Vaccinés, hospitalisations, décès et corruption

Dans la bataille d’information qui entoure l’efficacité du vaccin, les régions russes ont divulgué le nombre de personnes vaccinées admises dans les hôpitaux pour COVID.

Parmi les Russes vaccinés hospitalisés dans les régions touchées par le COVID-19, la plupart présentent des formes légères et modérées de la maladie.

Dans la région de Moscou, il y aurait maintenant 10.335 personnes dans les hôpitaux régionaux des maladies infectieuses avec le Covid19.
18% sont vaccinées et 82% n’ont pas été vaccinés. C’est aujourd’hui le sujet qui présenterait en Russie le plus de malades vaccinés.
Pour rappel aujourd’hui 51,9% de la population de la région de Moscou est vaccinée, dont 64,7% des adultes.

Dans la région de Belgorod, 12% sont vaccinées et 88% n’ont pas été vaccinés.
Pour rappel aujourd’hui 57,1% de la population de la région de Moscou est vaccinée, dont 70,4% des adultes.

Dans l’Okrug autonome de Khanty-Mansink, 12% sont vaccinées et 88% n’ont pas été vaccinés.
Pour rappel aujourd’hui 43,7% de la population de l’Okrug est vaccinée, dont 58,5% des adultes.

Dans la région de Novgorod, 10% sont vaccinés et 90% n’ont pas été vaccinés.
Pour rappel aujourd’hui 39,8% de la population de la région est vaccinée, dont 49,6% des adultes.

Dans la région de Vologda, 10% sont vaccinés et 90% n’ont pas été vaccinés.
Pour rappel aujourd’hui 37,8% de la population de la région est vaccinée, dont 48,2% des adultes.

A Saint-Pétersbourg; 8 / 10% sont vaccinés et 90 / 92% n’ont pas été vaccinés.
Pour rappel aujourd’hui 41,3% de la population de la région est vaccinée, dont 50,1% des adultes.

Dans le territoire de Primorié, 8,8% sont vaccinés et 91,8% n’ont pas été vaccinés.
Pour rappel aujourd’hui 34,5% de la population de la région est vaccinée, dont 43,% des adultes.

En Bachkirie, 5 / 7% sont vaccinés et 93 / 95% n’ont pas été vaccinés.
Pour rappel aujourd’hui 44,9% de la population de la région est vaccinée, dont 58,1% des adultes.

Dans la région de Kaluga, 5 / 7% sont vaccinés et 93 / 95% n’ont pas été vaccinés.
Pour rappel aujourd’hui 44,4% de la population de la région est vaccinée, dont 54,7% des adultes.

Dans la région de Kirov, où 3% des personnes admises dans les hôpitaux ont été retrouvées vaccinées, ils ont noté que “les patients vaccinés dans 98% des cas étaient atteints de formes légères et modérées de la maladie

Environ 1% des personnes seraient vaccinées parmi les malades dans les hôpitaux des régions de Volgograd, Irkoutsk, Kaliningrad, Lipetsk, Karachay-Tcherkessia, Komi, Mordovie et Sébastopol.

Une particularité ou une anomalie sur Moscou ou les cas d’hospitalisation de patients entièrement vaccinés avec deux composants du vaccin contre le coronavirus dans les hôpitaux de la capitale seraient rares selon le département de la Santé de Moscou.

Addendum du 19/11/2021 pour Moscou :
Les personnes âgées (>65 ans) :
– 28% des malades
– 85 % des décès
– 10% des personnes hospitalisées > 60 ans sont vaccinées et 90% pas vaccinées

20 des 85 régions russes n’ont pas fourni de données claires et dans certains sujets comme en Ossétie du Nord ou en Khakassie, il n’existe pas de registres du nombre de vaccinés parmi les hospitalisés.

Les décès parmi les vaccinés seraient une fraction de pour cent, mais les personnes concernée, généralement, souffraient d’autres maladies.

Dans le territoire de l’Altaï, le coronavirus a par exemple été trouvé chez 3,5% des citoyens vaccinés avec les deux composants, 0,6% d’entre eux ont été hospitalisés, 0,01% de tous les vaccinés sont décédés.

Dans la région de Belgorod, 0,4% des patients vaccinés avec les deux composants, sont décédés.

Dans la région de Briansk, parmi ceux qui ont été admis dans les hôpitaux, 1,48 % sont vaccinés vaccinés avec les deux composants et parmi les décédés il y a 0,49 % de ceux vaccinés avec les deux composants.

Dans la région de Kaliningrad, les personnes vaccinés avec les deux composants, contre le coronavirus représentaient 0,7% de toutes les personnes hospitalisées. L’attaché de presse du gouverneur de la région de Kaliningrad, Dmitry Lyskov, a expliqué que dans ces cas, de graves maladies concomitantes ou chroniques sont souvent la cause du décès.

Ces chiffres valent ce qu’ils veulent mais une autre information parallèle est venue les parasiter, la corruption et les faux certificats de vaccination.

Dans l’Oblast de Koursk par exemple, ou officiellement 48,8% de la population est vaccinée et 60,2% des adultes, il est estimé que 30% des certificats de vaccination seraient des faux.

Sur Moscou et la région de Moscou, une base de 500.000 personnes a été dévoilées, personnes qui auraient achetés des faux certificats de vaccination et de faux tests PCR.

A l’échelle fédérale, ce serait, selon le virusologue Evgueny Timakov entre 10 et 30% des certificats de vaccination qui seraient des faux.

Les autorités (via le centre Gamelea) viennent donc de mettre au point un test qui permet de vérifier l’introduction ou non des composants du vaccin dans le sang et donc détecter si le certificat de vaccination est bon ou pas. En outre un nouveau système de scan du QR-Code du test dans Gosuslugi devrait permettre de plus identifier les faux certificats

Enfin la production d’un faux document est passible en Russie est passible de 2 ans de prison ferme (article 327 du Code pénal de la Fédération de Russie) et l’achat de ce faux d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à un an ferme.

Leave a Reply

Your email address will not be published.