Demogaphie russe, premier trimestre 2012

Les chiffres sont disponibles. Que constate t-on?
 


Le nombre de naissances pour le mois de mars 2012 est un peu inférieur au nombre de naissances pour le mois de mars 2011, 157.323 contre 157.425 l’année dernière mais a comparer avec 161.000 naissances en mars 2010 (?).
Mars 2012 a vu 162.426 décès contre 177.662 en mars 201 soit une baisse de 8,6%.
   


Pour les 3 premiers mois de 2012, il est né 451.657 bébés, contre 423.972 l’année dernière pour la même période, soit une hausse de 6,5%.
Le nombre de décès est lui très fortement en baisse, puisque les trois premiers mois de 2012 ont vu 486.600 décès contre 503.212 pour les 3 premiers mois de 2011 soit une baisse de 3,4%, et ce malgré une mortalité assez élevée en ce début 2012 (traditionnellement de par l’hiver), et un mois de février avec 29 jours.


La baisse de la mortalité concerne :
- Les décès pour des raisons cardio-vasculaires (1 décès sur 2 en Russie) : -9,5%
- Les décès par cancers : -2,4%
- Les décès pour raisons extérieures : — 14,6%
- Les suicides : — 5,2%
 


Pour la première fois depuis 1991 il y a eu moins de 500.000 décès sur les trois premiers mois de l’année. 

La dépopulation pour le 1ier trimestre 2012 est de 35.000 habitants contre 79.200 habitants pour le 1ier trimestre 2011.
Il est plausible désormais que le nombre de naissances frôle cette année les 1,8 millions et que le nombre de décès soit inférieur a 1,9 millions, entrainant probablement une baisse naturelle de population inférieure a 100.000 habitants, sans doute comprise entre 65.000 et 80.000 habitants.
***

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Démographie 5 Comments

5 Responses to Demogaphie russe, premier trimestre 2012

  1. LA

    Bonjour Alexandre,

    Sur les décès: y a t-il rééquilibrage entre hommes et femmes dans les décès prématurés?

    À bientôt,
    Louis-Alexandre

     
  2. Alexandre LATSA

    Que voulez vous dire?

     
  3. Kastals

    Petite erreur de frappe: «moins de 50 000″ et non 500 000.
    Je crois que la question de Louis-Alexandre porte sur la réduction de l’écart très important d’espérance de vie à l’âge adulte entre les (faibles) hommes et les femmes.
    Peut-on, en extrapolant le redressement actuel, faire une projection réaliste sur le déficit total qui sera dû à l’effondrement des naissances et à la surmortalité infantile des années 90 ?

     
  4. Alexandre LATSA

    Non KASTALS, 500.000 sur 3 mois, et pas 50.000….

     
  5. Anonymous

    Kastals a très bien explicité ma question, merci! -oui, je dois le mettre au russe pour cesser de dépendre des traductions, mais j’ai déjà fort à faire avec le géorgien!-

     

Add a Comment