Russie : perspective démographique de la population active jeune

Le nombre de jeunes travailleurs âgés de 20 à 29 ans en Russie a diminué de 460 000 personnes selon les données de Rosstat de septembre 2020 à septembre 2021, pour un nombre total d’actifs de 72,3 millions de personnes.

Ceci est principalement la conséquence du trou démographique des années 1990, mais aussi à cause du Covid.

Outre les jeunes, le seul groupe d’âge où une diminution du nombre d’employés a été enregistrée au cours de la même période est celui des travailleurs âgés de plus de 70 ans (mais là, la diminution du nombre est beaucoup moins perceptible – seulement 24 000 personnes).

La crise démographique

La tendance à la réduction du nombre de jeunes travailleurs en Russie est observée depuis le début des années 2010 – lorsque les enfants de la génération des années 1980 ont commencé à quitter le groupe des 20-29 ans,

D’août 2010 à septembre 2021, le nombre de jeunes en emploi a diminué d’un tiers, soit près de 6 millions de personnes. Rien qu’au cours des deux dernières années, par rapport à septembre 2019 avant la pandémie, le nombre de travailleurs russes âgés de 20 à 29 ans a diminué de plus de 1,4 million de personnes, selon Rosstat.

La raison du déclin de la main-d’œuvre jeune est le gouffre démographique du 20e siècle, dont le résultat, entre autres, a été la crise du taux de natalité des années 1990 et donc les travailleurs de moins de 30 ans d’aujourd’hui sont la génération peu nombreuse née dans les années 1990.

Il y a aussi l’immigration qui est en baisse avec le Covid.

La situation ne fera qu’empirer durant les dix prochaines années, et théoriquement (et mathématiquement), le nombre de salariés âgés de 20 à 40 ans d’ici 2030 par rapport à 2017 sera réduit d’un quart, soit d’environ 8 millions de personnes.

La bonne nouvelle est que la génération qui suit,soit la generation née dans les années 2000 / 2010) est plus nombreuse et donc la part de la tranche d’âge des 15 à 29 ans dans la structure générale de la population augmenter.

Si en 2020, elle était de 14,3%, soit 22,6 millions de personnes, alors, selon les prévisions, en 2030, elle passera à 17,1% – 25,4 millions de personnes.

Le chômage des jeunes

Celui-ci reste en Russie structurellement élevé et pendant la pandémie, cette tendance négative s’est intensifiée.

Des milliers de jeunes employés dans le secteur des services, des petites entreprises ou d’autres secteurs particulièrement touchés ont perdu leur emploi et a cela s’est ajouté l’exode des travailleurs migrants, parmi lesquels on trouve une forte proportion de jeunes. Immédiatement après le début de la première période de jours chômés en 2020, on a observé une baisse plus rapide du nombre de travailleurs de moins de 30 ans par rapport aux autres tranches d’âge et bien que le marché du travail russe ait retrouvé ses niveaux d’avant la pandémie en 2021, il y a moins de jeunes qui travaille et la tranche d’âge des 25-29 ans (11 % du nombre total de salariés), a été la plus impactée.

Pour y remédier, les autorités ont approuvé en décembre 2021 un programme de promotion de l’emploi des jeunes jusqu’en 2030, visant à faire diminuer le chômage des 15-29 ans à 5 %, contre 10,7 % en 2020 en moyenne dont :
– 27,6% dans le groupe des 15 à 19 ans
– 15,4% dans le groupe des 20 à 24 ans
– 5% dans le groupe des 25-29 ans, ce qui reste supérieur à l’ensemble du marché du travail (4,3 % en septembre-novembre).

Source

2 thoughts on “Russie : perspective démographique de la population active jeune

Leave a Reply

Your email address will not be published.