Nouveau Concept de la politique humanitaire de la Russie à l’étranger

Le président russe Poutine a approuvé le concept de la politique humanitaire du pays à l’étranger.

« La politique humanitaire de la Fédération de Russie fait partie intégrante de la politique étrangère. La culture joue un rôle particulier dans la sphère humanitaire en tant qu’outil efficace pour aplanir les contradictions entre les États et former un agenda international unificateur », indique le document.

Dans le concept, la Russie est caractérisée comme « le gardien et le protecteur des valeurs spirituelles et morales traditionnelles et du patrimoine spirituel de la civilisation ».

Le décret note également que lors de la mise en œuvre de ce concept, il sera nécessaire de prendre en compte l’augmentation du nombre de tentatives de minimiser l’importance de la culture russe à l’étranger, ainsi que les tentatives de discréditer le monde russe, ses traditions et ses idéaux.

Parmi les objectifs énoncés dans le document figurent :
– le soutien et la promotion de la langue russe en tant que langue de communication internationale à l’étranger
– la promotion de la culture russe à l’étranger
– la promotion de la science et de l’éducation russes
– la coopération dans le secteur du sport, dans le domaine du tourisme , ainsi que la coopération internationale de la jeunesse.
– la fourniture d’un soutien aux compatriotes vivant à l’étranger pour la préservation de leur identité culturelle russe. 
– la préservation du patrimoine culturel, à l’utilisation des médias e
– L’utilisation des “technologies modernes” pour former “une perception objective de la Russie sur la scène internationale”.

“Ce sont les médias de masse, principalement les chaînes de télévision russes et les “nouveaux médias” (réseaux sociaux, messageries instantanées et blogs), qui sont l’outil le plus efficace du “soft power”, contribuant à la vulgarisation de la culture russe et à la promotion du La langue russe à l’étranger, ainsi que la fourniture d’informations soutiennent divers événements humanitaires russes », indique le concept.

Il y est également indiqué que les liens entre la Russie et ses compatriotes résidant à l’étranger permettent à Moscou de « renforcer son image de pays démocratique travaillant à la création d’un monde multipolaire sur la scène internationale ».

Selon le texte, la Russie doit aussi accroître sa coopération avec les pays slaves, la Chine et l’Inde, et doit renforcer ses liens avec le Moyen-Orient, l’Amérique latine, l’Afrique, ainsi qu’avec l’Abkhasie, l’Ossétie du Sud et les républiques de Louhansk et Donetsk.

2 thoughts on “Nouveau Concept de la politique humanitaire de la Russie à l’étranger

  1. Rosette

    Pas besoin de faire du bruit pour être efficace! Bravo la Sainte Russie et SE Vladimir POUTINE.

    Reply
    1. fred

      Pour avoir fais du contrôle de gestion ( des Subs PNUD pour ce même organisme ) des ONG en Afrique pendant presque 10 années … je confirme des 2 mains ! 🙂

      les plus “Bruyantes” , assez comiquement , n’ont jamais été les mieux classées !

      (juste pour info : à l’époque où je sévissais là-bas … la “Norme” était = sur 100% d’un don X , 25 à 40 % était pour l’organisme collecteur [ le plus souvent des organismes spécialisés dans la promotion et la collecte] ; 5 à 20 % pour les frais de fonctionnement de la structure “Récipiendaire” des dons ; 5 à 15 % pour la rémunération des “permanents” dans les différents pays destinataires de ces subs [ si je me coupais en 4 pour les bénévoles , les “Permanents” n’avaient aucune faveur de ma part ] … je sais … c’est pas beau !)

      Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published.