Affaire Navalny : d’Hollywood à la forêt noire …

On en sait un peu plus sur les réseaux Navalny en Europe et en Occident et leurs rôles dans les événements de ces derniers mois.

  • On vient notamment d’apprendre via la presse officielle allemande que la fameuse video sur le soi-disant « palais de Poutine » aurait été monté en Allemagne (voir ici ou ) !

Qu’est-ce qu’on y apprend ?

Que l’équipe de Navalny a tourné et monté le film le « palais de Poutine » dans des studios neufs et récemment inaugurés en novembre 2020, situés à Kirchzarten, en Forêt Noire, les « Black Forest Studios » dirigés par Sébastien Weiland, également fondateur de Kosmofilm.

Navalny et son équipe, une 20aine de personnes venues de Berlin, auraient répondu à une demande formulée à ces studios « neufs » d’une production américaine basee à Los Angeles (pas nommée et que Sébastien Weiland ne connaissait pas malgré son expérience de travail avec des stars d’Hollywood) à propos d’un « documentaire ».

Cela s’est fait dans le plus grand secret, puisque le maire du village lui-même n’aurait lui-même pas été informé.

Voir mes articles sur les Pussy-Riot

Qu’en conclure ?

Le dossier Navalny s’opacifie et clairement une source hors de Russie se dessine, pas en Allemagne uniquement, mais aux Etats-Unis. Peu importe s’il s’agit d’une action citoyenne et civique d’une star d’Hollywood qui voulait rendre justice (?) ou s’il s’agit d’une commande poussée par … Des services étrangers et ce via des prestataires privés et simplement « militants ».

Un peu de mal est fait et tous les regards russes pourraient se tourner vers l’Allemagne …

L’augmentation des tensions entre la Russie et l’Allemagne, dans le contexte de North-Stream 2, tomberait à point nommé pour certains, suivez mon regard.
D’ailleurs la diplomatie américaine continue sa pression diplomatique pour « exiger » (?) la libération d’Alexeï Navalny.

Imagine t’on si une obscure entreprise chinoise de production contactait des activistes américains pro-Trump, via une entreprise de production « indépendante » installée en Russie, pour publier des documentaires visant à dénoncer la corruption du Clan Biden ?
Comment réagirait la diplomatie américaine ?

Une chose est sûre : ces bruits de fonds “de l’étranger” ne jouent certainement pas en faveur d’Alexei Navalny

Leave a Reply

Your email address will not be published.