Category Archives: Articles en francais

Est ce que les russes sont, ou plutôt se sentent européens ?

L’institut LEVADA est une scission historique du VTsIOM. Il s’agit d’une des principales agences de sondages russes, avec une présence dans 46 régions de Russie, et qui embauche près de 3.000 sondeurs.

C’est un centre dont les experts participent régulièrement à des conférences et des tables rondes, comme pour la Fondation Mission libérale, la Carnegie Moscow Center ou la Fondation Gorbatchev et sont régulièrement publiés dans les médias russes et étrangers.

Un sondage publié aujourd’hui montre une tendance lourde, de fond, qui s’est initiée selon moi au cours de la seconde decennie du siècle et qui devrait, sans doute s’accélérer dans les années a venir.

Une tendance qui ne surprendra pas les lecteurs de DISSONANCE.

La Russie est t-elle européenne ?

29% des russes sondés en février 2021 jugent que la Russie est un pays Européen contre 52% en septembre 2008.
64% des russes sondés pensent que la Russie n’est “pas” un pays européen, il n’étaient que 36% à le penser en févier 2008.

Intéressant, cette rupture d’association culturello-civilisationelle concerne plus les “jeunes” que les “baby-boomers russes et la vieille génération.
Seuls 23% des 18/24 ans et 26% des 25-39 ans sondés jugent la Russie européenne, contre 33% des > 55 ans.

Continue reading

Mortalité à Moscou en Janvier et Février 2021

Mozdrav a publié ses chiffres de la mortalité pour Moscou pour janvier et février 2021.

En janvier 2021, 16 347 décès ont été enregistrés à Moscou soit 199 décès de moins qu’en décembre 2020 soit en moyenne.

En février 2021 la baisse est beaucoup plus forte avec 12 541 décès mais sur seulement 28 jours soit une baisse de 15% par rapport à Janvier et de 16% par rapport à décembre.

La surmortalité en janvier 2021 par rapport a janvier 2020 est de 5 434 personnes soit +49,79% et en février de 2.677 personnes soit +27%.

– En janvier 2021 le Covid a été selon le Mozdrav la principale cause de décès dans 5 588 cas soit 100% de la surmortalité + 154 décès.

– En février 2021 le Covid a été selon le Mozdrav la principale cause de décès dans 2 340 cas soit 87% de la surmortalité. 

Parmi eux figurent les cas où, même avec un test négatif (à la fois pendant la vie et à titre posthume) mais selon les résultats de l’examen post-mortem et de l’analyse des signes cliniques, un coronavirus a été identifié comme la cause du décès.

Parmi ces cas, 550 personnes en janvier et 773 personnes en février sont décédées d’autres causes, mais avec un Covid qui a eu un impact significatif sur le développement de la maladie sous-jacente.

La mortalité par coronavirus à Moscou à la fin du mois de février 2021 est :

– 2,57%, en ne considérant que les cas où le coronavirus était la cause principale,

– 3,83%, en considérant tous les cas où le Covid a agi comme cause principale ou concomitante.

Ci-dessus la mortalité et surtout la surmortalité sur Moscou :
En gris les années 2011 –> 2019.
En rouge 2020.
En bleu clair 2021 (les mois de janvier et février).

*

La natalité en Janvier est de 11.043 personnes contre 6.943 en janvier 2020, une hausse de 14,5% et une surprise alors que nous les enfants de janvier 2021 ont été conçus en avril 2020 soit pendant le confinement de Moscou.

D’autant qu’à l’échelle fédérale la natalité a au niveau fédéral diminué de 10,3%.

Criminalité et délinquance en Russie en 2020

La procurature générale de la fédération de Russie a publié les chiffres et la dynamique de la criminalité en Russie et par région.


// Le nombre total de crimes par rapport à 2019 n’a pratiquement pas changé – 2.044.000 contre 2.021.000 en 2019.

 Le nombre de crimes graves a augmenté de 4,9%, pour s’établir à 109 848.

Le nombre de crimes économiques a augmenté de 0,5% pour s’établir à 105 480.

Le nombre de crimes terroristes a augmenté de 29,7%. Leur nombre était de 2.342 contre 1.806 un an plus tôt.

