Vladimir Poutine en France .. Extraits

Le premier ministre Russe vient de terminer une visite en France. A cette occasion, Vladimir Poutine à donné une interview au journal » le monde «, vous pouvez en retrouver la version intégrale la et quelques extraits ci dessous :

De la politique en Russie
:

La Russie est une république présidentielle. Nous ne modifierons pas le rôle clé du chef de l’Etat dans le système politique du pays…… le président a sans conteste le dernier mot. Et le président, aujourd’hui, c’est M. Medvedev.
Du libéralisme en Russie :

Au 1er juillet, notre plus grande compagnie va se scinder en plusieurs unités, tandis que le secteur de la production sera proposé à des investisseurs privés. Peu de pays européens font preuve d’un tel libéralisme. Alors que nous, investisseurs russes, sommes empêchés d’accéder à des projets similaires.
Des journalistes étrangers :
Récemment, une journaliste étrangère a été accusée d’avoir franchi la frontière avec trop de devises. Une enquête a été ouverte contre elle. Je crois savoir qu’elle se trouve en France. Elle n’a qu’à rentrer en Russie, se présenter devant la justice et lutter pour ses droits.

De la démocratie en Russie :
Nous développons notre pays suivant des principes qui ont fait leurs preuves dans le monde civilisé et qui correspondent à nos traditions et notre culture politique. Le multipartisme, ce n’est pas des milliers de partis incapables d’organiser le processus politique, qui démolissent l’Etat par leur travail, leurs actions et leurs ambitions.

De la tradition et du respect des minorités :
Les différents groupes de populations doivent être représentés dans les hautes sphères politiques..Lorsque l’on trouve plusieurs nationalités reconnues : si le représentant de l’une d’entre elles dirige la République, le représentant d’une autre devient le président du Parlement et un troisième, chef du gouvernement…. On peut faire semblant et dire que cela n’est pas bien, ni démocratique, et qu’il faut à tout prix des élections directes du président, à bulletins secrets. Mais cela détruira la République et je ne peux le permettre. Je suis obligé de tenir compte de l’avis des gens qui vivent sur ce territoire depuis 1 000 ans. Je respecterai leur choix, leur conception de la vie.

De la Tchétchénie :
La situation en Tchétchénie s’est vraiment améliorée. Le peuple tchétchène a fait le choix de développer sa république dans le cadre de la Fédération. Nous avons vu sa réaction face aux tentatives d’introduction dans la conscience collective de formes non traditionnelles de l’islam dans le cadre de ce wahabbisme, qu’on a tenté d’imposer dans la population tchétchène.
Les gens ont très bien compris qu’on n’agissait pas dans leurs intérêts mais qu’on faisait d’eux un instrument de déstabilisation de la Fédération de Russie.

Du terrorisme :
Concernant la guerre en Tchétchénie, les prises d’otages de Beslan et de Nordost, je suis sûr que si nous avions essayé d’agir autrement, tout cela aurait duré jusqu’à aujourd’hui. Nous devions contrer les tentatives de déstabilisation de la Russie. Tout pays faisant des concessions aux terroristes essuie au final des pertes plus grandes que celles subies dans les opérations spéciales.

De la France :
De tout temps, la France a mené une politique étrangère indépendante et j’espère que cela continuera. C’est dans le sang français. Il est difficile d’imposer aux Français quelque chose venu de l’extérieur. Tout dirigeant français devra en tenir compte.

De l’Iran :
Les Iraniens sont un peuple fier et indépendant. Ils veulent jouir de leur indépendance et utiliser leur droit légitime au nucléaire civil. Je suis formel : sur un plan juridique, l’Iran n’a rien enfreint pour l’instant. Il a même le droit d’enrichir [de l’uranium]. Les documents le disent.

De l’OTAN :
Nous sommes opposés à l’élargissement de l’OTAN en général. L’OTAN a été crée en 1949 pour se protéger d’une éventuelle agression de l’union soviétique. L’Union soviétique n’est plus, la menace non plus, mais l’organisation est restée. D’où la question : pour quoi faire ?
(…)
Elargir l’OTAN, c’est ériger de nouvelles frontières en Europe, de nouveaux murs de Berlin, invisibles cette fois mais non moins dangereux. Les blocs militaro-politiques conduisent à une limitation de la souveraineté de tout pays membre en imposant une discipline interne, comme dans une caserne. Nous savons bien où les décisions sont prises : dans un des pays leaders de ce bloc.
( … )
Nous voyons que les installations militaires se rapprochent de nos frontières. Mais pour quelle raison ?

De l’Ukraine :
Je ferai une autre remarque : nous avons évoqué la question de la démocratie. Nous devons toujours l’avoir à l’esprit. Les dirigeants au pouvoir ne devraient-ils pas l’appliquer en matière de relations internationales ? Peut-on être à la fois un pays bien intentionné et démocratique, et en même temps effrayant ? La démocratie, c’est le pouvoir du peuple. En Ukraine, près de 80 % de la population est hostile à une adhésion à l’OTAN. Nos partenaires disent pourtant que le pays y adhèrera. Tout se décide donc par avance, à la place de l’Ukraine. L’opinion de la population n’intéresse plus personne ? C’est ça, la démocratie ?

**
L’itv en complet, en Anglais dessous :

Запись опубликована в рубрике Articles en francais, Poutine. Добавьте в закладки постоянную ссылку.

1 комментарий на «Vladimir Poutine en France .. Extraits»

  1. Charleston говорит:

    Sylvain dit :Je ne pensais pas que la crciosanse et l inflation puissent faire en sorte que, en chiffres absolus, Bush ait endette9 les c9tats-Unis que tous les autres pre9sidents mais que, par rapport au PIB, il n a augmente9 la dette que de 5% c0 bien y penser, e7a a du sens et c est en effet beaucoup moins grave que e7a a l air quand on parle en chiffres absolus. Merci de faire mon e9ducation e9conomique (e7a ne s applique pas e0 tous les enjeux e9conomiques! hehe)C est e9tonnant de voir que Bill Clinton a diminue9 la dette ame9ricaine de 15%; il a e9te9 le Paul Martin des c9tats-Unis! En fait, e7a doit eatre qu il n a juste pas trop fait de de9fe9cits, ce qui a permit e0 la crciosanse e9conomique de gruger la dette. C est e7a?

Добавить комментарий

Ваш адрес email не будет опубликован. Обязательные поля помечены *