Petit tableau comparatif (Russie — Ukraine) des evolutions demographiques

Population de la Russie :
- 2001 = 145.5 millions
- 2011 = 142,9 millions (incluant 2 millions d’immigrés a peu prés arrives en 10 ans).
Baisse de population de 4.6 millions sur 10 ans soit une baisse de 3.2% mais comme on peut le voir sur le schéma du haut, la tendance est a la stabilisation.

Population de l’Ukraine
- 2001 = 48.9 millions
- 2011 = 45,8 millions
Baisse de population de 3,1 millions en 10 ans soit une baisse de 6,3% mais comme on peut le voir sur le schéma du haut, la tendance est toujours a la baisse.

Question : pourquoi parle t-on toujours de la crise démographique russe et jamais de la crise démographique ukrainienne?

Source

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal

Posted on by Alexandre Latsa in Démographie 10 Comments

10 Responses to Petit tableau comparatif (Russie — Ukraine) des evolutions demographiques

  1. Anonymous

    Simplement parce que la Russie est bin plus stratégique. Et c’est une puissance (en devenir du moins). Faut arrêter de voir le mal partout! Il y ‘ a d’autres pays qui connaissent une crise démographique dans le monde!

     
  2. Alexandre

    Je ne comprends pas tout a fait : les statistiques montrent que la baisse en Russie continue (mais la vitesse de cette baisse diminue), alors que le graphique montre une hausse. Enfin c’est bien que les choses s’arrangent !

     
  3. Alexandre LATSA

    Alexandre, oui les stats = sans l’immigration alors que le graphique = avec l’immigration..

     
  4. Thomas Béguin

    Toujours impressionnant les statistiques sur la démographie en Russie.

    Il y aurait donc un inversement de la tendance depuis à peine deux ans. Ce n’est pas simple de s’y retrouver effectivement entre les chiffres de la population, l’immigration. En tout cas, il est difficile de contester que le niveau de vie augmente en Russie depuis déjà quelques années, bien qu’il soit très inégal des villes à la campagne profonde.

    Quelles sont les sources pour ces graphiques ?
    En tout cas, merci pour cet article plutôt intéressant :)

     
  5. Anonymous

    «Question : pourquoi parle t-on toujours de la crise démographique russe et jamais de la crise démographique ukrainienne?»

    Attention la crise démographique Ukrainienne est certes dans un état critique (en comparaison de la Russie, bien entendu.) Mais elle est meilleure voie d’amélioration que des pays comme la Serbie, l’Autriche, la Croatie, l’Allemagne, l’Espagne, le Portugal, l’Albanie et surtout les pires du classement la Lettonie et la Bulgarie.

    Mais pour mieux répondre à la question d’Alexandre, on n’en parle pas pour la simple et bonne raison que l’Ukraine est trop pauvre et corrompu pour acquérir un véritable potentiel économique même si depuis le milieu des années 2000, la croissance migratoire est positive. Le danger en Ukraine, vient de la Crimée ou l’islamisation bat son plein avec l’invasion des Tatars de Crimée sur une terre qui historiquement ne leurs as jamais appartenu.

     
  6. Anonymous

    Il semblerait qu en plus il y ait un biais entre naissance et deces.
    Les naissance en russie sont des naissances d’enfant russes alors que les deces sont ceux de personnes nées en urss et vivant en russie, donc pas la meme assiette de calcul.
    A verifier mais il me semble bien avoir lu ca quelque part.

     
  7. Anonymous

    Je savais que les naissances de personnes étrangères ne possédant pas la nationalité russe n’était pas comptabiliser dans les chiffres, mais alors dans le cas contraire pourquoi comptabiliser leurs décès ?

     
  8. Alexandre LATSA

    Je ne crois pas a cela avez vous une source?

     
  9. Anonymous

    Je doute fort que le 6ème message possède une quelconque source surtout que «habitants de l’URSS», c’est plutôt vague, peut-être mentionnaient-ils les étrangers «invités» venus d’Asie Centrale, du Caucase du Sud et d’Europe de l’est (Ukraine et Moldavie.) à la base j’ai lu dans de nombreux articles que les naissances non-russe (c’est à dire ceux qui ont immigrés à titre d’invités et non le cas des pieds-rouges.) n’étaient évidemment non-comptabiliser dans les données enregistrés et tant mieux.
    Vous imaginez dans le cas contraire toutes les femmes azéries ou ouzbeks qui viendraient accoucher pour profiter des allocations et primes de naissances réserver aux russes ?

     
  10. Alexandre LATSA

    «Les naissance en russie sont des naissances d’enfant russes alors que les deces sont ceux de personnes nées en urss et vivant en russie, donc pas la meme assiette de calcul.»

    Non les chiffres (naissances et décès) sont ceux des russes et des enregistres permanents (prospiska temporaire)donc des gens ayant un VNJ…

     

Add a Comment