La liberté de net et la Russie

Il est habituel d’hurler à a totale censure en Russie. Je me permets de vous livrer ce “lien” de Marie-Mendras publié dans “la tribune” ce 16/03/2010.

Internet s’est développé très vite en Russie et ne fait pas l’objet de censure sauf dans la région du Nord Caucase (Tchéchénie…), où des directeurs de sites ont été assassinés. En dehors de cette dramatique exception, le traitement du web est relativement libre en Russie, ce qui contraste curieusement avec le contrôle très étroit exercé sur les médias audiovisuels et la presse écrite.
Pensons à l’assassinat d’Anna Politkovskaïa, grand reporter pour le journal indépendant Novaïa Gazeta. Alors que le gouvernement verrouille l’espace médiatique traditionnel, celui du web est le seul lien réellement ouvert de la société russe, où l’on peut écrire à peu près tout ce que l’on veut. Il est vrai qu’un tiers seulement de la population a accès à internet quotidiennement. 

A l’intérieur de la Russie qui surfe, majoritairement jeune et urbaine, l’intérêt pour les sites politiques ou de défense des droits de l’homme, pourtant nombreux, reste modeste.
En fait, le web est d’abord utilisé dans une finalité professionnelle ou ludique : les jeux en ligne et les sites de rencontre pullulent. Parallèlement, les autorités russes sont en train d’investir l’espace du web et des blogs, pour en faire un instrument d’influence et de propagande, occupant ainsi l’espace.

Attention donc à éviter les contresens, notamment en comparaison de la situation en Chine. L’analyse doit aussi prendre en compte la mentalités des sociétés, ce qu’elles attendent de l’internet.

2 thoughts on “La liberté de net et la Russie

  1. Anonymous

    The funny thing is they forgot to mention that the US/Britain/EU, etc have spent millions on alternative media, phoney human rights organisations, youth activist’s training, etc just like the former Yugoslavia. In fact it is the EXACT same groups and people and pretty much the same propaganda.

    450,000 NGOs in Russia (2006)

    http://www.workers.org/2006/world/ngos-0216/

    As for Mrs Politkovskaïa the “independent media reporter” received grants from US/Soros, etc affiliated organisations and all her sources are NED/Soros financed like need funded Memorial or Soros Human Rights Watch hardly independent or unbiased and if her stories where properly investigated the majority would probably turn out to be bogus. She certainly does not report crimes of Chechen groups and the former “moderate” leader like the video discovered of Maskhadov planning the Nord Ost siege (Wolves of Islam), appearing in a 2003 jihadist recruitment video with Baseyeav for funds circulated in Turkey and the Middle East in 2003 and the massacre of 30 unarmed villagers with machetes in Ingushetia in 2the July 2004 attacks/raids.

    Actually here in the west the major internet companies like Google like Microsoft were financed and helped created by the CIA and other intelligence agencies and invest in internet companies (social networking sites, internet security companies, etc).

    http://english.pravda.ru/world/asia/14-01-2010/111657-google_china-0

    Reply
  2. Anonymous

    Ce qui me plait,”parallement……………,pour en faire un instrument d’influence et de propagande”.La France actuellement n’est elle pas sous l’influence des Medias pro Sarkozy,le journal la tribune lui est sous influence Anglo-Saxon car je crois qu’il est dans le groupe Carlyde.

    Reply

Leave a Reply to Anonymous Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *