Soros, Maïdan et les Gilets Jaunes

Les #GiletsJaunes sont-ils le premier mouvement à utiliser les méthodes des révolutions colorées mondialistes pour rejeter ce même mondialisme Read more

Движение «Жёлтые жилеты», свидетельство французского раскола

В то время как Франция переживает невиданную на протяжении более полувека волну исторических протестов, анализ этого движения вызвал множество реакций, часть из которых ― ошибочна, поскольку основывается на том, что это движение вовсе не стихийное, а поддерживается из-за рубежа. Чтобы оценить события осени и декабря 2018 года во Франции, необходимо понять причины происходящего, а они сложны для понимания, Read more

Interview pour Al Jazeera sur Vladimir Poutine

Est-ce que l'Europe a raison de se méfier de Vladimir Poutine ? pic.twitter.com/q2e4lP5iPG — AJ+ français (@ajplusfrancais) 30 novembre Read more

Automne 2018 ~ Réflexions sur les Gilets Jaunes

Automne 2018 ~ Réflexions sur les Gilets Jaunes Habiter hors de France permet de prendre de la distance. Habiter hors de France, et en Russie, permet de mieux comprendre ce qui se passe et surtout ce qui devrait se passer en Read more

Articles en francais

Et les enfants Russes alors ?

Avant hier, lundi 1ier septembre, c’était la rentrée des classes en Russie.
Contrairement à la France ou à nombre de pays, ce moment est très important et festif. En Russie ballons, fleurs et bonne humeur sont de rigueur ! Aucun des correspondants de presse de AUCUN des grands quotidiens Français ou Européens n’a jugé bon ou intéressant d’aller dans une école Russe afin d’assister à une cérémonie et de la décrire dans un article ce qui est tout bonnement incroyable !
Il est néanmoins vrai que nos correspondants ont sans doute des enfants à l’école Française ou ce lundi aucune festivité n’était organisée …
Tous les correspondants ? Non pas tous, un seul résiste, entouré par les légions de correspondants «asservis», il s’agit bien sur d’Arthur qui une a lui assisté à la rentrée scolaire d’un établissement d’une ville de province dans le sud de la Russie …
En images et en vidéo s’il vous plait la préparation de la rentrée la veille avec l’achat des fleurs (ici) et enfin le jour J (la). Magnifique n’est ce pas ? Hé bien pas pour nous journalistes plus occupés à nous «rappeller» à juste titre dans 90 des articles que le 1ier septembre est également l’anniversaire de la prise d’otages de BESLAN pour ce fendre toujours du meme commentaire : «la libération de l’école s’est faite de manière catastrophique ..». La critique est aisée a posteriori messieurs … En attendant les enfants de Beslan ne sont pas oubliés totalement puisque ceux ci sont en France, dans le doubs et ont meme raconté leur vision des faits comme Dzaressa qui dit : «Aujourd’hui, je vis encore à Beslan avec mon père, et je vais au lycée, reprend Dzaressa. Je suis contente d’être venue en France, les gens ont été très gentils, mais le 1er septembre reste un jour triste, un jour de deuil pour moi

Source photo : 20mns (cliquez sur l’image)
 

Enfin il est à noter qu’à BESLAN la rentrée n’a pas eu lieu mais comme chaque année depuis cet abominable évenement une commémoration à eu lieu avec les parents des victimes, les proches et les divers représentants locaux.

*

Pour tout savoir sur les enfants de BESLAN et aider éventuellement les enfants de BESLAN, vous pouvez prendre contact avec l’association ENFANTS DE BESLAN ici

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Caucase, Без рубрики Leave a comment

Du caucase, de la France et des droits de l’homme

Alors que le caucase est de nouveau déstabilisé par des influences extérieures, et que le héros de la Russie qu’est Evkourov à été victime d’une tentative d’attentat, la chose qui se fait appeller «ambassadeur aux droits de l’homme» vient de se fendre d’une visite éclair en Tchétchénie et d’un commentaire pour le moins perfide et déplaisant, comparant la nouvelle administration de Kadyrov à un chateau de sable !
Comme mes lecteurs pourront le lire ici voila ce que je réponds à ce dernier :
«cher monsieur Zimmerman, allez donc vous occuper de vos affaires ‘nationales’, à commencer par la Guadeloupe’ (et je rajoute : allez donc faire respecter vos droits de l’homme dans les cités de la banlieue Parisienne ) Enfin, pour les lecteurs qui ont un l’intelligence d’avoir de la curiosité, ces photos de la Tchétchénie reconstruite par Moscou et Kadyrov .. Admirez le «avant — après » !

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Caucase, Désinformation, Medias Leave a comment

Le problème du Caucase : c’est l’Amérique !

Chechen President Ramzan Kadyrov said the United States was to blame for the North Caucasus’ problems.»It is precisely from the side of America that work is being carried out aimed at the disintegration of the sovereign Russian state. It is not terrorists, not Islamists«

«The Americans are creating problems for Russia; they want to pull Russia down…. They have such a system working — all sorts of social organizations created to spread rumors and gossip, to agitate people; they know that in the Caucasus, the only way to create problems for Russia is on a religious basis«

Source

 

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Caucase Leave a comment

liquider la racaille terroriste


» Je vais liquider la racaille terroriste «

Source

Dimitri Anatolievitch Medvedev, 10/06/2009

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Caucase, Medvedev Leave a comment

Georgie : qui a piégé qui ?

Extraits :

» La crise Osséto-Géorgienne a suscité divers commentaires quant à ses causes. Dans Le Monde du 4 septembre 2008, Bernard Dreano soutient l’idée que les autorités Géorgiennes seraient tombées dans un piège que Moscou leur aurait tendu, en faisant croire que la Russie était sur le point d’abandonner l’Ossétie du Sud.
Inversement Bernard Henri-Levy prétend que la Géorgie aurait attaqué pour préempter une attaque russe et que 150 chars russes auraient déjà été présents en Ossétie du Sud. Cette thèse est celle utilisée par le gouvernement Géorgien qui affirme désormais que son action du 7 août fut une réaction à une entrée massive de l’armée russe via le tunnel de Roki «
.

Je conseille aux lecteurs de lire les 7 démonstrations de Jacques SAPIR

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Caucase, Désinformation, Medias Leave a comment

Liberté — Liberty — Свобода

» Aujourd’hui marque les 18 ans de la proclamation de la république d’Ossétie du sud, pendant 18 ans, le peuple d’Ossétie du sud a prouvé son droit à une place à égalité avec les autres nations du monde.» » Aujourd’hui, nous avons commencé la cérémonie avec la levée des drapeaux nationaux de la République d’Ossétie du Sud et de la Fédération de Russie. Je vous demande de commencer ainsi chaque matin par cette cérémonie. Nous sommes forts, parce que nous avons toujours respecté nos traditions. Je crois que vous serez toujours fidèles envers elles. C’est précisément le patriotisme et l’amour de la nation qui nous ont sauvés«.
**
» Today marks 18 years since the Republic of South Ossetia was proclaimed, for 18 years, the people of South Ossetia have been proving their right to an equal place among other nation » Today, we began the ceremony by lifting Ossetian’s and Russian’s flag. I ask you to begin each morning by this ceremony. We are strong because we have always respected our traditions. I think you’ll always be faithful to them. Precisely patriotism and love of nation that saved us «.
Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Caucase, Guerre en Ossétie (2008) Leave a comment

День памяти трагедии в школе Беслана

A noter la bonne initiative de l’association EURORUS à Bruxelles pour ce 1ier septembre :

1 сентября 2008 — 1 septembre 2008

День памяти трагедии в школе Беслана ! Там же можно посетить выставку фотографий ” ТРАГЕДИЯ БЕСЛАНА “ и выставку рисунков, сделанных детьми из Беслана.

Expositions de photographies sur le thème ‘La Tragédie de Beslan’ et de dessins exécutés par les enfants de Beslan

Avec le soutien du centre culturel Russe de Bruxelles, Российским центром Науки и Культуры в Брюсселе et RIA Novosti — Риа Новости

à 19h00/ в 19:00
Entrée livre. Свободный вход !

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Caucase, урса тм Leave a comment

Les autorités Russes ont fait preuve de retenue ..

RUE89 avait déjà expliqué les farces de BHL, notre pompeux cornichon de service qui avait livré au monde un récit apocalyptique de l’Ossétie livrée à la barbarie Russe, récit qui s’était avéré être un faux, voir la

RUE89 récidive dans le bon sens du terme en livrant une explication haute en couleur qui met à mal la «théorie officielle» de l’affaire Ossète.

