Courrier de Russie et démographie ..

Le 14 mai 2010 Sergei Vasin interrogé par le Courrier de Russie nous disait ceci :
…On peut présager que la population russe diminuera, au cours des dix années à venir, d’environ un million par an“.

Pas de chance pour Serguei mais heureusement pour la Russie cela ne risque pas d’arriver, et cela n’est d’ailleurs jamais arrivé !
En 100 ans, de 1897 à 1997, la population Russe est passé de 67,5 millions à 147 millions d’habitants soit une augmentation de 79.5 millions d’habitants, c’est à dire une moyenne de 795.000 habitants / an. La hausse a même été plus forte (1.000.0000 de nouveaux citoyens / an) dans la période 1983 à 1989, soit pendant l’apogée de l’URSS.

En 12 ans, de 1997 à 2009, la population Russe est passé de 148,3 millions à 141,9 millions, soit une baisse de 6,4 millions en 12 ans, ce qui donne une moyenne de 530.000 habitants / an. La baisse maximale a été durant l’année 2005 ou entre le 1ier janvier 2005 et le 1ier janvier 2006, la baisse a été de 800.000 habitants (780.000 en fait).

Qu’en est t-il de 2011 à 2020 ? Comme je l’ai déjà mentionné, 3 scénarios existent pour la période 2010 à 2020, consultables ici

Selon une prévision “basse”, la population devrait atteindre 141.760.000 habitants en 2011 et de 137.015.000 habitants en 2020, soit une baisse de 488.500 habitants / an sur 10 ans. Ce scénario signifierait que la population baisserait cette année 2010 de 140.000 habitants (la population au 1ier janvier 2010 étant de 141.900.000 habitants).
Hors les 6 premiers mois de l’année 2010 laissent plutôt penser que la tendance est à la hausse, plausiblement de 100.000 habitants cette année 2010.

Selon une prévision “moyenne”, la population devrait atteindre 141.908.000 en 2020 contre 141.996.000 habitants 2011, soit une stagnation de la population sur 10 ans.

Selon une prévision “haute”  la population devrait atteindre 145.307.000 habitants en 2020 contre 142.121.500 en 2011. Cette option signifierait une hausse de population de 290.000 habitants / an.

On est donc très loin de la perte de “un million” par an pronostiquée par Sergei Vasin.

***

4 thoughts on “Courrier de Russie et démographie ..

  1. Laffargue

    Сher M. Latsa,

    Je ne partage pas votre optimisme sur la demographie russe. La stabilisation observee recemment n’est rien d’autre que le resultat de l’arrivee a fecondite des classes nees dans les annees 1980, particulierement nombreuses; c’ est la un phenomene observe dans toute l’Europe de l’Est. A terme, avec un indice synthetique de fecondite de 1,4 enfants par femme et une mortalite encore tres elevee, on voit mal comment la Russie pourrait augmenter sa population, sauf a recourir massivement a l’immigration, ce qui reste bien sur une possibilite. Je ne crois guere a une chute massive du nombre des avortements dans les annees a venir: je viens tres souvent en Russie depuis longtemps et n’ai encore jamais vu la moindre publicite pour l’usage du preservatif…

