Interview

Je participerais au #Libre Journal de la livre Europe sur radio courtoisie ce 15/08/2017 avec Xavier Moreau sur le thème "La #Russie au sein de l'Europe". Les francais de l’étranger peuvent écouter la Radio en direct sur le site internet Read more

L’intégration économique et politique de l'Eurasie : objectifs réalistes ?

  Veuillez-trouver ci dessous mon interview de ce début 2017 pour la lettre de l'Association Nationale des Auditeurs Jeunes de l'Institut des Hautes Etude de Défenses Nationales /// WWW.ANAJ-IHEDN.ORG Comment définir l’axe eurasiatique ? Je crois qu’il faut tout d’abord envisager cet Read more

Conférence au MGIMO sur la politique étrangère de François Fillon (27/02/2017)

La politique étrangère de François Fillon : vers un nouveau gaullisme francais ? Photos sur le site du MGIMO Photos sur Facebook Bonjour à tous et merci beaucoup à cette institution qu’est MGIMO de nous recevoir aujourd’hui. Mon propos sera court, je souhaiterais vous parler Read more

A bientôt Mr POUTINE, et merci.

Lorsque le 31 décembre 1999, Boris Eltsine annonce sa démission de la présidence de la fédération Russe, personne ou presque ne connaissait réellement le nouveau président Vladmimir Vladimirovitch Poutine. Bien moins nombreux étaient ceux qui auraient prédit l’évolution que leur pays allait connaitre pendant les 8 années suivantes.
Ce mardi 6 mai 2008, est le dernier jour de Vladimir Vladimirovitch Poutine comme président de la fédération Russe.
Demain, mercredi 7 mai 2008, Dimitri Anatoliévitch Medvedev, sera officiellement le troisième président de la fédération Russe.
Vous pouvez d’ailleurs suivre la cérémonie en direct la

Il est des moments dans l’histoire d’une nation qu’il est difficile de définir sans recul. Une chose est sûre, personne n’a pour l’instant probablement encore bien réalisé l’ampleur du travail effectué.

Plus que des mots, j’ai trouvé adéquate la vidéo ci dessous, fournie par RussiaToday :

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Poutine Leave a comment

Le premier mai 2008 à Moscou

(cliquez sur les photos pour les agrandir)

Hier à Moscou, à l’occasion du premier mai nombre de partis et d’associations politiques ont manifesté en grand nombre dans la capitale. Comme l’année dernière le plus gros cortège était celui de «Russie Unie / Единая Россия » qui a regroupé plus de 25.000 personnes à Moscou sous la bannière de la «Stratégie 2020» que le Kremlin à en projet pour la Russie.


Tous les principaux partis, ont manifesté. Le parti communiste Russe a rassemblé ses partisans sous le signe de la jeunesse et des fleurs ..


Le LDRP (le parti de Vladimir Jirinovski) à lui réuni plusieurs milliers de sympathisants au centre ville …



Pour faire taire les mauvaise langues, l’opposition à elle aussi participé en toute sérénité à la journée, puisque 600 manifestants ont défilé sous la bannière de Iabloko (mêlé à différentes associations d’oppositions) …

… Les membres du NPB (parti national bolchevique) de E.Limonov …


… Les membres de groupes ultra radicaux type front gauche


… Ou ultra radicaux type DPNI

**
Sources photos : lenta.ru , kommersant.ru et les sites des partis concernés …

*

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Fêtes en Russie Leave a comment

Shapovalova — Шаповалова


L’inauguration de la boutique de Antonina Shapovalova, dont la collection à été présentée lors de la dernière fashion week de Moscou, à eu lieu le 26 avril dernier au prestigieux centre Goum en présence de nombreuses stars du showbiz, de nombreux artistes et de responsables politiques et associatifs …. La suite ici

Toutes les infos (adresse, prix, collections…. ) disponibles sur le site du magazin, ici

Pour des photos du dernier défilé, regardez ici

Pour une vidéo explosive de la première collection, je vous laisse admirer, c’est tout simplement «frais, moderne et identitaire» !

