Category Archives: Articles en francais

Vaccination en Russie au 23/12/2021

72 456 346 personnes (49,6% de la population, 62,5% des adultes) sont vaccinés avec au moins un composant du vaccin.

64 878 997 personnes (44,4 % de la population, 56,0 % des adultes) sont entièrement vaccinés.

6 767 185 personnes ont subi une revaccination tandis que 15,2 millions sont censés y être soumis.

A noter que selon le site officiel du gouvernement de la Fédération de Russie (stopkoronavirus.rf), au 17 décembre, 76 523 086 personnes étaient vaccinées avec le premier composant et 70 831 362 personnes avec le second mais ces données incluent les boosters.

Comme on peut le voir ci-dessous, la vitesse de vaccination qui avait atteint des sommes cet été du mois de juillet (600.000 / jour) se situe a un niveau plus faible aujourd’hui (300.000 / jour) tandis que ne se revaccinent quelque 100.000 personnes par jour.

Les sujets qui ont le plus vaccinés :

  • Belgorod 65,4%
  • Tioumen 63,5
  • Penza 61,2%
  • Tatarstan 58,2%
  • Tchoukotka 57,9%
  • Volgograd 57,8%
  • Koursk 57,0%
  • Mordovie 57,0
  • Toula 56,7%
  • Région de Moscou 56,5%
    ..
  • Saint-Pétersbourg 51,9%
    ..
  • Moscou 46,8%

Les sujets qui ont le mois vaccinés

  • Daghestan 23,4%
  • Kabardino-Balkarie 28,6%
  • Ossétie du Nord 30,9%
  • Karatchaïévo-Tcherkessie 34,8%
  • Ingouchie 36,1%

Sur les 9 premiers mois de 2021, quelques 215.000 patients ont été hospitalisés pour Covid19 rien que sur Moscou, soit l’équivalent du nombre total de patients hospitalisés en France en 2020 alors que la population de Moscou est de 12 / 14 millions, et de France 67 millions.
Cela en dit long sur la façon dont le virus a circulé dans la capitale russe.

Le coût moyen d’un patient Covid à Moscou serait de 240.000 roubles soit 2.850 euros.
Les 215.000 hospitalisations ont donc coûté à la capitale quelques 614 millions de roubles soit 7 millions d’euros.

La pandémie de Covid aurait en outre coûté à la capitale quelques 800 milliards de roubles (9,2 milliards d’euros).

Enfin, quelques 200 millions de personnes seraient vaccinées avec des vaccins russes (soit 5% de toutes les personnes vaccinées) les exportations russes de vaccins auraient atteints 1,2 milliards de dollars en octobre 2021, soit un record historique depuis les années 90.
Les cinq pays qui ont le plus acheté de vaccins russes en 2021 sont
– L’Argentine (près de 220 millions de dollars)
– Le Mexique (190 millions de dollars)
– Les Émirats arabes unis (près de 126 millions de dollars)
– Le Kazakhstan (114 millions de dollars)
– L’Inde (environ 112 millions de dollars).
Viennent ensuite le Nicaragua, le Guatemala, les Philippines, la Biélorussie et l’Arabie Saoudite.

Sources : 1,2,3

*

Kazakhstan : Vaccinés, hospitalisations et décès
Chiffre sur les vaccinés, hospitalisations et décès sur Saint-Pétersbourg et la Carélie
Vaccination pour les étrangers en Russie
Situation au 23 novembre 2021
Situation au 23 octobre 2021
Russie hospitalisations chez les Vaccinés et non Vaccinés (octobre 2021)
Situation au 23/09/2021
Ou en est la vaccination en Eurasie au 01/09/2021 ?
Situation au 26 août 2021
Situation au 15 juillet 2021
Situation au 23 juin 2021
Situation au 24 mai 2021
Situation au 23 avril 2021
Situation au 23 mars 2021
Situation au 23 février 2021

Russie : vers un remplacement du baccalauréat par le portfolio numérique ?

J’ai deja évoqué le colossal projet de digitalisation du parcours de l’enfant du collège au lycée via la création d’un Profil / Portfolio numérique unifié, qui archivera toutes les réalisations de ce dernier.

