Une francaise vaccinée au SputnikV à Moscou

Alors que la Russie est le premier pays du monde à avoir créer un vaccin contre le Coronavirus que la vaccination de masse y a déjà commencé, l’épouse de votre humble serviteur est sans doute la première française à s’être fait vacciner par le SputnikV (voir notre article à ce sujet), au milieu des 20.000 premiers volontaires du pays.

1/ Bonjour Evguénia pourriez-vous vous présenter aux lecteurs de Dissonance ?

Je suis originaire de Russie mais j’ai grandi en France à Bordeaux où j’ai accompli ma scolarité et mes études supérieures en commerce international. Par conséquent je suis franco-russe (#frussiene ?

J’habite à Moscou depuis 2008 et y co-dirige un cabinet de recrutement.

Je suis également mère de deux enfants de 6 et 8 ans.

2/ Comment et pourquoi vous est venu l’idée de vous porter bénévole pour le vaccin russe SputnikV ?

Toute la situation qui s’est créée autour de la pandémie : les incertitudes, le danger du virus et un grand ras le bol des mesures contraignantes ont joué leur rôle.

D’un point de vue personnel, le fait de se faire vacciner devait me permettre avant tout de ne pas tomber malade et ainsi éviter de me faire hospitaliser ou immobiliser à cause du Covid19.

 Et bien entendu de ne plus risquer de contaminer les miens, ou d’être contaminé par mes enfants. 

3/ Vous n’avez pas peur d’effets secondaires graves sur la longue durée ?

Seul l’avenir nous le montrera.

Mais les gens qui se font vacciner pour la grippe ne pensent pas à cela, pourquoi serait-ce le cas uniquement avec le vaccin contre le Covid19 ?

Bien sûr j’y ai pensé, mais l’urgence pour moi était les soucis causés par le Virus et cette nouvelle situation était prioritaire à régler.

En outre, j’ai pu cet été rencontrer et discuter avec une responsable du centre GAMALEIA, le centre qui a conçu le vaccin, qui était vaccinée et ça a été un déclencheur additionnel.

4/ Pouvez-vous nous raconter comment s‘est passé la procédure ?

L’inscription de fait par la plateforme MOS.RU qui regroupe les services de la ville et y a rempli un formulaire comme quoi je souhaitais être « volontaire » pour le vaccin.

Dans la semaine, le département de santé de la ville de Moscou m’a fixé un rdv dans un hôpital public à proximité de chez moi.  

Le premier rendez-vous s’est déroulé le matin, il s’agissait d’un grand check-up médical en deux parties : une partie administrative pour confirmer le statut de volontaire, ou j’ai dû lire le formulaire à haute voix, qui comprend les droits et devoirs du vacciné. Et la seconde partie est un check up médical très approfondi avec des prises de sang, des test PCR, prise de tension et une consultation médicale avec un médecin attitré.

A la suite de cet examen, il fallait attendre 48h pour avoir tous les résultats, et se faire convoquer pour pouvoir faire la première piqûre.

Deux jours plus tard, je suis retourné à la même clinique et un médecin m’a refait un entretien de confirmation, m’a fait passer de nouveau les mêmes tests express (drogue, alcool et grossesse) et enfin j’ai eu droit à la première piqûre le 21 octobre 2020.

Frigidaire de stockage des SputnikV

A la suite de cette première piqure j’ai été suivie de façon permanente par des médecins en télémédecine (contrôle de tension et température, description de sensation, de symptômes …) et ce tout par vidéo en live durant une semaine …

Lorsque les effets secondaires ont disparu, la fréquence de suivi est devenue hebdomadaire. 

Puis lors de la 3ème semaine j’ai été convoqué pour la seconde injection. Là c’est pareil il y a un check-up 2 jours avant pour faire un test PCR.

Le test étant négatif, j’ai été convoquée pour la seconde injection. 

On m’a refait un test de grossesse, de drogue et d’alcool puis je me suis fait injecter la seconde dose.

5/ Avez-vous eu des effets secondaires ?

Oui le jour de la vaccination, enfin le soir, j’ai eu de la fièvre, ce qui m’a laissé penser que j’ai bien reçu une injection du vaccin et pas de placebo.

J’ai également eu des maux de tête et ressenti de la fatigue, et ce durant 3 ou 4 jours.

J’ai eu exactement les mêmes symptômes après la seconde piqûre.

6/ Le Vaccin a-t-il marché ? Avez-vous des anticorps ?

Le vaccin a vraisemblablement marché car après la seconde piqure mon cher mari est tombé immédiatement malade, et bien malade; du Covid19*, or je ne l’ai pas déclenché bien qu’étant primo-contact ?

En ce qui concerne les anticorps, j’ai fait mon analyse anticorps et ils étaient déjà biens présents.

Donc oui, pour mon cas le SputnikV semble avoir rempli son rôle. 

7/ Souhaitez vous rajouter quelque chose ?

Je voudrais rajouter que j’ai toujours accès a mon médecin attitré pour le vaccin et que je suis sous surveillance et accompagnement médical 180 jours.

En outre deux groupes Telegram ont ete créés, permettant au volontaires d’echanger, partager leurs expériences, demander des conseils et communiquer avec des médecins. C’est vraiment un gros plus.

*Votre humble serviteur n’est plus malade et a ses anticorps.

Добавить комментарий

Ваш адрес email не будет опубликован. Обязательные поля помечены *