*

The shop from Antonina Shapovalova opened recently in Moscow ! You can find all collections and/or informations on its website just there

To have a look on what she already did, it’s here

Please also enjoy a video from her first fashion show, it’s «explosive, new and patriotic» !

Posted on by Alexandre Latsa in Art, Articles en francais, Nashis Leave a comment

Manifestation de soutien à la Serbie durant la paques orthodoxe

Around one thousand people gathered in the Russian capital to take part in the Easter March for Serbia. The demonstrators expressed their support for Serbia and its territorial integrity. Activists carried Orthodox icons and banners saying «Kosovo is Serbia» and «Russia, help Serbia». The demonstrators showed their support for Serbs living in the self-proclaimed state of Kosovo, a former part of Serbia. The rally was also joined by Serbs living in Russia. 

***** 

Autour d’un millier de personnes ont manifestées à Moscou au cours de la pâque orthodoxe pour afficher leur soutien à la Serbie et à son intégrité territoriale. Les manifestants ont défilé sous des bannières orthodoxes et des icônes, scandant : «le Kosovo est la Serbie» et «Russie, aide la Serbie». Les organisateurs de la manifestation voulaient ainsi montrer leur soutien aux Serbes résidants toujours dans l’état «autoproclamé» du Kosovo. La communauté Serbe de Moscou s’est également jointe à la manifestation. Source Russia Today

 
 
Autre source : sur le site du mouvement jeune garde et autre vidéo :
Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Nashis, Serbie Leave a comment

Energie et orthodoxie !

Alors que l’Amérique s’apprête peut être à prendre un tournant capital, que la Chine affiche un taux de croissance supérieur à 10%, il est peut être temps pour l’Europe de prendre une décision essentielle pour l’avenir du continent : conclure enfin un gigantesque pacte énergétique avec la Russie et casser la dépendance énergétique envers la politique Américaine qui comme l’a très bien résumé Alexandre Adler dans le Figaro Magazine (la) : oblige les Européens à partager les mêmes impératifs de sécurité au Moyen-Orient que Washington. Mais nous pourrions très bien nous affranchir pour l’essentiel de toute dépendance saoudienne en établissant un partenariat définitif, pétrolier et gazier, avec la Russie.

Pourtant dieu sait que la matrice s’est mise en marche pour bien préparer les masses à penser que leurs gouvernements font bien de ne pas s’allier avec l’ours, pour preuve les somptueuses émissions de Arte sur Gazprom, les commentaires « avisés » qui chaque jour dépeignent la Russie comme une dictature qui cache son nom ou encore dieu sait quoi. Les Français et bon nombre d’Européens préfèrent visiblement traiter avec l’Amérique, ce pays en guerre avec tout le monde et qui prend l’énergie par la force, de l’Irak au .. Kosovo !


En effet, si Yannik Harrel a très bien commencé à expliquer les grands projets en concurrence pour l’alimentation énergétique de l’UE de 2013 à 2050, il m’a semblé intéressant d’y apporter quelques précisions. Comme le rappelle Valeurs actuelles, « les spécialistes s’accordent pour dire que le gaz (l’or bleu) sera LA source d’énergie du XXIe siècle. Hors la Russie en est le premier pays producteur (détenant près de 1/3 des réserves mondiales) et la production des principaux pays Européens diminue. Ceux ci devront importer les ¾ de leur consommation à l’horizon 2015. » (et plus de 80% dès 2020). Deux projets de Gazoducs « s’affrontent » aujourd’hui, le projet Nabucco et le projet South Stream. Nabucco est un projet de gazoduc pour approvisionner l’Europe via le Gaz de l’Iran et de la Caspienne, vers l’Europe centrale. Ce projet est piloté par le Hongrois MOL, le Turc Botas, le Bulgare Bulgargas, le Roumain Transgaz et l’autrichien OMV. Soutenu par l’Union européenne, ce gazoduc permettrait de diversifier (entendez baisser la dépendance envers la Russie) les sources d’approvisionnement énergétique du Vieux continent. Quelques chiffres : 3 300 kilomètres de pipeline et 13 milliards de mètres cube délivrés annuellement, avec un pic à 31 milliards avancé par certains spécialistes, pour un coût estimé à 5 milliards d’euros et dont l’entrée en activité effective est prévue pour 2013. (source : Yannick Harel). South Stream est un gazoduc devant relier la Russie à l’Italie via la Bulgarie. Le tronçon marin du gazoduc passera par le fond de la mer Noire ’des côtes Russes à Bulgares). La longueur totale du secteur marin sera d’environ 900 km et la profondeur maximale, de plus de 2 km. De là, la route sud-ouest devrait continuer à travers la Grèce et la Mer Ionniène jusqu’en Italie Méridionale. La route nord-ouest devrait traverser la Roumanie, la Serbie, la Hongrie et la Slovénie jusqu’en Italie du Nord, avec un embranchement vers l’Autriche et l’Allemagne. C’est le réseau russe de transport du gaz (Gazprom) qui alimentera le South Stream, avec du gaz russe en provenance de Russie mais aussi d’Asie centrale, notamment du Kazakhstan.


C’est dans les derniers mois que le président Poutine à signé avec la Bulgarie et la Serbie deux accords absolument fondamentaux avec la Bulgarie tout d’abord qui a accepté une participation à South Stream envers et contre ses fraîches ambitions Européennes, mais avec la Serbie surtout, puisque le rachat de 51% du capital de la société Serbe NIS a été doublé d’une assurance que la Serbie serait sur le parcours de South Stream, route nord ouest. Le ministre Italien Pierluigi Bersani avait souligné que l’accord représente «un nouvel élément dans la stratégie de renforcement de la sécurité énergétique de l’Italie et de l’Union européenne«. South Stream, en effet, traduit parfaitement les axes de la nouvelle politique énergétique Russe : être libérée des contraintes et des influences géo-territoriales « jugées hostiles », colorées (Ukraine ou Guam) ou encore Américano-Turques (OTAN hors Europe) et créer une « route orthodoxe du gaz ». Le projet North Stream (un pipeline sous marin direct entre la Russie du nord et l’Allemagne de plus de 1200 km pour une capacité de 25 milliards de mètre cube délivrés par an) confirme cette volonté du Kremlin de développer des accords bilatéraux avec les pays de l’Union et de passer outre les intermédiaires jugés peu fiables (Ukraine dans le premier cas, et Pologne et pays Baltes dans le second). Il faut souligner quelques éléments essentiels : l’Allemagne, comme l’Italie ne s’embarrassent pas de l’opinion de leurs voisins proches (France pour l’Italie ou Pologne pour l’Allemagne) ; ces états freinent leur mission au sein de l’OTAN, mais développent leur partenariat stratégique direct avec la Russie, qu’ils estiment à juste titre sans doute être « le » partenaire clef pour leur sécurité énergétique. Cette position géopolitique et géo-stratégique pragmatique est à comparer avec la position de la France qui va dans le sens contraire.


En effet notre obsession biblique des «
droits de l’homme » vient de nous faire nous opposer le droit de veto de la Turquie (on croit rêver) à participer à Nabucco et nous bride à faire le choix South Stream. Dans le même temps, notre pays se dirige vers une ré-intégration au coeur de l’OTAN, vers de nouvelles guerres au coté de l’oncle Sam. L’Europe a pourtant aujourd’hui le choix suivant : soit choisir l’Asie centrale post Soviétique, via la Russie pour son approvisionnement, soit faire le choix d’un approvisionnement Irano-Turc, via le caucase et les pays du Guam (Georgie, Azerbaidjan .. ) en conflits larvés avec la Russie ! On comprend bien la volonté de l’Amérique d’ancrer la dépendance énergétique de l’UE à des pays comme la Turquie, membre de l’OTAN et candidat à l’Union, tout comme l’Ukraine et la Georgie le sont à l’intégration au sein de l’OTAN. Si l’Iran fournit aujourd’hui 15% du gaz de l’UE il semble risqué d’augmenter la dépendance de l’UE envers ce pays pour des raisons de tensions évidentes avec l’Amérique. En cas de conflit, les pays de l’Union se voyant « contraints » de participer à une agression armée anti-Iran pour sécuriser leur approvisionnement énergétique. On peut se demander si ce n’est pas la la principale raison pour laquelle l’Amérique pousse l’union à se couper des approvisionnements Russes sur lesquels elle n’a aucun moyen de contrôle. Cette lutte pour les corridors Gaziers n’est cependant pas le seul point d’achoppement entre les interets Russes, Européens, Turcs et Américains pour l’utilisation des ressources gazières et … pétrolières de la région. D’ici 2030, plus de 90 % de la consommation de pétrole dans l’Union européenne seront assurés par les importations. La Russie en représente aujourd’hui 20% , une large majorité de la consommation des états d’Europe de l’est et du centre et une part minoritaire pour les états d’Europe de l’ouest.


