Vladimir Jirinovski : 25/04/1946 – 06/04/2022

Vladimir Jirinovski est mort hier, le 06/04/2022.

Il y aurait des millions de choses à dire, et écrire sur Vladimir Volfovitch.

Je l’ai découvert, il y a bien longtemps lors de l’un de ses premiers déplacements en Europe, à Strasbourg si je me souviens bien. Pour des raisons dont je ne me souviens plus, il avait été accueilli par une petite manifestation d’Antifa francais, qui, dans les années 90, avaient le vent en poupe.

Jirinovski s’était alors extrait du groupe l’accompagnant et de ses gardes du corps et avait couru vers eux, sur la route, il avait réussi à trouver un parpaing et d’un homme lança de toutes ses forces ce gros parpaing sur le groupe de manifestants avant d’aller au contact avec eux… Désemparés, ces derniers déguerpirent en panique face à tant de détermination russe.

C’était lors d’un de ces déplacement à Strasbourg ou il avait tout le temps “bien” remis les choses à leur place.

En Russie, Jirinovski etait populaire pour son style non conventionnel, les nombreux incidents verbaux et physiques qu’il créait mais aussi par ses incroyables prises de positions et ses prédictions qui se sont, presque toujours, avérées justes.

En fin d’année dernière, le 27/12/2021, il avait fait sa dernière prévision, sans doute la plus incroyable, ou il prévoyait une surprise le 22/02/2022 vers 04h du matin, pour rappel Vladimir Poutine a reconnu l’indépendance des deux républiques le 22 et l’armée russe a entamé son opération spéciale en Ukraine le 24 au matin.

Comme nombre de représentants de la scène nationale / patriote / conservatrice européenne, il aura été terrassé par le Covid.

Lui n’a pas basculé dans le terrible Tsunami de négation mystique qui a frappé nombre d’esprits en Occident mais a réagi de façon sans doute excessive, recevant quelques six vaccinations contre le covid – deux doses de Spoutnik V, une de Spoutnik Light et une forme nasale du vaccin, et deux autres injections de KoviVac.

A 75 ans, en surpoids, diabétique (diabète sucré) et en mauvaise santé, il savait hélas parfaitement, et justement, que le Covid lui etait plausiblement dangereux, et malheureusement, le Covid aura eu raison de lui.

Il avait pourtant parfaitement compris la situation à laquelle la Russie allait faire face et du reste comparé la pandémie de Covid en Russie avec la guerre civile : “le coronavirus sont les rouges, ils attaquent, et ils mentent en disant qu’il n’y a pas besoin de faire un vaccin, et beaucoup de gens les croient ; et le vaccin Ce sont des blancs, ils sont sur la défensive mais le salut est en eux (…) Bientôt en Russie, des milliers de personnes par jour mourront du covid (…) il faut s’unir et assurer la victoire des blancs“.

Au vu de l’intensité avec laquelle la vague de Covid a frappé la Russie et la colossale surmortalité qui en a résulté (1,2 million de décès sur 24 mois), Vladimir Jirinovski sur ce dossier encore avait tout prévu.

Leave a Reply

Your email address will not be published.