5%.

Malheureusement sur les 9 premiers mois de l’année il n’est né que 1.068.771 russe contre 1.115.634 sur les 9 premiers mois de 2019 soit une diminution de 46.863 naissances, équivalent à une baisse de 4,2%.

Un autre indicateur est le nombre de mariages ; si sur les 9 premiers mois de 2019 la Russie a connu 718.457 mariages, les 9 premiers mois de 2020 n’en ont connu que 581.076 soit une baisse de 9,1%.

Qu’attendre des 3 derniers mois de 2020 ?

Les mois d’octobre /Novembre / Décembre devraient voir la mortalité augmenter, surtout octobre qui est traditionnellement un mois à très forte mortalité.

Des premières informations des Zags publiques permettent de voir la tendance qui semble se dégager : 

— Oblast de Saratov : +41,5%
— Oblast de Novossibirsk : +37,2%
— L’Ingouchie : +33,6%
— La Mordovie : +33,6%
— Oblast d’Ivanovo : +21,3%
— Oblast de Kostroma : +21,2%
— Oblast de Vladimir : +17,4%
— Oblast d’Arkhangelsk : +6,5%
— Kaliningrad : +6,0%
— Bouriatie : +5,6% (qui re-rentre en Lockdown ce 16/11 pour 2 semaines).
—> Moyenne sur ces 10 sujets de la fédération de Russie pour octobre : +25,6%

Il est difficile de prévoir Novembre et décembre mais la surmortalité de cette année 2020 pourrait s’approcher des 160 / 180.000 décès et encore ce chiffre peut paraitre optimiste car en ce 16 novembre 2020 :
— le nombre de malades augmente
— le nombre de malades dans un état grave et en réanimation augmente (2.500 en septembre, 3.000 en octobre et 5.300 ce 16/11)
— Sberbank a repoussé ses projections de pic de la pandémie du Covid19 en Russie à mi-décembre.

Tableau de la mortalité mensuelle de janvier 2011 à aujourd’hui.

L’espérance de vie

La surmortalité de 2020 va porter atteinte à l’espérance de vie. L’espérance de vie en Russie augmentait depuis 2003 (65 ans) et avait atteinte 73,4 ans en 2019. 

Plausiblement la crise du Covid19 en Russie ET la surmortalité exceptionnelle de 2020 vont faire chuter l’espérance de vie sans doute de près de 2 ans soit 71,4 ans.

Mais alors 2020 ?

2020 verra la plus forte baisse de population de la Russie depuis sans doute 2005.

Les naissances devraient timidement atteindre 1,4 millions et les décès 2 millions soit une baisse naturelle de population de sans doute autour des 600.000 habitants.

Et 2021 ?

Comme les naissances du moment Covid19 de 2020 auront lieu en 2021 (à partir de janvier 2021 soit 9 mois après avril 2020) il est plausible que 2021 voit une continuation de la baisse des naissances.

Il est difficile de prévoir si les décès continueront à augmenter ou pas.
Si la surmortalité de 2020 a emporté tous ceux qui n’avaient pas d’espérance de vie au-dela de 2021 alors la mortalité devrait baisser en 2021.
Il restera à voir quelle sera la part de décès imputable au retard de traitements que 2020 aura occasionné.

Запись опубликована автором в рубрике 2020, Articles en francais, Covid19, Démographie, Journal d'un Frussien, Без рубрики.

Об авторе Alexandre Latsa

I was born in 1977 in the south west of France but lived all my life abroad, in Africa (Congo) where I went to the French school. In 2008 I moved to Russia by personal choice. I consider myself Frussian. I decided to develop the blog Dissonance, intending to provide with another understanding of Russia. This Frussian Diary deals with nowadays’ Russia, geopolitical topics, or other such as demography and migrations. I co-wrote the book «Putin’s new Russia» (available in english and russian), «Myths about Russia«, avaialble only in Russian and «A Russian Sprnig» available in French. Please feel welcome to contact me by mail alexandre.latsa@gmail.com Изменить

Covid19 et mortalité en Russie en 2020: 8 комментариев

  1. Romain

    Bonjour, merci c’est interessant, mais quelle est la part habituelle de morts par pneumonies et grippe en federation de Russie habituellement ?

  2. romain

    Quelle est la part du Covid dans ces morts et surtout, qui meurt du Covid? En France ce sont les gens qui sont vieux / malades / a risques ….

  3. Olivier DELAGE

    Toujours passionnant tes articles
    Que se passe t il au Caucase?
    Style de vie les gens se touchent en permanence? Le réseau sanitaire défaillant?
    Olivier

    1. Alexandre Latsa Автор записи

      Oui impressionnant, j’ai l’impression que c’est le style de vie en effet : les grandes messes / reunions familiales …
      On retrouve une surmortalité dans les zones musulmanes de la Volga est ce lie au style de vie ? Ou des zones chaudes dans lesquelles on ne porte pas de masque ?

Добавить комментарий

Ваш адрес email не будет опубликован. Обязательные поля помечены *