Aujourd’hui deux immenses oléoducs approvisionnent l’Europe, le premier est le plus grand du monde, il s’agit de Druzhba. Cet oléoduc date de 1964, s’étend sur 4.000 Km et à une capacité annuelle de 50 millions de tonne ! Il achemine le pétrole de Sibérie et de l’Oural vers toute l’Europe et l’Amérique. De nombreuses ramifications/projets sont en cours, principalement des oléoducs sous terrains et marins (sur le modèle de North Stream pour le gaz) en mer du nord, dans le golf de Finlande mais aussi souterrain dans les Balkans. Son challenger est l’oléoduc BTC (Bakou Tbilissi Ceylan), un consortium Anglo-Azéri en majorité et alimente la méditerranée avec le pétrole Azéri (de la Caspienne). Cet oléoduc passe par la Turquie pour alimenter l’Europe du sud, il s’étend sur une longueur de près de 1700 km et a une capacité annuelle de 50 millions de tonnes. Néammoins, la nécessaire diversification tout autant que l’intensification des voies d’approvisionnements a vu des projets totalement opposés se créer. L’affaire récente du Kosovo, justifiée sous le masque humanitaire et l’impératif de justice est sans doute la parfaite illustration de la guerre terrible que se livrent Européens, Russes, Américains et Turcs à proximité de la mer noire. Lorsque le Kosovo a déclaré son indépendance, les premiers états à le reconnaître ont bien sur été l’Amérique, la Grande Bretagne et la France. Les deux premiers par tactique géopolitique, la France par dogmatisme sans aucun doute. Les spectateurs avisés auront sans doute remarqués que le Kosovo est sur le corridor d’un futur oléoduc appelé AMBO. Cet oléoduc qui porte le nom de son constructeur et opérateur (une compagnie pétrolière Albanaise, Macédonienne et Bulgare enregistrée aux US )- le traversera, acheminant ainsi le pétrole de la mer Caspienne vers l’Europe et les États-Unis. Il devrait atteindre une capacité annuelle de 35 millions de tonnes et s’étendre sur 894 Km. Il est intéressant d’apprendre que le projet AMBO date en fait de 1994 et a été ajusté, défini et mis en oeuvre par des filiales plus ou moins directes de Halliburton (cf ici) et à des fins « géo-stratégiques » tout autant que énergétiques. En novembre 1998, Bill Richardson (secrétaire à l’énergie de Bill Clinton) affirmait :« Il s’agit de la sécurité énergétique des Etats Unis ..


C’est aussi d’empêcher la création de voies intérieures stratégiques par ceux qui ne partagent pas nos valeurs. Nous essayons de tirer ces nouveaux pays indépendants vers l’Occident ….Nous aimerions les voir dépendre des intérêts du commerce et des politiques occidentales plutôt qu’elles prennent une autre direction
». Bien sur, en 1999, lors de la guerre en Serbie, c’est bien évidemment la zone d’influence Russe (Europe Orthodoxe) qui était visée, l’Amérique profitant de la grande faiblesse de la Russie à ce moment (fin du mandat Eltsine). Est ce pour sécuriser ce corridor pétrolier que les Américains ont découpé la petite Serbie (propice à se retourner côté Russe) et à installer la plus grande de leur base au Kosovo même, à quelques kilomètres du tracé du fameux pipeline ? Encore une fois, les interets pétroliers / gaziers Américains vont à l’encontre des intérêts des citoyens Européens. Pourtant la encore, un « choix » est possible, en effet encore une fois, l’Union peut faire le choix Russo-Greco-Bulgare en soutenant la « route orthodoxe du pétrole », à savoir l’oléoduc « Bourgas-Alexandroupolis ». Ce pipeline de 300 km devrait transporter le pétrole de Russie et du Kazakhstan, via la Caspienne sans passer par la Turquie et ses détroits surchargés, en offrant une capacité annuelle de 35 millions de tonnes.