Les principaux extraits ci dessous :

La déformation systématique et volontaire des réalités autour du conflit d’Ossétie, la substitution d’un discours idéologique aux relents de racisme anti-russe à une analyse de fond traduit une dangereuse dérive. Il convient donc de revenir aux faits : La nuit du 7 au 8 août, la Géorgie attaque violemment l’Ossétie du Sud. Tous les médias soulignent la violence de l’attaque, le tir sans sommation sur des troupes d’une tierce puissance (la Russie) présentes au titre d’un mandat de l’ONU et le bombardement délibéré de la population civile par l’artillerie et les lance-roquettes multiples de 122-mm. Une partie de la ville de Tskhinvali a été détruite et il y aurait eu plus de 1500 morts et des dizaines de milliers de déplacés.

Ces actes sont extrêmement graves. Mais la désinformation qui a suivi ne l’est pas moins. La Géorgie est devenue le défenseur de la démocratie face à « l’impérialisme » russe et certains comparent les récents événements à l’intervention soviétique en Tchécoslovaquie d’août 1968. Ceci insulte les participants du « Printemps de Prague », et la mémoire d’Alexandre Dubcek.

Il est inconcevable que Washington n’ait pas été au courant du projet géorgien

L’agression a eu lieu en présence d’officiers américains au sein des troupes géorgiennes dans le cadre du « Georgia Train and Equip Programme » (GTEP). Il est ainsi inconcevable que Washington n’ait pas été au courant du projet du Président géorgien. Force est de constater que rien ne fut fait pour l’arrêter. Il ne fut pas non plus donné ordre à ces officiers américains de se retirer des unités qu’ils entraînaient. Par son inaction, pour ne pas dire plus, le gouvernement américain s’est fait le complice d’actes de guerre contre les forces ossètes et russes et de crimes de guerre en ce qui concerne le bombardement de Tskhinvali.

Ceux-là même qui aujourd’hui critiquent la Russie pour sa réaction militaire, pourtant légitime dans ce contexte, n’ont rien fait pour prévenir l’irréparable tant qu’il était encore temps. On peut considérer excessive la réaction russe. Mais il ne faudrait pas alors oublier que, depuis 1999 la Russie a été sans cesse mise devant des faits accomplis : le Kosovo, la sortie unilatérale du traité antimissile par les États-Unis ou encore l’élargissement incessant de l’OTAN aux pays de l’ex-URSS en dépit des accords entre Gorbatchev puis Eltsine et Bush (père). Les États-Unis ont renié leurs engagements vis-à-vis de la Russie sur de multiples points et donné corps aux pires soupçons quant à leurs intentions profondes.

En réalité, les autorités russes ont fait preuve d’une réelle retenue en ne poussant pas leur avantage sur le terrain (Tbilissi aurait pu être prise le lundi 11 août) et en s’abstenant de faire prisonniers des instructeurs américains surpris au sein des unités géorgiennes qu’ils encadraient.

Enfin, les mêmes pays qui ont reconnu l’indépendance du Kosovo au mépris du droit international reprochent à la Russie sa reconnaissance de l’Abkhazie et de l’Ossétie du sud. Cela fait cependant très longtemps que les populations de ces deux régions ont exprimé leur refus de rester dans le cadre de la Géorgie et ont souhaité rejoindre la Russie. Du temps de l’URSS déjà des manifestations avaient lieu en ce sens à Soukhoumi. Quant aux Ossètes, héritiers de l’ancienne Alanie, et proches des Abkhazes par leur appartenance à la Tcherkessie, ils souhaitent eux aussi rejoindre la Russie depuis fort longtemps.

Une indispensable zone de sécurité autour de l’Ossétie du Sud et de l’Abkhazie

Les protestations occidentales sont donc bien hypocrites. Cette hypocrisie a des raisons. Le conflit en Ossétie du Sud, qui ne pouvait pas ne pas impliquer la Russie sert à relancer l’intégration de la Géorgie et de l’Ukraine à l’Otan après l’échec du sommet de Bucarest. La Russie est présentée comme une menace et le Président polonais signe les accords sur les missiles anti-missiles.

Venant après l’agression géorgienne, la Russie exige aujourd’hui la constitution d’une zone de sécurité autour de l’Ossétie du Sud et de l’Abkhazie. Après le criminel bombardement de Tskhinvali ceci est indispensable. Les autorités géorgiennes ne peuvent espérer un simple retour à la situation de 2004 après ce qu’elles ont fait. L’envoi au-dessus de la ville martyre d’avions d’observation sans pilote est une nouvelle provocation qui justifie la volonté russe de mettre en place une importante zone de sécurité.

