La presse française est-elle nulle?

Le Think-Tank realpolitik TV vient de publier une mise au poing très intéressante sur un sujet qui me tient a cœur (les lecteurs le savent) : les approximations et mensonges de la presse francaise et des analystes sur la Russie. Je le republie donc ici avec grand plaisir!

xaviermoreau

La presse française nous a gratifiés ces dernières semaines de plusieurs articles anti-russes. Pierre Avril, pour Le Figaro, ou Piotr Smolar, pour Le Monde, nous ont servi de petits chefs-d’œuvre conformistes et moralisateurs. De ces deux-là, nous n’attendons il est vrai, que du journalisme, c’est-à-dire pas grand-chose. Leurs articles ne seront de toute manière pas ou peu lus, et leurs journaux seront renfloués par les deniers publics.

Nous sommes en droit cependant d’être plus exigeants envers le directeur de l’Observatoire de la Russie. Depuis novembre 2011, et son délirant article paru dans Le Monde, Arnaud Dubien avait pourtant appris à éviter les lieux communs qui agrémentaient jusque-là ses analyses. Son article dans Le courrier de Russie doit-il être considéré comme une rechute ? Il est cependant utile car il rassemble en quelques lignes toutes les erreurs et les imprécisions que nous pouvons lire dans la presse française.

La première erreur est l’importance donnée à l’opposition de rue, au mépris de l’opposition réelle qui est soit communiste, soit ultra-nationaliste, mais sûrement pas libérale. Arnaud Dubien en arrive même à parler de centaines de milliers de manifestants, chiffres auxquels même les leaders l’opposition de rue n’osent plus prétendre. Cette évaluation totalement fausse de la situation politique en Russe est inquiétante, de la part d’un organisme sensé donner des repères réalistes et indépendants sur la situation en Russie, aux acteurs économiques français. Arnaud Dubien retombe là dans les mêmes erreurs d’analyse qui lui ont fait prévoir un conflit Poutine-Medvedev pour les élections de 2012.

Nous apprenons également que la campagne anti-corruption n’apporte rien à la popularité de Vladimir Poutine. Rien ne vient, bien sûr, étayer ces affirmations, que ce soit sur la supposée baisse de popularité de Vladimir Poutine ou sur le fait que cette campagne anti-corruption soit un échec politique.

Les autres considérations sont du même acabit, Poutine s’appuierait sur les segments « les plus conservateurs », on aimerait en savoir plus. Les classes sociales susceptibles de moderniser la Russie sont en « sécession plus ou moins actives », là aussi, de qui s’agit-il, des journalistes d’Écho de Moscou (radio d’opposition), mais constituent-ils à eux seuls une classe active ?

Le directeur de l’observatoire prône ensuite la sacro-sainte laïcité contre les modèles traditionnels, comprenez, l’Orthodoxie, l’Islam ou le Bouddhisme. La laïcité en Russie est pourtant synonyme de persécutions religieuses, que ce soit pour les musulmans ou les orthodoxes.

Enfin concernant le « durcissement » de la diplomatie russe, Arnaud Dubien doit comprendre que la relation avec les États-Unis n’est pas toute la diplomatie russe. En outre le gel n’est pas venu de la Russie mais des États-Unis, où Mitt Romney avait affirmé pendant la campagne présidentielle que la Russie était l’ennemi numéro 1, où Hilary Clinton et Susan Rice ont exprimé à plusieurs reprises leur exaspération devant le refus de la Russie de leur laisser les mains libres en Syrie. Avec la Chine en revanche tout va bien, avec la France aussi d’ailleurs. Quant aux principes structurants d’Arnaud Dubien ; où diable est-il allé chercher que les rapports de force fondent l’ordre international pour les Russes ? Quand ceux-ci au contraire invoquent systématiquement le respect du droit international et des résolutions de l’ONU.