Un projet de 3ième oléoduc « Pan Européen » (
PEOP) existe également, destiné à acheminer le pétrole de la du caucase et des bords de la Caspienne, via la mer noire vers l’Italie, via la Serbie, la Croatie et sans doute la Slovénie. Cet oléoduc de 1400 Km aura une capacité annuelle de 60 millions de tonnes. Il est lui aussi également destiné à renforcer BTC et a limiter la dépendance Russe en pétrole puisque les ramifications de cet oléoduc atteindront d’Italie l’Autriche, l’Allemagne et la république Tchèque. Même si les divers oléoducs ne sont pas censés ’approvisionner’ les mêmes zones, AMBO destiné à l’Amérique et au Canada via les ports de Hollande, pendant que les autres projets auraient vocation à alimenter l’Europe ; même si les fournisseurs de gaz ne seraient pas les mêmes, nous sommes bien face à une guerre totale pour la maîtrise de l’approvisionnement de l’Amérique et de l’Europe, et à un conflit d’optique pour le futur. Pour quelles raisons l’Europe devrait elle sacrifier un axe Russo-Bulgaro-Grec pour faire le choix de la Turquie et du caucase, avec son lot d’incertitudes et d’instabilité ? Pourquoi faire le choix d’états politiquement « inadmissibles » à l’OTAN et en froid permanent avec la Russie ? Pourquoi continuer dans la politique du choix des états musulmans que ce soit en politique Européenne (indépendance du Kosovo) que de l’approvisionnement (Turquie qui nous oppose son droit de veto au projet Européen Nabucco et ne manquera pas d’utiliser l’argument énergétique pour négocier son entrée dans l’UE). On se demande bien quelle mouche pique nos politiciens de manquer d’autant de lucidité devant des chois aussi capitaux pour leurs citoyens, si ce n’est que des consignes leur sont peut être transmises d’outre Atlantique, comme cela a été précédemment le cas pour la Slovénie lorsqu’elle a pris la présidence de l’UE. Peut être serait il temps, en 2008, et alors que nul ne peut prévoir l’avenir énergétique de la planète de relire attentivement la froide remarque de Alexandre Adler dans le figaro magazine du 4 avril 2008 : La vérité toute simple, c’est que l’intérêt géopolitique de l’Europe continentale (France et pays latins, tout comme Allemagne et pays germaniques) diverge nettement de celui des États-Unis et peut-être même de la Grande-Bretagne.
A méditer.
Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Energie Leave a comment

l’UE vers le totalitarisme ? — UE : a non democratic suprasociety ?

Vladimir Boukovsky est un intellectuel Russe, donc je ne partage pas certaines affiliations politiques, néammoins, il m’a semblé très intéressant de poster la vidéo suivante, saine analyse du nouveau monstre sans âme qu’est en train de devenir l’Union Européenne. Une analyse à évidemment mettre en rapport avec celle du défunt et regretté Alexandre Zinoviev, dont un extrait est publié ici A lourdement méditer ..

 
Vladimir Boukovsky is a notable writer, soviet dissident and activist. Wether i do not agree with his last political orientations, it seemed logical to me to post the following video (in english with french subtitle) because it’s an excellent analysis of the «Nondemocratic-Suprasociety» that is becoming European Union … Also here
Of course, we must link his analysis with the one from the defunt and regreated Alexander Zinoviev.

 

Posted on by Alexandre Latsa in Analyses, Articles en francais, Zinoviev Leave a comment

Russia Today

La chaine Russe de l’étranger, en Anglais : Russia Today
Est aussi disponible en version Arabe


*

The first Russian International Channel, in English : Russia Today
Also available in Arabian language

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Désinformation Leave a comment

Mesec za srbiju ! Un mois pour la Serbie ! Mesetz za serbiju !