Soutenir l’agression de la Géorgie, vouloir ranimer à contre-temps les feux de la guerre froide, c’est mettre la paix en péril et oublier que nous avons besoin de la Russie et de ses alliés pour stabiliser la situation en Afghanistan. Les pertes tragiques que l’armée Française vient d’y subir témoignent de l’effondrement de la stratégie américaine dans la région. Pour la sécurité de notre propre pays, il convient de ne pas se tromper de combat.

L’article complet ici

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Caucase Leave a comment

Revue de presse sur l’Ossétie

Petite revue de presse de la semaine post «évenements en Ossétie du sud». Quelques perles..

*

Dans l’express, l’article » la paix en fax «, vincent Hugueux nous apprend que Condi Rice a emmené par erreur l’original du plan de paix signé par Sakaachvili, rendant impossible le contreseing du président Russe … Plus tard c’est l’ambassade de France qui ne » trouve pas » le numéro du Kremlin … Toujours plus tard, l’ambassade a trouvé le numéro mais personne ne parle Russe dans l’entourage de notre ambassade (SIC) alors heureusement une Georgienne appellera le Kremlin pour le compte de notre pays mais » en maquillant son accent Russe » …
La romance pourrait s’arrêter mais ce n’est pas le cas, notre tintin reporter découvre que le numéro de téléphone de la ligne concernée au Kremlin commence par le numéro 007 … Nous vous ne rêvez pas ! Pour en être sur, une vérification
ici (regardez ca vaut le coup d’oeil).
Ce n’est toujours pas fini, nous apprenons à la fin de l’article de la bouche d’un proche conseiller du président Saakachvili que je cite que Sarkozy serait venu en Georgie avec un texte légitimant l’occupation russe, je cite ce conseiller : » il fallait le voir, votre président, incapable de tenir en place dix secondes, agité comme un lapin cocaïnomane. Dites-moi, on ne sait pas lire une carte à Paris? Dans ce document, pas un tracé précis, pas le moindre zonage, pas l’ébauche d’un calendrier de retrait..»

Enfin comme toujours, le plus drôle dans ce genre d’articles ce sont les commentaires :)


*


Libération
nous offre un duel au sommet entre grands Russophiles de la première heure, le tandem BHL/Gluksman …. Qu’apprends t’on ? Je vous laisse lire le florilège de ces deux clowns, le premier étant récemment allé faire le pitre en Ossétie, je vous incite d’ailleurs à lire ce récit qui est un MODELE de propagande et de désinformation ! Je reprends les grands points de notre pompeux cornichon

1/ La Georgie est un pays bon, puisque dans le gouvernement siègent un premier ministre anglo-géorgien, des ministres américano-géorgiens, un ministre de la défense israélo-géorgien.
Les Russes (et leurs allisé Ossètes sont mauvais) puisque les bandes ossètes et cosaques ont elles pillé, violé, assassiné .. regroupé les hommes et les ont embarqués vers des destinations inconnues. On a tué les pères devant les fils. Les fils devant les pères. Dans les caves d’une maison qu’on a fait sauter en y accumulant des bonbonnes de gaz, on est tombé sur une famille qu’on a dépouillée de tout ce qu’elle avait tenté de cacher et on a mis les adultes à genoux avant de les exécuter d’une balle en pleine tête!

2/ Les nazis Russes aboient, bouffis d’importance et de vodka .. Heureusement arrivent des libérateurs, les Estoniens (vous savez ce pays de l’UE dont les ministres participent tous les ans au manifestation des anciens nazis) accompagnés de leurs alliés Georgiens et Américains … Et tout ce beau monde de constater que les villes Georgiennes sont brûlées , pillées, réduites à l’état de ville fantôme. Vidées. (la preuve regardez)
Si l’on écoute BHL ce qui s’est passé en Georgie est Shoaesque, mais évidemment les «nazis» sont les Russes et les «juifs» les Georgiens … Merveilleuse désinformation basée sur la terminologie émotionnelle post-seconde guerre mondiale.

3/ BHL nous décrit ensuite le président Georgien, celui ci pourrait sans doute participer aux nuits blanches ou aux roller-parties de l’été à Paris tellement il est cool, jeune, boit du red bull et se marre tout le temps , mais pas que cela, il est aussi francophile et francophone, féru de philosophie, démocrate, Européen et Libéral au double sens, américain et européen. Mieux que ca, il serait comparable à Massoud (que la communauté internationale n’a JAMAIS aidé) ou Izetbegovic (celui de la déclaration Islamique) qui a notamment déclaré : «Il n’y a pas de paix, ni de coexistence entre la religion islamique et les institutions sociales non-islamiques […]. Le mouvement islamique doit et peut prendre le pouvoir dès qu’il est normalement et numériquement fort, à tel point qu’il puisse non seulement détruire le pouvoir non-islamique, mais qu’il soit en mesure d’être le nouveau pouvoir islamique». Je vous laisse lire le paragraphe suivant ou le pauvre Sakaachvili en vacances en Italie découvre que son pays est attaqué par la Russie ……. Comme tout le monde le sait les Russes ont envahis sans raisons la Georgie et devraient vraisemblablement envahir Paris et Berlin dans moins d’une dizaine de jours ..

