Category Archives: Journal d’un Frussien

L’espérance de vie diminue du sud au nord et d’ouest en est.

J’ai récemment parlé de l’espérance de vie qui avec la chute de l’URSS s’est effondrée pour atteindre 63,9 ans en 1994 et seulement 65,4 ans en 2005.

En 15 ans additionnels, l’espérance de vie est montée pour atteindre 73,3 ans en 2019, avant de rediminuer en 2020 sous l’effet de la surmortalité exceptionnelle qu’a connu la Russie.

Néanmoins certaines régions russes ont une espérance de vie supérieure, quels sont les leaders de l’espérance de vie en Russie ?
– Le Dagestan (76,4 ans)
– Moscou (76,2 ans)
– La Kabardino-Balkarie (74,4 ans)

Quels sont les sujets ou l’espérance de vie est la plus basse ?
– La Tchoukotka (65,8 ans)
– Touva (66,3 ans)
– La région de l’Amour (67,4 ans)
– Le Birobidjan (la région autonome juive (67,5 ans)
– La Transbaikalie (68,2) …

Russie : révisions des programmes d’histoires

j’ai déjà parlé des nouveaux cours d’éducation familiale, mais dans les collèges et les écoles, les programmes d’enseignement de l’histoire sont déjà vérifiés pour l’exhaustivité des informations sur la Grande Guerre patriotique, a déclaré le ministre de l’Éducation Sergueï Kravtsov à RIA Novosti.

Le ministère de l’Éducation a commencé à tester et évaluer les programmes d’histoires russes suite aux propos tenus par Vladimir Poutine en 2021 dans un message à l’Assemblée fédérale, ayant mentionné : “qu’il existe des manuels dans lesquels les écoliers sont initiés aux détails de la guerre sur le deuxième front, mais sans mentionner la bataille de Stalingrad“.

Désormais, le ministère de l’Éducation va au cours de cette année vérifier l’exhaustivité des informations sur la Grande Guerre patriotique que contiennent les manuels et les programmes des collèges et des lycées.

Russie : un exosquelette pour le travail industriel ?

Rostec, anciennement Rostekhnologii est une société d’État russe fondée fin de l’année 2007 sur, à la tête d’un conglomérat actif dans le développement, la production et l’exportation de produits industriels de haute technologie destinés aux secteurs civils et militaires. 

L’entreprise comprend 700 entités qui constituent les 14 sociétés du holding. Onze sociétés de ce holding opèrent dans le domaine de l’industrie de la défense et trois sont impliquées dans des secteurs civils.

Les organisations de Rostec sont situées dans 60 régions de Russie et fournissent des marchandises à plus de 70 pays dans le monde

Une des filiales de Rostec, «Rostec – Trusted Platforms Robotic Complexes», a créé un exosquelette spécial pour le travail industriel qui aide à résister à un effort physique intense. La production en série de l’exosquelette ProEXO est prévue pour la fin de l’année 20121.

ProEXO est particulièrement utile dans les cas où une grande quantité de travail manuel est requise et aide également à éviter les surcharges et les blessures. En conséquence, la productivité du travail peut doubler.

L’exosquelette ProEXO est agréable à porter et n’empêche pas les mouvements naturels. L’appareil peut être à la fois passif et actif: dans le premier cas, il protège la colonne vertébrale humaine de la surcharge, dans le second – il permet d’effectuer plus de travail avec le même niveau d’effort.

Dette extérieure publique russe et dette extérieure des banques

Dans la foulée de mon article du 20/04/2021 sur la dette publique russe ci-joint un autre graphique

La dette extérieure fin mars 2021 est de 459 milliards de dollars, en baisse de 37% par rapport à fin 2013.

La dette extérieure des banques russes 73,7 milliards de dollars, en baisse de 66% par rapport à fin 2013.

Source

Le Covid19 et les enfants en RUSSIE

Selon le ministère de la Santé russe, en Russie, depuis le début de la pandémie, environ 560.000 enfants de moins de 18 ans ont été atteints d’une infection à coronavirus et 112.000 d’entre eux ont été placés sous surveillance médicale.

Les enfants qui ont souffert de cette maladie sous une forme sévère sont encouragés à effectuer une oxymétrie de pouls régulières «pour détecter une insuffisance respiratoire et évaluer la gravité de l’hypoxémie» (soit la diminution de la quantité d’oxygène transportée dans le sang).

Selon les experts du MinzDrav , la majorité des enfants auparavant en bonne santé qui ont subi un COVID-19 sous une forme asymptomatique, légère ou modérée, qui ne nécessitait pas ni prise en charge d’apport en oxygène ni d’hospitalisation, ne nécessitent pas d’examen supplémentaire après la récupération mais pour les autres, des examens complémentaires sont nécessaires notamment pour les maladies cardiovasculaires, les risques d’obésité et l’apparition de troubles mentaux ou de toxicomanie.

En janvier, Alexander Gorelov, directeur adjoint des travaux scientifiques de l’institution scientifique budgétaire fédérale de l’Institut central de recherche en épidémiologie de Rospotrebnadzor, a noté qu’environ 8 à 10% de tous les cas de COVID-19 surviennent chez les enfants, tandis que la forme sévère de la maladie chez les enfants est enregistrée dans seulement 0,2% des cas.

Russie : frontières fermées en cas de dettes

MOSCOW, RUSSIA. A passenger undergoes passport control in Domodedovo airport. (Photo ITAR-TASS / Marina Lystseva) Россия. Москва. Паспортный контроль в аэропорту. Фото ИТАР-ТАСС/ Марина Лысцева

Selon les statistiques du Service fédéral des huissiers de justice (FSSP) ce sont quelques 7 millions de russes qui se sont se sont vu stipuler leur interdiction de sortie du territoire russe pour des dettes et des impayés, contre 6,5 millions en en avril 2020 et 6,1 millions en avril 2019.

Ces restrictions sont majoritairement appliquées aux personnes qui ont des arriérés de remboursement de prêts, de logements, de services communaux, d’amendes de circulation ou de pensions alimentaires.

La part des citoyens russes avec des dettes est de 18,9 millions et ces dettes concernent pour 90% des citoyens russes ayant des micro-crédits en cours.

Sur les 4 premiers mois de l’année 2021 se sont quelques 65,2 millions de procédures qui ont été initiées en Russie avec souvent un grand nombre de procédures contre une seule et même personne.

Sur le premier trimestre 2021 les huissiers de justice ont collecté 180,6 milliards de roubles auprès de toutes les catégories de débiteurs (contre 162,3 milliards sur la même période en 2020).

Sur ce premier trimestre 2021 toujours quelques 103 000 débiteurs qui ne pouvaient pas voyager à l’étranger ont pu payer leurs factures.
Les huissiers de justice ont collecté sur ce segment quelques 9,2 milliards de roubles ce qui amène à une dette moyenne par individu de 87.00 roubles soit un peu moins de 1.000 euros.
De ces 9,2 milliards de roubles, 283 millions de roubles concernait des impayés de pension alimentaire soit 3,125% du total.

En Russie les huissiers peuvent restreindre les voyages à l’étranger des citoyens russes en cas de non-paiement d’une dette de 30 mille roubles ou plus, et a partir de 10.000 roubles pour les non-payeurs de pension alimentaire, l’un et l’autre au delà d’un retard de 90 jours d’impayé.

L’enseignement des valeurs familiales comme nouvelle matière dans les écoles russes


Ces cours d’études familiales seront inclus dans les nouveaux manuels d’études sociales en Russie, a déclaré le ministre de l’Education Sergueï Kravtsov lors d’une récente d’une réunion de l’État Comité de la Douma sur la famille, les femmes et les enfants.

Auparavant, l’ombudsman des droits de l’enfant, Anna Kuznetsova, a elle déclaré à RIA Novosti que l’enseignement des valeurs familiales serait désormais inclus dans les programmes éducatifs des écoles, lycées, gymnases et autres organisations éducatives dans un proche avenir, car cela est nécessaire pour la mise en œuvre des amendements à la Constitution votés en 2020.