Le mois de mars et début Avril ont été un mois intense de coopération Russo- Serbe telle qu’on pouvait la rêver !
Après la participation des NASHI à la manifestation pour le Kosovo à Paris le 5 mars dernier


c’est à Belgrade que le 17 mars dernier des représentants du mouvement Russe NASHI ont participé à la manifestation de mémoire du pogrom anti-Serbe du 17 mai 2004 au Kosovo. Cette journée de pogrom organisée par les activistes Albanais a vu la mort de 12 civils, 850 blessés, 7 villages brulés et 35 églises détruites. Les leaders politiques ont appellé au cours du meeting à ne pas accepter le «deux poids deux mesures» toléré par la communauté internationale et ont remercié les Russes pour l’amitié entre les deux peuples. Les participants à la manifestation sont ensuite allés allumer des cierges en mémoire des victimes innocentes du terrorisme Albanais.
Les NASHI ont rappelé qu’ils contribuaient à une action humanitaire d’ampleur et exprimé leur souhait d’une plus grande coopération dans le but de résoudre les conflits entre les peuples. Une attention particulière va être apporté e aux enfants Serbes qui ont plus besoin que quiconque d’un soutien psychologique.
Encore une preuve visible de la volonté de «l’Occident» d’appliquer ses règles du jeu. L’Europe, habituée au fait que la Russie ne fasse rien, dénoue doucement «ses «règles du jeu. Les Albanais sont eux prêts à tout pour intégrer la «société mondiale». Nous déclarons fermement que nos ne fermerons pas les «yeux» devant cette provocation de l’Occident.



Le 24 mars à Moscou des militants du mouvement NASHI ont organisé à MOSCOU un mémorial à la mémoire des victimes de l’intervention militaire de l’OTAN contre la République fédérale de Yougoslavie. À 22h03, l’heure exacte du début des bombardements, les militants ont allumé 89 bougies — nombre d’enfants recensés «morts» à cause des combats.
Veuillez trouver ci dessous une traduction du communiqué de presse des NASHI pour cet événement :
» Le 24 mars 1999 est la date à laquelle a commencé l’intervention militaire de l’OTAN contre la République fédérale de Yougoslavie. Pendant la campagne aérienne de 78 jours, 1.002 soldats et policiers Yougoslaves ont péris et plus de 2.500 civils. Il y a eu 10.000 blessés. 2300 bombes ont été lancées, 995 sites frappés. 3600 bombes à clusters et 15 tonnes de munitions radioactives ont été utilisées sur des cibles militaires mais aussi civiles. En effet, du train près de Grdelichskom, le pont de Varvarin près de Nis, l’ambassade de Chine à Belgrade, l’immeuble de la télévision à Belgrade ou des radios, ainsi que des hopitaux et même des convois humanitaires au Kosovo permettent de douter du réel aspect humanitaire des bombardements. Nous savons que le bombardement de la Yougoslavie étaient infondé.
Nous pleurons avec la Serbie.
Par l’action d’aujourd’hui, nous voulons rappeler au monde la tragédie du peuple serbe.
Des agresseurs ont tués de leur main des milliers de civils innocents. Nous ne l’oublierons jamais«.

Enfin le 5 avril 2008 des responsables du mouvement NASHI sont retournés à Belgrade pour concrétiser des liens politiques avec des organisations de jeunesse. Parmi les représentants Serbes, la branche jeune du DSS mais aussi des mouvements patriotiques « Двери српске» et «Сербского народного движения 1389«. Ces organisations sont liés par une unité spirituelle liant patriotisme et orthodoxie. Des accords de «coopération» ont été mis en place et notamment l’établissement d’une société internationale de la jeunesse Russe et Serbe. Cette association de jeunesse.
A ce niveau : est planifié l’ouverture d’un «département orthodoxe», d’une «unité des jeunes volontaires» et «l’organisation patriotique de jeunesse ACIER». Les activistes Orthodoxes vont continuer à collecter et envoyer des médicaments aux hopitaux serbes ainsi qu’à organisé des pelerinages vers les lieux saint en Serbie. Enfin va être organisé un camp à destination des jeunes en difficulté. En dehors de cela, les NASHI ont élaboré une coopération avec les acteurs de thêatre Serbe. Ensemble, ils organiseront des représentations de troupes Serbes pendant la semaine du thêatre de rue.