4/ Retour en Ossétie ou la situation s’aggrave puisque les cadavres géorgiens seraient livrés aux porcs et aux chiens
Tsinvali en aout 2008, c’est un mélange de Sarajevo, de Grozny avec aussi un peu de Auchwitz.

5/ Sakachvili, le président «cool» et «jeune» est comme un enfant, même notre «lapin sous cocaine de président» lui fait la morale et lui dit quoi faire et quoi signer, peu importe que ses potes condi-rice et Mc-Cain l’appelle et le soutienne, il est jeune mais il est déprimé … Il doit signer la paix ….

La conclusion de cet article est » époustouflante «, on » tremble » à l’idée de l’usage qui en sera fait quand ce seront les russophones d’Ukraine, des pays baltes ou de Pologne qui s’estimeront menacés, à leur tour, par une volonté «génocidaire» (comme tout le monde sait les Russes ont cherché à génocider les Georgiens) ….

*

Le FIGARO nous apprend que l’analyste moscovite des questions de défense, avait annoncé dès le début juillet le scénario de l’entrée des chars russes en Géorgie.

*

DER SPIEGEL publie une ITV de Gerard Schroeder très intéressante titrée » les erreurs de l’Ouest» .. La traduction en Francais est disponible ici
Morceaux choisis :

« Ce qui a déclenché les affrontements armés c’est l’invasion georgienne de l’Ossétie du Sud».

» Il y a à l’Ouest une perception de la Russie qui n’a pas grand-chose à voir avec la réalité».

» Le Candidat républicain à la présidentielle, John McCain, a renchéri en disant qu’aujourd’hui nous sommes tous Georgiens, moi je ne le suis pas».

» la phase transitionnelle de la domination unilatérale américaine approche actuellement de sa fin…. Il apparaît que le prochain président n’ait pas d’autre choix que d’agir de manière multipolaire «.

» Je suis totalement opposé à la diabolisation de la Russie «

*

Une conclusion ? N’achetez plus RIEN de la presse Francaise, contentez vous du net et des médias indépendants et alternatifs.

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Caucase, Guerre en Ossétie (2008) Leave a comment

Propaganda staffel ?

Magnifique exemple de désinformation, la FOX interroge deux résidents de l’Ossétie du Sud , Amanda Kokoeva (12 ans) et sa tante qui vivent aux États-Unis, et qui ont vécu le bombardement de Tskhinvali. La jeune Amanda commence par remercier «l’armée Russe» qui a fait cesser les bombardements, puis la tante tente d’expliquer que Saakashvili est l’agresseur et … Celle ci est littéralement coupée par le présentateur gêné qui affirme être contraint de retransmettre un spot de publicité ! A la reprise, l’émission est tout simplement écourtée, le présentateur affirmant que le temps alloué est terminé ! Comme l’a dit à RIA Novosti la tante de cette petite fille de 12 ans : «Nous avons donné 4 interviews à des medias americains. Toutes les interviews ont ete enregistrées et suivies de l’explication mensongère affirmant que cette pauvre petite fille à fui les blindés russes en Georgie ! Nous avons pris la décision de ne plus communiquer qu’en Direct avec les médias». Aunt told RIA Novosti : «We gave 4 interviews with American media. All interviews were recorded and followed by misleading explanation saying that this poor girl has fled Russian tanks in Georgia! We took the decision only to communicate on Direct with all media « Как рассказала агентству РИА Новости Тадеева-Кориевски, она дала четыре интервью американским СМИ. «Раньше все интервью сначала записывали, а уже потом ставили в эфир. И шла тема, что бедная девочка Аманда убежала из Грузии от российских танков. Все, о чем говорилось, не показывали, и не было понятно, от кого она убегает. Поэтому я решила больше не давать интервью, а если и общаться с прессой, то только в прямом эфире», — заявила она.
Sources : LENTA
Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Caucase, Désinformation, Guerre en Ossétie (2008), Medias Leave a comment