Le directeur du service fédéral pour l’éducation et la science, Anzor Muzaev, vient d’émettre l’idée que ce portfolio numérique unifié pourrait pourquoi pas devenir une alternative au baccalauréat et ce dernier disparaître.

Le projet serait d’établir un système objectif de comptabilisation des acquis qui permettrait aux écoliers dès les premières classes d’« accumuler » leurs acquis via toutes les réalisations académiques (es matières scolaires) et non académiques tel que par exemple le sport, la créativité etc.

Toutes les réalisations seraient résumées dans un “dossier numérique” qui permettrait de définir la possibilité d’entrer dans une université, et ce autour de 2030.

Sources : 1,2

Moscou : ouverture du premier technoparc des industries créatives pour enfant
La migration vers du digital Made in Russia dans l’éducation
Le ministère de l’Éducation russe va confiera à l’IA la vérification des devoirs des écoliers
Les universités russes adoptent la Biométrie
Nouvelle matière dans les écoles russes : “Ma RUSSIE”
L’enseignement des valeurs familiales comme nouvelle matière dans les écoles russes
Russie : révisions des programmes d’histoires
L’enseignement du patriotisme comme nouvelle matière dans les écoles russes
Vers la création d’un Internet blanc en Russie ?
Vers la création d’un profil d’identifiant numérique dans l’éducation nationale russe
Nouvelles facultés liées à l’étude du cerveau et à l’intelligence artificielle
La littératie financière désormais enseignée à partir de l’école primaire
50% des sujets de la fédération de Russie verront de nouvelles écoles

Russie : répartitions de population

Deux cartes intéressantes concernant les répartitions et densités de population

La première ci-dessous coupe la Russie en 4 parties égales en terme de population.
Comme on peut le voir :
– Tout l’Oural, la Sibérie et l’extrême orient sont en mauve
– Le Nord Est et la Volga sont en orange
– Le Sud est en bleu
– Le centre est en vert

image.png

La carte ci-dessous indique les territoires qui, en bleu, comprennent autant de population que la ville de Moscou.

Enfin la carte ci-dessous montre les répartitions de population en Russie.

Les 4 Russies

La Russie est 1 état fédéral de 85 sujets de différentes tailles, structures et composition, mais on peut distinguer au sein de ces 85 sujets 4 grands groupes principaux, 4 Russies, selon la théorie de la géographe Natalia Zubarevich.

La première Russie est celle du cœur de l’économie post-industrielle de la Russie, basée dans des villes telles que Moscou, Saint-Pétersbourg et Ekaterinbourg. C’est une Russie de 15 villes de plus d’un million d’habitants qui comprend 25% de la population et 35% de la population si on y intègre les villes de > 500 000 habitants elle englobe 35% de la population.
Au sein de cette première Russie Moscou et sa région pèsent pour 22% du PIB et Moscou, sa région et Saint Peterbourg comptent pour 15% de la population.
Cette première Russie comprend 2 villes capitales et est le centre politique de la Russie.
Dans ces deux villes la population de > 65 ans est de 25% ce qui est la moyenne russe.
C’est une Russie donc plus riche, connectée, moderne et dans laquelle la contestation politique est la plus importante, notamment chez les Moscobourgeois et les Peterbourgeois.

La seconde Russie est la Russie de villes industrielles de 25 000 à 250 000 habitants mais aussi de villes plus grandes telles que Cherepovets, Nijni Tagil, Magnitogorsk, Naberezhnye Chelny, Surgut qui ont des populations de 300 000 à 600 000 habitants, voir Togliatti qui a un peu plus de 700 000.
Ces villes industrielles ont un peu plus conservé une philosophie et un mode de vie soviétiques forts.
Ces villes comptent un grand nombre de cols bleus et d’employés du secteur public, et certaines villes sont mono-industrielles.
Entre 25% et 30% de la population russe vit dans cette « seconde Russie » et cette seconde Russie est moins contestataire politiquement et plus favorable au pouvoir.

Pour information la Russie comprend 1.115 villes.
– 15 villes de > 1 million d’habitants.
– 158 villes de 100.000 habitants à 1 million d’habitants.
– 942 villes de < 100.000 habitants.

