Le racisme en Russie (II)

Je tente de donner une image dissonante de la Russie et cela sur les points clefs que les médias Occidentaux brandissent comme des épouvantails.
En milieu d’année dernière j’avais expliqué le côté “Multi-ethnique et Multi-confessionel” de la Russie mais également parlé du “racisme en Russie“.
Je reviens sur ces sujets qui “gênent” les journalistes Occidentaux car le journal “le courrier de Russie” (qui n’arrête pas depuis quelques mois sa chute vers les bas fonds du journalisme , ou journalisme d’égout à publié récemment un article absolument ahurissant intitulé “éloge de l’hypocrisie“.
Cet article est un article de Dmitrii Goubine, publié dans la revue Kommersant et traduit par Julia Breen.

Je vous retranscris un “best-off” du contenu de l’article :

Et j’ai expliqué à Tamara qu’en Russie, il n’était pas seulement question de prix, mais également du fait que quelqu’un qui s’appelle Ahmed, ou, disons, Anzor, rencontrera des difficultés à louer un appartement. Parce que, dans un bon tiers des annonces, il sera signifié « seulement à des Slaves ».

Tamara a achevé son looping et quelques autres voltes guerrières puis atterri et, secouant sa crinière, a asséné: ” Alors, vous êtes des fascistes. “

.. Dans toute sa pureté le trait originel qui distingue le Russe moyen de l’Européen. Notre peuple est habituellement persuadé que la race supérieure est la race blanche, européenne, à laquelle il s’identifie et dans laquelle il cherche passionnément sa place, incroyablement complexé face à ce qu’il nomme « l’Occident ». C’est-à-dire qu’il considère que l’Europe comme l’Occident, tout comme lui, haïssent tranquillement les Arabes, les Nègres et toute la « nationalité caucasienne », ne se décidant pas à exprimer leurs sentiments en public, simplement à cause du principe, inculqué par la force, du politiquement correct. Mais, dès lors que l’on est entre nous, on parle franchement.
.. Il ne faut pas, à la télévision, seriner que l’on recherche un criminel « de nationalité caucasienne », parce que la nationalité caucasienne est depuis longtemps, chez nous, synonyme d’apparence non russe, du type de celle, par exemple, de l’actuel président français.

J’ai connu quelqu’un, à Saint-Pétersbourg, qui clamait à qui voulait l’entendre que la ville devenait « musulmane et noire », tant que le besoin d’argent ne l’avait pas contraint à mettre son appartement en location. Il a eu plusieurs locataires, se plaignant d’absolument tout, jusqu’à ce qu’il doive le louer, non seulement à un Caucasien, mais à un musulman convaincu. C’est le seul qui lui a payé un supplément pour la proximité de la mosquée. Et que croyez-vous ? Il ne veut plus, depuis, entendre parler de clients autres que les musulmans. Parce que le musulman ne boit pas, ne fume pas, n’amène pas chez lui des timbrés et maintient une propreté idéale.

**
No comment !

Leave a Reply

Your email address will not be published.