Moscou : création d’une application pour former les chauffeurs de taxi et collecte des données biométriques des chauffeurs

Les autorités de Moscou dépenseront 60 millions de roubles pour pour créer une plate-forme numérique pour la formation des chauffeurs de taxi de la capitale.

La plateforme comprendra 4 blocs principaux :

  1. Un bloc spécialisé sur la législation des transports et les caractéristiques de la circulation comprendra des sections telles que les exigences relatives
    – à la sécurité du transport des passagers et des bagages
    – les principales dispositions pour réglementer les activités de taxi à Moscou et dans la Fédération de Russie dans son ensemble
    – Le suivi et l’entretien des véhicules
    – le mode de travail et de repos du chauffeur d’un taxi de passagers
    – les règles de conduite en cas d’accident et les bases de premiers secours.
  2. Un bloc sur les services aux passagers contiendra des sections sur les règles de travail avec les agrégateurs d’organisation des courses, les règles d’interaction du conducteur avec les passagers, les procédure particulières sur les territoires des aéroports, des gares ferroviaires et des gares routières , l’organisation du transport des enfants, des personnes handicapées, des personnes handicapées et des animaux et des bagages encombrants et lourds.
  3. Un bloc “connaissance de Moscou” qui permettra aux chauffeurs d’acquérir des connaissances de base sur l’histoire et la toponymie de la capitale (événements clés de l’histoire de la ville, plan, principaux quartiers et curiosités) afin de leur rendre la ville leur plus compréhensible et familière.
  4. Un bloc sur la langue russe pour les chauffeurs pour qui le russe est une langue étrangère. Le cours couvre non seulement des sujets classiques (grammaire, vocabulaire, prononciation et normes d’accentuation), mais aussi les caractéristiques de la communication professionnelle d’un chauffeur de taxi (étiquette de parole, comportement dans les situations typiques et d’urgence, situations de conflit).

Selon la mairie, “la plate-forme est développée par des experts de grandes universités spécialisées” et sera intégrée au système d’information complexe « Taxi Performance Analytics » (CIS « ART ») qui est la plateforme fédérale via laquelle les chauffeurs de taxi doivent s’enregistrer pour exercer.

Également le gouvernement russe vient d’autoriser les services de taxi et de covoiturage à collecter des données biométriques des conducteurs.

Sources : 1,2

Leave a Reply

Your email address will not be published.