Le nombre de crimes liés au trafic de drogue le plus bas depuis 2010 a été enregistré – 189 905.


// En termes d’indicateurs absolus de criminalité, Moscou est en tête avec 146 559 délits enregistrés ; en deuxième place se trouve la région de Moscou – 73.941, suivie du territoire de Krasnodar – 73.519 puis les régions de Tcheliabinsk et de Rostov – avec respectivement 63.366 et 61.753 délits.

Les régions avec le moins de délits enregistrés sont le district autonome de Nenets – 732 ; la Tchoukotka : 786 ; l’Ingouchie – 1909 ; la Région de Magadan – 2649 et enfin la Kalmoukie – 2867.

// La plupart des crimes de nature économique ont été commis à Moscou – 11.744 ; dans la Région de Moscou – 3761 ; dans le Territoire de Krasnodar – 3575 ; dans la Région de Samara – 2949 et Saint-Pétersbourg – 2911. La Chukotka est le sujet de Russie avec le moins de crime économiques. – 52, le District autonome de Nenets – 64 ; la Région autonome juive – 74 ; la République de l’Altaï – 154 et Tyva – 178.

//   Le Daghestan est le chef de file du terrorisme – 723, devant la Tchétchénie 143 ; la Kabardino-Balkarie – 113 ; Moscou-105 ; Ingouchie – 99.
Aucun crime terroriste n’a été enregistré dans sept régions que sont la Région autonome juive, la Tchoukotka, le Kamtchatka, les régions de Kostroma et de Leningrad, le district autonome de Nenets et la République de Tyva.

// Sébastopol est en tête en termes de croissance de la criminalité pour l’année – plus 44% devant Saint-Pétersbourg – 26,1%, la Région de Leningrad – 12,8%, la République de l’Altaï – 11,6% et la Région de Kostroma – 10,4%.

Au total, la criminalité a diminué dans 35 sujets de la fédération.

/ Si l’on regarde la sociologie de la criminalité en Russie.

96,31% des crimes sont commis par des ressortissants russes et 3,69% par des étrangers.

15,48% des crimes sont commis par les 18-24 ans, 14,656% par les 25-29 ans et 53,93% par les 30-49 ans.

64,17% des crimes sont commis par des personnes sans revenus permanents et 21% par des employés qui travaillent dans la production de biens matériels

/ Si l’on regarde la sociologie de la criminalité à Moscou.

80,34% des crimes sont commis par des ressortissants russes et 19,66% par des étrangers.

15% des crimes sont commis par les 18-24 ans, 15,6% par les 25-29 ans et 53% par les 30-49 ans.

64,17% des crimes sont commis par des personnes sans revenus permanents, 17,5% par des employés qui travaillent dans la production de biens matériels, 14% par des employés qui ne travaillent pas dans la production de biens physiques et 2,4% par des étudiants.

47% des crimes sont commis par des gens sans diplômes, 6,34% par des gens avec un niveau d’étude intermédiaire, 25,84% avec un niveau d’études technique et 20,65% par des gens avec des diplômes supérieurs.  

Suicide VS Sida en Russie

A Samara, Sakhaline et Khabarovsk, le SIDA fait 10-12 fois plus de morts que les suicides’.

A Arkhangelsk, Kirov, Pskov, dans l’Amour, en Iakoutie ou Kalmoukie, les suicides font 8-12 fois plus de morts que le Sida et a Tuva – 29 fois !

Le nombre de décès est identique au Tatarstan et en Tchoukotka.

Pour rappel:
– Le SIDA aurait causé la mort, officiellement, de 3.452 personnes en 2000, 66.587 en 2010, 205.000 en 2015 et 313.549 en 2019.
– Les suicides auraient causé la mort de 67.000 personnes en 1992, 57.300 personnes en 2000, 33.200 en 2010, 25.000 en 2015 et 18.159 personnes en 2019.

SOURCE

Births and Deaths in Russia (1956 – 2021)

image source : Alexei Raksha on Facebook

On peut voir sur cette image en rose les naissances et en gris les décès.

A la fin de l’URSS, et ce a partir de 1988, 1989 les naissances se sont effondrées tandis que les décès ont augmenté et ce jusqu’en 2000.

