Développement en Russie de biopuces pour le diagnostic de COVID-19

Des chercheurs de l’Université Électrotechnique d’État de Saint-Pétersbourg mais aussi de l’institut épidémiologique Blokhina de Nijni Novgorod ont créé des biopuces qui permettront la détermination rapide de biomarqueurs de l’infarctus aigu, de la myocarde, du stress mais aussi de nombreux virus et notamment du coronavirus SARS-CoV-2 dont elle permettra le diagnostic en 5 à 10 minutes.

Le principe serait que s’il y a des virus dans l’échantillon, ils vont “s’attacher” aux peptides, et avec l’aide d’un appareil optique, on peut immédiatement voir leur éclat brillant et donc identifier leur présence.

Le virus pourra être trouvé dans les crachats, le sang, les bronches ou la salive.

Les biopuces sont apparues dans le paysage russe en 2007 lorsque le président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine a demandé au gouvernement d’organiser des fonds alloués au développement de la nano-industrie en affirmant que “C’est la direction de l’activité pour laquelle l’État n’épargnera aucun argent“.

Enfin l’institut de Nijni Novgorod Blokhina mène également des recherches pour créer un nouveau vaccin russe (le cinquième) assez novateur contre le Covid19 sous forme de gouttes nasales.

Leave a Reply

Your email address will not be published.