L’observatoire de la Russie devrait prochainement publier son rapport annuel. Nous décortiquerons les différentes publications de ce rapport qui promet d’apporter une somme de connaissances considérable sur la Russie contemporaine. Nous regrettons cependant les approximations journalistiques de son directeur et que la frontière entre la pensée journalistique et universitaire soit franchie de plus en plus souvent et jamais dans le bon sens.

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal

Posted on by admin in Articles en francais, Realpolitik TV 12 Comments

12 Responses to La presse française est-elle nulle?

  1. Gauthier

    Bonjour,
    pour ce qui est de la lutte anti-corruption, il me semble que de 2000 à 2012 ça n’a pas été une réussite, voire même que la situation s’est dégradée. Depuis quelques mois la corruption est devenu le nouveau combat de Poutine. Quels sont les résultats? Peut-on dire que la corruption reste un problème de taille en Russie?

     
  2. Alexandre Latsa

    Bonjour, vous plaisantez?
    la situation s’est considérablement améliorée il me semble.

    La hausse du cout du bakchich moyen prouve bien qu’elle se déplace vers le haut, n’importunant plus autant le peuple.

    Lire a ce sujet
    http://alexandrelatsa.ru/2012/11/la-guerre-totale-contre-la-corruption-a-t-elle-commence/

    50.000 cas de corruptions sont aujourd’hui ouverts, ce qui prouve il me semble la détermination du pouvoir a mener une lutte sérieuse contre la corruption et ce même si elle concerne les gens de Russie Unie, cf serdioukov ou encore la loi sur l’immo a l’étranger…

     
  3. Gauthier

    Bien sûr aujourd’hui la situation s’améliore, et les serdioukov et cie c’est depuis que Poutine a annoncé sa politique de lutte massive contre la corruption. Mais selon transparency international (je ne sais pas si c’est fiable) la société russe est vue comme plus corrompue en 2011 par les investisseurs étrangers qu’en 2000. J’ai peut être là des informations assez faussées par la vue occidentale de investisseurs et des ONG mais la corruption est quand même loin d’avoir disparue pendant les premiers mandats de Poutine non?

     
    • Edmond

      Les informations de Transparency International ça ressemble bcp a ce qu’avait dit Jean-Yves Le Gallou lors de la cérémonie d’ouverture des Bobards d’or :
      ««Les techniques de désinformation sont multiples, presque infinies :
      - occultation de certains faits;
      - répétition à l’infini d’autres faits;
      - désinformation;
      - angélisation des bons;
      - diabolisation des méchants;
      - le bobard.»

       
  4. Sclavus

    @Gauthier,
    Les infos de Transparency comme d’un tas d’autres ONG émanant de smart power US sont à prendre en antiphrase ; une fois mis d’aplomb (cad à 180°) leurs déclarations et autres communiqués, les choses deviennes claires comme de l’eau de roche.

     
  5. Alexandre Latsa

    Gauthier

    vous écrivez :

    » il me semble que de 2000 à 2012 la situation s’est dégradée»

    Puis :

    » Bien sûr aujourd’hui la situation s’améliore»

    Faudrait savoir ! :)

    Bien sur que la corruption n’a pas disparu pendant les 2 premiers mandat de VVP, il y a avait d’autres priorités a l’époque et notamment reconstruire l’état…

    Maintenant que l’état est reconstruit et stabilisé, on peut imaginer que le pouvoir a les moyens d’entamer la lutte contre la corruption..

     
  6. Gauthier

    On jugera sur le long-terme…
    Mais dire que jusqu’à l’année dernière les résultats n’ont pas été fameux mais qu’ils s’améliorent aujourd’hui grâce à la politique du gouvernement n’a rien de contradictoire ^^

     
  7. Vladimir K

    Lorsque l’on regarde le site de Transparency International (dans leur FAQ), il est (plus ou moins) clairement indiqué qu’ils calculent un indice de corruption «perçue», et qui ne se base que sur très peu d’éléments objectifs (comment pourrait-il en être autrement ?).

    Si l’on s’attarde sur les sources de Transparency International, tout n’est pas aussi transparent que le nom de l’organisme laisse espérer; on sait qu’il s’agit de cabinets indépendants de conseil en politique et en économie.

    Déduisez-en ce que vous voulez, mais attention tout de même aux titres et articles citant cet organisme.

     
  8. Vladimir K

    La presse française est-elle nulle ?

    Sans doute, mais pas plus que tout autre.

    Comme vous, je suis affligé lorsque je vois la presse (plus radio et TV qu’écrite) française traiter de la Russie.

    Mais il faut rester honnête, ce n’est pas l’apanage de la presse française, mais celui de la presse en général.

    Il ne faut pas croire que Sky News, CNN, CBC, Deutsche Zeitung, le Wash-Post et les autres font des efforts d’intégrité.

    Les médias russes non plus ne sont pas exempts de ce genre de dérapages; souvenez-vous de l’affaire des enfants retirés à leurs parents par les services sociaux en Finlande : les médias russes ont eu une attitude absolument exécrable.

    Quand je regarde les débats et les commentaires sur la loi «anti-promotion de l’homosexualité vis-à-vis des mineurs» qui est en cours de promulgation en Russie, je suis affligé.

    Quand les médias russes parlent des problèmes d’immigration en France, je ne sais même pas si je dois en rire ou en pleurer.

    Et cela n’est pas limité à RT, tant la propagande est décomplexée (c’est beau d’être fier de son pays, mais ils en font un peu trop là).

    Alors oui, la presse française est nulle, mais ce n’est pas une maladie localisée, c’est un mal générationnel et global.

    P.S. j’oserais même dire que l’internet et les réseaux sociaux, bien qu’un outil sensationnel, est un fort vecteur de la médiocrité ambiante : les informations se transmettent de plus en plus vite, elles sont de moins en moins vérifiées, et sont de plus en plus nulles — même si cela n’a sans doute pas changé les lignes éditoriales pré-internet.

     
  9. Edmond

    Vladimir K,
    Vous écrivez «Les médias russes non plus ne sont pas exempts de ce genre de dérapages; souvenez-vous de l’affaire des enfants retirés à leurs parents par les services sociaux en Finlande : les médias russes ont eu une attitude absolument exécrable.

    Quand je regarde les débats et les commentaires sur la loi «anti-promotion de l’homosexualité vis-à-vis des mineurs» qui est en cours de promulgation en Russie, je suis affligé.

    Quand les médias russes parlent des problèmes d’immigration en France, je ne sais même pas si je dois en rire ou en pleurer.»
    Qu’avez-vous trouve d’exécrable dans l’attitude des médias russes?
    Qu’est-ce qui vous afflige tant dans la loi contre la promotion de l’homosexualité?
    Et pour les problèmes d’immigration en France, il faut que vous choisissiez. Je pense que pleurer serait plus près de la réalité.

     
  10. Vladimir K

    Cas des enfants en Finlande, petit rappel des faits :

    À la suite d’un incident (pas encore très clair), une petite fille binationale, Finlandaise-Russe est victime de commotion cérébrale.

    La petite fille ayant au même moment exprimé à son école que son père l’avait battue, les services sociaux finlandais ont retiré préventivement la garde des enfants aux parents, eux aussi binationaux.

    Traitement de l’affaire par la presse russe :
    http://english.pravda.ru/society/stories/04-10-2012/122349-finland_social_services-0/

    http://rt.com/news/finland-russian-mother-children-307/

    Réponse de la ministre Finlandaise des services sociaux, elle même d’origine russe.

    http://www.hs.fi/english/article/Finland+addresses+Russian+misinformation+on+Finnish+child+welfare+policy/1329104938619

    Au final, les enfants ont été rendus aux parents à la condition que les parents suivent un programme de réhabilitation (violé une fois par la mère).