Nikita Borovikov (commisaire fédéral des NASHI) :
«Je suis heureux de ce meeting. Nous avons trouvé des accords clés dans des domaines gratifiants et importants. Nous remercions sincerement la jeunesse Serbe. Ils ont besoin de support dans ces moments difficiles. Nous allons faire notre possible pour aider nos frères«.
Roman Verbitsky (leader du projet) :
«La Russie se renforce chaque jour, et les Russes diovent bien comprendre qui sont leurs ennemis et qui sont leurs amis. Nous sommes liés aux Serbes par des siècles d’histoire communes. «


Cliquez sur l’Image :)


**

A ce jour, Wikipédia nous fournit les informations suivantes sur ‘l’état Kosovar’, cet état s’est doté d’un nouveau drapeau ci dessous, ou l’on voir les frontières du nouvel état mais aussi les 6 étoiles que tout le monde à un temps assimilé au 6 minorités du Kosovo, s’offusquant que celles ci ne soient pas ‘dans’ le drapeau, en y voyant un manque de volonté d’intégration au sein du nouvel état.
Que nenni ! Cela aurait encore été trop beau, les 6 étoiles symbolisent les 6 régions à forte minorité Albanaise des Balkans, symbolisant ainsi l’union Albanaise, voir la future grande Albanie ethnique, remplacante de la grande Yougoslavie multiethnique. On voit à quel point l’action de l’OTAN et de l’Europe a réussi dans les Balkans.


22 états ont reconnu l’indépendance du Kosovo, au mépris de la résolution 1244 de l’ONU :
11 dans l’UE : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Estonie, France, Italie, Lettonie, Luxembourg, Pologne, Royaume-Uni.
3 au sein du conseil de l’Europe : Albanie, Turquie, Suisse
8 autres états : Afghanistan, Australie, Costa Rica, États-Unis, Malaisie, Pérou, Sénégal, Taiwan.





13 états ont affirmé qu’ils allaient reconnaitre le Kosovo :
8 au sein de l’UE : Bulgarie, Finlande, Hongrie, Irlande, Lituanie, Portugal, Slovénie, Suède
1 au sein du conseil de l’Europe : Norvège
2 autres états : Japon, Pakistan


17 états ont refusé de reconnaitre l’indépendance unilérale du Kosovo, au motif qu’elle violait la résolution 1244 de l’ONU :
4 dans l’UE : Chypre, l’Espagne, Roumanie, Slovaquie
9 au sein du conseil de l’Europe ou de la CEI : Azerbaïdjan, Biélorussie, Géorgie, Kazakhstan, Kirghizistan, Moldavie, Russie, Serbie, Tadjikistan
5 autres états : Argentine, Bolivie, Sri Lanka, Venezuela, Viêt Nam



12 états se disent «préoccupés» par cette déclaration d’indépendance, refusant «pour l’instant» toute reconnaissance :
1 dans l’UE : Grèce
3 au sein du conseil de l’Europe ou de la CEI : Bosnie-Herzégovine, Monténégro, Ukraine
8 autres états : Afrique du sud, Brésil, Chine, Inde, Mexique, Nouvelle-Zélande, Koweït, Philippines



Enfin, 27 états sont neutres à ce sujet, refusant de prendre position :
3 dans l’UE : Malte, Pays-Bas, République tchèque
7 au sein du conseil de l’Europe ou de la CEI : Arménie, Croatie, Islande, Macédoine, Monténégro, Ouzbékistan, Vatican
17 autres états : Bangladesh, Burkina Faso, Canada, Chili, Corée du Sud, Colombie, Égypte, Indonésie, Irak, Israël, Jordanie, Libye, Mexique, Ouganda, Panamá, Singapour, Thaïlande


*

Ce tableau récapitulatif est plus qu’instructif, que nous dit il :


- 22 états ont reconnus à ce jour l’indépendance du Kosovo, sur les 193 états officiellement reconnus par l’ONU, soit mois de 12% des états du monde


- La moitié des états ayant reconnus l’indépendance du Kosovo sont dans l’UE, et 15 appartiennent à l’OTAN. Les 7 restants sont Taiwan , l’Afghanistan (sous occupation militaire US depuis 2001), le Costa Rica, la Malaisie (gros donateur financier du TPI et état phare de l’OCI), le Pérou et le sénégal.


