Point démographique de Novembre 2020 en Russie

Rosstat a publié ses stats pour le mois de novembre. Novembre 2020 est l’un des pires mois de l’histoire démographique russe récente.

Mortalité

Au niveau fédéral

Novembre 2020 voit une forte hausse de la mortalité avec 219.872 décès contre 141.331 décès en octobre 2019 soit 78.541 décès en plus et une hausse de la mortalité pour le pays de 55,6% conforme aux estimations des moyennes sur les premiers sujets publiées sur ce site.

La natalité est elle en baisse avec 112.918 naissances contre 115.218 soit une baisse de 25.

Novembre voit à lui seul une baisse naturelle de population de 106.954 habitants.

Sur les 11 premiers mois de l’année la Russie voit

— 1.881.244 décès contre 1.251.512 sur les 11 premiers mois de l’année 2019 soit 229.732 de ces en plus, une hausse de 13,9%.

— 1.303.363 naissances contre 1.365.825 naissances sur les 11 premiers mois de l’année 2019 soit 59.462 naissances en moins, une baisse de 4,4%.

La diminution de population cette année est de 574.881 habitants sur 11 mois.

La mortalité est bien élevée qu’annoncé antérieurement comme la presse francaise l’a rappelé comme dans cet article des Echos, écrit par Benjamin Quenelle ; mais pour les lecteurs de DISSONANCE ce n’est pas une surprise.

*

Comment se repérer dans les divers chiffres annoncés par les instances russes, Rosstat, le MinzDrav, l’Opershatb ou Tatyana Golikova Tatyana Golikova la Vice-présidente du gouvernement de la Fédération de Russie ?

Au niveau local

Comme les lecteurs de DISSONANCE avaient pu le lire en octobre, ce sont les périphéries russes qui sont impactées, mettant le système hospitalier sous pression.

On comprend mieux la difficulté pour les autorités russes de la maitriser tant son étalement saute aux yeux pour qui suit les dynamiques régionales et locales. L’épidémie en novembre et décembre, frappe la Volga, la Sibérie et l’extrême orient, zones qui jusque-là étaient plutôt épargnées

Qu’en est-il ?

L’Opershtab annonce au 01/12/2020 40.464 décès du Covid19.

Tatyana Golikova annonce au 01/12/2020 70.921 décès du Covid19 et 45.000 sont morts d’autres raisons mais étaient positives au Covid19 qui a influé sur ces raisons.
Toujours selon elle, ce seraient cependant 81% de la surmortalité sur 11 mois qui seraient imputable au Covid19 soit 186.082 personnes.

Selon Rosstat ce sont 115 / 116 000 décès qui sont imputables au Covid19 sur les 11 premiers mois de l’année, décès pour lesquels la Covid serait la cause unique et principale, la cause principale mais pas unique, la cause principale mais sans test positif, influerait nais sans être la cause unique ni principale.
2.825 en avril 2020
12.669 en mai 2020
12.335 en juin 2020
10.371 en juillet 2020
7.763 en août 2020
10.179 en septembre 2020
24.333 en octobre 2020
35.645 en décembre 2020

Sur ces 115.361 décès, Rosstat annonce 64.911 décès au sein desquels le Covid19 est la cause unique et principale de décès.

— Dans la Russie centrale, l’épidémie crée une surmortalité de +49,7%.
Les sujets les plus impactés sont les Oblast de Lipetsk (+72,2%), Belgorod (+66,5%), Kalouga (+62,4%), et Tambov (+60,7%).
Moscou (voir article détaillé ici) voit sa mortalité augmenter de +48,65

— Dans le District fédéral du Nord-Ouest, l’épidémie crée une surmortalité de 43,3%.
Les sujets les plus impactés sont la république des Komi (+70.8%), la Carélie (+58,35), et l’Oblast de Belgorod (+45,9%).
Saint Pétersbourg voit la mortalité augmenter de +46,4%

-Dans le District fédéral du sud, l’épidémie crée une surmortalité de 38,6%.
Les Oblast les plus impactés sont : Volgograd (+57,1%), Astrakhan (+56,9%), la Kalmoukie (+51,6%), Rostov (+40%),

-Dans le District fédéral du Caucase du nord, l’épidémie crée une surmortalité de 30,8%.
Les sujets plus impactés sont la Kabardino-Balkarie (+59,3%), l’Ossetie-alanie (+34,4%) et le KRAI DE Stavropol (+33,4%).

— Dans le District fédéral de la Volga, l’épidémie crée une surmortalité de 66,1%.
Les sujets plus impactés sont l’Oblast d’Orenbourg (+92,7%), Samara (+79,7%), le Tatarstan (+74,6%), le Krai de Perm (+70%) et le Bachokorstan (+68,5%).

— Dans le District fédéral de l’Oural, l’épidémie crée une surmortalité de 72,1%.
Les sujets plus impactés sont la Iamalie (+93,6%), Tcheliabinsk (+83,6%) et Khantys-Mansis (+81,6%).

 — Dans le District fédéral de Sibérie, l’épidémie crée une surmortalité de 76,1%.
Les sujets plus impactés sont Novossibirsk (+90,7%), l’Altaï (Krai) (+85,3%), Omsk (+82,3%) et Tomsk (+82%).

— Dans le District fédéral d’extrême orient, l’épidémie crée une surmortalité de 53,8%.
Les sujets plus impactés sont Sakha-Iakoutie (+73,8%), l’Amour (+70%), Khabarovsk (+64,85) et kraï de Transbaikalie (+52,9%).

Et décembre ?

Décembre devrait voir la mortalité rester élevée en Russie. Plausiblement, la Russie pourrait terminer 2020 avec

— 1.450.000 naissances
— 2.070.000 décès (une surmortalité d’environ 250 / 260.000 personnes soit 15 / 16%)
— Une diminution naturelle de population de 620.000 habitants

 Ci-dessous a mortalité mensuelle comparative sur 2019 (en gris) et 2020 (en bleu).

*

2020 pourrit devenir ainsi la troisième pire année post 1945) en termes de hausse de mortalité après 1947 (+37,2%) et 1993 (+17,8%),

Добавить комментарий

Ваш адрес email не будет опубликован. Обязательные поля помечены *