Selon elle, le format de ces programmes pour l’enseignement des études familiales est en cours de discussion mais les cours devraient commencer en neuvième année (la seconde en France) avec un sujet qui pose une question principale: ” Pourquoi les gens ont-ils besoin de relations? “. Il y sera aussi question de ce que sont les valeurs familiales, de comment distinguer l’amour de tomber amoureux ou encore de comment se comporter dans les conflits.

Le programme de dixième année (la première en France) sera consacré à la naissance et à l’éducation des enfants et celui de la 11e année (ou terminale en France) sera lui consacré aux approches traditionnelles et modernes de l’éducation ou encore aux questions de droit.

L’objectif de ces cours est l’amélioration globale de la situation des familles en Russie et notamment surmonter les risques d’une rupture précoce de la famille, de la préserver et, au maximum, de la rendre heureuse.

Sondage Levada du 17/05/2021

L’institut LEVADA a fait un sondage intéressant sur les relations qu’ont les habitants de Moscou avec les échéances électorales et notamment les élections législatives de septembre 2021.

40% des Moscovites interrogés savent quand auront lieu les élections à la Douma d’Etat, 56% ne le savent pas.

21% des Moscovites interrogés sont convaincus qu’ils voteront aux élections à la Douma d’Etat et 17% sont plutôt enclins à aller voter soit 38% du corps électoral.

23% n’ont pas encore décidé.

20% sont sûrs de ne pas voter, 17% sont plutôt enclins à ne pas aller voter soit 37% du corps électoral.

//

Selon ce sondage également :
– 15% des Moscovites interrogés seraient prêts à voter pour Russie-Unie.
– 10% des Moscovites interrogés seraient prêts à voter pour le LDPR.
– 6% des Moscovites interrogés seraient prêts à voter pour le KPRF.
– 6% des Moscovites interrogés seraient prêts à voter pour Russie Juste / Za pravdu.
– 5% des Moscovites interrogés seraient prêts à voter pour Iabloko.
– Tous les autres partis obtiendraient 1%.
– 17% des Moscovites interrogés seraient indécis.
– 25% ne pensent pas aller voter.

//

Si l’on sonde les électeurs prêts à aller voter :
– 28% seraient prêts à voter pour Russie-Unie.
– 19% seraient prêts à voter pour le LDPR.
– 12% seraient prêts à voter pour le KPRF.
– 11% seraient prêts à voter pour Russie Juste / Za pravdu.
– 8% seraient prêts à voter pour Iabloko.
– 2% seraient prêts à voter pour chacun des 3 partis suivants : les verts, le parti de la croissance et le parti des communistes de Russie.

//

Une partie du sondage mérite que l’on s’y arrête, car elle compare les taux de popularité des personnalités dites “locales” / “second plan”.
Une surprise apparait : Alexey Navalny n’est pas plus apprécié que Piotr Tolstoï, élu local conservateur à Moscou dans le quartier de Lyoublino sous les couleurs de Russie-Unie.

Enfin, noter que Alexei Navalny selon ce sondage aurait 61% de personnes interrogés qui désapprouveraient ses actions, tandis que son bras droit Lioubov Sobol obtient 17% d’opinions positives mais obtient également 25% des personnes interrogés qui désapprouveraient ses actions.
Nous reviendrons sur ce sujet de pourquoi l’écosystème Navalny rend inconfortable les russes.

A noter également les popularités de Maxim Shevchenko, intellectuel nationaliste qui obtient 14% et du jeune Roman Yuneman, patriote conservateur que le smart vote de Navalny a fait perdre au profit des communistes, qui obtient 5%.

Les retraites en Russie

L’excellent site GOGOV.RU donne des informations factuelles et statistiques sur la Russie d’aujourd’hui.

Notamment le niveau des retraites en Russie.
Selon ROSSTAT (l’INSEE russe) la retraite moyenne au 01/10/2020 était de 15.025,8 roubles tandis que la ra retraite moyenne pour vieillesse (âge) et départ à la retraite est de 15.965,5 roubles.