    De facon generale, votre blog contient beaucoup de choses interessantes mais comme Andre Glucksmann, vous pechez dans votre analyse de la Russie par trop de partialite: de meme que notre pseudo-philosophe pratogermitain voit le mal partout dans la Russie poutinienne sous le pretexte de la guerre tchetchene, de meme vous mettez, il me semble, trop d’espoirs dans une Russie sauveuse de la civilisation europeenne, et vous avez trop tendance a prendre pour argent comptant tout ce qui vous peut vous conforter dans votre opinion que la Russie est le salut d’une Europe sclerosee. Votre analyse de la demographie en est un exemple: publier une “etude” sur le sujet sans meme mentionner cet indicateur cle qu’est l’indice synthetique de fecondite” (2 enfants par femme dans notre “France sclerosee”, par exemple)montre bien les limites scientifiques de votre raisonnement. Publier un papier sur Skolkovo pour montrer les efforts du gouvernement russe en matiere d’innovation est tres bien, mais une critique constructive du projet eut ete la bienvenue: l’histoire montre que l’innovation sociale ne se decrete pas, et ne se decide pas d’en haut,aucun elephant blanc de ce genre n’a d’ailleurs reussi nulle part: la Sillicon valley s’est developpee toute seule sans l’appui des pouvoirs publics, qui ont commence a la soutenir lorsqu’elle avait montre sa viabilite, et c’ est un peu la logique de nos poles de competitivite. Vous pourriez parler de certains scandales russes, comme la toxicomanie qui ravage la Siberie, et contre laquelle le gouvernement n’entreprend rien, ou si peu… Je pourrai continuer ad libitum: il est dommage que vous employiez votre intelligence a propagandiser des Francais decus de voir que leur pays est en train de changer dans une direction qu’il ne souhaitent pas, plutot qu’a nous delivrez des analyses objectives d’un pays ou la realite n’est ni noire ni rose. C’est triste a dire et ca ne vous plaira sans doute pas, mais vous etes un Glucksmann inverse, et en aucun cas un esprit libre!

    Reply
  2. Alexandre LATSA

    Bonjour

    tout dabord merci de votre message.

    Vous parlez de l’immigration et vous avez bien raison, sachez par exemple que l’année dernière 334.000 personnes ont été naturalisés, comblant la “chute” naturelle de population de 3000.000 personnes et permettant à la population d’augmenter de 30.000 habitants.

    Comme je l’ai démontré sur mon blog, ce sont principalement des ressortissants d’Ukraine (près de la moitié) mais également des ressortissants d’europe de l’est, du Caucase (Arménien, Géorgien) et bien sur les Russes des républiques. Soit des populations majoritairement, Slaves / Orthodoxes / Russophones.

    Cette année, au vu de la natalité prévisible (cf le 1er semestre) et d’une immigration maintenue (conforme au “plan” de l’état comme vous pouvez le voir ici) la population devrait augmenter de 100.000 habitants, et ne baisser (hors immigration j’entends) “que” de 150.000 personnes. Soit un “gros” mieux, la stabilisation naturelle devant arriver vers 2013 à mon humble avis.

    N’oubliez pas que le réservoir Russe des républiques est de près de 10 millions de personnes. N’oubliez pas également que de nombreux Russes de ces républiques ont la nationalité de ces républiques par exemple.
    Enfin, je pense que demain une immigration relativement importante d’Europe de l’ouest se fera sentir en Russie, Européanisant encore plus ce pays.

    L’indice de fécondité n’est pas de 1,4 mais 1,55 et “devrait” monter à 1,7 ou 1,8 ce qui permettrait, lié à une immigration faible de maintenir la population, voir de la faire augmenter doucement. En tout cas serons plausiblement évités deux scénarios :
    – L’effondrement de la population
    – La substitution de population, soit une situation à la Francaise que vous semblez juger en “modèle”, situation ou la démographie est le fait de populations massivement allogènes ou d’origine allogènes.

    L’état Russe à d’ailleurs envisagé divers scénarios que l’on peut voir ici
    http://www.gks.ru/free_doc/new_site/population/demo/progn1.htm

    Selon une Prévision basse la population devrait continuer à baisser pour atteindre 139.630.000 en 2016, le “taux” de baisse devrait atteindre 500.000 habitants / an dès 2015, puis 700.000 / an dès 2020 et enfin 900.000 ou un million / an vers 2030, la population se “stabilisant” à 128.000.000 d’habitants en 2030. Le taux d’immigration resterait “faible” autour de 200.000 / an pour les 20 prochaines années.