La troisième Russie est le vaste territoire périphérique des villages, des villages semi-urbains et des toutes petites villes qui abritent 35% de la population russe.
Cette troisième Russie vit de la terre et est assez indifférente à la politique car le calendrier agricole n’est pas, ou est peu affecté par les changements au sommet.
Cette troisième Russie est une Russie de petites villes dépeuplées et de villages semi-urbains avec une population âgée, une Russie qui est dispersés à travers le pays.
Cette Russie est plus âgée, dans certaines petites villes les retraités constituent 35% de la population.

La quatrième Russie est celle des républiques moins développées du Caucase du Nord et, dans une moindre mesure, au sud de la Sibérie (les régions de Tyva et de l’Altaï) qui abritent moins de 6 % de la population totale du pays.
Ces républiques ont des cités et des villes, mais aucune d’elles n’a d’industrie réelle.
La Quatrième Russie est la plus corrompue, avec des combats acharnés entre les clans pour le pouvoir et les ressources et de nombreux conflits ethniques et religieux.
Cette « quatrième Russie » est encore jeune et ce sont notamment les régions dans lesquelles il y a le moins de russes.
La Quatrième Russie ne se séparera pas pour l’instant car elle est subventionnée par la première Russie et le centre politique.

Cette théorie de Natalia Zubarevich a 10 ans maintenant et bien sur les choses évoluent, mais globalement elle reste, en 2021 assez juste.

Régions de Russie en 2020 : classements, dynamiques et évolutions démographiques

RIA NOVOSTI a publié des données sur les régions russes.

Tout d’abord les régions les plus riches et les plus pauvres. Pour établir ce classement, les analystes ont pris en considération divers critères économiques, à savoir le rapport entre le revenu médian des ménages et le coût d’un ensemble fixe de biens de consommation et de services, le montant mensuel moyen par habitant des dépôts et autres fonds collectés par les particuliers au sein des banques, la proportion de la population dont le revenu est inférieur au minimum vital et la proportion de familles pouvant acheter un appartement avec un prêt hypothécaire.
Les régions les plus riches sont les sujets administratifs riches via l’énergie mais aussi hors centres énergétiques que sont Moscou, Saint-Pétersbourg, Mourmansk et la région de Moscou.

Sans surprise pour les lecteurs de ce blog, les zones les plus pauvres sont les zones de la 4ieme Russie, le Caucase du nord et la Sibérie du sud.

Pour autant, quel est le volume des migrations intérieures en Russie (en million d’habitants) ? Le migrant intérieur moyen est âgé de 30 à 34 ans mais en 2020 sur 3,5 millions de migrants intérieurs on compte 2,4 millions de personnes en âge de travailler, 0,7 million plus jeunes que l’âge de travailler et 0,3 million plus âgés de 54 ans dont 34 hommes et 79 femmes de plus de 100 ans.

En 2020, quelles sont les régions qui ont connu le principal afflux migratoire intérieur.

  • Sébastopol
  • L’Oblast de Leningrad
  • Kaliningrad
  • L’Adyguee
  • L’oblast de Moscou
  • L’Oblast de Krasnodar
  • l’Oblast de Tioumen
  • l’Ingoushetie
  • La Crimée
  • l’Oblast de Kalouga

En 2020, quelles sont les régions qui ont connu le principal reflux migratoire intérieur.

  • La Tchoukotka
  • l’Oblast de Magadan
  • La république des Komi
  • L’Oblast de Mourmansk
  • Le Birobidjan
  • L’Ossétie du nord
  • Le Kraï de Khabarovsk
  • L’Oblast de Tomsk
  • L’Oblast d’Omsk

Malheureusement, ces dynamiques accentuent la concentration de populations dans la partie occidentale, dans le sud et autour et dans les deux capitales tandis que l’Est et le nord est, et donc l’est de l’Oural, se vide, malgré les zones énergétiques riches du grand est, surtout bien sur pour des raisons geo-climatiques.

