La chute de l’URSS : la plus grande catastrophe du siècle ?

Un des griefs que nos médias attribuent à Vladimir Poutine, vous le savez est cette phrase qu’il aurait prononcé : “l‘effondrement de l’URSS a été la plus grande catastrophe du siècle“. Cette phrase lui est notamment attribué par l’AEI (association Orange proche de Soros) tout comme par des intellectuels francais comme BHL qui n’avait en effet pas manqué dans son bloc notes du point en septembre 2008 de s’en offusquer sous prétexte que il trouvait impensable que l’on puisse trouver que la chute de l’URSS soit une tragédie plus importante que Hiroshima, le Cambodge, ou Auschwitz.

Il est vrai que c’était juste un mois après l’attaque de l’ossétie par la Georgie, la Georgie déclenchant les hostilités comme l’a reconnu la commission Européenne …
C’était juste un mois après que les forces géorgiennes, avec l’appui stratégique de formateurs Américains et Francais (les instructeurs militaires français de la 27e Brigade d’Infanterie de Montagne au passage .. Honte à nous) aient ouvert le feu sur les “peacekeepers Russes” sous mandat de l’ONU.
C’était peu de temps après que BHL ai fait croire qu’il est été à Gori (on sait depuis que c’était une farce) et 18 mois avant que l’on ne commence à entendre parler d’une autre théorie : celle que les Géorgiens auraient bombardés Gori eux mêmes, dans un remake stratégique atroce de la sombre affaire du marché de Markale.
Ce pompeux cornichon n’en est pas à sa première ânerie, ceux qui ont suivi l’affaire Botulrécemment en rigolent encore ..

Penchons nous donc sur les affirmations de BHL sur la phrase de Poutine et reprenons les versions originales en deux langues, telles que fournies par le service de presse du Kremlin :
En anglais Above all, we should acknowledge that the collapse of the Soviet Union was a major geopolitical disaster of the century.  –> A major disaster, que l’on peut donc traduire comme : ” .. La chute de l’URSS a été un désastre géopolitique majeur pour le pays”.
Si il avait été dit  “la catastrophe du siècle”, il aurait été écrit en Anglais : “the major geopolitical disaster” et non “a major geopolitical disaster.   

En Russe что крушение Советского Союза было крупнейшей геополитической катастрофой века” –> крупнейшей геополитической катастрофой века que l’on peut traduire par ” . La chute de l’URSS a été un désastre géopolitique majeur”. Si il avait été dit  “la catastrophe du siècle”,  il aurait été écrit en Russe : ” что крушение Советского Союза было самой крупной геополитической катастрофой века.

3 thoughts on “La chute de l’URSS : la plus grande catastrophe du siècle ?

  1. SPRAVA

    cette phrase ,traduite a la va-vite ,ou dans un soucis de desinformation(principe cher a Volkoff)s eclaire d autant mieux aux vues de ce qui se passe en asie centrale aujourd hui.en effet apres une periode d euphorie ou les populations locales ont “chasses” les russes qui faisaient tourner le pays et qui assuraient une stabilitée economique, emotionnelle, culturelle, on assiste a l effondrement de ces pays et a leur acculturation et a leur appauvrissement.de cefait l effondrement de l urss(que je n aime pas ) a ete veritablement une catastrophe, sans compter que cela a ouvert en grand la route de l heroine en provenance de l A-stan et reveillé un islam sunnite de l intolerance;seul pays qui echappe encore c est le kz.pour combien de temps?tant que N.Nazerbaev est la c est a peu pres calme.

    Reply
  2. Olivia Kroth

    Bonsoir Alexandre,
    à chacun sa catastrophe personelle, ca dépend de la perspective, je pense.
    On peut voire la Grande Guerre Patriotique comme un désastre majeur, et aussi la chute de la USSR.

    Amicalement
    Olivia

    Reply
  3. DanielB

    Bonjour Alexandre ,
    Le fait que tu cites la 27e brigade d’infanterie de montagne ne m’étonne pas .
    Au tournant des années 2000 , des ” djeunes ” des cités d’Echirolles ( 38 ) dans la banlieue de Grenoble s’entrainaient dans la vallée de la Romanche avec des militaires du 27 eme BCA ( faisant parti du 27e BIM ) .
    Officiellement c’etaient des ” camps de vacances ” destinés à atténuer les tensions dans les cités durant l’été , mais certains d’entre eux rejoignaient le ” Djihad ” dans le Caucase .Ayant usé mes fonds de culotte dans ces cités , j’ai pu en avoir la confirmation de vive – voix .
    La vallée de la Romanche présente en effet des caractéristiques géomorphologiques trés proches des vallées Caucasiennes .
    Un hasard ? J’en doute !
    Un militaire de la 27 e BIM basé à Grenoble , je discutais entre la poire et le fromage avec lui de l’hypothèse de l’emploi des troupes Alpines dans le Caucase en 1940 par Daladier , m’ a laissé alors entendre que des éclaireurs-skieurs opéraient de manière régulière dans le Caucase Russe à partir de la Géorgie à cette époque dans le cadre de missions de renseignement .
    Enfin il existe un ” gag televisuel ” fameux .
    Lors de l’offensive Russe en Géorgie ,la télevision Russe reprenant les actualités Géogiennes montrait le brouteur de cravattes en train de recevoir l’ambassadeur Etazunien .
    Sur un gueridon on pouvait apercevoir un … képi Français [ Je l’avais identifié comme étant celui d’un officier du Génie ] .
    Ma demande de confirmation au Ministère de la Défense n’ a toujours pas reçue de réponse !
    Ps : Je n’arrive pas à lancer ton lien mais je suppose que tu parles du centre d’entraînement au combat en montagne de Satchkéhré ?
    http://www.ambafrance-ge.org/EssaiSPIP/spip.php?article988
    Tres Cordialement
    Daniel BESSON

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published.