Les personnes avec des handicaps ont en addition une retraite de 9.908,8 roubles et les personnes ayant perdu le soutien de la famille : 10 124,4 roubles

Les retraites sont calculées en fonction de différents coefficients, plus important selon l’éloignement, la difficulté de vie et l’aspect climatique.

Les sujets avec les retraites les plus élevées sont :

  • Chukotka 25 518.6 roubles
  • Nénétsie 22 877.2 roubles
  • Oblast de Magadan. 22 656.9 roubles
  • Krai du Kamchatka 22 375.5 roubles
  • Khanty-Mansiïsk 22 065.6 roubles
  • Iamalie 22 005.4 roubles
  • Oblast de Murmansk 20 215.9 roubles
  • Sakha 19 972.2 roubles
  • Oblast de Sakhaline 19 828.5 roubles
  • Oblast de Tyumen 19 381.4 roubles
  • Komi 18 994.3 roubles
  • Oblast Arkhangelsk 18 695.5 roubles
  • Carélie 18 442.3 roubles
  • Krai de Khabarovsk 17 331.2 roubles
  • Saint-Petersbourg 16 543 roubles
  • Oblast de Tomsk 16 343.8 roubles
  • Moscou 16 119 roubles

Les sujets avec les retraites les plus basses sont

  • Le Daguestan : 11 455.2 roubles (
  • La Kabardino-Balkarie : 11 685,6 roubles
  • La Karatchaïévo-Tcherkessie : 12 599,1 roubles
  • La Kalmoukie : 12 711,3 roubles
  • L’Ingoushie : 12 830,7 roubles
  • La Tchétchénie : 13 013,5 roubles

Vaccination en RUSSIE (23/05/2021)

26.487.429 vaccins ont été réalisés contre 17.676.247 il y a 1 mois, 9.338.070 il y a 2 mois et 4.162.684 il y a 3 mois.

15.369.328 millions de russes (10,51% de la population) ont reçu au moins une dose contre 7.57% il y a un mois et 4,25% il y a 2 mois.

11.118.101 millions de russes sont vaccinés avec les deux doses soit 7,61% de la population contre 4,52% il a 1 mois et 2,12% il y a 2 mois.

Sur la dernière semaine
– 149.635 personnes se font vacciner par jour
– A ce rythme il faudra :
386 jours pour vacciner 50% de la population, 484 jours pour vacciner 60% de la population, 581 jours pour vacciner 70% de la population.
Ou 359 jours pour vacciner toute la population adulte.

Les régions qui ont le plus vaccinés en nombre total:
– Moscou : 1,4 millions de personnes (11,06% de la population)
– Oblast de Moscou : 900.000 personnes (11,68% de la population)
– Saint-Pétersbourg : 649.986 personnes (12,07% de la population)

Les régions qui ont le plus vaccinés en pourcentage de la population:
– La Tchoukotka : 23,54% de la population
– L’Oblast de Belgorod : 18,11% de la population
– La Nénétsie ; 16,9% de la population
– La Mordovie : 16% de la population
– L’Oblast de Magadan : 15,41% de la population
– L’Oblast de Sakhaline : 14,78% de la population
– La Zabaikalie : 14,76% de la population
– Sakha : 14,59% de la population
– Tiva : 13,55% de la population
– La Iamalie : 13,53% de la population

Les régions qui ont le moins vaccinés en pourcentage de la population:
– Le Dagestan : 2,78%
– La Kabardino Balkarie : 3,51%
– La Tchétchénie : 4,47%
– L’Adyguée : 4,95%
– L’Ossétie du nord : 5,8%
– L’ingoushie : 6,15%

Source

A noter que pour l’armée : 855.965 personnes (95,11% des militaires) sont vaccinés avec au moins un composant du vaccin et 402.838 personnes (44% des militaires) sont entièrement vaccinés

*

Situation au 23 avril 2021
Situation au 23 mars 2021
Situation au 23 février 2021