Sur la période de 2018 / 2020 quelles sont les régions qui ont en %age connu la plus forte hausse de population ?
– Sébastopol
– République d’Ingouchie
– Région de Léningrad
– République tchétchène
– Région de Tioumen
– Région de Moscou
– République de Touva
– Région de Kaliningrad
– République du Daghestan
– République d’Adyguée

Aujourd’hui en Russie les zones les plus denses sont :
– Moscou : 4.945,5 habitants / km²
– Saint-Pétersbourg : 3.847,5 habitants / km²
– Sébastopol : 520,1 habitants / km²
– La région de Moscou : 173,5 habitants / km²
– L’Ingoushetie : 162,4 habitants / km²
– La Tchétchénie : 91,5 habitants / km²
– L’Ossétie du nord L 87,2 habitants / km²
– Le Kraï de Krasnodar : 75,2 habitants / km²
– La Crimée : 73,3 habitants / km²

География плотности населения России

Aujourd’hui en Russie les zones les moins denses sont :
– La Tchoukotka : 0,07 habitants / km²
– La nénétsie : 0,15 habitants / km²
– L’Oblast de Magadan : 0,30 habitants / km²
– La Iakoutie : 0,32 habitants / km²
– Le Kraï de Kamtchatka : 0,67 habitants / km²
– La Iamalie : 0,71 habitants / km²
– Le Kraï de Krasnoiarsk : 1,21 habitants / km²
– Le Kraï de Khabarovsk : 1,67 habitants / km²
– Tiva : 1,94 habitants / km²
– Komi : 1,97 habitants / km²

Dans les trois dernières années quelle est l’évolution de la population des villes ?

Les villes qui ont vu le plus de croissance démographique sont :
– Krasnodar
– Ekaterinbourg
– Moscou
– Kazan
– Rostov sur le don
– Saint-Pétersbourg

https://avatars.mds.yandex.net/get-zen_doc/2746214/pub_60ac83bbe3047f5161743a1c_60c375a6fec57a5bea35391b/scale_1200

Les villes qui ont vu le moins de croissance démographique sont :
– Omsk
– Samara
– Tcheliabinsk
– Volgograd
– Nijni-Novgorod
– Perm

Sur 2020, quelle est la tendance ?

Krasnodar et Iekaterinbourg sont en tête des croissances démographiques.

Les villes qui ont perdu en %ge le plus de population en 2020 sont
– Omsk
– Samara
– Tcheliabinsk
– Voronej
– Nijni-Novgorod
– Perm

https://avatars.mds.yandex.net/get-zen_doc/4519444/pub_60ac83bbe3047f5161743a1c_60c36d7efec57a5bea1993c4/scale_1200

Nouvelle réglementations pour les étrangers en Russie au 29/12/2021

La loi du 01/07/2021 n° 274-FZ a introduit de nouvelles obligations pour les travailleurs étrangers qui se rendent en Russie,et ce à compter du 29 décembre 2021.  

Cette loi s’applique :
– Aux citoyens étrangers arrivant en Russie pour le travail
– Aux étrangers qui sont arrivés en Russie sans but de trouver un emploi, mais pour une période de plus de 90 jours 
– Aux étrangers qui, présents en Russie, y font une demande de Patent ou de permis de travail.  

Désormais les étrangers devront passer par
– Une prise d’empreintes digitales
– Une identification biométrique (photographie)
– Un examen médical pour confirmer l’absence d’infections dangereuses qui représentent un danger pour les autres (y compris le VIH et Covid) ou encore l’usage de stupéfiants ou de substances psychotropes sans prescription médicale.

Les citoyens étrangers arrivant en Russie pour le travail doivent s’exécuter dans les 30 jours suivant leur arrivée, tandis que les étrangers qui sont arrivés en Russie sans but de trouver un emploi, mais pour une période de plus de 90 jours doivent eux s’exécuter dans les 90 jours suivant leur arrivée.

L’enregistrement des empreintes digitales et la photographie devront être effectués une seule fois, tandis que l’examen médical – à chaque nouvelle entrée en Russie.

Les citoyens biélorusses et les étrangers de moins de 6 ans sont exemptés de ces procédures qui sont des : “innovations visant à améliorer la sécurité sanitaire et épidémiologique‘.   Suite à cela, les étrangers concernés se feront donner un certificat sous forme d’une carte plastique avec un numéro unique, le nom, prénom, patronyme, date de naissance et sexe du ressortissant étranger ainsi que sa nationalité.

