L’axe Russo- Allemand

En décembre 2009, je mentionnais un article trouvé sur l’usine nouvelle publiait un article intitulé «Berlin-Moscou».
Je me permets en complément de publier cet article intéressant datant également de 2009 certes mais intitulé : «The new Ostpolitik«
Запись опубликована в рубрике Allemagne, Articles en francais, Economie. Добавьте в закладки постоянную ссылку.

2 комментария на «L’axe Russo- Allemand»

  1. sprava говорит:

    oui,il est evident que l allemagne reprenne sa «drang nach osten»;culturellement deux langues qui fonctionnent par declinaisons et genres, economiquement nos amis d outre rhin ont comprit depuis longtemps que ce n est pas l afrique qui est porteur!enfin le rapprochement de siemens avec Russatom prefigure la tendance lourde a venir:delocalisation en Cei,rapprochement economique et echanges culturels!merci Catherine II car encore aujourd hui les ex allemands de la volga font un boulot formidable en russie et au kazakhstan.

  2. Claude Jodoin Ing. говорит:

    Faudrait tout de même que les Allemands fassent un peu d’ordre chez eux, en ceci qu’ils ont
    d’importantes communautés d’immigrants qui
    refusent de s’intégrer au pays:Turcs, Libanais,
    Kurdes, etc. Ce sont les Allemands de souche qui
    rendent possible tous les miracles économiques
    que nous voyons dans ce pays. Les inintégrables
    ci-haut nommés ne sont qu’un boulet nuisible
    qui n’apportent que délinquence et désordres majeurs. Ils doivent être mis au pas selon les
    meilleures méthodes poutiennes, s’il le faut,
    «jusqu’aux cabinets». Ce vidéo illustre fort
    bien le problème, et nous présente aussi ce que
    c’est que la véritable Allemagne (04:25 min):
    http://www.youtube.com/watch?v=zQZ9QpriB84

    Quant aux dangers que les inintégrables, allez
    sur le site http://www.postedeveille.ca . Vous
    y trouverez un article sous l’entête qui suit:

    » Allemagne : Une ministre demande aux médias
    d’agir en bons dhimmis. »

    Les inintégrables veulent saper l’Allemagne -et
    toute l’Europe — à la base. Il n’y a que la
    Sainte-Russie qui les mette au pas.

Добавить комментарий

Ваш адрес email не будет опубликован. Обязательные поля помечены *