Que pourrait t’il devenir du LDPR ?

Avec la mort de Vladimir Jirinovski, le parti est repris en management de transition par Leonid Slutski qui a temporairement repris la gestion du parti, parti qui ne prendra pas de mesures ni ne communiquera dans les 40 jours suivant la mort de leur leader politique.

Leonid Slutski semble du reste plus à même, ou le mieux placé pour lui succéder.
A noter qu’il est Il est coordinateur du groupe des députés russes en lien avec le parlement français et francophone.

Il semble cependant plausible que ne meure cependant le LDPR, qui est avec le KPRF l’un des 3 piliers du système de partis à la russe. J’ai déjà écrit sur le plausible avenir proche du parti communiste (KPRF) qui pourrait se fragmenter, notamment en cas de décès de leur leader âgé de 77 ans, ce qui aurait pour conséquence de plonger le flan à gauche de Russie Unie dans un modèle à la française avec de nombreux partis mais sans partis dominant comme c’est le cas actuellement.

En ce qui concerne le flan à droite de Russie Unie, l’espace etait majoritairement occupé par le LDPR et il pourrait se profiler l’apparition d’un nouveau parti “anti-américain” populiste de droite, créé sur la base d’une fusion entre le LDPR et le parti Rodina.

Le dirigeant de Rodina, Alexey Zhuravlev, a du reste fin 2021 rejoint le LDPR et une telle fusion pourrait se faire sur le modèle de la fusion assez hétéroclite pour le coup entre Russie juste et le parti Pour la vérité de l’écrivain Zakhar Prilepine.

Une nouvelle plateforme potentielle pour Dmitry Rogozine, qui pourrait quitter Roscosmos, s’il souhaitait revenir en politique ?

Les prochaines élections à la Douma d’État auront lieu en 2026 et il est plausible que et pendant ce temps, le champ des partis du pays changera radicalement.

Leave a Reply

Your email address will not be published.