Le ministère de l’Éducation russe va confiera à l’IA la vérification des devoirs des écoliers

J’ai déjà sur ce blog évoqué de nombreuses fois les incroyables bons technologiques que la Russie est en train de vivre et notamment l’incroyable digitalisation que le pays connaît depuis maintenant quelques années.

Une digitalisation qui est un objectif national et d’intérêt national pour les élites russes et qui s’est accélérée de façon “fulgurante” avec le Covid19.

C’est d’ailleurs intéressant de voir tout ce qui est en train de se modifi-digitaliser dans la société russe et notamment dans 3 directions principales que sont la vie des citoyens, l’éducation et bien entendu l’industrie.

Pour l’éducation le Tsunami digital est en marche, j’ai déjà parlé de l’Internet blanc, de la création du profil d’identifiant numérique, des nouvelles universités liées à l’étude du cerveau et à l’intelligence artificielle ou de l’adoption de la Biométrie dans les universités.

On sait maintenant que L’IA vérifiera environ 50% des devoirs des écoliers et ce d’ici 2030.

Ceci est indiqué dans le passeport de la stratégie de transformation numérique de l’éducation, préparé par le ministère de l’Éducation Russe.

D’ici 2030, 50 % des devoirs sont vérifiés automatiquement à l’aide de L’intelligence artificielle (IA) via notamment la création d’un “Assistant Digital d’enseignement“.

Le document affirme en outre que 100% des écoles russes devraient passer aux technologies sans papier et en ligne dans l’organisation des activités éducatives d’ici 2024.

Pour cela un nouveau système de gestion des données sera créé, utilisant la Big Data, permettant d’ici 2024 que 100 % des candidats qui ont terminé le développement des programmes d’enseignement général puissent constituer une base de données sous forme de portfolio, le fameux identifiant numérique dont J’avais parlé sur ce blog en juillet 2021.

En outre le document donne en feuille de route que d’ici 2024 :
– 33 % des cours seront dispensés à l’aide de contenus pédagogiques numériques modernes.
– 100 % des écoliers pourront recevoir une sélection de contenus ciblés sur demande;
– 100 % des écoliers pourront bénéficier de programmes d’apprentissage en ligne à l’aide de chats vidéo et d’autres moyens de communication.

D’ici 2030, ce sont 100% des étudiants qui auront la possibilité d’accéder gratuitement à des contenus et services éducatifs numériques vérifiés pour de l’auto-apprentissage via un organisateur numérique, qui planifiera efficacement des programmes individuels de formation et de développement, ainsi que l’intégration de ses programmes au programme scolaire de base.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.