    Selon une Prévision moyenne la population Russe devrait légèrement augmenter jusqu’à 2016 (pour atteindre 142.160.000 d’habitants), puis recommencer à légèrement baisser, de 200.000 ou 300.000 habitants dès 2020, pour atteindre 139.372.000 d’habitants en 2030. Le taux d’immigration serait contenu à une moyenne de 350.000 nouveaux entrants / an, ce qui est “à peu près” la moyenne de 2009, année durant laquelle 334.500 étrangers et apatrides ont reçu la nationalité Russe.

    Selon une Prévision Haute la population devrait augmenter a près de 144.000.000 d’habitants en 2016 et continuer à augmenter jusqu’à 148.000.000 en 2030. Le taux d’immigration serait plus élevé dans cette variante, soutenant la hausse de la population et avoisinerait les 475.000 nouveaux entrants / an. Cela est néanmoins relativement faible, représentant 0,4% de la population du pays.
    Sur 20 ans, on arriverait à une « immigration » équivalente à 8% de la population du pays. Celle-ci sera en outre principalement du caucase et de la CEI, donc de populations post Soviétique, Russophones et dont des communautés sont déjà présentes en Russie.

    Le plan démographie rentre dans sa seconde phase qui vise en effet la baisse de la mortalité et bien sur, la baisse des avortements.

    Reply
  3. Alexandre LATSA

    **
    Concernant Innograd, j’en ai fait une “pure” analyse, simple, objective, puisque il s’agit d’une retranscription d’un article du Moscow Times, journal que l’on ne peut qualifier de “pro Russe”. il me semble 😉
    Sa “critique” telle que vous l’envisagez, c’est à dire que une telle “zone” ne devrait fonctionner que sans l’aide des pouvoirs publics ne me semble pas approprié au système politico-économique Russe, qui est un système “différent” de l’Amérique.
    La Russie sera toujours un pays avec un état fort, omniprésent dans l’économie nationale, tout comme la Chine. Il suffit de relire son histoire pour bien le comprendre, à mon sens.
    Vous parlez des pôles de compétitivité Francais, vous plaisantez j’espère ;))))

    **
    Je ne pense pas porter trop d’espoir dans une Russie “sauveuse de la civilisation européenne”, car la Russie est pour moi Européenne et également car la civilisation européenne pour moi est plus palpable en Russie que a Paris ou Bruxelles.
    La Russie à la volonté politique, ce que n’a plus aucun pays Européen.
    Moscou aujourd’hui est une ville Européenne, comme Prague, Budapest ou Belgrade. Pour moi Paris, Bruxelles et Malmo ne sont “plus” des villes totalement Européennes, mais Occidentales et en état de désagrégation.

    **
    Les défauts de la Russie, on en parle beaucoup je pense, et personne (ni moi) ne les nie, puisque je donne sur mon blog les chiffres de l’évolution démographique, du SIDA ou de la Toxicomanie par exemple.

    Vous vous trompez sur le fait que l’état ne ferait rien contre la toxicomanie en “sibérie” (pourquoi d’ailleurs en sibérie ?), je vais d’ailleurs très bientôt faire 3 articles sur les thèmes :
    -sida
    -drogue
    -péril jaune

    **
    La direction que la france prend est le fait des francais et de leurs élites. C’est la volonté des francais et c’est pour cela que je n’habite plus en france, car je n’ai plus rien à voir avec des gens qui soutiennent de près ou de loin l’involution actuelle de ce pays.

    Mon blog a pour vocation de donner une image réelle de la Russie et de l’évolution que ce pays prend. Mes articles sont au maximum justifiés, avec des références et des sources nombreuses, les éléments que l’ont peut y trouver sont donc réels.

    Pour le reste, les critiques des scandales et autres dont vous parlez, je pense que les journalistes Occidentaux s’en occupent très bien, et sont entendus sur les JT nationaux, dans les gazettes nationales et à la radio.
    Demandez vous bien “pourquoi” on n’entend jamais d’autres sons de cloches ?

    Reply

Leave a Reply to Laffargue Cancel reply

Your email address will not be published.