    Les médias russes ont accusé les autorités Finlandaises de garder les enfants dans un orphelinat dans le but de les «vendre». Seule Voice of Russia a publié un démenti par la suite.

    Aucun média russe n’a mentionné la double-citoyenneté de la famille, ce qui n’est pas anodin.

    Dans le cas de nationalité multiple, si le pays de résidence d’une personne est aussi son pays de citoyenneté, celui-ci n’a pas à se préoccuper des autres citoyennetés de la personne.

    http://www.cic.gc.ca/francais/ressources/publications/double-cit.asp

    http://vosdroits.service-public.fr/F334.xhtml

    En clair, ces parents Russo et Sudano Finlandais sont et doivent être considérés comme Finlandais lorsqu’ils sont sur le sol Finlandais (et donc en respecter les règles), un point c’est tout !

    —————————

    Qu’est ce qui m’afflige à propos de la loi anti-promotion de l’homosexualité ?

    C’est qu’elle interdit toute référence explicite ou implicite à l’homosexualité, transformisme,… devant les mineurs.

    Si la loi est appliquée telle qu’elle est proposée, cela signifie que :

    - La Cage aux folles ou Madame Doubtfire deviendront des films 18+

    - Il faut retirer Timon et Pumbaa du roi lion (deux mâles qui vivent ensemble).

    - deux chimpanzés (ou éléphants, ou pingouins, ou lions…) mâles qui forniquent dans un zoo sont passibles d’une amende de 5000 roubles chacun; le zoo, lui risque 500 000 roubles.

    - si votre chat a des tendances homosexuelles, il faut le faire piquer, ou bien vous risquez la même amende.

    - Tchaikovsky sera banni des conservatoires.

    - plus sérieusement, un enfant ou même un adolescent qui a un parent homosexuel n’aura pas le droit de voir ce dernier.

    - Les philosophes grecs ne seront plus étudiés dans les lycées.

    - un mineur se découvrant homosexuel sera encore plus écrasé par la société qu’il ne le serait actuellement.

    Et tout cela pour quoi ? Pour faire plaisir au patriarcat de Moscou ?

    —————————

    Effectivement, quand les médias russes expliquent que le problème de la France, c’est l’immigration, il y a de quoi pleurer :

    1- la France n’a pas un unique problème, mais une multitude

    2- comme partout, l’immigration y apporte autant de solutions que de problèmes.

    3- la Russie qui donne des leçons de gestion de l’immigration à la France, c’est vraiment le Munster qui dit au Camembert «tu pues !».

    4- un certain nombre de russes finissent par le croire, et trouvent, je cite, qu’il y a trop de noirs et d’arabes en France.

    Donc oui, je maintiens, et j’insiste sur le fait que les médias russes ne valent pas mieux que leurs pairs occidentaux.

    J’adore la Russie, mais ce n’est pas une raison pour faire preuve d’une subjectivité aveugle.

     
  11. Natalia

    Bonjour Alexandre,
    je suis une russe qui habite en France, je fais mes études à l’université et actuellement j’écris mon memoire au sujét de la représentation de la Russie dans la presse française. En faisant l’analyse de contenu des grands quotidiens français comme Le Monde, Liberation et Le Figaro je suis completement deprimée par ses mensonges et des fois même des frais conneries que je suis en train de lire. Je suis deçue par ce journalisme français qui d’ailleurs a toujours été pour moi un bon exemple de journalisme vrai et juste (oui je crois je l’ai trop idelaisé pendant mon parcour universitaire en Russie en apprenant l’histoire du journalisme de la France, surtout de la Belle Epoque, tant pis pour moi)
    Donc du coup je voulais vous remercier pour cet autre regard sur la Russie qui m’inspire de continuer mon travail malgré tout ça. Qui sait peut être ma recherche servira un jour à quelque chose pour ameliorer la situation :)
    Je vous souhaite une bonne continuation de votre travail !

     

Add a Comment