Le Covid19 et les enfants en RUSSIE

Selon le ministère de la Santé russe, en Russie, depuis le début de la pandémie, environ 560.000 enfants de moins de 18 ans ont été atteints d’une infection à coronavirus et 112.000 d’entre eux ont été placés sous surveillance médicale.

Les enfants qui ont souffert de cette maladie sous une forme sévère sont encouragés à effectuer une oxymétrie de pouls régulières «pour détecter une insuffisance respiratoire et évaluer la gravité de l’hypoxémie» (soit la diminution de la quantité d’oxygène transportée dans le sang).

Selon les experts du MinzDrav , la majorité des enfants auparavant en bonne santé qui ont subi un COVID-19 sous une forme asymptomatique, légère ou modérée, qui ne nécessitait pas ni prise en charge d’apport en oxygène ni d’hospitalisation, ne nécessitent pas d’examen supplémentaire après la récupération mais pour les autres, des examens complémentaires sont nécessaires notamment pour les maladies cardiovasculaires, les risques d’obésité et l’apparition de troubles mentaux ou de toxicomanie.

En janvier, Alexander Gorelov, directeur adjoint des travaux scientifiques de l’institution scientifique budgétaire fédérale de l’Institut central de recherche en épidémiologie de Rospotrebnadzor, a noté qu’environ 8 à 10% de tous les cas de COVID-19 surviennent chez les enfants, tandis que la forme sévère de la maladie chez les enfants est enregistrée dans seulement 0,2% des cas.

Leave a Reply

Your email address will not be published.