A partir de 2.000 les décès ont commencé à diminuer et les naissances a augmenter jusqu’au moment ou les courbes se sont croisées en 2013, 2014 et 2015, années durant lesquelles la Russie a connu un solde naturel positif de population.

A partir de 2015 les naissances ont rediminué et les décès ont eu continué à baisser.

En 2020 : on a assisté a une re-hausse anormale de la mortalité.

Démographie de la Russie pour Janvier 2021

Les chiffres de la démographie pour Janvier 2021 sont disponibles.

Natalité

Janvier 2021 a vu 106.603 naissances contre 118.820 en janvier 2020 soit 12.217 naissances en moins et une baisse de 10,3%.

– Dans la Russie centrale, la baisse de la natalité est de –5,8%.
Les sujets les plus impactés sont Kostroma (-26%), Voronej (-24%), Smolensk (-19,5%) et Iaroslav (-13,7%).
A noter que Moscou voit une hausse de la natalité de 14,5%.

– Dans le District fédéral du Nord-Ouest, la baisse de la natalité est de –16,5%.
Les sujets les plus impactés sont Novgorod (-24,35), Kaliningrad (-22,3%), Voronej (-24%), et Saint Pétersbourg (-20,8%).
Seul l’Oblast de Pskov voit une hausse de la natalité de 0,2%.

– Dans le District fédéral du sud, la baisse de la natalité est de –10%.
Les sujets les plus impactés sont l’Adyguée (-22,9%), Sébastopol (-24,6%) et la Kalmoukie-22,4%).
Aucun sujet ne voit une hausse de la natalité, le Kraï de Krasnodar s’en sort le mieux avec une baisse de la natalité de -4,6%.

– Dans le District fédéral du Caucase du nord, la baisse de la natalité est de –4,2%.
Les sujets plus impactés sont l’Ingouchie (-21,4%) et le Kraï de Stavropol (-16,6%).
Seul le Daguestan voit une hausse de la natalité de 19,5%.
A Noter que la Tchétchénie voit une baisse du nombre de naissances de 13,2%.

– Dans le District fédéral de la Volga, la baisse de la natalité est de –14,3%.
Les sujets plus impactés sont Penza (-20,6%), Samara (-17,2%) et Mar El (-16,9%).
Aucun sujet ne voit une hausse de la natalité, la Tchouvachie s’en sort le mieux avec une baisse de la natalité de -5,3%.

– Dans le District fédéral de l’Oural, la baisse de la natalité est de –10,6%.
Les sujets plus impactés sont la Nénétsie (-14,1%), Sverdlovsk (-12,3%) et Kourgan (-12,1%).Aucun sujet ne voit une hausse de la natalité, Tioumen s’en sort le mieux avec une baisse de la natalité de -6,3%.

-Dans le District fédéral de Sibérie, la baisse de la natalité est de –11,3%.
Les sujets plus impactés sont l’Altaï (-16,6%), Tomsk (-16%) et Kemerovo (-14,5%).
Seul Tiva voit une hausse de la natalité de 17,9%.

– Dans le District fédéral d’extrême orient, la baisse de la natalité est de –13,6%.
Les sujets plus impactés sont la Bouriatie (-19,8%), Le Kraï de Zabaïkalskij (-18,5%), le Primorié (+17%) et Magadan (-14%).
Seule la Tchoukotka voit une hausse de la natalité de 20%.

Mortalité

Janvier 2021 voit 219.769 décès contre 164.075 décès en janvier 2020 soit 55.694 décès en plus et une hausse de 33,9%, une situation similaire à celle d’Octobre 2020.

– Dans la Russie centrale, la hausse de la mortalité est de +40%.
Les sujets les plus impactés sont Moscou (+49,8%), Riazan (+46,4%), Orel (+46,2%) et Iaroslav (+44,7%).

– Dans le District fédéral du Nord-Ouest, la hausse de la mortalité est de +45,7%.
Les sujets les plus impactés sont Saint Pétersbourg (+55,1%), Kaliningrad (+53,4%), Arkhangelsk (+50,8%), la Carélie (+46%).

– Dans le District fédéral du sud, la hausse de la mortalité est de +36,1%.
Les sujets les plus impactés sont Sébastopol (+49,6%), le Kraï de Krasnodar (+46,3%) et l’Adyguée (+35,8%).

