10 ans déjà

En cette journée d’élections en Ukraine, veuillez trouver une traduction en Francais du dernier article de Patrick AMSTRONG sur Russia Other Points of view
 
Patrick_Armstrong Déjà 10 ans.

Poutine est devenu président dans les derniers jours de 1999 et a été “élu” en Mars 2000. Lorsque celui ci est arrivé au pouvoir, il s’est fixé quatre tâches essentielles, comme indiqué dans son ouvrage :

1) Inverser le déclin économique
2) Inverser la désintégration de la Russie
3) Augmenter l’influence de la Russie dans le monde
4) Re-instaurer un “ordre légal”
A ce moment la, dans les premiers mois de 1999, les indicateurs économiques s’effondraient littéralement et la Russie semblait sur le point de s’écrouler (cela était une crainte répétée et très palpable dans ses premiers discours). La Russie était vue comme une puissance négligeable par le reste du monde et la règle de droit en Russie était la corruption et l’incompétence.
Aujourd’hui personne ne peut dire nier les progrès dans ces domaines.
L’économie tout d’abord s’est redressée, certes la hausse du coût des matières premières a été une aide précieuse mais cette manne financière n’a pas été gaspillée.

La restauration du pouvoir central de l’état (un peu trop forte à mon avis) fait que plus personne ne parle de la désintégration de la Russie. La Russie est désormais prise au sérieux avec la encore un double effet contradictoire : pour ceux qui voient une Russie faible comme un danger et une Russie forte comme une menace, l’effet Poutine aura de toute façon été négatif, mais ces gens la ne seront jamais satisfaits par la Russie, qu’elle soit forte ou faible.
La Russie doit être aujourd’hui prise plus au sérieux (même si je pense que Poutine et son équipe surestiment sa puissance et son influence).

Peu de politiques peuvent se vanter de tant de succès dans la réalisation de leurs plans.

L’équipe est donc encore au pouvoir et la deuxième partie du pouvoir est désormais lancée. Poutine a stoppé le déclin et c’est à Medvedev de “moderniser” la Russie. L’économie certes peu continuer à augmenter mais elle a besoin de “fondements modernes”, la centralisation de l’époque Poutine doit être assouplie, la Russie doit désormais sa position et son image pour être vu comme un  “problem solver” plus que comme un “problem causer” ce qui implique un changement d’attitude de la Russie face au monde mais également du reste du monde envers la Russie.
Et bien sur la “loi” doit remplacer le nihilisme légal. Medvedev ne verra sans doute pas la résolution de ces problèmes mais les améliorera considérablement. Je me souviens d’une remarque du professeur Léonid  Abalkin il y a 15 ans environ qui estimait que dans le cadre de l’évolution de la Russie, le premier palier prendrait 1 an, le deuxième 5 ans et le troisième 30 ans. L’équipe Poutine est très populaire en Russie aujourd’hui et cela pour une bonne raison : cette équipe a fait ce que les gouvernements sont nommés pour faire. Le renversement a été total dans les 10 dernières années, plus personne n’écrit que “la Russie est finie“, mais au contraire on parle de la “résurgence Russe” (notez que malgré tout cela reste un problème).
la réalité est que la Russie fait “mieux” que les 12 membres de l’URSS et que l’équipe au pouvoir actuellement à un support réel et persistant de la part des Russes qui ne font que constater l’évolution de la société dans laquelle ils vivent, et l’évolution “réelle” des choses autour d’eux. C’est la raison pour laquelle les élections en Russie semblent si peu surprenantes, les Russes votent pour le ‘maintien’ d’un système lié à l’équipe en place. Ce n’est pas le cas avec l’Ukraine ou la même chose n’existe pas, le pays ayant le taux de support à son gouvernement le plus “faible” au monde.

1 thought on “10 ans déjà

  1. Anonymous

    Merci pour cet article équilibré situé au milieu du gué.
    La relation entre Russie et Ukraine est significative car prteuse d’avenir pour ces deux pays pour autant que leurs relations soient intégrées.
    Hier Vladimir Poutine et son équipe ont sorti leur pays de l’ornière en réduisant l’étau occidental , en premier lieu par le délestage de la dette.
    Aujourd’hui pour poursuivre son redressement la Russie doit épauler les nouvelles instances dirigeantes de l’Ukraine; ceci ne sera fait efficacement qu’après dissolution de la Rada et l’émergence d’une cohérence entre éxecutif et législatif en Ukraine.
    Une aide financière massive de la Russie et des relations de partenariat dans le domaine énergetique, minier , metallurgique , agricole, aéro-spatial, confortera la nouvelle équipe ukrainienne en même temps que cela redonnera un second souffle au redressement Russe.
    Le programme de l’Antonov 70 devrait redevenir une priorité en Russie, car il n’y a pas d’équivalent dans le monde à prix.Les conséquences positives en treme de stabilité européenne seraient aussi énormes independamment de l’aspect financier.
    L’Ukraine doit être sortie des griffes du F.M.I.
    La fenêtre pour intervenir est courte, car il s’agit du premier semestre de cette année tout au plus.
    L’objet ultime étant de reconstituer ce qui fut le périmétre de l’Union Soviétique.
    Face à l’influence destructrice des loges satanistes occidentales, l’équilibre géopolitique du monde est à ce prix.

    Reply

Leave a Reply to Anonymous Cancel reply

Your email address will not be published.