La carte contiendra également une puce contenant elle des informations sur le citoyen étranger accessibles en mode “sans-contact” (s’agira t’il d’un QR Code ?) et notamment les données des empreintes digitales ainsi qu’une photographie 30×40 du citoyen étranger.

Vers une mise à jour de la langue russe

Le ministère de l’Éducation a proposé récemment la mise à jour des règles d’orthographe de la langue russe.

Les nouvelles règles ont été publiés sur le portail des projets d’actes juridiques réglementaires.

Le texte indique que la langue russe d’aujourd’hui est basée sur des “Règles d’orthographe et de ponctuation russes”, approuvées en 1956 – c’est-à-dire il y a plus de 60 ans et que non seulement un certain nombre d’omissions et d’inexactitudes importantes ont été trouvées dans le libellé des règles mais que surtout il y a eu des changements qui sapent les règles d’orthographe, l’apparition de nouveaux mots (dealer, killer, offshore, default, agent immobilier, karaté, compagnie aérienne low-cost, car sharing et bien d’autres », indique le document.) et que leur l’orthographe, n’étant pas régulé par les règles existantes, connaît trop des fluctuations.

De plus, de nouvelles unités sont apparues dans la langue, à la limite entre un mot et une partie de mot : mini, midi, taxi, vidéo, audio, média et autres premières parties répétitives de mots complexes. Dans les règles de 1956, vous ne pouvez pas trouver d’informations sur la façon de les écrire avec la partie suivante du mot, par exemple ensemble ou avec un trait d’union?

Par conséquent les règles seront mises à jour et le projet final sera finalisé d’ici la fin 2021, en tenant compte des commentaires des membres de la commission d’orthographe de l’Académie des sciences de Russie.

Moscou : ouverture du premier technoparc des industries créatives pour enfants

A Moscou vient d’ouvrir le Kosygin Park, le 20-ieme technoparc pour enfants de la ville mais le premier qui concerne les industries créatives.

Les cours y sont assurés par des professeurs de l’Université d’État russe Kossyguine.

Les programmes éducatifs du technoparc sont constituées en clusters, divisés en laboratoires.

L’un des clusters du technoparc est Fashion 4.0 qui comprend cinq laboratoires : conception numérique, conception de tissus, conception de tricots, conception numérique et modélisation et conception de mode. Les étudiants utiliseront notamment les capacités numériques pour automatiser leurs processus de création de vêtements et d’accessoires.

Le cluster informatique est lui constitué des laboratoires VR/AR, Robotique, Digital Factory, Simulation et modélisation. Dans le laboratoire de robotique, les enfants seront initiés aux bases de la conception, de la fabrication et de la programmation d’appareils robotiques.

Le cluster « Clean World » regroupe les laboratoires « Fibres végétales et éco-textiles », « Technologies proches de la nature et énergies renouvelables » et « Protection de l’environnement ». Ici, les étudiants apprendront à créer des vêtements durables et à utiliser rationnellement les ressources.

Le cluster « vêtements intelligents » est conçu pour ceux qui veulent apprendre à créer des articles de garde-robe technologiques. Par exemple, des produits ayant pour fonction de changer de couleur et de forme ou de surveiller l’état physique d’une personne.

Le cluster « Mode durable » permettra aux enfants aux enfants d’apprendre à réutiliser les textiles et les plastiques, à restaurer les vêtements, à recycler et à créer de nouveaux articles écologiques à partir d’eux.

Parallèlement aux programmes éducatifs, le technoparc accueillera des master classes, des conférences et des concours d’ingénierie.

Russie : l’embauche en ligne sans contrat papier désormais possible

Une nouvelle loi sur la gestion électronique des documents dans le domaine des relations de travail est entrée en vigueur en Russie.

Désormais, il sera possible de conclure un contrat de travail à distance grâce à une signature électronique sans aune duplication sur papier et ce afin de créer de plus grandes opportunités d’emploi à distance notamment entre employeurs et employés de différentes régions.

Cette loi fait suite à une loi sur le travail à distance adoptée en 2020.