– Dans le District fédéral du Caucase du nord, la hausse de la mortalité est de +45,9%.
Les sujets les plus impactés sont l’Ingouchie (+83,7%), la Karatchaïévo-Tcherkessie (+52,2%), la Tchétchénie (+49,6%) et le Daguestan (+48,1%).

– Dans le District fédéral de la Volga, la hausse de la mortalité est de+ 27,4%.
Les sujets les plus impactés sont la Mordovie (+53,7%), Kirov (+47,5%), la Tchouvachie (+46%) et Nijni-Novgorod (+39,4%).

– Dans le District fédéral de l’Oural, la hausse de la mortalité est de +26,6%.
Les sujets les plus impactés sont Kourgan (+33,5%), Sverdlovsk (+27,7%) et Khanty-Mansiysk (+25,9%).

-Dans le District fédéral de Sibérie, la hausse de la mortalité est de +23,9%.
Les sujets les plus impactés sont l’Altaï (+35,3%), Tomsk (+33,6%) et Tiva (+29,2%).

– Dans le District fédéral d’extrême orient, la hausse de la mortalité est de +28,3%.
Les sujets les plus impactés sont le Kamtchatka (+50,3%), Khabarovsk (+42,2%) et Sakhaline (+32,6%).

*

La surmortalité sur la période allant d’Avril 2020 à janvier 2021 est de 392.362 décès, on devrait donc sur Avril 2020 / Avril 2021 avoir une surmortalité d’autour de 450.000 personnes.

Sur le graphique ci-dessous on peut regarder la courbe de mortalité et voir à quel point ce qui s’est passé en 2020 et continue sur le début de 2021 n’est pas normal dans la dynamique démographique nationale.


Source image : Alexei Raksha sur Facebook

Au sein de ces 392.362 décès, selon Rosstat 200.342 seraient des décès du Coronavirus dont 131.118 avec le Covid comme cause unique et principale de décès.  

La hausse des décès du Covid dans la part des décès de surmortalité en cesse d’augmenter depuis cet automne plausiblement de par les rattrapages statistiques en régions, tandis qu’à Moscou le Coronavirus est responsable de 100% de la surmortalité.

L’espérance de vie selon Rosstat est de 71,4 ans en 2020 contre 73,34 ans en 2019, sans doute sur la période Avril 2020 / Avril 2021 cela diminuera malheureusement encore, pour atteindre 71 ans soit un retour au niveau de 2012 / 2013.


ource image : Alexei Raksha sur Facebook

Vaccination en RUSSIE (23/02/2021)

Ou en est on de la vaccination en Russie ?

Le site Gogov.ru est le principal agrégateur de données relatives a la vaccination en Russie.

Ou en est on ce 23/02/2021 ?

4 162 684 vaccins ont été réalisés.
3 490 258 personnes (2,38% de la population) ont recues une premiere dose.
672 426 personnes (0,5% de la population) ont recues une seconde dose.

Les sujets qui ont le plus vaccinés en quantité

Moscou : 600.000 personnes soit 4,73% de la population.
Région de Moscou : 228 071 personnes soit 2,97% de la population.
Saint-Pétersbourg : 215 407 personnes soit 3,99% de la population.
Région de Sverdlovsk. 119.200 personnes soit 2,77% de la population.
Région de Krasnodar: 102 009 personnes soit 1,8% de la population.
Région de Samara : 84 300 personnes soit 2.65% de la population.

Les sujets qui ont le plus vaccinés en proportion de la population

Oblast de Sakhaline : 25 040 personnes soit 5.13% de la population.
Moscou : 600.000 personnes soit 4,73% de la population.
Oblast de Magadan : 6 469 personnes soit 4.62% de la population.
La Chukotka : 2 300 personnes soit 4.57% de la population.
Oblast de Belgorod : 64 252 personnes soit 4.15% de la population.

Les sujets qui ont moins plus vaccinés en quantité

Le Daguestan : 7 525 personnes soit 0.24% de la population.
L’Ingouchie: 4.147 personnes soit 0,82% de la population.
Kabardino Balkarie : 7 691 personnes soit 0.89% de la population.
La Tchétchénie : 16 854 personnes soit 1.14% de la population.