- 11 états de l’UE sur 27 ont officiellement reconnus le Kosovo. Ce qui signifie que 16 ne l’ont pas ‘encore (?)’ reconnus.


- Aucun état de la CEI n’a reconnu le Kosovo indépendant


- Aucun état de l’OCS n’a reconnu le Kosovo indépendant


- Les états ayant reconnus le Kosovo représentent 780 millions d’habitants, soit a peine 12% de la population mondiale !


- Hormis l’OCCIDENT (UE, Sphère Anglo Saxonne), seuls le Pérou, l’Afghanistan en guerre, le Sénégal, le Costa Rica et la Malaisie (modèle de démocratie come chacun sait) ont reconnus l’indépendance du Kosovo !


- La Chine, l’Inde et la Russie, soit les pays les plus étendus et les plus peuplés, n’ont pas reconnus l’indépendance du Kosovo.


- Aucun état frontalier de la Serbie, ni aucun état à forte minorité Albanaise n’a reconnu le Kosovo (Roumanie, Bulgarie, Macédoine, Monténégro, Hongrie) hormis bien sur l’Abanie elle même !


- Aucun état des Balkans n’a reconnu l’indépendance du Kosovo, hormis l’Albanie !

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Nashis, Serbie Leave a comment

En Russie, glamour rime avec politique !

Les jeunesses pro-Kremlin entrent en force dans le glamour et la mode avec la styliste Antonina CHAPOVALOVA, 20 ans tout juste !Le nouveau président russe, Dmitri Medvedev, porte son T-shirt avec le slogan «se reproduire est bon pour la santé» et sa boutique s’ouvre au Goum, en face du Kremlin: Antonina Chapovalova, 20 ans, militante des jeunesses pro-Poutine, incarne un succès qui mêle glamour et politique en Russie.
La suite ici Pour des photos du défilé de mode, c’est la :)


sources photos : NASHI.SU

Posted on by Alexandre Latsa in Art, Articles en francais, Nashis Leave a comment

День Победы в Великой Отечественной войне

Речь президента России Владимира Путина во время парада на Красной площади 9 мая 2007 года в Москве. Discours du président de la Russie, Vladimir Vladimirovitch Poutine, pendant la parade militaire du 9 mai 2007 (fête de la victoire) sur la place rouge à Moscou.

Part 1 Part 2

Veuillez trouver ci dessous les paroles de l’hymne Russe :

Россия — священная наша держава, Россия — любимая наша страна. Могучая воля, великая слава — Твоё достоянье на все времена! Припев: Славься, Отечество наше свободное, Братских народов союз вековой, Предками данная мудрость народная! Славься, страна! Мы гордимся тобой! От южных морей до полярного края Раскинулись наши леса и поля. Одна ты на свете! Одна ты такая — Хранимая Богом родная земля! Припев Широкий простор для мечты и для жизни Грядущие нам открывают года. Нам силу даёт наша верность Отчизне. Так было, так есть и так будет всегда! Припев ** Russie, notre puissance sacrée, Russie, notre pays bien-aimé. Forte volonté, grande gloire Sont ton héritage à jamais! Refrain: Sois glorieuse, notre libre Patrie, Alliance éternelle de peuples frères! Sagesse de nos ancêtres! Sois glorieux, notre pays ! Nous sommes fiers de toi! Des mers du sud au régions polaires S’épanouissent nos forêts et nos champs. Tu es seule sur la terre! Tu es unique! Terre natale gardée par Dieu. Refrain Espaces étendus pour les rêves et la vie Nous ouvrent l’avenir. Notre fidélité à la Patrie nous rend forts. Ce fut ainsi, c’est ainsi, et ce sera toujours ainsi! Refrain

*
Pour tout savoir : ici !
Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Poutine Leave a comment